background preloader

Les questions que se posent les jeunes journalistes

Les questions que se posent les jeunes journalistes
Crédit: Flickr/CC/Pedroreyna Faut-il que je me spécialise sur un seul support? Dois-je savoir coder? #compétences Quelles compétences les employeurs recherchent-ils chez un jeune journaliste? La liste est longue. Quant à la maîtrise de l’anglais, ce n’est plus une option. S’ajoute à cela une couche d’agilité sur les outils numériques, presque considérée comme faisant partie des fondamentaux journalistiques. Le candidat idéal doit donc avoir plus d’une corde à son arc. Au rayon humain, cela va sans dire, enthousiasme bienvenu. Ne pas savoir faire ou utiliser des images, est-ce encore possible en 2013? Non. Dois-je savoir coder pour devenir journaliste? Non. #insertionprofessionnelle Comment faire pour que ma candidature spontanée soit repérée dans la messagerie des rédacteurs en chef surbookés? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. #reseauxsociaux Dois-je avoir deux comptes sur Twitter, l’un personnel, et l’autre pour la vie professionnelle? Non, à moins de vouloir devenir schizophrène. #remunération Related:  Web et journalisme

Étude : l'usage d'Internet dans le monde en 2012 De nombreuses études sont publiées chaque année sur les usages d’Internet. Malheureusement, dans beaucoup de cas, la population étudiée est exclusivement américaine et ne permet pas d’avoir une vision globale de l’utilisation du réseau. L’enquête mondiale sur l’utilisation de l’Internet proposée par Internet Society va plus loin, en élargissant son analyse à 20 pays, dont la France. Au total, pas moins de 10 000 personnes ont été interrogées. Les thèmes abordés vont de la liberté d’expression à l’impact d’Internet sur l’économie et plus globalement la société. Une utilisation quotidienne d’Internet, les réseaux sociaux au top Les internautes sont 96% à accéder à Internet tous les jours. 90% des internautes utilisent régulièrement les réseaux sociaux, 60% le font chaque jour. la vitesse de connexion (73%),la fiabilité de la ligne (69%),et le prix de l’abonnement (68%). Internet, censure et liberté d’expression La problématique des Conditions générales d’utilisation (CGU)

Je n’avais pas signé pour ce journalisme web XXI affirme, dans un manifeste publié mercredi 9 janvier, qu’”un autre journalisme” est possible. “Il est possible de refonder une presse post-Internet conçue pour les lecteurs, et non à partir des annonceurs”. Ce manifeste a lancé une énième polémique sur la presse web contre la presse papier. Planté derrière mon écran Aujourd’hui, j’en ai ras-le-bol d’être planté derrière mon écran. Quand je suis entré en école de journalisme, j’avais l’espoir de devenir grand reporter, de filmer les guerres. À ma sortie de l’école, tout le monde ne parlait que de web ; les médias se lançaient sans toujours savoir ce que ça pourrait leur rapporter. Tout d’abord, n’oublions pas que le web, pour les sites de presse, a longtemps été un placard. Or, que se passe-t-il aujourd’hui dans les rédactions web ? Alors oui, les effectifs des rédacs sont beaucoup plus importants qu’il y a quelques années, allant, pour certaines, jusqu’à près de 70 personnes (LeMonde.fr, LeFigaro.fr). Problème : où est le fric ?

50 Idées de Sujets pour Votre Blog! Problème de page blanche, recherche de productivité ou tout simplement nouveau blog à l’horizon, il n’est pas toujours facile de créer et de maintenir un blog riche, vivant et intéressant. Aujourd’hui je vous ai donc préparé un mémo à garder sous le coude pour revoir rapidement 50 idées de sujets pour votre blog. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. Si vous avez d’autres idées, merci de les poster dans les commentaires :)

Ecrire un bon article - Chez Mat Bon, je vous préviens tout de suite, il ne sera pas question de recette miracle! Simplement un rappel de quelques règles de bon sens et d’autres plus empiriques que j’ai adopté après plus de deux ans de bons et loyaux services ici même! Pas de leçons non plus, je n’ai pas la prétention de dire que mon style soit sans failles! Enfonçons quelques portes ouvertes! La première chose, c’est qu’on parle mieux de choses que l’on connaît et que l’on aime! Une fois ceci acté, il y a également quelques règles de base mais qui semblent parfois négligées voire mises de coté sur certains sites. Le correcteur WordPress Certes, les plus chagrins me diront (avec raison) que cela ne corrige pas tout. Laisser mûrir votre article Votre article est donc écrit, relu et corrigé avec votre petit cerveau (et les aides informatiques!) Il est également important d’illustrer votre article afin d’avoir une mise en page qui ne soit pas rébarbative! Faites suivre l'article : A propos de Mat

Les Nuits Photographiques, défricheurs de talents À l'occasion de la deuxième édition des Nuits Photographiques qui se tiendront les 8, 15, 22 et 29 juin au parc des Buttes-Chaumont à Paris, nous avons interviewé Nicolas Havette et Guillaume Chamahian, directeurs artistiques de la manifestation. Ils s'expriment sur la naissance de ce festival unique en France, et sur leur volonté de soutenir et d'accompagner la nouvelle création photographique française et internationale. © Mat Jacob Photographie.com : Comment les Nuits Photographiques sont-elles nées ? Après notre rencontre au Cambodge dans l’organisation des after du PPP, nous voulions créer un événement dédié à la photographie d’aujourd’hui, gratuit et en plein air à Paris. L'exposition, le livre, la projection sont des formes bien différentes les unes des autres, elles entrainent des narrations, des temps de lecture de l'image différents. La notion de film-photographique regroupe toutes les créations des photographes qui pensent et produisent l'image fixe pour l'écran. © Tun Tun Aye

Jeunes journalistes, arrêtez de penser comme des vieux cons » Ar Sûre d'elle-même, moutonnière, experte ès personal branling, la nouvelle garde, dans sa majorité, regarde le paysage des pures players avec des œillères : avant 2006, point de salut ! Petite précision de la rédaction : bien qu’OWNI “arrête la frise du Net aux cinq dernières années”, nous avons dans nos cartons un projet de fond qui nous tient à coeur : une histoire du web français. Car pour fréquenter régulièrement des dinosaures du web et leur accorder une place de choix sur la soucoupe, ce jeune vieux con de Jean-Marc Manach, Eric Scherer, qui est un de nos parrains, sans parler d’un nostalgique du papier comme Jean-Christophe Féraud, nous sommes bien conscients de n’avoir rien inventé. En plus, nous ne sommes pas (tous) journalistes :) Ce qui ne nous empêche pas de trouver ce billet pertinent… Billet d’humeur sur un milieu que je connais peu (comme SCANDAL) et qui me fait pourtant pas mal cogiter : les jeunes journalistes qui peuplent ma timeline Twitter. Mon lot de bêtises

Le contenu original va au delà de la simple réécriture A travers un exemple concret, voici à mon avis, la différence entre un vrai travail de rédaction, et de la production de copie au kilomètre. Un bon rédacteur web se documente. Il recoupe sa doc au lieu de la copier servilement. Le cas pratique, un article sur Fabergé Hier Google nous accueille avec un joli Doodle en l’honneur de Fabergé, parfait pour un article sur mon site de communiqués de presse bijoux. Il est tard, je ne paraîtrai pas le 30 de toute façon, et même pour lancer l’article pour aujourd’hui, il faut que je me dépêche un peu. Je ne vais pas rentrer ici dans les détails, mais en gros, Wikipedia retarde de deux ans le retour de Fabergé en Russie, ce qui pose ensuite des problèmes au lecteur attentif. Le résultat : deux heures et demie de travail pour quasiment 1.300 mots, plus toute la documentation nécessaire pour au moins 3.000 mots de plus. A côté de cela, l’article de Maxi-Sciences sur le même thème : si vous le comparez à Wikipedia, on est dans le pur décalque. Google+

Les forçats de l'info - Médias - Le Monde.fr Sur Internet, les sites d'information sont souvent animés par des jeunes journalistes qui ne bénéficient pas des mêmes conditions de travail que leurs aînés du "papier". Ils s'en plaignent, tout en se félicitant d'inventer le journalisme de demain. LE MONDE | 25.05.2009 à 16h06 • Mis à jour le 26.05.2009 à 19h10 | Par Xavier Ternisien On leur a déjà trouvé un surnom : "Les OS de l'info." Internet a accouché d'une nouvelle race de journalistes. Les témoignages abondent, le plus souvent sous anonymat. La logique est d'être les premiers à mettre en ligne l'information afin d'être repérés par Google. Un matin, elle commence sa permanence à 5 heures, mal réveillée. Elle souffre, dit-elle, de l'indifférence des journalistes du magazine papier à l'égard de ceux du Web. Les journalistes du Nouvelobs.com ne sont pas salariés du magazine, mais d'une filiale, IDObs ; ils ne bénéficient pas de la même convention collective que les journalistes du papier, ni de la même grille de salaires.

Related: