background preloader

Vocabulaire de l’analyse filmique

Vocabulaire de l’analyse filmique

5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org. La liste ne peut donc que s’agrandir. Pour les cinéphiles, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. On peut déjà y trouver près de 5000 long-métrages, regardables en streaming, mais également disponibles en téléchargement (très souvent de haute qualité). Voici ma petite liste maison de 13 films : Freaks : La Monstrueuse Parade (Titre original : Freaks) est un film culte américain réalisé par Tod Browning, sorti en 1932. Metropolis : film expressionniste de science-fiction allemand produit pendant la courte période de la République de Weimar. The 39 Steps : A 1935 film directed by Alfred Hitchcock. The Phantom of the Opera : A 1925 film adaptation of the novel by Gaston Leroux, this silent film version stars the infamous Lon Chaney as the Phantom. Night of the Living Dead : The first of the “Living Dead” films by George A.

Cinéma > Cinéma et pédagogie > Sites pédagogiques Responsable actuel de cette sous-rubrique : | Page mise à jour le 18/9/2016 Partenaires des dispositifs éducatifs et accompagnement pédagogique Ressources pédagogiques pour la préparation du baccalauré Les ressources pédagogiques du CNDP en matière de cinéma-audiovisuel, avec une présentation des sections Cinéma-Audiovisuel, des objectifs et des contenus de la formation ainsi que des épreuves du baccalauréat. Question d' Toutes les fiches et les dossiers pédagogiques des films inscrits aux programmes Ecole, Collège et Lycée au cinéma. Lycéens au ciné Site national à destination des publics inscrits au dispositif Lycéens au cinéma proposant une mise en ligne des documents pédagogiques (dossier maître, fiche élève) pour l'ensemble des titres du catalogue Lycéens au cinéma. Cinéma ABC Le Sites à vocation pédagogique

Ciné-club : Le mépris de Jean-Luc Godard Le scénario du film raconté par Godard : " Camille Javal est une jeune femme d'environ 27-28 ans, française, fixée à Rome depuis son mariage, il y a quelques années, avec Paul Javal. Camille est très belle, elle ressemble un peu à l'Eve du tableau de Piero della Francesca (douteux : à ma connaissance Piero n'a jamais peint Eve !) , ses cheveux sont bruns (lorsqu'elle porte une perruque uniquement). Paul Javal est un écrivain d'environ 35 ans qui a travaillé quelques fois pour le cinéma mais le travail de replâtrage de L'Odyssée est le premier travail vraiment important qu'on lui confie. Ce film est tourné à Cinecitta par Fritz Lang. Camille monte dans la voiture de Jérémie Prokosch et le drame se noue dans un regard entre elle et son mari. Dans la seconde partie du film, l'équipe se retrouve à Capri pour le tournage. Pour Alain Bergala, Le mépris est à la fois le spectacle le plus somptueux et un film rigoureusement expérimental. Camille n'agit que deux ou trois fois dans le film.

La rue de la honte de Kenji Mizoguchi Tandis que l'on débat au Parlement de l'interdiction ou non de la prostitution au Japon, plusieurs prostituées mènent une vie agitée dans une "maison" de Yoshiwara, le quartier des plaisirs traditionnels de Tokyo. La plus spectaculaire est sans doute "Mickey", une fille ostensiblement américanisée qui est là pour fuir ses parents et oublier sa liaison avec un G.I. américain. Mais ses compagnes ont souvent une raison plus précise pour vendre leur corps aux clients réguliers ou de passage : la jeune et belle Yasumi cherche à rassembler de l'argent le plus rapidement possible pour sortir son père de prison ; Hanae doit payer les médicaments de son mari malade et nourrir son bébé ; Yumeko veut que son fils soit éduqué dans une école privée onéreuse, et Yori veut économiser pour se marier. Mikki concentre toute la problématique du héros mizoguchien. De toutes les pensionnaires du « Rêve », elle est la plus franche et la plus lucide. (Akasen chitai).

La Rue de la honte - Film (1956) Bande-annonce Tokyo-Ga Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tokyo-Ga est un documentaire allemand écrit et réalisé par Wim Wenders. Tourné en 1983, monté en 1984, le film est sorti en 1985. Les première et dernière séquences montrent des extraits du film Voyage à Tokyo (1953) de Yasujirō Ozu, réalisateur japonais auquel est consacré Tokyo-Ga. Synopsis[modifier | modifier le code] Le documentaire, tourné à Tokyo dans sa totalité, explore le monde du réalisateur japonais Yasujirō Ozu. Sections[modifier | modifier le code] Réflections sur OzuTokyoLe centre du mondeChishū RyūMu[1]AmusementsNourriture en cire[2]Recherche d'imagesTrainsYuharu AtsutaUn adieu Fiche technique[modifier | modifier le code] Titre : Tokyo-GaRéalisation : Wim WendersScénario : Wim WendersMusique : Laurent PetitgandPhotographie : Edward LachmanPays d'origine : AllemagneFormat : Couleurs - Mono - 35 mmGenre : DocumentaireDurée : 92 minutesDates de sortie : Sampuru auxquels est consacrée la séquence Nourriture en cire.

Tokyo-ga de Wim Wenders Sur le générique de Voyage à Tokyo, Wenders parle de son admiration pour Ozu : "rélalisateur de 54 films avec des moyens réduits au minimum, les mêmes histoires simples, les mêmes gens, dans la même ville, Tokyo. Cette chronique sur quarante ans enregistre la métamorphose de la vie au Japon. Apres un extrait des deux premières minutes du film. "L'œuvre d'Ozu n'a pas besoin de mes éloges. Journal filmé. Rencontre avec Chishu Ryu, qui a interprété un rôle dans pratiquement tous les films d'Ozu et évoque ses rapports, toujours d'élève à professeur ou de fils à père, avec celui qui demeure son seul maître. Une nouvelle rencontre, dans un bar de Shinjuku; celle de Chris Marker, réalisateur français, amoureux du Japon, et puis cette autre avec Yuharu Atsuta, cet "artisan de la caméra", qui témoigne avec émotion de ce que fut son travail avec Ozu, et qui ne l'a pas quitté depuis le temps où il n'était que deuxième assistant des films muets.

Related: