background preloader

La Ligne générale - 1928 - Sergei Eisenstein - VOSTFR

La Ligne générale - 1928 - Sergei Eisenstein - VOSTFR
Related:  Cinéma soviétique

Le Cuirassé Potemkine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Cuirassé « Potemkine »[1] (en russe : Броненосец «Потёмкин», Bronenossets « Potiomkine ») est un film soviétique muet réalisé par Sergueï Eisenstein, sorti en 1925. Il traite de la mutinerie du cuirassé Potemkine dans le port d’Odessa en 1905, de l’insurrection et de la répression qui s’ensuivirent dans la ville. Il est considéré comme l'un des plus grands films de propagande de tous les temps. Il est choisi, en 1958, comme le meilleur film de tous les temps par 117 critiques internationaux lors de l’exposition universelle de Bruxelles[2]. Synopsis[modifier | modifier le code] Le film se compose de cinq parties : « Les hommes et les vers » (Люди и черви) : les marins protestent contre le fait de manger de la viande pourrie.« Drame dans la baie » (Драма на тендре) : les marins et leur chef Vakoulintchouk se révoltent. Le cuirassé reproduit, dans le microcosme de son équipage, les clivages de la société russe et ses inégalités.

Vidéo ligne generale La Commissaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Commissaire (en russe : Комиссар) est un film dramatique soviétique réalisé par Alexandre Askoldov en 1967. Synopsis[modifier | modifier le code] Guerre civile russe : L'Armée rouge pénètre dans une petite ville d'Ukraine qui garde les traces de combats et qui semble vidée de ses habitants. La troupe s'y installe. La commissaire Klavdia Vavilova, après avoir pris un bain, ordonne l'exécution d'un camarade déserteur. Au fil des jours, au milieu de cette famille très unie, elle découvre un autre monde. Mais les combats se rapprochent, la population se barricade, le canon tonne, les enfants pour qui la guerre était un jeu sont épouvantés. Fiche technique Distribution[modifier | modifier le code] Distinctions[modifier | modifier le code] Analyse[modifier | modifier le code] C'est le seul film soviétique entre 1945 et 1990 qui évoque clairement la vie des Juifs en Russie. DVD[modifier | modifier le code] Éditions Montparnasse, 2013

Alexandre Askoldov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexandre Iakovlevitch Askoldov (en russe : Александр Яковлевич Аскольдов) est un réalisateur soviétique né à Moscou en 1932 en URSS (maintenant Russie). Il a d'abord fait des études littéraires avant de suivre l'enseignement des cours supérieurs de mise en scène à Moscou. Son film de fin d'études La Commissaire, dont il fut le réalisateur et le scénariste, son unique film, fut interdit pendant 20 ans, de 1967 à 1987, car considéré par les autorités comme pro-sioniste ; ce film sortant après la guerre des Six Jours, le gouvernement était mal disposé envers Israël. Heureusement, du personnel des archives d'État du cinéma, Gosfilmofond, déplacèrent les négatifs et les cachèrent. Il a quitté l'URSS à une date inconnue et a enseigné dans divers pays. Filmographie[modifier | modifier le code] Réalisateur 1967 : La Commissaire[1] Scénariste 1967 : La Commissaire Acteur Récompenses[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Sergueï Eisenstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sergueï Eisenstein Sergueï Eisenstein en 1935. Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein (en russe : Сергей Михайлович Эйзенштейн), né le 10 janvier 1898[1] ou le 23 janvier 1898[2] à Riga (gouvernement de Livonie, aujourd'hui Lettonie) et mort le 11 février 1948 (à 50 ans) à Moscou, est un réalisateur russe de la période soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunes années[modifier | modifier le code] Sergueï Eisenstein dans les années 1910 Le père d'Eisenstein, Mikhaïl Eisenstein, est ingénieur municipal de la ville de Riga et exerce plus tard la même fonction à Petrograd. En 1915, il entre à l'Institut des ingénieurs civils de Petrograd. Du théâtre au cinéma[modifier | modifier le code] Démobilisé en 1920, Eisenstein devient metteur en scène et décorateur de théâtre (voir "Le Mexicain" de Jack London). Voyages en Europe et aux États-Unis[modifier | modifier le code] Escapade au Mexique[modifier | modifier le code]

Фрейлих, Семён Израилевич Семён Израилевич Фрейлих (20 февраля 1920, Умань, Киевская губерния) — советский киновед и киносценарист, профессор, доктор искусствоведения (1974), заслуженный деятель искусств РСФСР (1980). Автор статей по истории и теории кино. Лауреат Государственной премии СССР. Произведения[править | править вики-текст] Критика[править | править вики-текст] Искусство кинорежиссёра: Творчество народного артиста СССР С. Драматургия[править | править вики-текст] Солнце светит всем: Киносценарий. Фильмография (избранное)[править | править вики-текст] Библиография[править | править вики-текст] Фрейлих С. Ссылки[править | править вики-текст] Энциклопедия отечественного кино

Утомлённое солнце Утомлённое солнце — песня со словами Иосифа Альвека на музыку танго Ежи Петерсбурского «Последнее воскресенье» («To ostatnia niedziela»). Впервые исполнена в 1937 году и тогда же записана на пластинку (под названием «Расставание») джазовым оркестром Александра Цфасмана и его постоянным солистом певцом Павлом Михайловым. В дальнейшем песню пели Георгий Виноградов, Иосиф Кобзон и другие известные исполнители. §Польское танго[править | править вики-текст] Последнее воскресенье (польск. §Русские версии[править | править вики-текст] В Советском Союзе это танго Петерсбурского завоевало особую популярность. §Песня в кинематографе[править | править вики-текст] Песня или её мелодия так или иначе использована во множестве кинофильмов: §Текст песни[править | править вики-текст] §Ссылки[править | править вики-текст]

untitled Sayat Nova (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sayat Nova (en français : La Couleur de la grenade / Tsvet granata) est un film soviétique réalisé par Sergueï Paradjanov. Distribué une première fois en 1969, le film est retiré des écrans puis, à nouveau, diffusé dans une version remontée et abrégée par le réalisateur Serguei Youtkevitch, sous le titre La Couleur de la grenade en 1971. La vie de Sayat-Nova, poète arménien du XVIIIe siècle, en huit chapitres : I : L'enfance du poète.II : La jeunesse du poète.III : Le poète à la cour du prince/Prière avant la chasse.IV : Le poète se retire au monastère/Le sacrifice/La mort du katholikos.V : Le songe du poète/Le poète retourne à son enfance et pleure la mort de ses parents.VI : La vieillesse du poète/Il quitte le monastère.VII : Rencontre avec l'Ange de la Résurrection/Le poète enterre son amour.VIII : La mort du poète/Il meurt mais sa poésie est immortelle. « Le film ressemble à un album mécanique d'images. « (...)

Related: