background preloader

- Le “data-journalisme” ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous…

- Le “data-journalisme” ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous…
Nicolas Kayser-Bril au Figaro le 18 janvier 2013 Le “data-journalisme”, plus qu’un mot à la mode, n’est pas non plus la solution miracle aux problèmes de monétisation de la presse. Cette innovation bouleverse les métiers et contraint les rédactions à plus de polyvalence et de collaboration. Nicolas Kayser-Bril animait vendredi 18 janvier une conférence au Figaro présentant le data-journalisme et sa présentation a suscité intérêt, scepticisme et crainte tout à la fois. Mais, avec le “journalisme de données”, de quoi parle-t-on exactement ? Ce qui est différent c’est l‘interactivité de l’information et la possibilité de naviguer dans le contenu pour y puiser ce qui nous concerne ou nous intéresse personnellement. Lorsque Nicolas présente un graphique représentant l’évolution du championnat belge régional de Huy-Waremme, certains journalistes s’exclament : “mais c’est de l’infographie ! Ce qui change, c’est le choix de ce mode de représentation pour illustrer un championnat de football.

Lara Setrakian: Single-story sites like Syria Deeply have lessons to offer the rest of the news business I’m not the first person to launch a single-story website. But I may be the first person who left a cushy TV job to do it. Six months ago, I was a correspondent for ABC News and Bloomberg Television, covering the Middle East from our base in Dubai. It is a job I loved, and still love. As the months of 2012 rolled on, Syria’s Arab Spring uprising descended into all-out civil war. I saw an audience of people thirsty to understand more. From that, I was driven by a deep consumer need and a profound personal mission to build Syria Deeply, a platform that fuses journalism and technology to better cover a complex story. As I was building the model, from a hand sketch in my notebook through to a working prototype, it was clear this was a platform that could grow. Since the launch of Syria Deeply a little over a month ago, Syria Deeply has had a steady flow of visitors, 80 percent of whom are English speakers and who are predominately from the U.S and Europe. It’s collaborative.

FIRST BUSINESS MOOC - Datajournalisme Programmeur autodidacte, Nicolas Kayser-Bril a notamment travaillé pour Le Monde, Rue89, Les Inrockuptibles, après des stages dans les rédactions du Soir, de Associated Northcliffe Digital et de Radio Free Europe. Il intervient régulièrement dans les écoles de journalisme et participe à de nombreuses conférences professionnelles en Europe et ailleurs. Nicolas a ensuite fondé, avec Pierre Romera, une agence spécialisée dans le journalisme de données, Journalism++, fin 2011. La société a contribué à développer l’outil de visualisation de données Datawrapper et la plateforme d’analyse de données Detective.io. Journalism++ travaille pour des clients comme Arte, France Télévisions, l’AFP et de nombreux autres médias européens. Il a été choisi par le Global Editors Network, responsable éditorial du MOOC et producteur des Data Journalism Awards au niveau mondial.

Why 'The Guardian' Is Forgoing Paywalls — For Now Following The New York Times' recent success, online paywalls (particularly the metered-access kind) have been popping up on newspaper websites across the globe. In the U.S. alone, nearly half of all newspapers now have some sort of online paywall, according to estimates from the Alliance for Audited Media. In the UK, adoption has been slower, though many of the country's leading dailies — The Times, The Independent, The Financial Times and The Daily Telegraph among them — now require a paying subscription for full digital access, including mobile. As mentioned, the uptake in paywalls, particularly in the U.S., can be largely attributed to the NYT's widely publicized success with its metered-access subscription model. The Guardian, however, is taking another route. Miller wrote: Miller's explanation accompanied the Guardian's announcement that it plans to set up an online operation in Sydney, Australia, later this year. Why Australia, and why now? Where could the Guardian go next?

Le Pariteur Il est interdit de partager sur Internet le «I Have a Dream» de Martin Luther King Temps de lecture: 2 min Ce lundi 21 janvier, c’est le Martin Luther King, Jr. Day, le jour où les Etats-Unis célèbrent la mémoire du combattant des droits civiques. Un événement qui va prendre un relief particulier cette année puisque Barack Obama va, sur les marches du Capitole, prêter serment pour un second mandat sur la Bible de King. Mais il est un hommage que ses admirateurs ne pourront pas lui rendre, c’est celui de réutiliser librement son célèbre discours «I Have a Dream», prononcé le 28 août 1963 sur les marches du Lincoln Memorial de Washington: celui-ci est en effet sous copyright, les droits appartenant aux héritiers de King, qui en ont confié l’administration à la société britannique EMI Publishing, aujourd'hui propriété de Sony. Comme l’explique le site Digital Trends, le groupe, qui incitait les utilisateurs à partager la vidéo dans un «petit acte de désobéissance civile», a ensuite été informé qu'elle violait les conditions d’utilisation et qu’elle avait été retirée. Dr.

Les Chiffres des données générées chaque Minute sur les réseaux sociaux Internet est devenu, surtout avec l'avènement des réseaux sociaux, un monde qui ne dort plus jamais. Pour preuve, tous ces chiffres qui attestent d'incroyables données produites chaque minute sur les réseaux sociaux. Entre les ordinateurs et surtout les mobiles qui facilitent dorénavant l'engagement sur les réseaux sociaux, nous produisons d'incroyables quantités de données sur chaque réseau social que nous visitons. C'est ainsi que nous obtenons toutes les 60 secondes : Partagez cet article : La Lex Google ne sauvera pas les journaux allemands, avertit le Spiegel Même ennuyée par la question, la patronne du principal site de presse allemand n'a pas hésité : le projet de loi en préparation en Allemagne pour aider les journaux face à Google ne les sauvera pas. "Nous y dépensons beaucoup d'énergie, de temps, et d'intelligence. Mais cela ne nous sauvera pas. Nous ne déboucherons ni sur un nouveau modèle d'affaires, ni sur un modèle de licence", a déclaré cet après-midi à Münich, Katharina Borchert, PDG du Spiegel Online lors de la conférence DLD. Katharina Borchert a aussi émis des craintes sérieuses sur la séparation de plus en plus menacée entre la rédaction et le business en raison de la nouvelle tentation des annonceurs de devenir eux mêmes des médias et leur capacité à insérer des contenus de haute qualité, y compris en vidéo.

Révélations sur les scandales des paradis fiscaux Des documents jettent une lumière crue sur un système d'évasion fiscale mondialisé. Plongée au cœur des "juridictions à palmiers". LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Michel Dans l'avion de Paris à Madrid, ce 28 janvier 2013, difficile de me concentrer sur les dernières pages de mon roman. L'Affaire Harry Québert attendra pour livrer sa vérité. Elle est parvenue au Monde voilà quelques semaines, par l'intermédiaire de mon confrère Serge Michel, sur une messagerie chiffrée. La liste française n'a laissé filtrer que peu de noms de personnalités connues. Jamais les Etats et les administrations fiscales n'accèdent à de telles données. Je vérifie l'adresse griffonnée sur mon carnet : une petite place du bario del Pilar, au nord-est de la ville, un rendez-vous entouré de ce qu'il faut de mystère. Les listings d'ICIJ sont détonants par leur ampleur : ils représentent une masse de données informatiques brutes de 260 gigabits. Devant nous, deux écrans allumés en permanence.

Newspapers Are So Poor, They're Leasing Out Laid Off Reporters' Desks - Business - The Atlantic Wire Things aren't as bad as they used to be in the newspapers business, but they're not good either. Perpetually faced with declining ad revenue, several papers have become landlords recently to make ends meet. On Sunday night, The New York Times reported on the new trend of newspapers running tiny real estate business by leasing out abandoned areas of their offices. Well yes, it appears that it does. Other papers are pulling the same trick. What's next?

Datavisualisation et cybercitoyenneté by CLEMI Bordeaux on Prezi Analyse textuelle des « Misérables , ou comment conjuguer informatique et humanités | «Pegasus Data Project Dans cet article, nous vous proposons une présentation, suivie d’une critique, de quelques visualisations des Misérables de Victor Hugo. Qui n’a jamais croisé une infographie sur Internet ? Depuis la démocratisation de l’ordinateur personnel surpuissant, et avec la facilitation de l’accès à Internet, on voit maintenant fleurir les infographies diverses, sur les sites de médias comme de simples utilisateurs, avec des approches tantôt sérieuses, tantôt comiques, et à des degrés de pertinence variés. Un des objectifs des Digital Humanities – une “alliance de geeks et de poètes”, d’après le NYT – est de considérer les apports des méthodes numériques dans l’étude des sciences humaines et sociales. Dans ce contexte, de nombreux travaux peuvent être considérés comme appartenant au domaine des Digital Humanities. Que nous disent ces infographies ? Dans un premier temps, nous présentons les caractéristiques des quatre infographies, s’ensuit plus bas un commentaire critique. L’objet d’étude Conclusion

Médias & Publicité : Presse : les ambitions de Rossel en France INTERVIEW - Pour Bernard Marchant, le patron du groupe de presse belge, «la recomposition de la presse régionale passe par des rapprochements». Bernard Marchant est administrateur délégué du groupe belge Rossel, leader de la presse francophone en Belgique (Le Soir) et l'un des premiers groupes de presse régionale en France, où il réalise la moitié de son chiffre d'affaires avec La Voix du Nord à Lille et L'Union à Reims. LE FIGARO. - Vous venez d'étendre vos activités en France en prenant le contrôle de L'Union. Bernard MARCHANT. - En termes de poids sur le marché français, la taille actuelle de Rossel (environ 280 millions d'euros de chiffre d'affaires, NDLR) est suffisante. Pourquoi avez-vous renoncé à racheter le pôle sud de Hersant Média (La Provence, Nice-Matin), finalement repris par Bernard Tapie et la famille Hersant? Après l'échec de la création d'une coentreprise avec Hersant durant l'été 2012, les banques créancières nous ont demandé de réactiver notre offre.

Le photojournalisme, ce loisir… | On the road Jean-Luc Mélenchon en meeting à Montpellier, février 2012. Le photojournalisme, c’est connu, est un loisir assez chouette, pour ne pas dire fun : l’occasion de boire des coups avec des célébrités et de voyager dans des hôtels prestigieux autour du globe. La vie de rêve, quoi ! Enfin presque… Comme tout le monde n’est pas né dans un palais, certains cherchent à se faire payer pour cette activité. Du moins par les professionnels. J’ai tendance à ne rien dire. Parfois aussi, l’utilisation d’une image est le fait d’une rédaction, d’une institution ou d’une boite qui fait de l’argent grâce à la publication de ses contenus. Entre les deux, il y a ceux que j’appelle les insolents. Un exemple ? Du coup, j’ai beaucoup réfléchi. Dès demain, j’adopterai donc l’attitude inverse : plutôt que de vouloir gagner un peu de fric, je n’en dépenserai plus ! Et je vous invite à en faire autant chez les commerçants de votre quartier, où que vous vous trouviez. Allez ! Like this: J'aime chargement…

Related: