background preloader

Ecotourisme et voyage responsable

Ecotourisme et voyage responsable
Etre un est avant tout être un . C'est se rendre compte que ses choix ont un impact sur les destinations visitées et la population locale. Ces choix peuvent être déterminants à toutes les étapes du séjour : dans le choix de sa destination, de son mode de voyage, de son hébergement,... Choisir la destination de son séjour C'est certain, l'avion est un facteur important de pollution. Doit-on pour autant ne plus quitter la France ?

http://www.ecovoyageurs.com/

Related:  Eco et solidaire

Un site utilisant LatitudSur Latitud Sur est une ONG proposant des croisières et des voyages d’écotourisme solidaire en Amérique du Sud. Voyagez au Pérou, en Equateur ou au Mexique tout en aidant à financer des projets de développement au bénéfice des populations autochtones. En cela, Latitud Sur n’est pas une agence de voyage, mais vous propose de combiner tourisme et échange. Nous évitons le tourisme de masse car n’avons pas pour unique objectif de faire des bénéfices. Nos offres s’éloignent des circuits de voyages classiques pour proposer des circuits alternatifs, pour certains uniques et signifiant pour nous une authentique découverte.

Ecotourisme - Choisir son hébergement touristique Home » Écotourisme » Choisir son hébergement Agir pour un tourisme durable : l'hébergement touristique L'hébergement est le lieu de nombreux impacts sur l'environnement : - la consommation d'eau des touristes est souvent plus importante que celle des populations locales (bains, douches, lessives..) - la production de déchets responsable de pollutions du sol de l'air et de l'eau - la consommation d'énergies génératrice de Gaz à Effet de Serre - les achats de produits Le voyageur responsable agira donc en faveur d'une réduction de ses consommations et de prévention de ses pollutions. Pour trouver un hébergement touristique, consultez l'annuaire des acteurs du tourisme responsable en France. Pour choisir un hébergement respecteux de l'environnement, il existe de nombreuses chartes et labels.

L’écotourisme L’écotourisme Photo Copyright Pascal Languillon. L’écotourisme est, selon la définition officielle donnée par la Société Internationale de l’Ecotourisme en 1992, «une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien être des populations locales». L’écotourisme se pratique dans la nature, en petits groupes au sein de petites structures, alors que le tourisme durable est une notion plus large qui concerne également les hôtels en villes ou les bateaux de croisière par exemple. L’écotourisme se distingue également du tourisme de nature par son côté militant : la responsabilité vis à vis de l’environnement naturel et culturel et la volonté de contribuer à l’économie locale. Texte extrait du Guide du Routard du Tourisme Durable, rédigé par Pascal Languillon, directeur de Voyagespourlaplanete.com et de l’Association Française d’Ecotourisme

Emotion Planet : Voyages Belgique - L'Ardenne, entre balade nature et convivialité (àpd 2 jours) Sans vols : àpd 179 € Avec vols : - Prochain départ confirmé : Année2016, au choix Séjour axé sur le triple thème "nature, bien-être et rencontre". Ce voyage vous correspond si : vous êtes désireux(se) d'apprendre à connaître une région en profondeur. Au coeur d'un chalet ardennais, entourés par la forêt, escapade chez l'habitant. Balade nature, balade bien-être, observation de castors et autres animaux, dégustation de produits de terroirs, farniente, … A vivre en toute saison ! En savoir plus ? Belgique - Randonnée équestre au coeur des Ardennes (àpd 2 jours) Sans vols : àpd 180 € Avec vols : - Prochain départ confirmé : Année2016, au choix Nature et randonnées à cheval au coeur des Ardennes belges - Cavaliers avertis Randonnées équestres au coeur de la vallée de l'Amblève, à la découverte de l'Ardenne belge.

Tourisme et "développement durable" : de la lente émergence à une mise en œuvre problématique 1. Du "développement durable" au "tourisme durable" : textes et contexte 2. Pourquoi l’Amérique centrale séduit les Européens Le Costa Rica est la destination privilégiée par les Français qui se rendent en Amérique centrale. ©Arturo Sotillo / Flickr Un climat tropical, deux côtes (pacifique et caribéenne), 17 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, 10% de la biodiversité mondiale, le second plus grand récif corallien au monde, 25 groupes indigènes… Sur seulement un millier de kilomètres de long, les sept pays d’Amérique centrale (Belize, Guatemala, Honduras, Salvador, Nicaragua, Costa Rica, Panama) concentrent une diversité et une richesse culturelle et naturelle qui échappe de moins en moins aux touristes. En 2014 (les chiffres 2015 ne sont pas encore connus), 982 000 touristes européens, dont 132 580 Français, ont visité la région, soit une croissance de 20% par rapport à l’année précédente.

Arvel Voyages Dernières places disponibles Se créer un compte Mot de passe oublié ? Tourisme solidaire et social | L’Association | Votre Voyage | Nos Destinations | Pré-Réserver | Nos Partenaires | En Groupe | Contact Plus de critères Voir les offres Voir les offres Label Ecotourisme - La Clef Verte - Premier label ecotourisme pour l'hebergement touristique En 2009, 529 campings, hôtels, gîtes et chambres d’hôtes écotouristiques sont porteurs du label. La Clef Verte, un label volontaire basé sur des critères d'ecotourisme et un jury indépendant pour une reconnaissance internationale. Données cartographiquesDonnées cartographiques ©2014 Basarsoft, GeoBasis-DE/BKG (©2009), Google, basado en BCN IGN España Données cartographiques Données cartographiques ©2014 Basarsoft, GeoBasis-DE/BKG (©2009), Google, basado en BCN IGN España Plan

Le greenwashing, qu'est-ce que c'est Le terme anglais "Greenwashing" est utilisé pour qualifier une campagne de publicité ou une action de communication ayant pour but de présenter publiquement – et de façon parfois mensongère - une image de responsabilité environnementale. Il fait référence à l’expression "brainwashing" - littéralement "lavage de cerveau" - et peut se traduire en français par "écoblanchiment". Le Greenwashing en un chiffre

Related: