background preloader

Guide : Rumeurs et fausses informations envoyées par email : Comment vérifier l’information (par l’EPN de Guichen Pont-Réan)

Guide : Rumeurs et fausses informations envoyées par email : Comment vérifier l’information (par l’EPN de Guichen Pont-Réan)
Related:  Évaluation site webRessources 2.0RECHERCHE EN LIGNE

Détecter les faux avis en ligne Détecter les faux avis en ligne Les achats sur internet représentent aujourd’hui une très grosse part de marché pour les entreprises et pour vous une chance de pouvoir acheter un produit désiré à faible prix ou sur un coup de tête. Mais pour vous comme pour moi, il est important de savoir ce que l’on achète. Or ses avis se trouvent parfois être des faux, publiés par les vendeurs afin d’aider l’internaute – qui sera soulagé de voir des avis positifs – à passer à l’acte d’achat. Les caractéristiques d’un faux avis Comme je vous le disais, les faux-avis répondent à une certaine logique. Pour que cela se passe de cette façon, il faut donc que l’avis contienne des informations sur et en rapport avec le produit ainsi qu’un lourde insistance sur tout ce qui amènerait à penser que l’avis est déposé par une véritable personne sans mauvaise intention : Le nom complet du produit : c’est la principale chose qui doit vous choquer lorsque vous lisez un avis. Le test du parfait petit acheteur !

Education aux médias, désinformation et techniques de manipulation - Wiki Déroulement du stage Pourquoi? aller au delà de l'outil qu'est l'informatique. On est plus dans savoir utiliser l'outil, mais savoir utiliser AVEC l'outil qu'est-ce qu'on utilise? Manipulation sur le web Projection du diaporama sur les chaînes et e-mails: Fichier:Diaporama desinformation - email.pdf On commence par définir certaines techniques très visibles et culturelles liées au web: mème, marketing viral, buzz, effet streisand google bombing cheval de troie, arnaque 419 Connaitre ses faiblesses les biais cognitifs à influencer par ces techniques; les idées reçues. Etc... Techniques classiques de manipulation On analyse puis on définit les techniques classiques de manipulation. Champs d'application On élargit l'application de ces techniques à d'autres domaines: politique publicité secte, arnaque, manipulation individuelle criminelle et par extension, tous les médias de communication (presse, web, TV...) Petite histoire des manipulations Des techniques bien anciennes, adaptées aux médias.

Du questionnement à la problématique Les nouveaux dispositifs au lycée TPE, ECJS Le groupe lycée du bassin Nice- Cagnes a réfléchi à une étape cruciale de la démarche documentaire, le passage du thème à la problématique et vous propose en documents joints les fiches de travail suivantes : Une fiche élève pour clarifier la notion de problématique ; Une fiche professeur qui liste différents modes de questionnement ; pour passer du thème au sujet puis à la problématique, avec leurs avantages et leurs inconvénients (cette fiche, destinée aux équipes pédagogiques chargées de l’encadrement des nouveaux dispositifs, liste des méthodes applicables à l’ ECJS comme aux TPE) ; Quatre fiches de travail élève sur le questionnement : Fiche 1 : 3QOCP Fiche 2 : Je voudrais savoirFiche 3 : Le thésaurus Fiche 4 : Le cristal Sources documentaires utilisées -Monographies Gabrielle Di Lorenzo.- Question de savoirs.- ESF, 1991 Recherche documentaire et maîtrise de l’information.- CRDP de Rouen, 1999

Vérité et mensonge sur Internet : Séparer le bon grain de l’ivraie avec Truth Goggles Truth Goggles est un service sous forme d’extension qui permet de détecter des affirmations et des assertions publiées dans des articles et ensuite les vérifier. Une forme de fact-checking évoluée et automatisée en somme. Conçu par Dan Shultz, étudiant au MIT, le service puise ses données dans la base PolitiFact. Se basant sur un coeur de technologie sémantique, l’extension détermine dans un texte les affirmations, les surligne pour les mettre en valeur puis propose au lecteur d’obtenir plus de détails concernant ces chiffres, dates ou faits. Toutefois, le service souffre encore de quelques dysfonctionnements. Articles similaires:

Le CALIF, Certificat d’Aptitude à La recherche d’Informations Fiables (sur internet) Description du projet : Le Certificat d’Aptitude à La recherche d’Informations Fiables sur Internet, le CALIF atteste de la capacité d’un internaute à : @ Trouver des informations sur Internet et en évaluer la fiabilité et la pertinence @ Utiliser de manière avisée les différents services sur Internet (achat en ligne, téléprocédures) @ Connaître les droits et devoirs des internautes. Type d’initiative : Mise en œuvre de modules d’accompagnements en groupe de maximum 5 personnes. Territoire de projet : Région Midi-Pyrénées Porteur(s) du projet : Le Centre Régional Information Jeunesse de Toulouse Midi-Pyrénées Date de lancement : En mars 2006 Avancement (à la date de recueil) : Opérationnel et toujours en phase de déploiement Date de recueil de l’information : Février 2010 Cible : Tout public sachant utiliser Internet 1- Contexte et objectifs du projet "Les jeunes savent mieux que les adultes se servir d’internet." 1.1 Contexte et origine du projet 1.2 Objectifs et enjeux 3.2 Les méthodes

Pédagogie info-documentaire L’université Européenne de Bretagne héberge un site web d’autoformation à la recherche documentaire « FORMation A distance en information DOCumentation pour les docTorants ». Tutoriel mutualisé interactif destiné à tous les doctorants, chercheurs, et autres professionnels, réalisé par une quinzaine de formateurs en Sciences de l’Information et de la Communication. Pour la formation à la recherche d’information scientifique quatre axes sont proposés : chercher, exploiter, publier, connaître. Chaque axe contient différents modules traités selon le même schéma : introduction, méthodologie, outils à utiliser, lexique, bibliographie, signalement de ressources. Évaluer l'information en ligne, une tâche de plus en plus complexe La gestion des traces numériques volontaires, involontaires et subies fait actuellement l'objet de nombreuses publications en Sciences de l'information. Les traces numériques volontaires désignent différentes "empreintes" déclaratives et documentaires que nous laissons consciemment en ligne via les plateformes de publication comme les blogs, les services de stockage infonuagique tels que DropBox ou encore les profils de réseautage social. Les traces involontaires concernent davantage les éléments receuillis plus ou moins à notre insu au cours d'une session de navigation en ligne, comme l'adresse IP et les cookies. Les traces subies sont en revanche générées par des tiers et peuvent potentiellement nuire à la réputation numérique de l'individu, de l'entreprise ou de la collectivité. Ainsi le Web a vu se développer de multiples formes d'infopollutions rendant plus difficile encore la démarche d'évaluation d'une ressource en ligne. Les infopollutions à l'oeuvre sur Internet Sources

Apprendre à rechercher sur internet pour développer une attitude citoyenne Mamy Rabel, chargé de développement du réseau Information Jeunesse (CRIJ Rhône-Alpes) Suite à la "Semaine de l’Information Jeunesse" organisée, en janvier 2007, par le CRIJ Rhône-Alpes et relayée dans les 120 PIJ et BIJ du réseau, le Bureau Information Jeunesse de Bourg-en-Bresse a été contacté par le service de la vie lycéenne du Lycée Saint Pierre afin d’organiser et d’animer des ateliers "recherche d’information" avec des élèves en classes de seconde autour des thèmes du développement durable et de l’Europe. L’informatrice jeunesse du BIJ est venue animer des séances de 2h au sein du CDI de l’établissement. La méthodologie de recherche proposée ne se limitant pas à internet, a permis de sensibiliser les élèves sur les étapes de la recherche et d’exploitation de l’information, de valoriser aussi les ressources documentaires du CDI et d’exploiter le logiciel BCDI3 de gestion documentaire. CALIF ... pour surfer sur le web comme un prince ! connaître les droits et devoirs de l’internaute 1.

Info-doc : les encyclopédies en ligne (séance 10) Accueil > Séances pédagogiques > Info-doc : les encyclopédies en ligne (séance 10) Modalités : discipline : Info-docniveau : 6eeffectif : demi-classedurée : 55 minlieu : CDImatériel : fiches Info-doc n°10 + mini-interro n°9 + ordinateurs + vidéoprojecteur +1 encyclopédie papier + un dictionnaire Objectifs : A la fin de la séance, les élèves sont capables de : définir une encyclopédieutiliser une encyclopédie en ligne pour trouver des informationsvarier l’utilisation des encyclopédies en fonction de leur besoin d’informationexpliquer les conditions de réutilisation d’une oeuvre libreencyclopédieoeuvre libre Déroulement : Mini-interro sur la séance 9 (5 min)Qu’est-ce qu’une encyclopédie (10 min) – demander aux élèves de définir ce qu’est une encyclopédie. Bilan :Cette séance est l’occasion de leur présenter deux alternatives à wikipedia, et notamment la ressource payante universalis junior. Documents joints : WordPress: J'aime chargement…

Evaluer la crédibilité d’une ressource sur internet, support de formation L’URFIST de Bretagne et des Pays de la Loire publie sur son portail une présentation du stage d’Alexandre Serres : « Evaluer la crédibilité d’une ressource sur internet » (fichier PowerPoint, 89 diapositives) actualisée en octobre 2012 (sous licence Creative Commons). Méthodologie d’évaluation d’une ressource Internet en 4 points Ce document indique une méthodologie sur cette thématique en 4 points : Contextes, ruptures et continuités de l’évaluation de l’information ; Complexités et notions-clés de l’évaluation ; La crédibilité ; Démarche d’évaluation de la crédibilité. Captures d’écran, tableaux et exemples du Web d’aujourd’hui viennent illustrer la présentation du formateur d’Alexandre Serres qui pose des jalons clairs sur la validité d’une information sur Internet et des critères permettant de prendre en compte concrètement la qualification de données publiées en ligne. Fiche pratique Autrement dit, deux ressources très utiles pour les EPN (Espaces publics numériques). Licence :

La recherche d’information sur Internet est l’objet d’un certificat La série d’interviews des professionnels des réseaux de l’accueil, de l’information et de l’orientation (AIO) se poursuit. Cette semaine, Françoise Rebel, responsable du Département Formation – Qualité au Centre régional information jeunesse Midi-Pyrénées (CRIJ) présente le Certificat d’aptitude à la recherche d’information fiable sur Internet (CALIF). Christian Bensi : Quel est l’objet du CALIF ? Françoise Rebel : Il s’agit d’inciter les publics à porter un regard critique sur Internet, autant sur des infos générales que sur des services et de délivrer un certificat qui sanctionne ce savoir-faire. CB : Y a-t-il des pré-requis ? FR : Nous nous adressons à des personnes qui savent utiliser Internet. CB : Puis vient le temps de la formation. FR : Il ne s’agit pas d’une formation. CB : 2h30 pour le module d’accompagnement, n’est-ce pas un peu court ? FR : Ce n’est pas figé. CB : Comment se passe la certification ? CB : Que se passe-t-il si le candidat échoue lors de la certification ?

De la description à l'analyse des dessins de presse (lycée) Ce site est-il fiable : comment savoir si un site est fiable. On entend tellement parler de trucs infâmes sur internet à propos de sécurité qu’à force on pourrait se résoudre à couper notre connexion internet. Heureusement et contrairement à la vraie vie analogique, il y a peu de chances qu’on se fasse tuer devant un ordinateur. Malgré le peu de risque de mort, il faut tout de même être prudent et en terme de prudence, il y a des solutions. Pour savoir si un site est sûr, voilà quelques services qu’on peut toujours utiliser. Je les ai testés pour mon blogue qui, je peux dire, est sûr à presque 100%. En tout cas, j’ai testé ce blogue avec des services neutres et extérieurs et voilà ce que ça donne. L’objectif de ce billet n’est pas de savoir si roget.biz est sûr ou non, mais de reprendre ces services pour les tester sur d’autres noms de domaine. Déjà, quand on parle de Norton, on sait que c’est du sérieux et hop! En plus de l’information de base comme quoi le blog est sûr, on voit aussi que les liens qui sont sur ce blogue sont aussi surs!

Related: