background preloader

FADBEN

FADBEN
sur une maîtrise des littératies et de la capacité de lecture et d’écriture. Nulle révolution ici, si ce n’est que ces capacités s’exercent sur une variété de documents de plus en plus importante. Les productions transmedia (qui mêlent divers types de sources et de formes de documents) nécessitent la voie d’une translittératie - [6]. Mais, quel que soit le support, il s’agit toujours d’analyser des documents et des textes (au sens de Jeanneret pour qui le texte est ce qui nécessite une lecture, cela peut donc être également une image ou une vidéo). Il s’agit de faire preuve d’un esprit de synthèse qui puisse éventuellement déboucher sur une production démontrant ce travail d’analyse qui peut alors servir également au collectif. Si bien que pédagogiquement, s’il ne devait y avoir qu’une seule voie pour la curation, c’est bien celle de l’analyse documentaire. Mais il apparait essentiel que toute production documentaire soit aussi réalisée en fonction de destinataires potentiels.

http://www.fadben.asso.fr/Curation-et-logique-documentaire.html

BAROMETRE DIGIMIND 2008 - PRATIQUES DE VEILLE DES GRANDES ENTREPRISES Le marché des solutions de veille stratégique en France est relativement morcelé, en termes dÂ’organisation des pratiques dans les entreprises, de composition du marché comme de prestation de service. La question de son évolution se pose fréquemment pour lÂ’ensemble des professionnels du secteur, avides de positionnement commercial, approche marketing, lancement de produit ou encore mise à jour dÂ’application pour qui lÂ’adéquation à la demande reste la première des priorités. Le baromètre Digimind, réalisé avec le concours de l'IAE d'Orléans, répond à cette demande et dressant un panorama qualitatif et quantitatif des pratiques de veille dans les grandes entreprises françaises, celles du CAC40. Le document, qui fait suite à une première édition en 2007, fait suite à une étude de six mois au sein des services, directions et autres centres de compétence des fleurons de notre économie.

Eval de l'info et veille - A. Serres, FADBEN Alexandre Serres Enseignant-chercheur, co-responsable de lʼURFIST de Rennes Article paru dans le Mediadoc N°8 en Juin 2012 Evaluation de l’information et veille : il n’y a pas si longtemps, ces deux activités étaient l’apanage des professionnels de l’information et restaient assez clairement distinctes, tant dans les modèles théoriques que dans les pratiques réelles. Maîtriser les outils de curation pour veiller simplement Quelle méthode employer pour surveiller simplement un domaine avec le push ? Au lieu d’être submergé par l’infobésité, d’aller tirer (pull) les informations qui vous sont nécessaires, vous pouvez récupérer de manière automatique les bonnes informations (les données mises en contexte) réalisées par des passionnés du sujet, les curateurs, avec des outils de curation. Ainsi, vous pourrez, par exemple, recevoir régulièrement un magazine numérique dédié aux domaines que vous souhaitez surveiller : concurrents, législation, fiscalité, tendances commerciales… Nous vous proposons de découvrir dans cette fiche les outils de curation grâce auxquels l’information vous arrive régulièrement, filtrée et triée automatiquement selon des paramètres choisis, dans votre boîte mail, gratuitement… un gain de temps qui se révélera un sérieux avantage ! Commencez par être lecteur, celui qui reçoit dans sa boîte mail le magazine sur ses sujets de prédilection. Besoin d'aide ou d'information ?

Evaluation d'un site Un document Internet reste un document, même si son support est particulier. A ce titre, il semble judicieux de lui appliquer les règles normales de la critique externe du document, qui s'appliquent d'abord au contexte, c'est-à-dire au site qui présente les informations. Ces règles reposent sur les questions suivantes : Choisir un outil de curation de contenus web Très en vogue depuis quelques mois, les outils de curation de contenus web offrent une nouvelle façon d'organiser et de suivre les contenus les plus intéressants sur internet. Ces réseaux éditoriaux participatifs s'appuient sur des utilisateurs « experts » d'un sujet, qui trient les informations les plus intéressantes avant de les diffuser à leurs communautés de lecteurs, et d'interagir avec elles. Au-delà de la veille d'informations, ces outils permettent aux professionnels d'occuper de nouveaux espaces d'expression, de gagner en visibilité, de soigner leur e-réputation, ou encore d'enrichir leur carnet d'adresses. Présentation des fonctionnalités et particularités de Pearltrees, Parper.li et Scoop.it : trois outils de curation de contenus web qui répondent à des besoins très variés pour les adeptes des outils web 2.0. Pearltrees En un clin d'oeil

LES 3C La veille, des pratiques prof. aux savoirs scol. de l'info-doc. 1. Les enjeux de la veille Alexandre Serres (ancien professeur documentaliste, co-responsable de l'URFIST de Rennes, fondateur du GRCDI et enseignant-chercheur investi dans la recherche sur la culture informationnelle et la translittératie) présente une synthèse claire sur ce qu'est la veille informationnelle, concept en vogue mais souvent mal défini. 15 outils de curation incontournables Que ce soit dans le cadre d’une veille ou pour organiser le flux incessant d’informations qui nous submerge tous, les outils de curation sont devenus des services indispensables. La curation est plus qu’une mode passagère, elle s’inscrit dans un mouvement de fond sur le web pour répondre à l’infobesité et au surf permanent. La curation est aussi un bon moyen pour promouvoir une marque , sa réputation en ligne ou encore pour générer du traffic vers son site en ligne. Les outils et services de curation sont très nombreux. Trop nombreux ? En tout cas voici une sorte de curation des outils de curation

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les croyances et l’évaluation de l’information sur Internet par Tiffany Morisseau * Internet est devenu le moyen privilégié des élèves pour trouver des informations, en particulier dans le cadre d’un travail scolaire. Obtenir de l’information correspondant à un mot-clé à partir d’une requête sur un moteur de recherche est en effet relativement simple, et pourtant trouver des réponses pertinentes à une question donnée est une tâche qui reste difficile parce que les élèves (comme beaucoup d’adultes) sont confrontés à des biais de jugement au moment d’évaluer l’information (le concept d'évaluation de l'information peut être défini, selon Alexandre Serres de l'université de Rennes 2, comme l'analyse de quatre éléments : la fiabilité de la source, la qualité du contenu, la cohérence de l’organisation, la pertinence de la présentation ; qui font appel à différents domaines de connaissances et qui, comme le rappelle l'auteur, sont loin d'être partagés par tous). Les « croyances épistémologiques » Le rapport entre croyances et évaluation Conclusion

Plates-formes de curation Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Déconnexion Mon Espace - Plates-formes de curation Internet > Communications > Curation Ecosystèmes numériques : de la veille à la présence numérique du CDI L’écosystème de présence numérique du CDI Il ‘agit de penser et de rendre cohérente la présence numérique du CDI. Cette dimension devrait faire partie intégrante d’une politique documentaire et du coup en reprendre la méthodologie en partant bien entendu d’un diagnostic préalable : une présence en ligne : Pour qui ? Pour quoi faire ? Avec quels outils ?

Débat : la curation, réelle plus-value ou aspirateur à contenus ? Après le débat sur la baisse du reach Facebook, nous vous proposions récemment de donner votre avis sur l’intérêt des réseaux sociaux d’entreprise. Les deux intervenants, Anthony Poncier et Chob, ont partagé des avis au final assez proches, insistant sur le fait que les RSE peuvent être utiles mais qu’ils ne constituent pas la solution miracle aux problèmes des entreprises. Vous étiez d’ailleurs plutôt d’accord, puisque 81% d’entre vous jugent que les réseaux sociaux d’entreprise ont un intérêt. Cette semaine, place au débat sur la curation ! C’est un vaste sujet : un concept adulé par certains, critiqué par d’autres. Pour en parler, nous avons fait appel à Jérôme Deiss, chargé d’édition numérique pour France Télévisions, et Tomate Joyeuse, qui anime un blog éponyme.

Comment évaluer les notions info-documentaires : une démarche en 7 étapes Guide à l’usage du professeur documentaliste Aujourd’hui, il apparaît de plus en plus nettement que le cœur des apprentissages info-documentaires est conceptuel : il est plus utile, en effet, de connaître et de comprendre les principes essentiels relatifs aux outils, aux processus, aux usages et aux problèmes d’ordre informationnel tels qu’ils irriguent notre « société de l’information » que de courir sans cesse après les éternelles évolutions des outils et les incessantes adaptations procédurales que ceux-ci génèrent. Par ailleurs, et depuis quelques années maintenant, les acteurs de l’éducation, professeurs-documentalistes en première ligne, prennent conscience que les expériences spontanées des élèves ne suffisent pas à les rendre maîtres ni des outils ni des stratégies basiques de la recherche documentaire, sans même parler d’asseoir une culture de l’information ! 1.

Les agrégateurs de flux, les pages personnalisables Un agrégateur de flux RSS est aussi appelé lecteur de flux (ou reader). Il s'agit soit d'une application web soit d'un logiciel, soit d'un module intégré à une messagerie qui permet d'afficher sur une page web personnalisable les nouveautés des sites / blogs sur lesquels on fait de la veille. L'agrégateur de flux est donc lié directement à la syndication de contenu (via des flux RSS). L'utilisateur qui se syndique à un contenu fait dériver les informations auxquelles il s'abonne (par exemple, les derniers articles parus sur les blogs qu'il suit) vers la page web qu'il crée. Le contenu de cette veille est réparti sous la forme de widgets. Ce sont des fenêtres qui comprennent le titre des derniers articles parus sur les sites surveillés.

Lien hypertexte sans autorisation de l'auteur = légal MISE A JOUR : lire notre analyse de l'arrêt qui vient d'être mis en ligne, et dont la lecture contredit en partie ce que nous avions anticipé. La Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) a rendu ce jeudi sa décision dans l'affaire Svennsson, en confirmant le droit de créer des liens hypertextes sans l'autorisation de l'auteur des contenus visibles sur ces liens. Le contenu exact de la décision nous est pour le moment inconnu, ce qui ne permet pas encore d'en déterminer précisément la portée — notamment au regard des liens qui seraient réalisés directement vers les oeuvres elles-mêmes plutôt que vers des pages les hébergeant. La CJUE a estimé qu'un lien hypertexte ne constitue pas en lui-même une transmission de l'oeuvre (contrairement à la rediffusion en streaming de la TV en clair, que la CJUE avait jugé illicite l'an dernier), mais qu'il ne s'agit que d'un indicateur de la route à suivre pour trouver cette oeuvre.

Related: