background preloader

Les différents types de nuages

Les différents types de nuages
Related:  les nuages

Nuage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En météorologie, un nuage est une masse visible constituée initialement d'une grande quantité de gouttelettes d’eau (parfois de cristaux de glace associés à des aérosols chimiques ou des minéraux) en suspension dans l’atmosphère au-dessus de la surface d'une planète. L’aspect d'un nuage dépend de la lumière qu’il reçoit, de la nature, de la dimension, du nombre et de la répartition des particules qui le constituent. Les gouttelettes d’eau d’un nuage proviennent de la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air. La quantité maximale de vapeur d’eau (gaz invisible) qui peut être contenue dans une masse d'air est fonction de la température : plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau. (Voir les articles Pression de vapeur saturante et Formule de Clapeyron) Histoire des représentations des nuages[modifier | modifier le code] Avant le XIXe siècle, les nuages sont donc avant tout des objets esthétiques.

La Meteo au Quotidien - Phénomènes Astro ... ou ces petites boules d'ouate dans le ciel ... Un nuage est une masse constituée de très fines gouttelettes d'eau; cependant, l'eau se retrouve parfois sous forme de petits cristaux de glace ou de flocons de neige. Voici, dans la vie quotidienne, quelques exemples de nuages: L'air qui s'échappe de la bouche et du nez par temps froid. Cela est dû à l'humidité (vapeur d'eau) contenue dans l'air des poumons; au contact de l'air froid extérieur la vapeur d'eau se condense en fines gouttelettes d'eau. La vapeur d'eau qui s'échappe d'une bouilloire. La chaleur du soleil chauffe l'eau présente à la surface de la terre (mers, rivières, flaques, ...). Les fines gouttelettes d'eau du nuage réfléchissent la lumière presque aussi efficacement que la neige. Les nuages apparaissent foncés quand ils sont dans l'ombre d'autres nuages, quand le sommet d'un nuage fait de l'ombre sur sa propre base ou quand ils sont assez épais pour empêcher la lumière de les traverser. Environ 10 km de surface.

Nuage En météorologie, un nuage est une masse visible de gouttelettes d'eau ou de cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère. Les nuages sont à l'origine des précipitations comme la neige et la pluie par exemple. Formation des nuages[modifier] Sous l'action du soleil, de l'eau s'évapore en permanence des océans, des lacs ou plus simplement du sol. Lorsque cette eau atteint une certaine altitude, elle se refroidit et forme généralement de petits cristaux de glace, à cause d'une température et d'une pression moindre. Lorsque ce refroidissement se produit près du sol, cela donne du brouillard. Types de nuages[modifier] Classification des nuages en fonction de leur altitude On distingue deux types de nuages, les cumulus, qui sont des nuages épais mais peu étendus horizontalement, et les stratus, qui sont des nuages très larges et assez réguliers. Les deux types de nuages (cumulus et stratus) sont divisés en quatre groupes selon la hauteur de leur base (et non l'altitude de la cime).

Cumulus (nuage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cumulus. En météorologie, un cumulus (en latin, amas) est un nuage. Il appartient à l'étage inférieur (base < 2 km d'altitude) mais peut s'élever jusqu'à l'étage moyen et atteindre ainsi plusieurs kilomètres d'épaisseur[1],[2]. Si les conditions sont instables il peut, par la suite, se transformer en cumulus congestus qui a la forme d'une tour, puis en cumulonimbus, la transition se faisant lorsque son sommet devient fibreux et aplati. Le cumulus est le nuage qui a la forme la plus caractéristique et reconnaissable. Le cumulus est le siège d'un mouvement de convection, similaire à celui qui a lieu dans une casserole d'eau bouillante, constitué d'une colonne d'air ascendant (au cœur du nuage) et de mouvements d'air descendant (à sa périphérie). En s'élevant, l'air subit une détente adiabatique, ce qui diminue sa température et augmente donc l’humidité relative. Il existe 5 espèces de cumulus. Cumulus fractus

Cirrostratus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cirrostratus est un genre de nuage appartenant à l'étage supérieur et situé à une altitude généralement au-dessus de 5 500 mètres. Il est de même nature que le cirrus mais formant un voile continu translucide couvrant totalement ou partiellement le ciel[1],[2]. Espèces[modifier | modifier le code] Variétés[3][modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (fr) [Atlas I] Atlas international des nuages, volume I, Organisation météorologique mondiale,‎ 1975, 183 p. Cirrus et cirrostratus en bas à droite Portail de la météorologie

Le cycle de l'eau Résumé L'eau se transforme continuellement dans un cycle infini, c'est le cycle de l'eau. Cette vidéo permet de comprendre comment se forment les nuages, d'où vient la pluie et à quel point l'eau est indispensable à la vie. Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - Niveau A2-B1 (Collège) / Français langue seconde - FLE - Niveau A2-B1 (Lycée) / Français langue seconde - FLE - 5e / Chimie

SpeakUp - Speech recognition click board for recognizing over 200 different voice commands What gives the SpeakUp its speech recognition capabilities is the firmware we developed for the on-board MCU. It's based on the DTW algorithm, which makes it decisive, it turns your talk into action almost instantly. Input: Sound is received through an on-board microphone. Between the mic and the MCU sits a VS1053 IC with a built in stereo-audio codec to process the raw signal. Output: After the processed sound has been forwarded to the STM32F415RG MCU that interprets the voice command, there are two output options which can be utilized at the same time or separately: STANDALONE MODE: On-board MCU directly controls external devices using 12 user programmable GPIOs. CLICK™ MODE: Sends index of the matched voice command to a selectable interface: USB or UART.

Cirrus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cirrus est un genre de nuage présent dans la couche supérieure de la troposphère (entre 5 000 et 14 000 mètres d'altitude[1],[2], dépendant de la latitude et de la saison), formé de cristaux de glace. Ces nuages ont l'apparence de filaments blancs et ne génèrent pas de précipitations. Les cirrus, bien que ténus, ont un effet notable sur le bilan radiatif de la planète, tant à cause de la réflexion de rayonnement solaire vers l'espace (refroidissement) que par leur effet dans le domaine thermique (réchauffement). Les traînées de condensation d'avions ne sont pas des cirrus (genèse et composition chimique différentes) mais présentent certains effets similaires (en particulier en ce qui concerne l'albédo). mais en observant le ciel, le long de la journée, on s'aperçoit que ces voiles d'altitude sont très souvent dus à l'étalement des trainées d'avions. Espèces[modifier | modifier le code] Variétés[3][modifier | modifier le code]

Cumulonimbus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cumulonimbus est souvent associé à des phénomènes violents comme les fortes averses, la foudre, les tornades, les rafales descendantes et la grêle[8],[9]. Formation[modifier | modifier le code] Article détaillé : Orage. Photo de cumulonimbus Les cumulonimbus sont des nuages d'origine convective, membres de la classe des cumulus. Les cumulonimbus dits de masse d'air, typiquement les orages en été de fin d'après-midi et qui sont relativement bénins, se forment suite à la convection causée par le réchauffement solaire de l'air près du sol, en l'absence de forçages dynamiques[9]. L'apparition de l'enclume est la conséquence de l'étalement du cumulonimbus au niveau de la tropopause (nom donné à la limite entre la troposphère et la stratosphère). Les courants ascendants sous un cumulonimbus peuvent être extrêmement laminaires, étendus et réguliers. Dangers[modifier | modifier le code] Général[modifier | modifier le code] Cumulonimbus incus

Stratus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un stratus est un genre de nuage bas dont la base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres[1],[2]. Lorsque cette base touche le sol, cela correspond à du brouillard. Le stratus a généralement un aspect assez uniforme (stratus nebulosus) mais est parfois constitué d'éléments séparés ayant un aspect déchiqueté (stratus fractus). Le stratus s'accompagne souvent d'une atmosphère brumeuse, et a une couleur grisâtre caractéristique. Formation[modifier | modifier le code] Les stratus apparaissent lorsque les très basses couches de l'atmosphère sont très humides. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme stratus signifie « étendu » en latin. Espèces[modifier | modifier le code] Variétés[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (fr) [Atlas I] Atlas international des nuages, volume I, Organisation météorologique mondiale,‎ 1975, 183 p. Notes et références[modifier | modifier le code]

Altostratus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'altostratus est un genre de nuage de l'étage moyen, situé à une altitude comprise entre 2000 et 5000m, pour une épaisseur de 500 jusqu'à 3000m[1],[2]. C'est un nuage stratiforme, c'est-à-dire en couche, dont les limites sont difficilement définissables. Il est relatif à un air stable, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de mouvements d'air verticaux importants. Variétés[3][modifier | modifier le code] Altostratus translucidusAltostratus opacusAltostratus radiatusAltostratus duplicatusAltostratus undulatus Notes et références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (fr) [Atlas I] Atlas international des nuages, volume I, Organisation météorologique mondiale,‎ 1975, 183 p. Détail[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : l'altostratus, sur Wikimedia Commons Portail de la météorologie

Cirrocumulus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cirrocumulus est un genre de nuage appartenant à l'étage supérieur et situé à une altitude comprise entre 5000 et 10000 m. Rarement observé, il est en forme de fleur de coton[1],[2]. Description[modifier | modifier le code] Il doit apparaître très petit à l'œil (largeur apparente inférieure à 1 degré, c'est-à-dire environ la largeur du petit doigt le bras tendu). Il est formé de cristaux de glace et parfois d'eau surfondue, c'est-à-dire liquide mais à température négative. Espèces[modifier | modifier le code] Variétés[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Liens internes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (fr) [Atlas I] Atlas international des nuages, volume I, Organisation météorologique mondiale,‎ 1975, 183 p.

Détecteur d’orage (Thunder Click)

Related: