background preloader

Centre d'information sur l'eau - Eau et eau du robinet

Centre d'information sur l'eau - Eau et eau du robinet
La Terre est recouverte à plus de 70 % d'eau. La totalité de l'eau contenue sur terre forme ce que l'on appelle l'hydrosphère, dont le volume total est estimé à 1 400 millions de km3. Cela paraît considérable. Cependant, il convient de relativiser : l'eau douce ne représente que 39,2 millions de km3. L'eau voyage entre ciel et terre. L'histoire d'un cycle Elément hautement mythologique, l'eau fascine les penseurs grecs et latins. A la Renaissance, la question du cycle de l'eau est remise à l'étude à partir d'observations et non d'idées philosophiques : Léonard de Vinci s'insurge contre les affirmations d'Aristote et de Platon. Au 17ème siècle, Pierre Perrault, le frère du conteur, effectue des mesures de précipitations, d'évaporation et de perméabilité dans le bassin de la Seine tandis qu'Edme Mariotte démontre que la pluie s'infiltre dans les couches poreuses des sols pour constituer des couches souterraines. La dynamique du cycle de l'eau L'hydrosphère L’évapotranspiration En savoir plus

Centre d'information sur l'eau - Eau et eau du robinet Un espace dédié aux enfants, aux enseignants mais aussi à tous les curieux qui veulent apprendre autour de l'eau. L’importance de l’eau est illustrée grâce à un ensemble de documents pédagogiques et d’expériences pour la classe. Réalisés par des professionnels de l’éducation nationale, ces supports constituent un complément intéressant pour la formation des enseignants. Les enfants pourront découvrir à travers des jeux et des animations la formidable histoire de l’eau ! Ouvrir son robinet pour profiter d’une eau potable est un geste si facile qu’il nous fait souvent oublier son incroyable aventure Elle parcourt des kilomètres et franchit de nombreuses étapes de nettoyage... Et après le robinet, le long périple de l’eau est loin d’être terminé, avant de regagner la nature. L'eau sur terre Sur notre planète, l’eau est partout sous des formes diverses Elle circule en permanence sur toute la surface de la Terre … et sous terre depuis des milliards d’années. Voir l’animation Espace enseignants

Le cycle de l'eau En relation avec l'exposition L'eau pour tous, cette animation illustre le cycle de l'eau, et donne des informations sur les différents états de l'eau, les temps de résidence d'une molécule d'eau, les volumes des différents réservoirs terrestres. L'eau est une bien précieuse ressource. Elle est abondante mais inégalement répartie sur notre planète bleue. L'eau se présente sous différents états : liquide, solide et gazeux. Elle s'échange entre les réservoirs de la terre que sont l'hydrosphère, l'atmosphère et la lithosphère. Le ruissellement, le long des reliefs du sol.L'infiltration, à travers les fissures naturelles des sols et des roches.La percolation, en migrant lentement à travers les sols. À travers l'infiltration et la percolation dans le sol, l'eau alimente les nappes phréatiques (souterraines) et elle regagne l'hydrosphère par ruissellement. Objectifs d'apprentissage.

[Ecole de l’eau] Jo le crapaud Ce CD est un conte musical reprenant le cycle de l’eau. Il te racontera l’incroyable voyage de Jo le crapaud et de la goutte d’eau sous forme de chansons. Il est accompagné d’une frise qui t’expliquera d’une manière ludique le cycle de l’eau. Tout en bas de cette page, tu as la possibilité d’écouter les chansons des aventures de Jo. Présentation du CD Jo le Crapaud est une comédie musicale pour découvrir tout le cycle de l’eau au travers d’un parcours initiatique des plus fantastiques et poétiques. L’auteur de cette aventure musicale est Jean-Jacques Commien Durée : 53 minutes Âge : dès 3 ans La petite histoire Jo le Crapaud, sorti de son hibernation, rencontre au bord de la rivière une charmante goutte d’eau un peu délurée qui veut l’emmener en voyage autour de la Terre. Surpris et curieux, Jo le Crapaud se laisse emporter par la goutte d’eau dans une aventure débridée mais aussi un peu dangereuse.

Nettoyer de l'eau sale ! Cycle 2 - Le monde de la matière Version imprimable C.E.1 - Ecole élémentaire Ferdinand Buisson - Antony (2004/2005) DEFI : Comment nettoyer de l’eau sale ? Niveau : Cycle 2 Classe : C.E.1 - Ecole élémentaire Ferdinand Buisson (Antony) Libellé : Comment nettoyer de l’eau sale ? Matériel bouteille en plastique ; lessive ; savon ; passoire ; filtre à café ; éponge ; coton ; tulle ; grillage (avec de gros trous et petits trous) ; sable ; terre ; Situation problème Dans le cadre d’un projet du projet d’école, des ateliers scientifiques sont mis en oeuvre tous les samedis matins. Les modalités des ateliers (2 séances d’environ 1h sur deux samedis consécutifs et le même groupe d’élèves sur les 2 séances) nous a conduit à proposer des défis sans lien avec un contexte précis. Ces ateliers d’investigation sont complétés par une séance avec tout le groupe classe et l’enseignante responsable du défi pour une mise en commun des résultats observés et une validation par le maître. Hypothèses Expérimentations

Filtration de l'eau boueuse Lors de la visite d'une station d'épuration, les élèves découvrent que l'on peut rendre potable l'eau d'un fleuve (ou autre). De retour en classe, ils souhaitent essayer de clarifier de l'eau boueuse, chargée de débris. Hypothèse faite par les élèves « Il faut filtrer l'eau à l'aide de différents matériaux qui vont retenir les saletés. » Expériences proposées par les élèves Tester différents filtres : du grillage fin en nylon, du sable ou des graviers, du charbon ou du papier filtre ou du coton. Expériences réalisées par les élèves 1ère phase : Par groupe de six, les élèves sont munis du matériel décrit et réalisent l'expérience qu'ils ont proposée : On fait passer successivement l'eau d'une bouteille à l'autre. Bilan de l'expérience Le filtre unique est fabriqué en augmentant la taille des éléments de filtration et en ordonnant ceux-ci. Chaque groupe obtient une eau clarifiée. « C'est assez long car elle doit passer à travers chaque étage. » Conclusion

Démarche expérimentale - Secteur espace - Planète Sciences La démarche expérimentale peut s’exprimer de diverses façons. Elle peut se traduire en terme d’attitudes ou en terme d’actions. L’important est de voir une proposition de déroulement logique dans une démarche d’investigation. Une représentation de la démarche expérimentale méthode OHERIC La façon la plus courante de formaliser la démarche expérimentale est de la découper en plusieurs étapes : OBSERVATION : première étape de la démarcheexpérimentale, l’observation d’un phénomènequelconque est généralement formulé sous forme d’une question. HYPOTHESE : réponse hypothétique envisagée à laquestion formulée. EXPERIMENTATION : mise en place d’une expérience devantpermettre de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse émise.Cela induit aussi la mise en place préalable d’unprotocole le plus précis possible (isolement deparamètres). RESULTATS : les résultats obtenus nécessitent parfois des mesures complémentaires de la même expérience (boucle 3). Présentation d’expériences embarquées club Les Souris Vertes

La fonte des glaciers du Grand Nord filmée par un drone Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le La fonte des glaciers dans l'Arctique préoccupe les scientifiques qui travaillent sur cette région du Grand Nord. Peter Cox, photographe irlandais de 39 ans, a filmé de près, grâce à un drone, l'archipel de Svalbard, en Norvège, et le Groenland, de juillet 2015 jusqu'aux derniers mois de 2015 : icebergs à la dérive, blocs de glace transpercés… L'accélération de la fonte des glaces est due au réchauffement climatique, un sujet au cœur de la COP21 qui rassemble actuellement à Paris les chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier. Suivez ce thème en direct : COP21

Une minute de 61 secondes ou les facéties du temps - 14/06/2015 L'horloge géante du musée d'Orsay à Paris le 12 octobre 2011 - AFP/Archives Pierre Verdy La dernière minute du mois de juin 2015 durera 61 secondes! Une fantaisie qui s'explique notamment par la rotation irrégulière de la Terre beaucoup moins disciplinée que les horloges atomiques. Mais la procédure qui consiste à ajouter une seconde supplémentaire pour raccorder les deux échelles de temps, celle de la nature et celle de la technologie, suscite des critiques et ses heures sont peut-être comptées. Dans tous les pays du monde, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, en "temps universel coordonné" UTC (souvent appelé GMT de façon obsolète), la minute entre 23H59 et 00H00 se prélassera pendant une seconde de plus que la normale. En France, cette seconde "intercalaire" se glissera entre 01H59 minutes et 2 heures du matin le 1er juillet. Les particuliers ne verront pas la différence. 26 secondes depuis 1972 Depuis 1972, 26 secondes (en comptant celle du 30 juin) ont été rajoutées.

Related: