background preloader

Le Mythe de la Viande Heureuse & Autres Contes Merveilleux (1/2)

Related:  Droits des animaux

Statut de l'animal : les ténors de la cause animale laissent peu de place aux éleveurs (colloque Ecolo-Ethik) Le club de réflexion de la sénatrice Chantal Jouanno (UDI), Ecolo-Ethik, a organisé vendredi un colloque intitulé « Nous et l'animal ». Il s'est déroulé devant 300 personnes, 500 postulants n'ayant pu trouver de place. A la tribune de la salle du Sénat, les penseurs et ténors médiatiquement connus de la cause animale, Boris Cyrulnik, Mathieu Ricard, Elisabeth de Fontenay, Alain Bougrain-Dubourg, Yann Arthus Bertrand, Aymeric Caron et même Laurence Parisot se sont exprimés pour regretter le peu de cas fait en France des animaux traités (et maltraités) comme des « choses ». Le tableau dressé tout au long de la journée sur la considération réservée aux animaux en France, était tout simplement apocalyptique. Les intervenants ont tous rappelé que l'animal est un être sensible et qu'il ressent de la douleur. « Nous devons étendre notre altruisme à tout être », a expliqué Mathieu Ricard, moine bouddhiste, dénonçant que « tout s'utilise dans le cochon sauf le cri ». Sur le même sujet :

Plan C AGENDA :- 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.- 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie". Enregistrement mp3.- 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire". - 24/4/2011, Marseille : "1. L'enjeu de la création monétaire" (1 h), puis "2. le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie" (1 h 30). Vidéo.- 29/4/2011, Nice.

Pourquoi ne faut-il PAS nager avec les dauphins… ??? | Paseo Tours Blog Nager avec les dauphins est une des excursions les plus demandées et vendues sur la Riviera maya. Beaucoup de vacanciers venant à Playa del Carmen nous demandent souvent si nous organisons la “nage avec les dauphins”, quels parcs nous leurs conseillons….etc pour faire plaisir aux enfants, ou pour de jeunes mariés qui veulent partager cela pendant leur voyage de noce, ou tout simplement pour réaliser un rêve. Alors NON, en tant qu’agence écotouristique nous ne vendons pas de billets pour cette attraction que l’on retrouve dans une dizaine d’endroits sur toute la Riviera. Certains complexes ont même leur propre parc (ex: Bahia Principe…) et il s’agit bien évidemment d’un énorme business auquel nous avons volontairement choisi de ne pas participer. Voici, certaines explications, qui nous l’espérons, vous aiderons à faire un meilleur choix… - La grande particularité du dauphin est d’émettre des ultrasons grâce à leur bosse sur la tête. Ainsi dans la nuit, le dauphin n’est jamais aveugle.

Dead Drops | Un-cloud your files in cement! 'Dead Drops’ is an anonymous, offline, peer to peer file-sharing network in public space. Les animaux sont-ils aussi intelligents que l'homme? ANIMAUX - Vous pensez que les humains sont bien plus intelligents que les autres animaux? Pas si vite, Einstein! Des chercheurs de l'université australienne d'Adélaïde démontrent dans un livre à paraître, The Dynamic Human, (trad. L'Homme dynamique, ndr.), que les humains ne sont pas beaucoup plus intelligents que les autres créatures - et que certains animaux peuvent être plus brillants que nous. "Depuis des millénaires, toutes sortes d’autorités –des autorités religieuses aux éminents savants– répètent la même idée ad nauseam, à savoir que les humains sont connus pour être les plus intelligents du royaume animal", écrit le docteur Arthur Saniotis, le co-auteur du livre et professeur invité à l’école des sciences médicales d'Adélaïde. Lire aussi:» Le manifeste de 24 intellectuels pour un changement du statut juridique de l'animal » Pourquoi changer le statut juridique de l'animal? Mais la raison n’est qu’une des formes d’intelligence existantes, selon Saniotis et Hennerberg.

Professionnels Valorisation des espaces publics A découvrir Professionnels La carte des évènements à Menla Ling “Le Jardin du Bouddha de Médecine” sanctuaire de la vie naturelle avec la participation de Catherine Hélayel, avocate, Vice présidente -co-fondatrice de l’association Animal Justice et Droit et auteur du livre "Vegan! le choix de la vie" et d’Anne Merville, écrivain psychomotricienne avec le soutien de la Fondation Brigitte Bardot qui présentera des chiens à l’adoption Une célébration de la vie La Libération d’animaux fête la réconciliation entre humains et animaux. Les intervenants · Phakyab Rinpoché a une histoire singulière. · La Fondation Brigitte Bardot · Maître Catherine Hélayel est avocate, juge de proximité. · Anne Merville est psychomotricienne auprès d'enfants handicapés et écrivain s'inspirant de son cheminement spirituel et de rencontres inédites avec les arbres ou les animaux. Programme Accueil du public à partir de 13H, visite des stands, rencontres La magie du monde naturel, Conférence d’Anne Merville Véganisme et droits des animaux, Conférence de Catherine Hélayel

Quatre arguments en faveur du meurtre des animaux | Frédéric Côté-Boudreau Photo de Jo-Anne McArthur. L’article « The Moral Significance of Animal Pain and Animal Death » d’Elizabeth Harman provenant du recueil The Oxford Handbook of Animal Ethics présente (et réfute) quatre arguments soutenant l’idée que tuer des animaux non humains sans douleur ne représente pas un tort moral (à supposer qu’une chose telle que la mort indolore soit techniquement et économiquement réaliste, surtout à grande échelle — ce dont je doute). J’ai résumé ses quatre arguments en deux points et j’ai aussi ajouté deux autres arguments qui sont parfois évoqués sur cette question: Question parallèle: comment peut-on considérer qu’il est moralement condamnable de causer de la souffrance aux animaux non humains, mais non de mettre fin prématurément à leurs jours (même sans souffrance)? Premier argument: priver d’un bien ne signifie pas nécessairement faire du mal Mais la mort en elle-même n’est-elle pas un tort? Troisième argument: les animaux s’entretuent déjà Aimer : J’aime chargement…

Comment défendre les animaux sans se faire traiter d’idiot ? Tribune Difficile d’évoquer la question du droit des animaux sans se faire traiter au mieux d’idéaliste, au pire de frustré hyperémotif. Les clichés sont bien ancrés : la défense animale est une affaire de sentiments et on est forcément un clone de Brigitte Bardot ou un cousin de Paul Watson. Mais si les intellectuels s’y mettent aussi, dénigrer les défenseurs de la cause animale va devenir un exercice compliqué. Faire passer l’actrice Penelope Cruz pour une hypersensible sous prétexte qu’elle pose contre la fourrure passe encore. Expliquer que Paul McCartney s’implique auprès de l’association de défense animale Peta parce qu’il prend de l’âge, pourquoi pas. Jeudi, la Fondation 30 millions d’amis a publié un manifeste signé par 24 intellectuels – penseurs, philosophes, écrivains, historiens, scientifiques, etc. – pour demander que les animaux bénéficient d’un régime juridique conforme à leur nature d’êtres vivants. Descartes en faisait des automates Que dit la loi ?

Contre la mentaphobie - David Chauvet Sciences Humaines et Sociales Nos autres rayons Aujourd'hui, on qualifierait facilement d'obscurantiste l'époque où l'on déniait une âme à certains êtres humains pour mieux les exploiter. En France, il fait pourtant bon refuser la conscience des animaux lorsqu'il s'agit de justifier leur meurtre. Les dernières parutions de l'auteur

Les animaux et nous : un nouvel avenir ? Nos amis les bêtes ne sont pas cantonnés à des contrées sauvages et reculées. La moitié de la population française vit avec des animaux, auxquels il faut ajouter ceux qui sont en élevage. « Nous entretenons, avec ces autres formes de vie, des relations beaucoup plus étroites que la plupart des gens veulent bien l’admettre, nous dit le biologiste Rupert Sheldrake (…) Mais cette réalité est mal représentée dans les discours officiels. Il y a presque comme un tabou de parler de nos animaux ». Changer de regard Deux singes sont placés dans deux cages différentes, côte à côte. Et des a priori sur les animaux, nous en avons plein. Qu’en est-il alors de la compétition, soit disant moteur de toute évolution moderne ? Le monde moderne et les animaux Nous pouvons fermer les yeux autant que nous le voulons, la réalité contemporaine de notre rapport aux animaux n’est pas honorable. Mais nous n’avons pas toujours eu ce rapport à l’animal. Une réhabilitation difficile Un savoir animal Partagez-le...

Les animaux ont-ils des droits ? La violence envers les animaux suscite une inquiétude morale croissante. Ce souci éthique n'est pourtant pas récent puisqu'il interroge les philosophes depuis l'Antiquité. Reste qu'aujourd'hui l'évolution du statut juridique de l'animal est le signe le plus sûr d'un changement des mentalités. Chaque année en France, plus de 1 milliard d'animaux sont abattus pour la boucherie, 30 millions au cours de la chasse (sans compter les blessés dont le nombre est évalué à plusieurs millions, qui agonisent dans les bois), et quelque 3 millions utilisés par la recherche (les animaux invertébrés ne sont pas répertoriés) ((1). Celle-ci pose pourtant plusieurs questions : est-il moralement indifférent de traiter violemment des animaux ? Petite histoire d'une inquiétude morale Même si elle est loin d'être dominante, une inquiétude morale quant à la manière dont l'homme traite les animaux a constamment cheminé aux côtés des arguments anthropocentristes. La sensibilité à la source des droits naturels

Related: