background preloader

L'iPad à l'école en Corrèze : pour ou contre ?

L'iPad à l'école en Corrèze : pour ou contre ?
Fin 2010, François Hollande annonçait (sans cacher sa fierté pour son département) que la Corrèze avait décidé de mettre un iPad entre les mains de tous les élèves de Sixième dans le cadre du projet Ordicollège. On peut voir ici en vidéo l’intégralité de son allocution. On y parle d’« égalité », de « meilleur outil pour réussir », on y parle aussi d’un « coût de 1,5 million d’euros ». Cette opération ayant été reconduite cette année, l’association P.U.L.L.CO (Promotion de l’Utilisation des Logiciels Libres en COrrèze) a décidé de réagir en convoquant la presse et surtout en publiant une lettre ouverte au président du Conseil Général. Cet échange nous a semblé suffisamment intéressant et révélateur pour que nous décidions de le reproduire ci-dessous. iPads au collège : lettre ouverte au président du Conseil Général URL d’origine du document Association P.U.L.L.CO - 26 janvier 2013 Lettre ouverte adressée au Président du Conseil Général de la Corrèze Gérard Bonnet. Monsieur le Président,

Internet renforce les fractures sociale et spatiale Au XIXe siècle, certaines cartes d’exploration coloniale plaçaient simplement la mention «Inconnu» sur des zones qui n’avaient pas été décrites par les occidentaux. Et pour le cartographe, cette mention était une autre manière de dire que la région considérée importait peu, pas plus que les populations qui l’habitaient. C’est ce que rappelle Emily Badger sur The Atlantic Cities dans un billet passionnant sur le renforcement par Internet et la géolocalisation des fractures sociale et territoriale. publicité New York est évidemment plus présente que sa banlieue, l’Europe plus présente que l’Afrique. Il a par exemple réalisé une carte des pages Wikipedia rédigées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. "Virtual Geographies and Urban Environments: Big data and the ephemeral, augmented city" Graham. Toujours selon Graham, la seule région métropolitaine de Tokyo est plus «densément peuplée» d'informations numériques que tout le continent africain. À lire aussi sur Slate.fr

Le iPad au secondaire | Manx Cette année, le collège Jean-Eudes a rendu obligatoire le iPad pour les élèves de secondaire 1, 2 et 3. L’an prochain, cela s’appliquera aux élèves de secondaire 4 et 5 (ce qui est un peu stupide; les étudiants de secondaire 5 devront louer/acheter un iPad pour un an). La tablette iPad, d’une valeur de 500$ pour le modèle de base, est un choix défendu par l’administration du collège. Vendu par la direction comme une innovation dans la formation d’un « cartable numérique », le iPad permettra d’avoir des livres à jour grâce aux fonctions iBooks. Les élèves pourront aussi avoir une attitude moins passive dans les salles de cour. L’autre avantage du iPad est que les professeurs pourront développer de nouveaux outils à utiliser en classe, comme des fiches de lecture dynamiques. Pour moi, forcer les étudiants à s’acheter un iPad, c’est signer un pacte avec Apple et j’ai beaucoup de difficultés avec ça. L’exclusivité Finalement, je suis fondamentalement contre l’idée d’avoir un iPad. J'aime :

TClass+ : la diffusion de contenus multimédia pour la classe sur tablettes Android Toutes les classes ne sont pas équipées d’iPad, d’Apple TV et de serveur média Apple, et pour celles qui ont fait le choix d’une base Android, des solutions existent également. Présentation de la solution TClass+. La promesse de cette toute jeune application sortie après un an et demi de développement est donc de permettre à un professeur d’interagir via tablettes interposées avec ses élèves, dans le but de leur diffuser du contenu, que cela soit des images, des vidéos, des liens web, etc. Le dispositif demande tout de même un peu d’organisation car il faut un serveur de type PC dans la classe (ou dans l’établissement sur le même réseau Wifi) sur lequel est installé le logiciel (payant) servant à synchroniser les tablettes, puis d’installer respectivement TClass+ Student sur les tablettes des élèves, et TClass+ Teacher sur celle du professeur. Voici les liens pour télécharger les deux premières applications (professeur et élève) TClass : D’autres images du produit en action ci-dessous :

Le musée du futur Les 4èmes Rencontres Nationales Culture & Innovation(s) ont été conclues le vendredi 1er février 2013 par Joël de Rosnay, écrivain et conseiller auprès de la Présidente d’Universcience. Le sujet de cette intervention conclusive : « Une cyber-visite dans le musée du futur » NOUS SOMMES LE 1er FEVRIER 2028 … … Il est 17h20 et Joël de Rosnay propose aux 300 participants des RNCI 2013 de le suivre dans le futur pour une visite à la Cité des Sciences devenue en 2028 la Cité des Sciences et des Sens. Les visiteurs, des MHBG Mutants Hybrides Bio-Géolocalisés, sont tous équipés d’un navigateur, d’un badge actif qui émet et reçoit dans un rayon de 300m les caractéristiques, préférences, affinités et goûts de chacun, permettant au visiteur qui le souhaite de constituer ou de rejoindre des groupes d’intérêts concordant avec les siens pour une visite partagée et co-construite. Des agents intelligents peuvent également aident au choix de l’offre. La Cité accueille d’ailleurs des Maker Movements.

Un cartable numérique sur l'iPad Comme de plus en plus de personnes souhaitent introduire l’iPad en classe, nous nous sommes penchés sur la question et avons tenté de trouver un équivalent de notre cartable numérique pour l’iPad. Avant toute chose, s'il est envisageable d'utiliser l'iPad en classe, il nous semble indispensable d'y adjoindre un clavier. En effet, si le clavier disponible sur l'écran de l'iPad est approprié pour prendre quelques notes, il est en revanche insuffisant s'il s'agit de produire du texte comme c'est le cas dans un cadre scolaire. Comme l'utilisateur n'a pas accès au système de fichiers de l'iPad, il faut désormais utiliser un système de "cloud", notamment pour envoyer,recevoir ou sauver des documents depuis l'iPad. Pour pouvoir transférer des documents d'un ordinateur à un iPad ou inversement sans WiFi, et donc sans le "Cloud" voici la marche à suivre. Si l'ipad et l'ordinateur se trouvent sur le même réseau, l'application GoodReader permet de transférer des documents via le wifi. imprimer:

7 raisons pour ne pas utiliser les tablettes dans l'éducation Une récente passe d’armes sur le bien fondé d’offrir des iPad à des collégiens en Corrèze avait fait couler beaucoup d’encre dans les commentaires du Framablog. Nous récidivons aujourd’hui en laissant de côté les arguments du libre pour se concentrer uniquement sur la pertinence de la tablette en milieu scolaire. Trop cool pour l’école : 7 raisons pour lesquelles les tablettes ne devraient PAS être utilisées dans l’enseignement Too cool for school: 7 reasons why tablets should NOT be used in education Donald Clark - 24 février - Blog perso(Traduction : Moosh, Max, DansLeRuSH, CedricA, Sphinx, Mila Saint Anne, Catalaburro, VifArgent, goofy, @paul_playe, Miles, Alpha + anonymes) Est-ce que les élèves en achètent ? J’écris ceci sur un netbook. Est-ce que les étudiants en achètent ? Que ce soit à l’école, au lycée ou à l’université, il semble que les jeunes préfèrent les ordinateurs, que ce soit pour prendre des notes, écrire des devoirs ou autres choses. Est-ce que les employés s’en servent ?

La question de la semaine : qu'est ce que nos mobiles nous permettent de partager ? Par Hubert Guillaud le 14/02/13 | 5 commentaires | 2,700 lectures | Impression Alors qu’ils servent de moins en moins à passer des coups de téléphone, à quoi servent donc nos téléphones mobiles… Comment débloquer leurs potentiels créatifs ? Comment les utilisateurs et les designers les adaptent-ils à des fins inattendues ? Telle était l’interrogation qui servait de fil conducteur à cette session de la dernière édition de la conférence Lift. Besoin de tangible ? Le designer Geoffrey Dorne (@geoffreydorne), qui tient l’excellent site de veille Graphism.fr, était invité sur la scène de Lift pour évoquer la créativité à l’heure du mobile (voir sa présentation). Désormais, il y a toujours une application pour répondre à un besoin. Présentation pour Lift13 de Geoffrey Dorne. Dans cet inventaire d’applications, nombreuses sont sensibles, émotionnelles, voire animistes, estime le designer. De la matérialisation à la dématérialisation Des jeux pour jouer ensemble Hubert Guillaud

La tablette numérique entre à l’école {*style:<a href='javascript:void(0);'>*} 1 / 6 2 / 6 3 / 6 4 / 6 5 / 6 Qui a eu cette idée folle un jour d'apporter sa tablette numérique à l'école ? C'est François Lamoureux, originaire de Pau et professeur des écoles à Gaujacq, petit village au sud des Landes. D'abord support l'an dernier de son travail personnel, la curiosité des élèves a convaincu "le maître" d'intégrer l’outil à ses enseignements. Finies les ardoises noires et leur poussière de craie, finies les ardoises blanches et leurs feutres qui ne marchent jamais, place à l'ardoise numérique qui répond à une simple pression du doigt. Côté financement, il faut compter 400 euros par appareil. Les élèves, eux, se sont rapidement approprié l'objet. >> Regardez Les parents saluent l’initiative. Dans cette classe, le maître-mot est “autonomie”. Pourquoi utiliser les tablettes ? L'année prochaine, les 24 élèves de François Lamoureux partiront pour d'autres écoles.

1000 iPads dans les classes d'Angers : retour d'expérience après 4 mois Les écoles de la ville d’Angers se sont vu dotées d’un millier d’iPad pour enrichir leur pratiques pédagogiques. Qu’en est-il quatre mois après de la prise en main de ces tablettes en classe, et des usages qui ont pu en naître ? Un grand merci à Jean-Michel Robineau, Directeur de l’école Notre-Dame de la Miséricorde à Angers pour sa disponibilité et son retour d’expérience dans le cadre de son école. Privées ou publiques, pas de différence : toutes les écoles de la ville d’Angers ont reçu une quinzaine d’iPad il y a quatre mois, et si le déploiement n’a pas forcément été accompagné de ressources pédagogiques spécifiques facilitant la prise en main rapide des tablettes avec les élèves, force est de constater que des initiatives terrain confirment la pertinence de l’usage des tablettes dans l’enseignement, même si des difficultés persistent. Les tablettes sont une étape supplémentaire dans l’adaptation de Notre-Dame de la Miséricorde au numérique. Rated: 4+ Price: Free Télécharger

Orange partenaire de Normandie Impressionniste Orange met en place un dispositif de visioconférences interactives pour les scolaires et les centres hospitaliers Grâce à un système de caméras en direct, des classes de l’enseignement primaire et secondaire, en France et à l’étranger, auront la possibilité d'effectuer des visites interactives à distance des quatre expositions majeures du festival : « Éblouissants reflets, 100 chefs d’œuvre impressionnistes » au Musée des Beaux-arts de Rouen, « Un été au bord de l’eau , L’impressionnisme et les loisirs » au Musée des Beaux-arts de Caen, « Pissarro dans les ports » au Musée d’art moderne André Malraux du Havre, « Paul Signac, les couleurs de l’eau » au Musée des Impressionnismes de Giverny En se connectant à une plateforme collaborative en ligne, les élèves pourront suivre à distance, via un tableau numérique interactif ou un vidéoprojecteur, une visite animée par un conférencier. Orange et la culture à propos d'Orange

Related: