background preloader

Table de Peutinger - Voies romaines : carte, documents en ligne LEXILOGOS

Table de Peutinger - Voies romaines : carte, documents en ligne LEXILOGOS
La table de Peutinger est l'ancêtre des cartes routières. Elle couvre tout l'empire romain, et même au-delà : jusqu'en Chine. C'est une reproduction, faite à la fin du XIIe siècle, d'une copie réalisée vers 350, dont l'original est encore plus ancien. Cette carte a été découverte au début du XVIe siècle, à Worms. Elle a été confiée à Konrad Peutinger, contemporain d'Érasme, qui la publia (d'où son nom). Elle mesurait plus de 6 mètres de long et 30 cm de large. C'est une carte routière qui représente les principales routes de l'ensemble de l'empire romain. Elle contient quelques erreurs et inexactitudes. En bas à gauche, les bouches du Rhône, le premier affluent est la Durance. Les doubles tours repésentent une étape importante, on reconnaît : Marseille (Massilia Grecorum), cité grecque, au centre, Arles (Arelate) à gauche du Rhône Riez (Reii Apollinares) dans les Alpes de Haute Provence, en bas, à droite

http://www.lexilogos.com/carte_peutinger.htm

Related:  Tables de PeutingerTable de PeutingerGaule CeltiqueBazar temporaire 6LCA latin

LEGION VIII AUGUSTA: La table de Peutinger La Table de Peutinger, (Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria), connue aussi sous le nom de « Carte des étapes de Castorius » ou de « Table Théodosienne », est une copie réalisée vers 1265 par des moines de Colmar, d'une carte romaine réalisée vers 350, elle-même probablement la copie remise à jour d'une grande carte du monde peinte sur le portique d'Agrippa à Rome vers 12 de notre ère, où figurent les routes et les villes principales de l'Empire romain. Pas moins de 555 villes et 3500 autres particularités géographiques sont indiquées, comme les phares et les sanctuaires importants, souvent illustrées d'une vignette. Une représentation schématique : La table ne tient compte ni de l'échelle, ni du réalisme du paysage, ni des distance, car c'est une représentation schématique qui est plus proche d'un plan de métro que d'une carte routière. De fait, elle est considérée comme la première représentation cartographique d'un réseau.

Table de Peutinger Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Table de Peutinger : région d'Arles, Fos-sur-Mer, Marseille, Aix-en-Provence. La table de Peutinger (Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria), appelée aussi carte des étapes de Castorius, est une copie du XIIIe siècle d'une ancienne carte romaine où figurent les routes et les villes principales de l'Empire romain qui constituaient le cursus publicus. Voies romaines en Gaule Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les voies romaines en Gaule sont le développement par les Romains d'un réseau routier préexistant à leur arrivée. Historique[modifier | modifier le code] Le réseau routier de l'Empire romain. Au point de vue stratégique, la défense de l'empire romain n'était pas seulement assurée aux frontières; les mesures prises de ce côté furent complétées par la construction d'un vaste réseau de routes, routes militaires d'abord, mais qui servirent à tous les besoins d'une circulation d'hommes et de marchandises de plus en plus active. Nous ne nous occuperons de ces routes qu'au point de vue politique. L'importance de ces grandes voies était telle qu'Auguste s'en fit attribuer l'administration par une loi spéciale (20 av. J.-C.).

Le port antique de Rome revit grâce au virtuel Des chercheurs ont déblayé virtuellement le plus grand port antique de Méditerranée, aujourd’hui complètement ensablé, et ont remis en mouvement l’eau qui s’y trouvait. Un travail qui a permis de répondre à une question qui taraudait les archéologues depuis longtemps. Le port antique de Rome, le Portus, fut le plus grand port du monde méditerranéen antique.

Carte de Peutinger La table de Peutinger ne date que du Moyen Age, mais est la copie (de copie...) d'une carte routière du monde romain, unique. Elle est entreposée à Vienne (Autriche), et à son tour de nombreuses copies sont disponibles dans les pays et sur le Web. En France, on peut la demander (copie N&B) à la cartothèque de l'IGN. Randonnée : faire le chemin Bibracte - Alésia 120 km, pour randonneurs avertis Ce sentier culturel reliant deux imaginaires liés à la Guerre des Gaules, à Jules César et Vercingétorix, vous emmène des hauteurs de la ville gauloise de Bibracte jusqu’à l’oppidum d’Alésia. Un balisage spécifique « Bibracte Alésia » Comme tout chemin, le Bibracte-Alésia a son marquage, mais celui-ci est spécifique : ses couleurs sont bleu et jaune pour le différencier des GR que parfois il emprunte (GR.13 et GR tour du Morvan). Marcher n’est pas qu’une activité physique consistant à se déplacer et à changer d’espace. Pourquoi ne pas aller plus loin, dans tous les sens du terme et se déplacer aussi dans le temps ?

Liste de voies romaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liste des voies romaines, classées dans cet article par anciens ensembles géopolitiques de voies romaines : Voies romaines en Gaule[modifier | modifier le code] Voies romaines en Corse[modifier | modifier le code] visitez le forum de Lutèce disparu depuis 17 siècles À regarder le flot automobile qui remonte la rue Soufflot vers le Panthéon, il est difficile d'évoquer mentalement la Lutèce gallo-romaine qui avait là son coeur. Et pourtant, c'est bien là, devant nous, que se dressait le forum de Lutèce. Un magnifique édifice de 180 mètres de long sur 90 mètres de large, entouré d'un portique à arcades.

Table de Peutinger Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Table de Peutinger : région d'Arles, Fos-sur-Mer, Marseille, Aix-en-Provence. La table de Peutinger (Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria), appelée aussi carte des étapes de Castorius, est une copie du XIIIe siècle d'une ancienne carte romaine où figurent les routes et les villes principales de l'Empire romain qui constituaient le cursus publicus. Ce document était également connu autrefois sous le nom de table théodosienne[1] (ou tabula theodosiana), nom qui fait référence à l'empereur Théodose, car, selon M. d'Aigueperse, une copie affiche des vers faits sous cet empereur[2]. Historique[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code]

La Table de Peutinger La Table de Peutinger est un document qui a des points communs avec la Tapisserie de Bayeux quant à son format puisqu’il s’agit d’un parchemin qui fait presque sept mètres de long pour 33 cm de hauteur. C’est une copie d’un document plus ancien qui a été faite vers 1200 (donc postérieurement à la Tapisserie de Bayeux). Elle doit son nom à l’humaniste qui en fut le propriétaire, Conrad Peutinger (1465-1547). Le livre récent de Richard Talbert [] va nous permettre de comprendre ce qu’est cet objet, ce qu’on y trouve et quel pouvait être le rôle de l’original.

Bibracte - 2014, une campagne de fouilles fructueuse sur le mont Beuvray (Archeologia.be, 15 décembre 2014) Une construction excavée insolite À moins de 30 m en contrebas du bâtiment précédent, l’équipe suisse a entièrement dégagé un autre édifice bien plus insolite : une vaste pièce rectangulaire de 9,35 x 11 m excavée de près de 2 m dans le rocher. Avec ses murs de pierre soigneusement bâtis, cette construction qui date certainement des derniers temps de l’oppidum reste une énigme : on n’y a retrouvé aucune trace liée à son usage, ni aménagement hydraulique, ni mobilier évocateur, ni même de vestiges de toiture effondrée. De plus, on n’en connaît pas d’équivalent sur les autres sites de Gaule : seul Bibracte fournit une construction similaire, le bâtiment PS1, mis au jour en 2011 à 70 m de là (PS1 présente les mêmes dimensions et la même orientation, mais comporte des contreforts d’angle circulaires). Fig. 3 : Bibracte – Mont Beuvray (Morvan, Bourgogne). Une nouvelle mosaïque dans la grande domus du Parc aux Chevaux

Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois Un thème classique de l’archéologie, mais aussi un sujet-piège où il est difficile de faire le tri entre les voies gallo-romaines, les chemins gaulois et ceux du moyen-âge. Ici, la carte satellite sert de support au tracé de ces voies, et le lecteur peut apporter sa pierre pour améliorer la qualité de l’information. Sources :

Propositions d’EPI en langues et cultures de l’Antiquité Ces exemples d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) faisant intervenir les langues et cultures de l’Antiquité (LCA) sont proposés par Fabrice Roux (professeur de Lettres classiques, membre du L@bo L). Pour une approche plus détaillée, comprenant des exemples supplémentaires, consulter l’article Langues et cultures de l’Antiquité : EPI et enseignement de complément. Autour du nombre d’or Dans la ville : arcs et coupoles Niveau : 4e / 3e ; thématiques interdisciplinaires : sciences, technologie et société, LCA ; interdisciplinarité : LCA, histoire-géographie, technologie, mathématiques, histoire des arts ; objectifs : comprendre la révolution technologique qu’a été l’invention de l’arc étrusque (dit roman). Comprendre son fonctionnement et ses applications dans les ouvrages d’art antiques.

Related: