background preloader

Bulb in Town - Soutenez les projets de vos quartiers préférés

Bulb in Town - Soutenez les projets de vos quartiers préférés

United Donations Le crowdfunding va-t-il remplacer votre banquier L'Agence pour la création d'entreprise (APCE), organe officiel des futurs entrepreneurs, cite désormais parmi les possibilités de financement d'une jeune entreprise le crowdfunding, ou financement collectif, dit aussi financement participatif. Le crowdfunding, né d'Internet et sur Internet pour financer des projets culturels - livres, disques, concerts, films - par des centaines ou des milliers de petits investissements électroniques, s'institutionnalise à grande vitesse. Illustration du crowdfunding, photo Rocio Lara sur Flickr. Une croissance qui fait rêver Jusque là, et depuis 2009, la mécanique était innovante, simple et bon enfant. Ces chiffres font rêver les petits ou grands entrepreneurs en mal de crédit, et si l'on croit les rapports annuels des très rares bureaux d'études spécialistes de cette nouvelle économie, tous les espoirs sont permis. Une solution pour les entreprises? Un cadre législatif à inventer

MyLocal Project Crowdfunding : le mécénat 2.0 Crowdfunding… Vous avez dit crowdfunding ? Si ce mot ne vous dit rien, vous connaissez forcément les petits poulains de cette méthode qui séduit de plus en plus de Français. Irma, Joyce Jonathan, Grégoire ont ainsi pu se réaliser grâce à la générosité de nombreux internautes. En France, on le traduit par « financement participatif ». « Il existe trois principaux métiers dans le crowdfunding » explique François Carbone, président de l’association Financement Participatif France et co-fondateur d’Anaxago. « Tout d’abord ce qu’on appelle le reward-based qui consiste à financer un projet en échange d’une récompense. Second type de crowdfunding : le prêt. « Ce type de financement participatif revêt souvent une dimension sociale » précise François Carbone.

afexios — 1er réseau social de Finance Participative entre Particuliers et Entrepreneurs L'impressionnant marché du #crowdfunding Massolution, une firme de recherche, a publié un rapport sur l’industrie du crowdfunding (ou finance participative) synthétisant les données recueillies auprès de 308 plates-formes actives de crowdfunding dans le monde entier. Le crowdfunding est devenu de plus en plus une composante majeure de la nouvelle économie du Web, avec pour porte-étendard le site Kickstarter. L’an dernier seulement, à lui seul, ce marché a généré plus d’un million de campagnes réussies et 2,7 milliards de dollars à travers le monde. Comme le rappel VentureBeat, en janvier 2012, le Dock Altitude fut le premier projet à passer le cap du 1 million de dollars. Puis, en avril, la Pebble SmartWatch allait battre cet exploit en seulement 28 heures, réussissant à récolter 10 millions de dollars au total. La console Ouya a quant à elle fait couler beaucoup d’encre. Les données montrent que le crowdfunding a presque doublé par rapport à l’an dernier, avec une augmentation de 81 % par rapport à 2011.

Tousnosprojets.fr 10 choses à savoir sur le crowdfunding Le crowdfunding, un seul mot et tant de choses à découvrir. Nous avons décidé de vous déblayer un peu le terrain afin que vous puissiez découvrir ce nouveau mode de financement en ayant les idées claires. De l’origine du mot aux dernières actualités du secteur, vous saurez tout ! 1. Le nom anglais crowdfunding nait de l’union de deux termes : “crowd”, la foule, et “funding », le financement, et se traduit donc littéralement par “financement par la foule” ou financement participatif en français. 2. 3. 4. Le porteur de projet a une idée, mais il lui manque les fonds nécessaires pour pouvoir la réaliser. 5. © 2012 crowdsourcing LLC Source : www.crowdsourcing.org 6. 7. 8. 9. 10. Et la semaine prochaine retrouvez la suite de notre série crowdfunding pour savoir comment Babyloan se positionne dans cet univers ! Photo credit: Thomas Hawk / Foter.com / CC BY-NC – New York Public Library / Foter.com

Babeldoor Ils sont artistes, musiciens, écrivains, créatifs, entrepreneurs, inventifs, chercheurs, réalisateurs, bâtisseurs, aventuriers, voyageurs ou audacieux. Ils ont un projet personnel, artistique ou associatif, fédérateur et cherchent à collecter quelques centaines ou milliers d'euros pour le concrétiser.Ils ont du talent, des idées, et des compétences à revendre. Ils vous proposent de vous embarquer dans leur aventure et de miser solidairement sur leurs chances de succès. Chacun fait le pari de réussir à atteindre en moins de 100 jours, le seuil minimal nécéssaire à la concrétisation de son projet, et rivalise d'imagination pour proposer des contreparties attractives à ses contributeurs. Le financement des projets est soumis à la règle du Tout ou Rien: Grâce à l'outil développé par notre partenaire Payzen et le crédit coopératif, les participations enregistrées sont mises en attente jusqu'à l'expiration de la collecte. Comment ça marche ? Babeldoor? Nous vous invitons à : Qui sommes-nous ?

Crowdfunding vs fonds d'investissement, comment choisir la bonne formule ? Le boom du «crowdfunding» soulève de nombreuses questions INVESTISSEMENT L'Autorité des marchés financiers s'inquiète des risques de ce nouveau mode de financement participatif qui échappe aux cadres réglementaires existants... Claire Planchard Google+ Publié le Mis à jour le Mots-clés Aucun mot-clé Financer le prochain film de Michèle Laroque ou encore l’album de rap de Kheiron, la construction d’une école en Afrique, ou le développement d’une start-up : le « crowd funding » ou financement participatif permet tout ça et plus encore. Un cadre juridique flou Depuis plusieurs années ce type de plateformes s’est multiplié. En France, son développement reste encore modeste, mais le crowdfunding vient d’être remis sous les projecteurs par le Président de la République lui-même qui souhaite en faire un levier majeur de financement pour les entreprises. Risques et bonnes pratiques Retraites, finale de rugby, COP 21… La revue de presse du 31 octobre

Le crowdfunding, arnaque ou révolution ? Le crowdfunding, arnaque ou révolution ? Détails Catégorie : Raphaël Turcat - Technikart Publié le 18 mars 2013 Boule à Z, idées à gauche (après le PS, les Verts et la LCR-NPA, il a rejoint la Fédération anarchiste) et plume bien trempée (lire son dernier essai «La gauche est-elle en état de mort cérébrale ?» My Major Company se retrouve dans une tourmente: quelques dizaines de coproducteurs accusent la boîte de financement participatif de leur avoir vendu du rêve en leur faisant miroiter des réussites à la Grégoire ou Joyce Jonathan alors qu’il s’agit avant tout de business et que comme dans tout business, il y a des réussites mais aussi de cruels échecs. Philippe Corcuff : My Major Company incarne bien la tendance dominante, mais aussi les contradictions du crowdfunding. La ministre Fleur Pellerin veut développer le crowdfunding en France pour l’appliquer au monde de l’entreprise.

Le crowdfunding, la nouvelle tendance pour monter sa boîte Vous avez un projet ? Vous cherchez un financement ? Le crowdfunding (en français « l’appel au don ») est désormais une option crédible pour les entrepreneurs. Explications avec Vincent Ricordeau, fondateur de KissKissBankBank, l’une des toutes premières plates-formes de crowdfunding en France, traditionnellement tourné vers le mécénat culturel. Le principe du crowdfunding ? Présenter son projet sur Internet pour convaincre les particuliers de faire des dons en sa faveur. Le crowdfunding : un financement complémentaire On a tous assisté à des dîners où il était question de projets qui ne verraient jamais le jour. Le crowdfunding pourquoi les gens font des dons ? Pour Vincent Ricordeau, « l’ADN du crowdfunding repose sur le financement participatif. Le prêt solidaire, une nouvelle corde à l’arc du crowdfunding En avril dernier, le crowdfunding a dépassé la logique du don en inaugurant le principe du prêt solidaire entre particuliers. Emilie Vidaud © Cadremploi.fr

Le crowdfunding XEnvoyer cet article par e-mail Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Fermer Week-net La “foule”, en finançant des projets qui “lui” tiennent à cœur, devient le décideur, le financier et en partie le bénéficiaire en cas de succès “Le véritable progrès démocratique n’est pas d’abaisser l’élite au niveau de la foule, mais d’élever la foule vers l’élite”, a écrit Gustave Le Bon. Première industrie touchée par la déferlante Internet et par le P2P (échanges entre particuliers, par le biais du téléchargement), la production musicale a été logiquement la première à tester l’investissement collectif. Désormais, le champ d’intervention du crowdfunding n’a plus de limites : la production cinématographique est à portée de tous avec www.movie-angels.com qui propose d’investir dans des films sélectionnés pour la qualité et l’expérience des équipes artistiques et techniques qui les portent. Par Alexandre Almajeanu

Le + : un crowdfunding de proximité où les internautes contributeurs sont aussi vos voisins. by smfnunes Oct 20

Related: