background preloader

Pour débuter par Yoann Bogonet

Pour débuter par Yoann Bogonet
Related:  OrganisationDictionnaire français, latin, paléographieGénéalogie

Les 5 familles de causes qui entravent une recherche généalogique | Le meilleur site pour réaliser sa généalogie Voici une analyse des 5 familles de causes qui entravent une recherche généalogique : Vous connaissez sans doute le diagramme Ishikawa des causes et effets composé des 5M (Milieu, Main d’oeuvre, Méthode, Matériel, Matière) avec ses arêtes de poisson ? Cet outil est utilisé pour la résolution de problèmes, d’en déterminer les causes puis de trouver des solutions ! Inventé par Kaoru ISHIKAWA (1915-1989) qui était ingénieur chimiste japonais. Ce diagramme permet de comprendre pourquoi une recherche généalogique ne peut aboutir, les causes sont diverses : Matériel (Archives et support de recherches) : Main d’oeuvre (généalogiste) : le généalogiste n’est pas attentif à ses recherches;en tournant les pages d’un registre, le généalogiste n’a pas vu l’acte qu’il cherchait;le généalogiste n’a pas une bonne vue;le généalogiste n’arrive pas à lire les textes anciens Méthode de recherche : Matière (homme, femme, famille) : Milieu (archives départementales) Ce contenu a été publié dans Articles.

Comment retrouver un acte grâce à un escargot ? La question peut paraître saugrenue mais pourtant il s'agit d'une méthode que j'utilise régulièrement lorsque je suis bloqué dans une branche. En fait, tant que l'on trouve des actes de naissance, de mariage ou de décès complets indiquant l'origine des personnes concernées, tout va bien. Le problème se pose lorsque l'on trouve des actes réduits à leur plus simple expression comme j'en ai parfois trouvé au milieu du XVIIème siècle du type "ce jour X a épousé Y". Alors comment faire pour retrouver l'origine des personnes ? Il existe une méthode que j'ai pratiquée il y a déjà fort longtemps, à l'époque où internet balbutiait et où il fallait optimiser ses recherches aux Archives Départementales. Pour cela il faut seulement une carte ... et de la patience ! Le point de départ Le point de départ de la recherche est l'acte dont on dispose. Son acte de baptême est assez lapidaire : Si maintenant, on avance dans le temps, on trouve en 1779, le décès de Julienne Soyer à l'âge de 36 ans : Que conclure ?

Conseil de famille, Comment trouver l’acte ? « Généa-Logiques Un conseil de famille, pourquoi ? En droit, un conseil de famille est une assemblée de quelques personnes qui a pour but de prendre des décisions concernant une personne de leur famille reconnue comme n’étant pas apte à les prendre seule. Par exemple : Une jeune fille mineure désire se marier et ses deux parents sont décédés. Quel acte nous indique un conseil de famille ? En généalogie, cette information est généralement contenue dans les actes de mariage Aux archives départementales où trouver un conseil de famille ? En série 4U (justice de paix) Étude de cas : Un mariage est célébré à Roubaix (Département du Nord) le 30 avril 1861, l’acte de mariage (x) stipule un conseil de famille. 1- Aux Archives départementales, consulter le classeur de la série (4U) 2- Dans le classeur rechercher le canton (Roubaix) (4U21) 3- Rechercher l’année de célébration du mariage (1861) (4U21/25) Lorsque vous avez trouvé la cote, commandez l’article auprès de la présidence de salle. Bonnes recherches. Like this:

Actes de notaire Les actes notariés les plus recherchés permettent aux généalogistes de compléter leurs investigations. Contrat de mariage, testament, inventaire après décès etc, autant de documents et d'actes qui peuvent être conservés aux Archives départementales et correspondre à vos besoins. Lexique Ce lexique vous permettra de mieux vous orienter dans le langage spécialisé des actes notariaux. Il a été élaboré par l'équipe « Valorisation des Archives » pour aider le dépouillement des actes notariaux par des bénévoles d'associations landaises de généalogie. Comment vous en servir ? Abandon. Abandon d'usufruit, abandon de jouissance. Abandonnement de biens. Acceptation. Acceptation de congé. Acceptation de créance. Acceptation de transfert de biens. Accord. Achat. Acquiescement. Acte. Acte capitulaire. Acte conditionnel de prêt. Acte d'adhésion. Acte d'appel. Acte d'apport. Acte d'offre. Acte d'opposition. Acte d'ouverture de testament. Acte de baniment. Acte de comparution. Acte de consignation.

Généalogie blog « Challenge AZ : V comme viscéralité des archives | Accueil | Challenge AZ : T comme XIII » Challenge AZ : U comme double des répertoires de notaires Par Stéphane Cosson le 6 avril 2013 | (0) Commentaires | Permalink On a, je crois, tous eu ce problème dans la vie. On trouve un acte notarié qui peut nous permettre de débloquer une généalogie, ou de trouver LE renseignement qui nous manque, on file sur le répertoire des notaires chercher si le notaire est bien aux AD, langue pendue comme le loup de Tex Avery devant la pin-up, et là... Paf ! Quand c'est un notaire du XIXème siècle, on est sauvé. Mais... Bon, d'accord, c'est dommage, cela n'existe que pour le XIXème siècle. Commentaires L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Votre ancêtre se remarie : pensez à l'inventaire ! Il est un acte passé chez le notaire qu’il est intéressant de connaître. Il s’agit de l’inventaire avant dissolution de communauté. Cet inventaire intervient lorsqu’un veuf ou une veuve souhaite se remarier et qu’il ou elle a des enfants mineurs du premier mariage. Les biens qu’ils possédaient en commun avec le premier conjoint reviennent en grande partie aux enfants mineurs et doivent être inventoriés avant que le nouveau conjoint entre dans la maison. Un exemple d’inventaire dans la maison Chiribarro à Lohitzun-Oyhercq Nous sommes en 1840, Marie Eyherabide jeune veuve de 40 ans a décidé de se remarier. La première partie de l’inventaire indique la liste des enfants vivants du décédé : Marie-Haurra, Guilhaume et Marianne. Inventaire Quéheille - AD64 -3E8728 Première page de l’inventaire. La deuxième partie consiste en une visite pièce par pièce de la maison. Au rez de chaussée A l’étage Le mobilier - AD 64 - 3E8728 Les papiers - AD 64 - 3E8728

De l'intérêt de lire les registres paroissiaux L'avantage lorsqu'on pratique la généalogie depuis plusieurs années est que l'on dispose d'un peu de recul sur sa propre façon de travailler. Personnellement, j'ai souvent travaillé de manière "anarchique" tellement l'excitation de découvrir de nouveaux ancêtres me troublait l'esprit ! Mais ce qui est vrai pour le XIXème siècle l'est moins avant. Quand on franchit le cap symbolique de la Révolution Française, c'est un peu comme sur ces îles lointaines où une fois la barrière de corail pleine de remous passée on arrive dans l'océan immense. Et là, il faut un peu plus de méthode sinon, on risque au mieux de n'aboutir à rien, au pire de se décourager. J'ai abordé le sujet il y a quelques temps dans l'article "comment aborder une recherche généalogique", mais je souhaite ici aller plus loin sur la méthode que je qualifiais d'"horizontale". La lecture complète des registres En avant ou en arrière ? Mais on peut affiner la méthode suivant le sens de lecture. Des trouvailles étonnantes

Généalogie : quelles sources d'information ? / Généalogie / Famille / Accueil - Que J'adore Les archives communales Commencez par vous adresser à la mairie de la ville qui vous intéresse : celle-ci regroupe tous les actes d'état civil dans ses archives communales. Pour les consulter, vous devez écrire à la mairie afin qu'elle vous en mette une copie à disposition. Cependant, certaines communes ne stockent pas les archives vieilles de plus de 100 ans, et les envoient aux archives départementales. Les villes de moins de 2000 habitants ont l'obligation de faire parvenir leur état civil de plus de 150 ans aux archives départementales, ainsi que les plans et registres cadastraux n'existant plus depuis au moins trente ans. Pensez-donc à téléphoner ou à écrire avant de vous rendre sur place, car les archives peuvent avoir été déplacées. Autre point: si l'acte recherché a moins de 100 ans, vous ne pourrez le consulter dans sa totalité que si vous prouvez votre lien de parenté avec la personne concernée. Les archives départementales Les archives nationales et diocésaines Internet

Formules d'actes de baptêmes, mariages et sépultures Vu dans le registre de Notre Dame L'Ancienne de Poitiers de 1787. Je trouvais intéressant de connaître les formules exactes de tous les actes que nous croisons dans nos recherches. Voila donc en théorie ce qu'on devrait toujours pouvoir lire sur un acte, mais effectivement dans la pratique, ce n'est pas toujours aussi simple :)

Nos pages d'aide généalogique LES MOTS GENERAUXad = vers, chez, dans les environs de * ante = avant * post = après * apud = près de, chez, en, à * circiter, circa, circum, plus minus = autour de, aux environs de * coram = en face de, en présence de * cum = avec * ex = de (exprime la provenance) * nunc = maintenant * prae = devant, en raison de * pro * devant, en faveur de, pour * semper * toujours * sine = sans * sub = sous * supra = au-dessus.Dominus, Dõm = Messire * magister = maître * honestus = honorable * parochia (paroecia) = paroisse * parochus, curio, curatus, parochiae pastor, parochiae rector = curé * vicarius = vicaire * subcuratus = sous-curé * subsignatus = soussigné * testes = les témoins * testibus presentibus (testibus pbus) = en présence des témoins * et aliis = et autres * mane = le matin * vespere = le soir * eiusdem loci = du même lieu *; in pago de = du village de. Desiderius (a) = Didier (Didière) * Desideratus (a) = Désiré(e) * Dionysius (a) = Denis(e) * Dorothea = Dorothée, Quirinus = Quirin,

Faire ses toutes premières recherches généalogiques Ça y est, vous venez de décider de "faire votre généalogie", vous avez déjà interrogé vos parents et proches pour glaner toutes les informations d'état civil dont vous pourriez avoir besoin, commencé à dessiner un semblant d'arbre avec vos parents et grands-parents... mais que faire après ? Le règle d'or à laquelle il ne faut pas déroger, tant que cela reste possible bien entendu, c'est de collecter pour chaque personne que l'on recherche, les trois documents qui marquent son existence : l'acte de naissance, l'acte de mariage et l'acte de décès. Commencez par vous ! Comme l'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, et même si vous avez déjà obtenu les informations désirées, commencez donc par vous familiariser avec ces actes : demandez votre acte de naissance à la mairie de la commune où vous êtes né. Le XXe siècle Une fois cette étape franchie, vous allez faire de même avec vos parents, grands-parents et parfois arrière-grands parents. Méthodologie Et avant 1922 ?

Transcrire ou ne pas transcrire Accordez moi encore un petit article – tout petit, je vais essayer – pour partager avec vous une question qui me turlupine depuis la fin du stage que j’ai fait auprès de la Revue Française de Généalogie . Au détour d’une diapositive qui parlait de l ‘utilisation d’Evernote dans l’organisation de ses recherches , Sophie Boudarel nous a expliqué le principe de la mise en place d’une ligne de vie . Il s’agit de suivre dans un tableau ( Excel ou autre ) la chronologie des événements qui jalonnent la vie d’un individu. Dans le tableau qu’elle utilise, pour chaque événement, Sophie reprend les sources, son classement personnel du document, et – enfin j’y arrive – elle indique si elle a ou non transcris l’acte. Je suis plutôt novice en généalogie, et mes méthodes ne sont pas optimales, j’en conviens …. Certains autres participants ont alors demandé si elle transcrivait tous les actes qu’elle possédait, et j’ai senti un léger flottement dans l’assistance. La Revue Française de Généalogie Evernote

Related: