background preloader

Pour débuter par Yoann Bogonet

Pour débuter par Yoann Bogonet

http://www.slideshare.net/yoannboguenet/gnalogie-lexique-pratique

Related:  OrganisationDictionnaire français, latin, paléographieGénéalogie

Comment retrouver un acte grâce à un escargot ? La question peut paraître saugrenue mais pourtant il s'agit d'une méthode que j'utilise régulièrement lorsque je suis bloqué dans une branche. En fait, tant que l'on trouve des actes de naissance, de mariage ou de décès complets indiquant l'origine des personnes concernées, tout va bien. Le problème se pose lorsque l'on trouve des actes réduits à leur plus simple expression comme j'en ai parfois trouvé au milieu du XVIIème siècle du type "ce jour X a épousé Y". Alors comment faire pour retrouver l'origine des personnes ? Il existe une méthode

Actes de notaire Les actes notariés les plus recherchés permettent aux généalogistes de compléter leurs investigations. Contrat de mariage, testament, inventaire après décès etc, autant de documents et d'actes qui peuvent être conservés aux Archives départementales et correspondre à vos besoins. Lexique Ce lexique vous permettra de mieux vous orienter dans le langage spécialisé des actes notariaux. Il a été élaboré par l'équipe « Valorisation des Archives » pour aider le dépouillement des actes notariaux par des bénévoles d'associations landaises de généalogie. Il a été conçu à partir du dépouillement de plusieurs liasses contenant des actes allant du milieu du XVIIe au milieu du XIXe siècles et grâce à l'utilisation du Dictionnaire du notariat, par les notaires et jurisconsultes.

Nos pages d'aide généalogique LES MOTS GENERAUXad = vers, chez, dans les environs de * ante = avant * post = après * apud = près de, chez, en, à * circiter, circa, circum, plus minus = autour de, aux environs de * coram = en face de, en présence de * cum = avec * ex = de (exprime la provenance) * nunc = maintenant * prae = devant, en raison de * pro * devant, en faveur de, pour * semper * toujours * sine = sans * sub = sous * supra = au-dessus.Dominus, Dõm = Messire * magister = maître * honestus = honorable * parochia (paroecia) = paroisse * parochus, curio, curatus, parochiae pastor, parochiae rector = curé * vicarius = vicaire * subcuratus = sous-curé * subsignatus = soussigné * testes = les témoins * testibus presentibus (testibus pbus) = en présence des témoins * et aliis = et autres * mane = le matin * vespere = le soir * eiusdem loci = du même lieu *; in pago de = du village de. Desiderius (a) = Didier (Didière) * Desideratus (a) = Désiré(e) * Dionysius (a) = Denis(e) * Dorothea = Dorothée, Quirinus = Quirin,

De l'intérêt de lire les registres paroissiaux L'avantage lorsqu'on pratique la généalogie depuis plusieurs années est que l'on dispose d'un peu de recul sur sa propre façon de travailler. Personnellement, j'ai souvent travaillé de manière "anarchique" tellement l'excitation de découvrir de nouveaux ancêtres me troublait l'esprit ! Mais ce qui est vrai pour le XIXème siècle l'est moins avant. Formules d'actes de baptêmes, mariages et sépultures Vu dans le registre de Notre Dame L'Ancienne de Poitiers de 1787. Je trouvais intéressant de connaître les formules exactes de tous les actes que nous croisons dans nos recherches. Voila donc en théorie ce qu'on devrait toujours pouvoir lire sur un acte, mais effectivement dans la pratique, ce n'est pas toujours aussi simple :)

Généalogie blog « Challenge AZ : V comme viscéralité des archives | Accueil | Challenge AZ : T comme XIII » Challenge AZ : U comme double des répertoires de notaires Par Stéphane Cosson le 6 avril 2013 | (0) Commentaires | Permalink Transcrire ou ne pas transcrire Accordez moi encore un petit article – tout petit, je vais essayer – pour partager avec vous une question qui me turlupine depuis la fin du stage que j’ai fait auprès de la Revue Française de Généalogie . Au détour d’une diapositive qui parlait de l ‘utilisation d’Evernote dans l’organisation de ses recherches , Sophie Boudarel nous a expliqué le principe de la mise en place d’une ligne de vie . Il s’agit de suivre dans un tableau ( Excel ou autre ) la chronologie des événements qui jalonnent la vie d’un individu.

Projet Pep's 2015 : numérisation de chroniques liégeoises, médiévales et modernes Le Réseau des Bibliothèques ULg collabore à nouveau cette année avec la délégation Pep's de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre d'un projet de numérisation. Ce projet vise cette fois 24 chroniques (pour 66 volumes), rédigées dans la Principauté de Liège, entre le 11e et le 18e siècle. Les chroniques sélectionnées sont les oeuvres d’auteurs tels qu’Anselme, Fisen, Hinnisdael, Van den Bergh, Foullon ou Devaulx.

Comment retrouver un acte quand on ne sait pas dans quelle commune chercher Lors de recherches dans l'état civil, le cas se présente très souvent : les parents d'un ancêtre que l'on vient de découvrir ne se sont pas mariés ou ne sont pas nés dans la commune où nous faisons nos recherches. Et bien entendu, cette commune d'origine n'est pas indiquée. C'est là que le généalogiste éprouve à la fois un sentiment bien légitime de déception, doublé d'une grande excitation liée à ce nouveau challenge : retrouver la commune récalcitrante.

Vérifier ses sources « De l'utilité d'un blog généalogique | Accueil | Analyse de la clientèle SOS Paléo » Vérifier ses sources Par Stéphane Cosson le 6 novembre 2010 | (5) Commentaires | Permalink Je suis en train de travailler sur une famille de notables, quasi nobles mais pas complètement, sur laquelle des auteurs et des généalogistes confirmés ont écrit. Et premier travail : je vérifie ce qui a été écrit.

Ancien français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion d’ancien français regroupe l'ensemble des langues romanes de la famille des langues d'oïl parlées approximativement dans la moitié nord du territoire français actuel, depuis le IXe siècle jusqu'au XIVe siècle environ. Origines et descendance[modifier | modifier le code] L'ancien français est l'ancêtre du français parlé aujourd'hui. [recherches généalogiques] Aborder les registres paroissiaux (2) Dans mon précédent billet, je décrivais la méthode, le déroulement d’une première recherche dans les registres paroissiaux, dits « BMS », en évoquant le cas idéal d’une recherche immédiatement couronnée de succès. Tout généalogiste sait bien qu’il n’en va pas toujours ainsi et que les difficultés ne manquent pas de survenir : registre paroissial non disponible, acte de baptême introuvable… Vous ne trouvez pas le registre paroissial numérisé dans lequel se trouve l’acte de baptême de votre ancêtre, précieux sésame pour poursuivre votre exploration généalogique. Avez-vous bien lu mon précédent article ? Commencez par consulter les informations fournies sur le site des Archives Départementales (ou communales). Osez aussi vous attaquer aux « instruments de recherche » ou autres « cadres de classement ».

Related: