background preloader

L’incroyable erreur des experts du FMI

L’incroyable erreur des experts du FMI
Related:  Finance*docs

Et maintenant ? Le FMI, par la voix de ses responsables, reconnaît – ce que nous savions depuis fort longtemps – qu’ils ne sont rien de plus qu’une grosse bande de connards dangereux incapables : « (…) dans un moment de distraction, ils ont mal réglé leurs ordinateurs. Et ils avaient juste sous-estimé l'impact négatif des politiques d'austérité sur la croissance. » La verve de Daniel Schneidermann pourrait nous faire rire si l’envie de meurtre n’envahissait pas la totalité de notre être lorsque nous apprenons que Christine Lagarde, la patronne de ce même FMI composé, rappelons le, d’une grosse bande de connards dangereux incapables, joue la superstar à Davos, comme nous l’explique Atlantico. Apparemment, certains provocateurs l’envisagent même comme candidate potentielle en France pour 2017. Mais, hélas, ce n’est pas la seule nouvelle susceptible de nous faire définitivement perdre notre calme. Il y aussi les incroyables profits de JP Morgan Chase. Dans ces conditions, que faisons nous maintenant ?

La Grèce aurait gonflé son déficit public sous l'oeil de Bruxelles pour justifier l'austérité La Grèce, son port du Pirée, ses îles... et ses scandales politico-financiers. En tête mardi, l'ouverture de poursuites par la justice grecque contre trois cadres de l'office national des statistiques (Elstat) de la péninsule. Les trois sont soupçonnés d'avoir manipulé le déficit public du pays pour l'année 2009. Manipuler les chiffres pour vendre l'austérité Les faits reprochés sont graves. Dans le viseur de Zoe Georganta, qui porte ces accusations, son patron à Elstat et ancien statisticien au FMI, Andréas Georgious, qu'elle accuse d'avoir insisté pour faire entrer dans le déficit public de l'État les dettes des entreprises publiques de la péninsule hellénique. Le gouvernement savait selon l'accusatrice Suite à ces accusations, Grigoris Peponis, le procureur d'Athènes, avait réclamé la mise en place d'une commission parlementaire chargée d'étudier le niveau réel du déficit public en 2009. Soupçons à l'échelle européenne Des indices d'infractions selon les procureurs

Le FMI le confirme : l’austérité était une erreur de calcul C’est un rapport étonnant, un mea culpa chiffré et analysé, que deux éminents économistes du FMI ont publié. Il dit clairement que l’austérité est une erreur. La faute à la mauvaise conception d’un modèle informatique de prédiction économique. Ils justifient globalement d'avoir plongé 26 pays dans une mortelle crise austéritaire par une erreur de modèle mathématique. Ces économistes sont restés persuadés que leur domaine est une science dure, donc qu’on peut prédire et démontrer avec des équations. Pardon pour les morts, c’était une erreur de calcul “Forecast Error of ΔYi,t:t+1 = α + β Forecast of ΔFi,t:t+1|t + ε i,t:t+1” Voilà à quoi ressemble l’équation qui a été incapable de faire le lien entre coupe budgétaire des Etats - les fameuses "économies" exigées sous la menace - et baisse de rentrée fiscale. Une erreur qui ne sert pas de leçon

Matt Taibbi, journaliste exemplaire contre les pires gredins : après Goldman-Sachs, HSBC ! Matt TAIBBI est une "sentinelle du peuple", comme on disait des (vrais) journalistes en 1789. • D'abord le plus récent où, à l'occasion du scandale HSBC + Lanny Bauer, Matt Taibbi dénonce avec les mots qu'il faut la coalition de fripouilles mafieuses "banques + gouvernement" qui est en train de plonger le monde dans la servitude. • Ensuite, plus ancien mais encore ébouriffant, cet article de 2009 où Matt Taibbi détaillait les crapuleries à niveau de nuisance mondiale (depuis les années 20 !) de l'affreuse banque Goldman-Sachs. Voici maintenant, publié en français sur Agoravox, un deuxième article de Matt Taibbi, lui aussi profondément révoltant. [Je signale que le mot "bubble" en anglais ne signifie PAS QUE "bulle" : il signifie aussi "chimère", "projet imaginaire", "foutaise" (c'est John Kenneth Galbraith qui m'a appris ça, dans "L'argent") => Donc, choisir le mot "bulles" pour désigner les mensonges dolosifs de GM est beaucoup trop gentil : ça dédouane les escrocs, je trouve.

L’histoire secrète du dollar Dans Pastiches et Postiches, Umberto Eco s’était amusé à faire l’explication de texte d’un billet de cent mille lires. Dans Fondements métaphysiques du dollar (Fage éditions), Malek Abbou se livre au même exercice avec le billet vert et son érudition n’a rien à envier à celle du vieux sage de Bologne. Ainsi apprend-on que le signe $ signifie «spanish pillar dollar» parce que le mot «dollar» est une déformation hispanisante du thaler, monnaie autrichienne que les Habsbourg ont exportée en Amérique latine via l’Espagne, la double barre représentant les colonnes d’Hercule censées encadrer le détroit de Gibraltar.

Oups ! L’austérité était une erreur (FMI) Désolé d’interrompre la conversation nationale sur Depardieu, nouvelle idole des jeunes en Mordovie, mais je voudrais juste vous signaler une petite nouvelle, qui vous a peut-être échappé : l’austérité, c’était une erreur. Oui, je sais, rien de neuf, on n’arrête pas de le répéter ici, notamment dans les chroniques de l’éconaute. Mais cette fois, ce n’est pas seulement nous qui le disons. Ce sont deux types nommés Olivier Blanchard et Daniel Leigh. Et donc, dans un colloque économique en fin de semaine dernière, ils ont admis un léger bug dans les calculs. En gros, ils ne pensaient pas que l’austérité assécherait à ce point la demande, et donc l’économie. Ils ne savaient pas, comme le rappelle Paul Krugman dans le New York Times, qu’en économie, mes dépenses sont tes revenus, et mes revenus sont tes dépenses. Evidemment, ce n’est pas le FMI, en tant qu’institution, qui reconnaît qu’elle s’est trompée.

Décembre 2012, Philippe Derudder : La monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'être Le dernier film de Philippe Derudder :"La monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'être" Formidable Philippe Derudder. Je trouve ce type exemplaire. qui m'a conduit à lui ; des gens bien, tous les deux : dévoués, généreux, astucieux, rigoureux, gentils... Le dernier bouquin de Philippe est passionnant, très bien fait : "Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?" Pour nous offrir son cadeau-film de fin 2012 (super cadeau !) Bonjour toutes et tous Depuis quelques années, j'ai pris l'habitude de partager avec vous quelque chose pour célébrer la fin de l'année et le commencement de la nouvelle; une réflexion, un texte... Sans prétendre détenir la vérité, je partage dans mes livres, conférences et ateliers le fruit de mes recherches et celui de mon propre cheminement; mais cela reste limité. C'est pourquoi mon objectif est que ce film soit le plus possible regardé afin d'informer et d'aider à comprendre que nos problèmes, pourtant vitaux, n'ont que l'épaisseur d'une pensée.

Michel Santi: Sauvetages bancaires: pourquoi est-ce toujours le citoyen qui boit la tasse? ÉCONOMIE - Voilà qu'en ce vendredi 21 décembre, à la veille de Noël, et alors que les attentions étaient à mille lieux des tribulations européennes, c'est un rapport particulièrement révélateur qui fut publié par la Commission européenne. Son objet consistait en effet à recenser les aides publiques octroyées au secteur bancaire de l'Union entre octobre 2008 et décembre 2011 qui ont, selon ce rapport, atteint le chiffre vertigineux de 1616 milliards d'euros! Voilà donc les résultats chiffrés des efforts consentis par les 27 pays membres -c'est-à-dire par nous, citoyens européens- et, ce, sans même tenir compte de l'année 2012 en cours. Laquelle année 2012 aura en outre vu les banques espagnoles bénéficier d'une première tranche de 39 milliards d'euros, ou encore le système bancaire de la minuscule Chypre pomper pas moins de 10 milliards. Cette somme phénoménale de 1616 milliards d'euros -soit 13% du PIB de l'ensemble de l'Union!

Le mensonge en politique : Cahuzac, Bayrou, Woerth et les autres… Le vrai problème en politique, c’est que les politiques se sont fait acheter par les banksters ! mais ont-ils le choix ? n’est-ce pas finalement la mafia des banksters et l’omerta imposée par ces derniers qui règne sur la planète ? des américains (ceux qui réfléchissent !) sont convaincus aujourd’hui que JFK a été tué par les banquiers qui sont derrière la FED parce que celui-ci voulait reprendre le droit constitutionnel de battre monnaie. Notre dictature est une douce dictature dans le sens qu’elle est cachée derrière un paravent médiatique mais c’est bien une dictature avec toute la violence que cela implique. Cahuzac, ministre du budget, a fraudé le fisc, aurait reçu l'argent de la corruption des laboratoires pharmaceutiques, a menti à la représentation nationale « les yeux dans les yeux ». Baroin, un héritier du système, a déclaré : "J'ai de l'estime et du respect pour Jérôme Cahuzac". Un mensonge en cache d'autres. Davos 2013. Lenine Henry Makow James A.

Banque éthique Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Les banques éthiques sont des établissement bancaires qui souhaitent replacer l'argent au services des hommes par une maitrise des flux financiers et le financement d'une économie sociale et solidaire. Description Fondamentalement, ces établissements utilisent les sommes déposées sur les comptes pour servir des projets éthiquement soutenable, sans renoncer pour autant aux garanties habituelles d’un service bancaire classique: solvabilité, rendement, disponibilité des sommes déposées et intérêts. En Europe Créée en 2001, la Fédération Européenne des banques Ethiques et Alternatives est une association de droit belge installée à Bruxelles. Voir aussi Liens internes Liens externes Bibliographie

Jean Montaldo dézingue les bandits de la finance @ JC Allard "Le capital allait devoir surveiller de près cette montée en puissance de la compétence…« Nous nous retrouvons c’est certains.J’ai la chance de pouvoir transmettre cette pensée à mes élèves et ils la comprennent très bien.C’est sans équivoque, ils ont compris que ce sont les techniciens et la compétence technique le vrai pouvoir, et pire même, la clef ! Nous sommes capables, nous techniciens (productique mécanique), spécialistes de la production de masse, conditionnés pour produire toujours et toujours de paralyser entièrement un pays. 50 Techniciens en moins d’une nuit peuvent paralyser le réseau électrique.Il nous suffira de nous équiper d’une simple pince monseigneur (ou de fabriquer la clef spéciale pour ouvrir le cadenas) de nous rendre au pied des poteaux électriques moyenne tension équipés d’IACM (interrupteur aérien à commande manuelle) et de basculer l’interrupteur.Nous pourrions saboter ces interrupteurs même, Pour l’eau, nous pouvons intervenir aussi.

Les banquiers escros vont rendre des comptes en Islande La France doit renogocier les conditions du remboursement de la dette publique et du montant à rembourser ! L’Islande à choisit la méthode radical (suite à un référendum il à été décide à ne pas rembourser la dette publique)... la France poura faire parreil ... et utiliser ce levier comme moyen de pression pour engager une rénegociation. La dette publique s’élevait fin Decembre 2012 à 1834 milliards d’Euro.La France à déjà remboursé 1400 milliards sous forme d’intérêts. Nous devrons donc exiger de réduire cette dette qui est d’ailleurs base sur une escroquerie, l’abandon de l’Etat Français d’emprunter de l’argent à sa Banque de France à un taux de 0% .... Quel cadeau faites aux banques privées !!! Le montant remboursable de la dette publique française doit être divisé par 4 ( enfin cela reste à négocier ) ... La loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France est une loi française, qui a régi de 1973 à 1993 l’organisation de la Banque de France.

Federal Reserve : L’Interview Surréaliste Interview de RON SUPINSKI Directeur des relations médiatiques pour la Réserve Fédérale (FED) de San Fransisco ( 2008 ) source Journaliste : – M. Supinski, mon pays contrôle-t-il le Federal Reserve System ? J. : – Combien la Federal Reserve paie-t-elle un billet de $ ? source originale en anglais: Like this: J'aime chargement…

Related: