background preloader

La publicité sur le lieu de vente (PLV) - marketing

La publicité sur le lieu de vente (PLV) - marketing
La PLV est un élément incontournable de notre vie quotidienne, elle regroupe tout le matériel publicitaire présent sur le lieu de vente. Elle a comme objectif principal de mettre en avant un produit sur un lieu de vente par des moyens visuels et d'en faire ainsi sa promotion. Administrateur NetPME , mise à jour le La Publicité sur le Lieu de Vente (plus couramment appelée PLV) est un élément incontournable de notre vie quotidienne, elle regroupe tout le matériel publicitaire présent sur le lieu de vente. La PLV a comme objectif principal de mettre en avant un produit sur un lieu de vente par des moyens visuels et d'en faire ainsi sa promotion. La PLV est en effet déterminante en ce qui concerne les comportements d’achat des consommateurs : une présentation originale et attractive d’un produit peut ainsi être génératrice de ventes. Certains points clefs sont à vérifier pour que la PLV soit efficace : - La PLV doit rendre le produit attractif. - La PLV doit donner de bonnes informations. Related:  Etude sur le chocolatmis en valeur de l'offre

Un hypermarché E.Leclerc entièrement équipé d'étiquettes électroniques sans contact Tyler Olson /shutterstock.com (Relaxnews) - Avec l'ouverture du nouveau centre commercial So Ouest, à Levallois (Hauts-de-Seine), le centre E.Leclerc donnera accès à son tout premier hypermarché équipé intégralement d'étiquettes électroniques sans contact. La nouvelle génération de courses "sans contact" comptera, à partir du jeudi 18 octobre, sur un nouveau membre de la grande distribution : E.Leclerc. Dans la mouvance des annonces qui se succèdent, le distributeur a installé dans les rayons de son nouvel hypermarché, situé au sein du centre commercial So Ouest, à Levallois, en région parisienne, des étiquettes électroniques qui divulguent toutes sortes d'informations. Une application mobile dédiée Plusieurs conditions entrent en jeu pour profiter de cette technologie sans contact. A la clé : des détails sur la composition, l'origine et la fabrication des produits des marques E.Leclerc, telles que "Conso Responsable", "Marque Repère", "Eco+" et "Nos Régions ont du Talent". A lire aussi

Les grandes surfaces misent sur le catalogue pour les produits blanc, brun, gris Pour la rentrée 2010, les grandes surfaces alimentaires (GSA) et les grandes surfaces spécialisées (GSS) ont investi 21 millions d'euros bruts dans les médias pour les produits blanc, brun et gris, soit un recul de 23% par rapport à 2009 (1) . Ces résultats ont été communiqués dans le PanoBBG®, étude sur l’activité média et hors média des grandes surfaces alimentaires (GSA), des grandes surfaces spécialisées (GSS), mais aussi des sites e-commerce. À travers cette étude réalisée par Le Site Marketing, spécialiste du marketing “come & buy”, l'étude s'intéresse à l'analyse quantitative et qualitative des investissements média et hors média pour les produits blanc, brun, gris (BBG) sur la période “Back to school” du 15 juillet au 12 septembre 2010. Parmi les résultats, Le Site Marketing révèle que le prospectus demeure l'outil-phare des rayons . Chaque enseigne, qu'elle soit de la GSA ou de la GSS, mène une stratégie particulière dans le choix du mix média/hors média . Méthodologie:

Marketing : cibler la génération Y, quelques pistes de réflexion Les jeunes actuels, ceux de la déjà célèbre génération Y (en lien avec le port des écouteurs), représentent une cible de choix pour les équipes marketing de nombreux secteurs d’activité. A la fois acteurs du marché, hyper-connectés mais aussi très engagés, les « jeunes » veulent un peu tout et leur contraire. En effet, d’un côté ils consomment énormément et d’un autre coté ils prennent de la distance avec la société de consommation, cette cible est très versatile mais quelques pistes de réflexion peuvent aider les entreprises à toucher cette « poule aux œufs d’or ». Longtemps, les marques n’ont pas su quel ton ou quelle attitude adopté, à présent, la mire semble se régler à coup d’humour et de réseaux sociaux. L’intérêt est de capter cette audience, mais surtout de la fidéliser car les jeunes d’aujourd’hui seront les consommateurs à « long terme » de demain. Les souhaits des « Jeunes » Les actions pouvant être menées par les marques Les réseaux sociaux, Graal des marques

D finition PLV : Le glossaire illustr du marketing La PLV ou publicité sur le lieu de vente désigne l’ensemble des supports publicitaires utilisés sur le lieu de vente. La PLV est une des composante du merchandising. L’objectif de la PLV est d’attirer l’attention sur un produit ou une offre, puis éventuellement de favoriser l’achat par un argumentaire ou discours publicitaire. Les principaux supports de la PLV sont : la signalétique ( panneaux, stop rayon, guirlande, banderoles, ..) les présentoirs cartons au sol ou de comptoir le mobilier et les présentoirs "permanents" ou longue durée les annonces magasins les écrans et bornes interactives la vitrauphanie .... Les éléments de PLV, notamment sous forme de présentoirs ou d’écrans, sont le plus souvent fournis par la marque fournisseur et leur mise en place fait l’objet de négociation avec le distributeur. Les éléments de PLV ont donc parfois autant vocation à convaincre l’acheteur final que le distributeur. La PLV est normalement distincte de l’ILV. Un stop rayon Un présentoir box canadien

La grande distribution va gagner la bataille du e-commerce par Pierre-Alain Baly - Chronique e-Business Plus simple, plus pratique, plus rapide, plus compétitif et plus performant... les consommateurs connaissent les qualités de la grande distribution. Après des années de discrétion dans le monde du e-commerce, ces marchands sortent leurs griffes et séduisent tous les jours de nouveaux clients. Pour l'acheteur : l'essayer c'est l'adorer ! La grande distribution a déjà conquis les clients ! Des millions de clients fidèles : toutes les familles françaises fréquentent une ou plusieurs chaînes de supermarché. Le chaînon manquant indispensable à la croissanceEncore incomparable en terme de volume financier avec les ventes du monde réel, le chiffre d'affaires online est tout à fait stratégique. Trop tard pour les autres acteurs ? Continuer d'accroître l'offre produits pour ne pas être déceptive sur la promesse d'un grand choix qu'attendent les clients.

Optimiser les ventes avec une mi se en avant... - Aménagement Commercial Un tiers des décisions d'achat sont faites en magasins. Le point de vente reste le lieu de communication privilégié. Il est donc essentiel que les marques soient le plus visibles possible par les consommateurs, une fois que ces derniers font leur entrée dans le point de vente. Les supports prospectus et la visibilité permettent clairement de stimuler les ventes. Mais faut-il encore savoir où se placer, quels supports d'information privilégier et quels produits exposer. Il existe plusieurs emplacements de mises en avant (MEA) : la tête de gondole (les produits sont présentés en bout de rayon, à chaque extrémité du linéaire), l'allée pénétrante (zone par laquelle entre le client, qui va jusqu'à l'autre extrémité du magasin) et les zones promotionnelles (tous les espaces et les îlots promotionnels, hors allées pénétrantes et têtes de gondoles). Doubler son chiffre d'affaires Mais, selon une étude Nielsen menée en septembre 2011, le rendement est différent en fonction de l'implantation.

Sociétés : McDonald's et Quick s'attaquent à l'affluence des heures de pointe D'ici à la fin de l'année, plus de 400 restaurants seront équipés de bornes automatiques. Manger vite et passer commande tout aussi vite. Pour servir un maximum de clients aux heures d'affluence (soit cinq heures par jour, entre midi et 14 heures, et entre 18 et 21 heures ensuite), McDonald's et Quick ont trouvé la parade : les bornes de prise de commande en libre-service. Lundi dernier, vers 13 h 30, on se lance… Au McDonald's du boulevard des Italiens, à Paris, il y a un peu d'attente, car ces Easy Order ont déjà leurs habitués. Au Quick voisin, une hôtesse initie les béotiens. Le paiement se fait par carte bancaire uniquement. Chez McDonald's, 179 restaurants français (sur 1 134 fin décembre) ont franchi le pas. Un investissement lourd Un franchisé français a relancé l'idée en 2003 à Éragny-sur-Oise, près de Paris. KFC se lance à son tour : 7 restaurants (sur 72) sont déjà équipés de caisses en libre-service.

Publicité sur le lieu de vente Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La publicité sur le lieu de vente (ou PLV) ou marketing sur le lieu de vente (MLV) est l'utilisation, de façon pertinente et efficace, sur le lieu même de la vente, des techniques de communication (au sens large) et des techniques et matériels publicitaires (dans un sens plus précis). Son objectif est de faire - en direction du client présent sur le lieu de vente - la promotion d'un produit ou d'un service sous différentes formes : L'expression « publicité sur le lieu de vente » et son abréviation « PLV » sont apparues en France à la fin des années 1950. Les principaux types de PLV[modifier | modifier le code] On parle aussi de la PLV AO (PLV Assistée par Ordinateur) pour la projection sur écrans LCD ou Plasma. Principe général de fonctionnement[modifier | modifier le code] La PLV est une application du merchandising. Adaptation au Lieu de Vente[modifier | modifier le code] SupérettesSupermarchésHypermarchésGrandes surfaces spécialisées

Trouver le bon merchandising en grandes... - Produits Biologiques Comment distinguer un consommateur de produits bio d'un consommateur de produits conventionnels ? La réponse n'est pas évidente. Si le profil du premier était facilement identifié au début de l'ère bio, il ressemble de plus en plus à monsieur tout le monde aujourd'hui. Les acteurs développent de nouvelles recommandations d'implantation, mais il n'existe pas vraiment de règle type, plutôt deux écoles. La première, généralement celle adoptée par les marques spécialisées, préconise une implantation dans le rayon bio. Si la majorité des marques bio préfèrent ce raisonnement, certaines, telle Hipp, optent pour la l'implantation au coeur des rayons conventionnels. « Nos consommatrices raisonnent par unités de besoin. La plupart des marques conventionnelles se diversifiant avec quelques références bio partagent cet avis. « Nous préconisons le rayon conventionnel, car nous voulons attirer au bio des clients qui n'iraient pas au rayon diététique. Les distributeurs partagés Les enjeux Les reponses

Jeff de Bruges – Vente en ligne de chocolats et de dragées : Collections L’adhésion pleine et entière aux conditions générales de vente, développées ci-dessous en neuf articles est nécessaire et indispensable pour pouvoir passer une commande. En conséquence, l’acheteur ne pourra se prévaloir d’une opposabilité sur une clause quelconque, la passation d’une commande faisant office d’une acceptation expresse de celles-ci. Elles régiront donc les relations entre Jeff de Bruges Diffusion SAS et toute personne physique majeure non commerçante, à l’occasion de la vente de produits proposés sur le site « www.jeff-de-bruges.com », pour une livraison en France métropolitaine et en Corse. L'acheteur sera désigné dans ce document par le terme « vous ». Les commandes en ligne ne se font que par le biais de notre site internet « www.jeff-de-bruges.com » qui présente une sélection de nos produits. Les commandes faites par courrier ou par téléphone ne sont pas prises en compte. Nos offres sont valables dans la limite des stocks disponibles.

McDonald's rejoue avec les jeunes Le jeu Monopoly, de retour depuis le 19 octobre jusqu'au 15 novembre, est la plus importante opération promotionnelle de l'année pour McDonald's France. Il s'accompagne d'un plan médias TV important, qui comprend trois spots publicitaires (TBWA Paris), et un gros dispositif Internet. Créé en 1997, puis interrompu en 2003, le jeu a été relancé en 2010 avec succès (chiffre d'affaires en hausse de 10,5%). «Ces dernières années, notre stratégie de montée en gamme (nouvelle charte graphique, design des points de vente, nouvelles offres produits et communication corporate) visait davantage les adultes», explique Benjamin Clery, Marketing Manager. Du coup, malgré une croissance du chiffre d'affaires annuelle de 6% à 10% depuis dix ans, McDonald's France a enregistré un début d'érosion de la fréquentation des jeunes depuis six ans. Pour mettre en scène la révélation quotidienne du gagnant, DDB Paris a créé un rendez-vous sur You Tube.

L'affichage est jugé utile et fiable par les consommateurs Albert Asséraf, directeur général stratégie, études et marketing a déclaré que « Les résultats de cette étude exclusive(1) démontrent clairement que la "communication permanente" est un atout indéniable pour les marques qui l’intègrent à leurs dispositifs médias. C’est un support de communication stratégique au service de la création de trafic vers le point de vente, et un outil de valorisation de l’image des marques auprès des consommateurs. Développée autour de trois concepts-clés que sont la modularité, la personnalisation et le sur-mesure, l’offre City Voice permet de répondre au triple objectif de notoriété, de trafic et d’image. » Cette initiative permet, pour la première fois, d’étudier les usages, les perceptions, les fonctions et les bénéfices assignés par les consommateurs aux dispositifs de "communication extérieure longue durée" qu’utilisent les marques et les enseignes pour informer et guider leurs clients jusqu’au point de vente.

La grande distribution se lance à la reconquête du consommateur Les grandes surfaces ne séduisent plus. Pour répondre aux attentes de leurs clients, elles se réinventent dans le fond et dans la forme. Tout sous un même toit et au prix le plus bas. Le 15 juin 1963, lorsque le premier hypermarché – un Carrefour – ouvre ses portes à Sainte-­Geneviève-des-Bois, en région parisienne, c’est la cohue. Cinq mille personnes se précipitent pour découvrir les 2 600 mètres carrés de produits frais, d’épicerie, de textiles et d’électroménager. Abonnez vous à l'édition digitale La confiserie fait fondre toujours plus de... - Biscuiterie, Confiserie, Petit Déjeuner «La confiserie reste un marché tonique et gagne encore en taux de pénétration », commente Jean-Michel Noël, directeur marketing de Haribo France. En 2011, les industriels ont su faire fondre 300 000 foyers supplémentaires (+ 1,3 point). « Nous avons un fond de rayon dynamique », précise Sonia Depoilly, directrice marketing de Chupa Chups. Son homologue chez Haribo développe : « C'est un produit refuge très accessible. Le rapport prix/plaisir est inégalé en hypermarchés ! En période de crise, la confiserie se porte traditionnellement bien. » Ajoutez à cela une baisse de un point pour le chiffre d'affaires engrangé grâce aux offres promotionnelles, et la part des MDD qui diminue légèrement (- 0,3 point) ; il s'agit donc bien d'un marché d'offres dopé par les marques. Toujours plus acides Parmi les valeurs sûres de la confiserie, le segment des gélifiés et celui des bonbons acides continuent d'afficher de belles performances dans la confiserie enfant. L'offre adulte plus segmentée

Related: