background preloader

Comment le Community Manager peut-il s'adapter à la stratégie marketing globale ?

Comment le Community Manager peut-il s'adapter à la stratégie marketing globale ?
Inscrivez-vous à la newsletter et ne manquez aucun des prochains articles : Cette semaine, je souhaiterais m’intéresser à l’aspect purement marketing de l’usage des médias sociaux pour un business. Après avoir décrypté les principales statistiques présentes sur Facebook et Twitter, il est important de comprendre que le développement de votre communauté ne se fera pas exactement comme vous le souhaitez. En effet, lors de la mise en place de vos différentes actions de recrutement des membres constituant votre (future) communauté, il se peut que ceux-ci ne correspondent pas forcément aux cibles de votre stratégie marketing globale. Dois-je assumer et continuer à produire du contenu envers des fans/followers attirés par mes contenus, mais n’étant pas mon coeur de cible ? Dois-je mettre en place les actions marketing correctives nécessaires pour toucher au mieux mes cibles business ? Cet article sera divisé en deux parties : 1) l’analyse de la composition de la communauté existante b) Portée Related:  Stratégie réseaux sociaux

Stratégie sur les médias sociaux Lorsque l’on évoque le terme de stratégie sur les médias sociaux, on ne peut s’empêcher de penser à la multitude de choses qui nous reste à faire. Il n’est pas possible de déterminer une méthodologie universelle car il faut bien évidemment s’adapter à chaque entreprise et à chaque objectif. En revanche, il est nécessaire de se fixer certaines règles. Pour cela, je vous ai préparé une méthode nommée le « Social Media Snake » soit, pour les anglophobes, le « serpent des médias sociaux » ! 1-Faire un état des lieux (publié) Faire le point et noter la date de départ de votre activité sont deux étapes indispensables. 2-Fixer ses objectifs (publié) Vous devez définir votre but, la finalité de tous vos efforts et déterminer quelles sont les plateformes sociales les plus adaptées pour atteindre votre objectif (Ex : L’objectif est de développer un SAV online et par conséquent réduire les coûts. 3-Choisir ses indicateurs de performance (publié) 5-Publier du contenu à haute valeur ajoutée (publié)

Petit tour d'horizon sur le digital dans l'univers du luxe Petit tour d’horizon sur le digital dans l’univers du luxe (Via une étude réalisée sur 150 marques de luxe présentes dans l’ensemble des secteurs du luxe (automobile, joaillerie, horlogerie, maroquinerie, couture, cosmétiques…).(Via une étude réalisée sur 150 marques de luxe 99% de maisons de luxe ont un site internet de marque, 97% des maisons de luxe sont inscrites sur au moins un réseau social, 65% des maisons de luxe ont une application mobile, 88% ont un site adapté au mobile et 13% ont un site mobile. Le brand content est le principal vecteur de l’expérience de marque. Les supports les plus utilisés sont d’une part les réseaux sociaux sur lesquels les maisons de luxe sont toutes présentes et d’autre part les sites de marque, qu’elles sont 99% à avoir développé et qui sont la première source web de référence pour les internautes. Les moteurs de recherche et principalement Google Search restent la principale porte d’entrée des internautes sur le média Internet. Incoming search terms:

La communication sur les réseaux sociaux XEnvoyer cet article par e-mail La communication sur les réseaux sociaux XEnvoyer cet article par e-mailLa communication sur les réseaux sociaux Marketing Avoir des fans ne suffit pas Google +, Pinterest, Twitter… le nombre de réseaux sociaux augmente régulièrement. En matière de stratégie sur les réseaux sociaux les grands groupes sont évidemment plus en avance que les PME, dans la mesure où ils peuvent se permettre d’y consacrer des moyens très importants, avec parfois même des équipes entièrement dédiées au e-marketing. Un lien de proximité avec ses clients La première question que se posent les entreprises porte sur le bien-fondé d’une présence sur les réseaux sociaux. Cette démarche leur permet en effet de se différencier, puisqu’ils ont entre 1 000 et 5 000 amis, lesquels activent à leur tour leurs contacts pour promouvoir des offres. Aller sur les réseaux sociaux est une façon pour les entreprises de se rapprocher de leurs publics et de mieux connaître leurs attentes.

Le retour de la revanche des blogs Plébiscité dans les années 2005, les blogs ont petit à petit perdu de leur aura pour finir complètement dans l’ombre de Facebook ou Twitter. La vérité est que le blog est un support qui fait peur (“on va me critiquer dans les commentaires“) et qui intimide (“il faut impérativement définir une ligne éditoriale“), les marques s’en sont donc éloigné pour concentrer leurs efforts sur des plateformes a priori plus simples d’accès (Facebook, Twitter, TumblR, Pinterest…). Pourtant je n’ai eu de cèsse de rappeler que la légitimité de ce support (Non, les blogs ne sont pas morts, bien au contraire !) de même que la qualité des conversations qui y sont hébergées (Des commentaires aux communautés verticales). C’est donc avec beaucoup de perplexité que j’ai assisté ces dernières années à une lente érosion de la blogosphère, qui a mené à un phénomène de concentration que nous connaissons tous. Ce qui me désole, c’est que la recette est pourtant connue de tous :

Médias sociaux - Les fondations d’une stratégie Vous voulez propulser votre entreprise sur les médias sociaux ? C’est bien, mais cette entreprise a-t-elle les prérequis pour maximiser les chances de succès d’une stratégie de présence sur le Web social ? Culture marketing Les opérations sur les médias sociaux relèvent généralement du marketing, ce qui est assez logique, mais encore faut-il que votre entreprise comprenne ce qu’est le marketing. Culture d’entreprise Les médias sociaux sont… sociaux, justement. Connaître sa communauté Beaucoup d’entreprises connaissent mal leurs clients, et encore plus mal leurs prospects. Curiosité Faire de la veille n’est malheureusement pas assez une priorité pour les entreprises.

Comment optimiser la concentration et la vigilance du Community Manager ? 14inShare Suite et fin du dossier intitulé “Community Manager : attention multitâche ou spécialisée”. Afin de prendre le train en marche, je vous invite à lire ou relire les premières parties. Dans le premier billet (“Le Community Manager est-il adepte du moindre effort ?”) Mais alors, comment trouver la formule qui permettra d’allier performance et clairvoyance ? De la concentration au flow La concentration désigne communément la capacité à centrer et mobiliser ses facultés mentales et/ou physiques autour d’un sujet et d’une action précise. Le psychologue Hongrois Mihály Csíkszentmihályi (une pensée aux gens qui devaient noter son nom au téléphone) a développé un concept de concentration sans effort. Selon ce modèle, l’idée de base pour profiter d’une concentration idéale est de se créer une « bulle » que le psychologue appelle « le flow ». la concentration sur une tâchele contrôle délibéré de l’attention Attention partagée et effet stroop, diviser pour mieux régner !! Qu’en pensez-vous ?

12 Tendances en Marketing Digital pour 2013 Gérer comme un pro ses réseaux sociaux grâce à IFTTTT Poster un article à la fois sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux, uploader une image sur Instagram, Flickr et Facebook… Les tâches répétitives s’accumulent dans nos vies digitales et peuvent parfois nous faire perdre un temps précieux. IFTTT (pour If this then that) est un service vous permettant de créer des régles automatisant certaines actions. Grâce à une compatibilité avec une cinquantaine de services et à de nombreuses règles, les possibilités sont quasiment infini. Suivez le guide pour tirer parti d’IFTTT… Qu’est ce qu’IFTTT ? IFTTT une fois relié à vos différents services (blog, Twitter, Facebook, Instagram, Evernote, Linkedin, Dropbox, Youtube…) va vous permettre d’automatiser les tâches répétitives faites sur chacun de ces services grâce à des régles génériques simples appelées aussi “recipes” dans le jargon IFTTT et qui vont se résumer de la sorte : Malgré son vocabulaire particulier, IFTTT s’utilise très simplement. 1 : Connectez l’ensemble de vos services

How to evangelise Enterprise 2.0 without being called BS at I’ve been thinking about this Scott Berkun article for a while : Calling Bullshit on social media. This is a question I’ve always asked myself whenever preparing a blog post or a presentation on Enterprise 2.0. Sameer Patel defines Enterprise 2.0 as the enterprise state once it has implemented social media inside the organisation. So we’re spot on the topic, and the question is how to make sure we don’t get carried away and start BSing while evangelizing enterprise 2.0 ? Ten questions to ask yourself while preparing your homework to make sure you don’t get caught by the @berkun and the @dahowlett of this 2.0 world … And Hypertextual ten answers to convince myself I am not that BullshitCallable. 1. Organisation will not get interested in Social Media unless they understand the problem that these tools fix. Peter Drucker taught us that knowledge and innovation are the main sources of wealth of western world economies. 2. 3. I have been working in IT for 22 years. 4. 5. 7. 8. 7. 9. 10.

Comment mesurer l’activité d’un community manager ? J’ai évoqué ici le recrutement d’un community manager et quelques pistes pour différencier l’expert en médias sociaux et le tocard avec des followers. L’étape suivante consiste logiquement à évaluer l’activité du community manager. Loin de moi l’idée de présenter ici une réflexion totalement aboutie. L’objectif est de poser une base de travail pour faire avancer le schmilblik sur un sujet rarement évoqué… voire tabou ! Voici donc quelques pistes pour mesurer le travail de votre CM : 1. Croissance de la communauté : « j’aime », abonnés… mais aussi désabonnementsMentions : citations, @mentions, @replyContenus : partages, backlinks, commentaires, pourcentage de trafic en provenance des médias sociauxRelations blogueurs : nombre de contacts, nombre et visibilité des billets publiés 2. 3. On peut extrapoler ces quelques points à l’évaluation du travail d’un prestataire externe, agence ou free-lance… Lire aussi et sur Choblab

Quelle organisation des équipes Social Media dans les entreprises ? L’agence RAGAN et l’éditeur Nasdaq OMX ont publié un livre blanc basé sur les résultats d’une enquête menée auprès de quelques 2500 entreprises, concernant les modalités d’organisation des équipes en charge des médias sociaux dans leur structure. Et les résultats sont édifiants et reflètent majoritairement la réalité du terrain, ainsi que les mirages et autres fantasmes que soutiennent certains acteurs du marché. Ainsi, 65% des entreprises considèrent la gestion des médias sociaux une tâche parmi d’autres responsabilités, et pas besoin d’affecter des ressources à plein temps pour ce type de poste. Autrement dit, et par déduction, c’est encore le far west dans ce micro marché et le Bullshit Social Media règne encore sur la scène. Articles similaires:

#Infographie : la place du Community Manager français dans l’entreprise Bonjour à toutes et à tous. Certains d’entre vous s’en souviennent, je vous ai proposé il y a 2 mois de participer à l’édition 2012 de l’enquête « Les Community Managers en France », dont Kriisiis.fr est partenaire. En moins de 30 jours, ce ne sont pas moins de 577 professionnels des quatre coins de l’hexagone qui ont participé à l’étude, permettant d’en savoir plus sur le profil type, l’environnement professionnel, le salaire, le travail au quotidien ou encore l’importance stratégique de cette profession. Déjà partenaire de RegionsJob, Blog du Modérateur et Anov Agency l’année dernière, j’avais pu vous proposer une infographie basée sur les données de 2011. Globalement, les Community Manager français gèrent peu de communautés (63% en gèrent 3 ou moins), et surtout des communautés BtoC (dans 85% des cas). Si 80% des Community Managers continuent de travailler pour leur employeur en dehors de leurs horaires de travail, quels sont les outils qu’ils utilisent ?

30 conseils d’experts en Réseaux Sociaux à fuir absolument Votre entreprise débute sa présence sur les réseaux sociaux et vous aimeriez avoir un cours accéléré ? Certes, cela existe mais attention à ne pas prendre tout ce qui se dit par des soi-disant « experts » pour de l’argent comptant. Un conférencier ou gourou ès Social Média, cela existe mais si son nom ne vous dit rien ou que son compte Twitter a été créé avant-hier, cela devrait tirer un signal d’alarme chez vous… La même explication en images : Voici maintenant 30 conseils à éviter et qui sont souvent répétés par les gourous auto-proclamés : [dit autrement : ces trente affirmations sont fausses] 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. D’ailleurs je vous le demande ici pour illustrer le point 30 : vous avez aimer cet article ? Article traduit et adapté librement à partir d’Hubspot « 30 Terrible Pieces of Social Media Advice You Should Ignore« .

La quête de sens des community managers, ou l’effet moutons de Panurge Les billets sur l’avenir du community manager fleurissent un peu partout sur les blogs en ce moment. Ce serait à lui de se réinventer, de faire sa place dans les entreprises pour que le poste trouve son utilité. Beaucoup parlent d’une bulle, d’une remise en question profonde du métier, d’une nécessité de multiplier les tâches. C’est exact, mais attention à ne pas tomber dans les mêmes travers qui ont fait du mal à la profession ces derniers mois… En premier lieu, la quête de sens perpétuelle qui amène les community managers à justifier en permanence leur présence dans l’entreprise. Une quête de sens ROI, engagement, nombre de retweets, likes… Les community managers ont inventé leurs propres metrics, aidés par des réseaux sociaux bien heureux d’ajouter des « achievements » à leurs utilisateurs et d’alimenter le mythe de la présence indispensable des entreprises sur leurs sites. Et si le problème était là, justement ? Résultat ? Éviter le cercle vicieux et ne pas croire les opportunistes

Related: