background preloader

Europe (lune)

Europe (lune)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Europe, officiellement Jupiter II Europe (en abrégé J II Europe, internationalement J II Europa) est un satellite naturel de Jupiter, le sixième par la distance et le deuxième parmi les satellites galiléens. Avec un diamètre de 3 121 kilomètres, Europe est le quatrième plus gros satellite de Jupiter et le sixième du système solaire. Sa surface est composée de glace et se trouve être la plus lisse de tout le système solaire. Bien que sa température soit au maximum de -150 °C, on suppose qu'en dessous se trouve un océan liquide d'environ 90 kilomètres de profondeur. De plus, des geysers d'eau ont été détectés à sa surface. Comportement résonant des orbites d'Io, Europe et Ganymède. Europe fait le tour de Jupiter dans le sens direct à une distance moyenne de 670 900 km en 3 j 13 h 14,6 min. La période d'Europe est en résonance orbitale avec celle de ses deux voisins dans les rapports 2:1 et 1:2. Le champ magnétique autour d'Europe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Europe_(lune)

Related:  Lunes de JupiterLes Lunes de Jupiter

Io (lune) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Io. Avec plus de 400 volcans en activité, Io est l'objet le plus actif du Système solaire. Cette activité géologique est provoquée par les forces de marée de Jupiter. Callisto (lune) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Callisto. Les formations géologiques remarquables de Callisto ont été baptisées d'après la mythologie scandinave. Ainsi, les deux plus grands cratères portent les noms de Valhalla (paradis des guerriers tombés au combat) et d'Asgard (lieu de résidence des dieux). Les autres cratères sont baptisés des noms de héros : Valfodr, Hœnir, Lodurr, Bran, Sudri, Fodri, Nidi, Burr, Reginn, Ymir, Gymir, etc.

Si la Lune faisait juste un pixel - une carte à peu près à l'echelle La Lune Io Europe Ganymède Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ganymède est constitué à quantités à peu près égales de roches silicates et de glace d'eau. Il s'agit d'un corps totalement différencié avec un noyau liquide riche en fer. On suppose l’existence d'un océan d'eau salée à près de 200 km sous la surface de Ganymède, pris en sandwich entre des couches de glace[6]. Sa surface est constituée de deux grands types de terrains. Les régions sombres, criblées de cratères d'impacts et âgées de quatre milliards d'années, couvrent à peu près un tiers du satellite.

Satellites naturels de Jupiter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Découverte des satellites[modifier | modifier le code] Premières découvertes[modifier | modifier le code] Voyager[modifier | modifier le code] Dernières découvertes[modifier | modifier le code] Entre 1979 et 1999, aucun nouveau satellite de Jupiter ne fut découvert et il fallut attendre des progrès suffisants dans le domaine des détecteurs pour que les observations reprennent. La découverte des satellites de Jupiter. Les satellites galiléens Ces satellites , placés sur des orbites presque circulaires et très proches du plan équatorial de Jupiter, ont été découverts par Galilée et Simon Marius en 1610. On les appelle les satellites galiléens. -

Découverte d’une nouvelle petite Lune orbitant autour de Pluton Des astronomes, utilisant le télescope spatial Hubble, ont découvert une quatrième lune en orbite autour de la glaciale planète naine Pluton. Le nouveau satellite minuscule, provisoirement désigné P4, a été découvert dans une étude de Hubble sur la recherche des anneaux autour de la planète naine. La nouvelle lune est la plus petite découverte autour de Pluton. Elle a un diamètre estimé de 13 à 34 km.

Ses Satellites En 2008, on connaissait 63 satellites gravitant autour de Jupiter, mais la plupart sont de très petite taille. En fait, seize satellites, que l'on peut regrouper en trois catégories, ont été particulièrement étudiés : – quatre petits satellites (diamètres ou dimensions voisins de 50 km) sont situés sur des orbites circulaires équatoriales très proches de la planète (demi-grands axes compris entre 1,79 et 3,11 rayons joviens) ; – quatre « gros » satellites (diamètres voisins de 4 000 km), appelés satellites galiléens, gravitent également sur des orbites circulaires et équatoriales ; de Jupiter vers l'extérieur, ce sont Io, Europe, Ganymède et Callisto ; les trois premiers ont des périodes de révolution résonantes (la période sidérale de Ganymède est double de celle d'Europe et quadruple de celle de Io) ; les demi-grands axes des orbites sont compris entre 5,90 et 26,33 rayons joviens ; • Les petits satellites Le tableau 2 présente quelques caractéristiques des petits satellites.

Les satellites galiléens. Les satellites de Jupiter tournent de l'ouest à l'est (par analogie avec les planètes et la Lune ) dans des plans presque exactement coïncident avec l'équateur de la planète, ou parallèles à ses bandes. L'équateur de la planète est incliné de 3° 5' 20" sur son orbite autour du Soleil, et par conséquent peu incliné sur notre écliptique. Il en résulte que les orbites des satellites se projettent pour nous suivant des lignes presque droites, le long desquelles ils paraissent osciller; tantôt passant en avant de Jupiter, et projetant alors sur son disque de petites taches d'ombre circulaires, visibles dans de bons télescopes; tantôt disparaissant derrière Jupiter, ou bien étant éclipsés par l'ombre qu'il projette.

Les Anneaux Les anneaux de Jupiter ont été découverts le 4 mars 1979 par les caméras de la sonde Voyager-1 ; la densité de ces anneaux paraît environ un milliard de fois plus faible que celle des anneaux de Saturne, ce qui explique que, situés très près du disque brillant de la planète, ils n'aient jamais été observés auparavant depuis la Terre : leur détection est aussi difficile que le repérage à grande distance d'une faible bougie située à côté d'un puissant phare marin. Si l'on effectue des observations dans l'infrarouge à une longueur d'onde de 2,2 micromètres (le méthane, abondant dans l'atmosphère de Jupiter, est alors quasi opaque), le rapport luminosité des anneaux sur luminosité de la planète est fortement augmenté et les anneaux peuvent être détectés depuis la Terre, ce qui a été accompli cinq jours après leur découverte par Voyager-1.

Les petits satellites de Jupiter. Les petits satellites répertoriés de Jupiter sont actuellement au nombre de 57 (la planète en possédant par ailleurs quatre, qui sont des planètes naines : les satellites galiléens). Certains l'ont été assez récemment (1999, 2000 et surtout en 2003) et ne portent pas encore de nom officiel. Ces petits corps, qui ne sont probablement pas tous encore connus se regroupent en plusieurs familles d’orbites.

Le Magnétisme dans le système solaire English Comprendre > Approfondir > Planètes IV Introduction En astrophysique, on appelle "improprement" champ magnétique la densité de flux magnétique ou induction magnétique,notée B (Vecteur) et exprimée en Teslas. Un champ magnétique dipolaire peut être assimilé au champ créé par un aimant. Son intensité varie en fonction de la distance r à son centre, suivant la loi : Caractéristiques Jupiter, la plus grosse et la plus massive des planètes, constitue le centre d'un vaste système de satellites et d'anneaux étudié de près par plusieurs sondes spatiales : Pioneer-10 en décembre 1973, Pioneer-11 en décembre 1974, Voyager-1 en mars 1979, Voyager-2 en juillet 1979, Ulysses en février 1992, Galileo de décembre 1995 à septembre 2003, New Horizons en février et mars 2007. À la différence des planètes telluriques et à l'instar des trois autres planètes géantes, Jupiter ne possède pas de surface solide : il s'agit d'une boule de gaz – essentiellement de l'hydrogène et de l'hélium – qui entoure un noyau probablement composé de fer et de silicates, auxquels s'ajoutent probablement des « glaces d'eau », d'ammoniac et de méthane. Jupiter possède un champ magnétique, une magnétosphère et une ionosphère, et est caractérisé par d'intenses émissions radioélectriques. Comme sur la Terre, les aurores polaires se développent dans les zones de latitudes élevées.

Related: