background preloader

L'école du futur par la DidacTIC

L'école du futur par la DidacTIC
Soumise par : Lucie Voyer Organisation: Wilfrid-Bastien (CSPI) Endroit: 8155, rue Collerette, Saint-Léonard (Qc), H1P 2V6 Idée créée le: le 5 octobre, 2011 Budget: Moyen budget (50 000 $ à 100 000 $) Aperçu: Imaginez une école où les élèves font partie d'une communauté où ils **partagent**, **échangent** et **s'entraident** pour favoriser la **persévérance** et la **réussite**. Où les élèves deviennent les acteurs principaux et où ils se responsabilisent face à leurs **apprentissages** et à leurs comportements. Related:  ecole de demain

La direction générale de l'enseignement scolaire, une citadelle kafkaienne Pour Suzanne Citron, historienne, «l'existence de monstres bureaucratiques comme la DGESCO invite impérativement à repenser les structures, les pouvoirs, le relationnel d'un projet éducatif pour le XXIe siècle. Une école plus humaine, plus créative, plus efficace est à réinventer». La polémique cristallisée autour de la suppression d'environ 60.000 postes d'enseignants depuis 2007 et de la proposition de François Hollande de rétablir ce nombre en cinq ans laisse de côté tout questionnement de fond. Certaines raisons historiques sont à rappeler. On a certes beaucoup glosé autour du mammouth, mais sans jamais faire l'exploration clinique d'une machinerie administrative dont les linéaments remontent au consulat et qui reste caractérisée par la centralisation bureaucratique et les hiérarchies politique et administrative. Cette citadelle kafkaienne rend totalement opaque le processus de prise de décision. Non seulement ce fatras de textes est inutile, mais il a un effet déstabilisant.

Ne pas faire l'école du 21ème siècle avec les outils du 19ème | Educnum | Scoop.it Les années 2007 à 2012, que certains qualifient d’années noires pour l’école, sont et resteront caractérisées par une réduction drastique des moyens mais aussi, même si c’est moins perceptible et plus facilement absorbé par le corps enseignant, par une volonté de retour déterminé à l’école du passé. Les programmes de 2008, fondamentalement différents de ceux de 2002 qui on été balayés d’un revers de main, en attestent. Le déni généralisé de la pédagogie avec la suppression de la formation des enseignants, avec le développement autoritaire de l’évaluationnite et le pilotage par les résultats apparents, avec une conception générale des apprentissages fondée sur le modèle de la transmission et de l’explication magistrales, avec la réduction voire la suppression de la liberté pédagogique, trouve son application dans cette fantastique et dramatique marche arrière. Prenons l’exemple de la fiche de préparation, la « prép ». Mais, évidemment, vous n’êtes pas obligé d’être d’accord.

Le numérique bouleverse en profondeur l'accès aux savoirs Les TICE bouleversent en profondeur l’accès aux savoirs Cette contribution vient en réponse au dernier article de Pierre Frackowiak : Travailler à la diffusion des savoirs par l’utilisation des TICE, comme le Centre Départemental de documentation Pédagogique 92 l’a fait ces dernières années, notamment en partenariat avec l’Université de tous les savoirs : contribue aussi à s’interroger sur la nature des ressources pédagogiques à utiliser dans notre enseignement et sur le (nouveau) niveau d’exigence à définir pour nos élèves. Lutter contre l’ennui c’est rechercher une nouvelle motivation Comme l’écrit Pierre Frackowiak, il est tout à fait juste de vouloir utiliser "des conférences données avec les TIC ou « en direct live » par des savants, des artistes, des professionnels..."

E-pedagogie, apprentissages en numérique Comment détruire le plaisir d’apprendre… Il y a quelques années, alors que j’avais décidé, malgré les recommandations de ma hiérarchie, de cesser de cautionner des réunions CM2 / 6ème qui se réduisaient toujours à un procès de l’amont sur la base d’évaluations contestables, un professeur de français me disait : « Les élèves de l’école F sont excellents en expression orale et écrite, mais qu’est-ce qu’ils sont nuls en grammaire, c’est catastrophique, ils n’ont pas les bases ! ». J’étais partagé entre l’envie de rire face à tant de bêtise et la colère face au malheur des élèves, interdits de s’exprimer pour permettre au professeur de consacrer du temps à combler les prétendues lacunes. J’étais également très ennuyé par le fait que les parents soutenaient le même discours, succombant aux délices de la nostalgie du passé, même quand ils en avaient été victimes. Le témoignage bouleversant, reçu en réaction au billet précédent sur les prérequis assassins, me plonge dans la tristesse et dans l’inquiétude. Qu’on en juge :

Transformer le collège, une interview de Denis Paget Le collège est-il condamné à être la première étape de tri des élèves ? Comment peut-il répondre à la nécessité d’y faire réussir tous les élèves ? Interview de Denis Paget, auteur de "Collège commun Collège humain", Institut de recherches de la FSU, éditions du Temps. Quel rôle donneriez-vous au collège dans le système éducatif ? Le collège est la troisième marche d’un parcours scolaire qui a commencé à l’école maternelle puis à l’école élémentaire et qui doit nécessairement se prolonger dans une formation de second cycle au lycée général et technologique ou au lycée professionnel pour tous les jeunes d’une génération. Le socle commun et le livret de compétence sont - ils la réponse à cette vision du collège ? Il faut d’abord observer que la politique gouvernementale est exclusivement mobilisée par une réduction drastique des coûts, qui explique un centrage des réformes sur les maillons qui coûtent le plus cher, c’est-à-dire sur le lycée et surtout les enseignements technologiques.

Le « App Smashing » pour optimiser le potentiel créatif du iPad Le App Smashing est un concept popularisé par Gregory Kulowiec qui est un ancien enseignant d’histoire du Plymouth South High School et du Virtual High School. Il est maintenant associé sénior au EdTechTeacher. J’ai eu l’opportunité de le rencontrer et d’assister à sa conférence au iPad Summit de Boston 2013. Le concept du App Smashing est simple.Créer du contenu avec une application;Créer du contenu avec une autre application;Fusionner les contenus ensemble (Smashing);Publier le résultat sur Internet. La plupart du temps on demande aux élèves de réaliser quelque chose sur le iPad avec seulement une application. La grande majorité des applications de création de contenu offre la possibilité d’enregistrer dans le iPad. Les possibilités sont énormes. Vous pourriez aussi utiliser l’application Explain Everything si vous voulez ajouter de l’animation comme dans l’exemple suivant. 1) Trouver les fonds d’écran En premier lieu, il a trouvé deux fonds d’écran de couleurs bleu et vert.

MOOC : 3 minutes pour tout savoir Quelles sont les innovations apportées par les MOOC ? A qui s'adressent-ils ? Quelles perspectives ? Décryptage d'une révolution qui suit son cours... Vous avez entendu parler des MOOC, ces fameux Massive Open Online Courses et vous voulez en savoir plus” ? Le MOOC est cadencé dans le temps et se déroule sur quelques semaines, permettant ainsi de créer des promotions d’apprenants, comme dans une formation en présentiel. Il est composé d’activités pédagogiques variées : Visionnage de courtes vidéos animées de 5 à 10 minutes Réalisation de quiz afin de vérifier l’acquisition de connaissances Exercices pratiques et travaux collaboratifs pour développer son réseau et ses compétences. Comment s’inscrit-on à un MOOC ? Directement en ligne, car l’intégralité du MOOC est accessible sur internet. Ainsi, l’apprentissage n’est plus vertical, de l’expert vers l’apprenant, mais s’horizontalise grâce aux échanges entre apprenants et avec l’équipe pédagogique. Au fait, à qui s’adressent ces MOOC ?

Related: