background preloader

Larecherche.fr

Larecherche.fr

Hors-série Pour la Science n°105 - novembre 2019 - Qui somme- nous ? Dans ce numéro Les plus récents travaux de génétique bousculent la notion d’identité. L’idée d’individualité devient floue. En un mot, nous sommes le fruit de forces plurielles, polyvalentes, parfois contradictoires. Au sommaire : EditoJe est un autre, et vous aussiLoïc Mangin RepèresGlossaire de la génétique Avant-propos : « Tout est inné et tout est acquis : génétique et épigénétique interagissent en permanence »Entretien avec le généticien Axel Khan, président de la Ligue contre le cancer. Inné ou acquis ? Maladies, paternité, origines ethniques... faut-il se fier aux tests génétiques ? La fin du programme génétique L'ordre apparent que représente tout organisme vivant suggère que le hasard n'a pas sa place dans les cellules. L’hérédité sans gènes Des polluants ou un stress peuvent altérer l'expression des gènes sans modifier les séquences génétiques. L’homme augmenté… grâce aux microbiotes Nous ne sommes jamais seuls avec les nombreux microbes que nous hébergeons.

Le prix Nobel de chimie 2020 attribué à la Française Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna | Le HuffPost Expérimentation animale : quelles alternatives ? | Le blob, l'extra-média La prise en compte de la sensibilité et du bien-être animaux conduit à remettre en cause son utilisation à des fins scientifiques. A-t-on réellement besoin d’utiliser deux millions d’animaux pour la recherche française chaque année ? Est-il bien pertinent de tirer des conclusions à partir d’expériences effectuées sur les rongeurs ? Le débat, souvent passionné, se nourrit de nécessités sociétales pressantes : évaluer les effets toxiques possibles des nouvelles molécules chimiques pour l’environnement, assurer l’innocuité de nos médicaments, découvrir de nouveaux traitements efficaces. © Julien Tredan-Turini La règle des 3 R Formulée dès 1959, la règle des 3 R – Remplacer, Réduire et Raffiner – constitue le fondement des réglementations relatives aux expérimentations animales. Toutes les réglementations relatives aux expérimentations animales s’appuient sur la règle dite des 3 R, énoncée par le zoologiste William Russell et le microbiologiste Rex Burch il y a plus de soixante ans.

Un pas de géant pour l'étude des biofilms Une équipe marseillaise vient de développer MiSiC, premier outil capable d’analyser automatiquement les images des biofilms bactériens que l'on retrouve aussi bien dans notre bouche, à l'hôpital ou dans le sol. Explications avec l’un de ses promoteurs, le biologiste Tâm Mignot. Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est un biofilm bactérien ? Tâm Mignot1. Il s’agit d’un assemblage de plusieurs centaines à plusieurs millions de bactéries, appartenant à une ou plusieurs espèces, qui adhèrent à une surface et entre elles via la sécrétion de polymères naturels dits « exopolysaccharides ». Ce type de structures existe partout : dans la nature (dans les sols, les océans, sur les végétaux, sur les animaux…), dans l’industrie (au niveau par exemple des filtres des raffineries de pétrole ou des coques de navires) ou encore à l’hôpital (sur du matériel d’injection comme des cathéters, ou sur des prothèses ou des plaies). Science Photo Library / Gschmeissner, Steve Quels intérêts à les étudier ?

Kyanos et ses microalgues du futur récoltent 2,6 millions d’euros Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros. L'objectif ? Augmenter et accélérer la production de ses microalgues compléments alimentaires. Kyanos Biotechnologies, déjà coup de cœur du concours Start Innovation Occitanie en 2020, continue sa croissance et lève 2,6 millions d’euros. En novembre dernier, la start-up toulousaine faisait déjà parler d’elle. Les microalgues de Kyanos, compléments alimentaires de demain Vinh Ly, Fabrice Gascons Viladomat et Pierre-Alain Hoffmann, les fondateurs de la jeune pousse, ambitionnent de révolutionner le monde de demain. L’objectif des fondateurs, c’est de préserver les ressources de la Terre en proposant ses algues en compléments alimentaires. A donc été mis en place un laboratoire permettant leur croissance au cœur de Toulouse. La société Kyanos Biotechnologies impacte la filière des microalgues grâce à la « cyclotrophie » qui est le procédé accéléré de production de microalgues qu’elle a breveté.

Related: