background preloader

Bruxelles annonce la mort d'un Internet identique pour tous

Bruxelles annonce la mort d'un Internet identique pour tous
Profitant du débat qui a fait rage en France avec le blocage par défaut des publicités par Free, la Commission Européenne a précisé son point de vue sur la question de la neutralité du net. Dans une tribune publiée dans Libération, la vice-présidente Neelie Kroes a confirmé ce que nous avions analysé en 2011, sur le souhait de Bruxelles de mettre à mort la neutralité du net en autorisant les offres différenciées chez les FAI. "Les consommateurs devraient être libres de faire de vrais choix quant à leur abonnement à l’internet", écrit Neelie Kroes. "Les contrats standard et les paramètres par défaut (...) sont soumis à des limites d’intérêt public", rappelle-t-elle, mais "selon moi, l’intérêt public ne s’oppose cependant pas à ce que les consommateurs s’abonnent à des offres internet limitées, plus différenciées, éventuellement pour un prix moins élevé".

http://www.numerama.com/magazine/24799-bruxelles-annonce-la-mort-d-un-internet-identique-pour-tous.html

Related:  geek

Centre d’espionnage gigantesque aux Etats-Unis Dans le désert de l’Utah les Etats-Unis construisent un centre d’espionnage gigantesque. On peut y rassembler et évaluer du monde entier des courriers électroniques, des entretiens téléphoniques, des demandes de recherches sur Google, des routes de voyage, des achats de livres, tous les curriculum vitae et des données informatiques personnelles. Des amis de cercles de services secrets nous ont passé quelques données. Le mesh est-il l’avenir des communications numériques ? avr32012 Mesh Le Mesh (ou réseau maillé) est une topologie de réseau dans laquelle les hôtes sont reliés entre eux sans point d’accès central. Ce type de technologie AdHoc permet de créer des réseaux auto-formés extensibles. Les principaux avantages de cette technologie sont son faible coût de déploiement et sa résistance aux défaillances.

L’Europe en faveur d’un Internet libre pour les riches et d’un Internet bridé pour les pauvres Cette beauté, c'est Neelie... Et Neelie, elle est commissaire européenne chargée de la Société numérique. Je ne sais pas si vous la connaissez, mais Neelie sait faire le show. En avril 2012, elle avait défendu avec conviction sa position anti-verrou numérique (DRM) en montrant aux spécialistes du web et de la politique lors d'une conférence, une paire de menottes que lui avait envoyées l'ami Richard Stallman. Elle déclarait alors au sujet du DPI : "Nous devons à tout prix éviter que de telles technologies finissent entre les mains de dictateurs !" (source) Et maintenant çà sent le gaz…. Depuis minuit, la région parisienne, après celle de Rouen est envahie par une forte odeur de gaz…occasionnant un encombrement historique des services de secours. Mais surtout, les habitants ainsi alertés présentent tous des symptômes de nausées et de migraines. Sans compter le stress occasionné dans un premier temps.

Internet n’est pas contrôlable Il y a comme ça des figures d’Internet. Des dinosaures à qui l’on doit beaucoup sans toujours le savoir. Des Jean-Michel Billaut, des hackers de légende qui ont dépassé depuis longtemps l’envie d’être les vedettes éphémères de la presse. Dans cette liste, il y a Laurent Chemla. Neutralité de l'Internet : des propositions concrètes et une remise en cause du filtrage Les députées Laure de La Raudière et Corinne Erhel (respectivement UMP et PS) ont remis le 13 avril à la commission des affaires économiques leur rapport sur la neutralité de l’Internet et des réseaux. Un document qui constituera le socle de la proposition de loi qui sera déposée cette année par son rapporteur et le secrétaire nationale au numérique de l’UMP, Laure de La Raudière. Au terme de 6 mois de travail et plus d’une centaine d’auditions, la mission d’information débouche sur neuf propositions, articulées autour de quatre axes principaux : l’objectif politique de la neutralité, l’encadrement du filtrage, la qualité de l’Internet et le financement.

Avec Change.org, la pétition est devenue un business Si le site de Change.org ressemble à celui d’une ONG, cette plate-forme de pétitions en ligne, qui compte en France deux millions d’inscrits, est une petite multinationale. Sujet suggéré parun internaute Fut un temps pas si vieux, où il fallait racler le Bic sous la semelle pour lui redonner de la vigueur. Veolia Environnement: Rennes aurait rompu son contrat. Mes Listes Devenez Membre Boursorama Profitez de l'ensemble des services et des avantages destinés aux Membres en quelques secondes. Devenir Membre Brest - 29200

Lamentable de lire ça. Comment peut-on dire des conneries à ce niveau international. Décidément l'Europe n'apporte pas que du bon. à l'en croire ce ne serait pas contre l'intérêt publique ? Faudra qu'on m'explique, prenez par exemple la télévision. Dans chaque pays vous n'avez qu'une redevance pour accéder aux chaines locales, éventuellement contrôlées par l'état selon où vous vous trouvez. Avec un peu d'argent en plus vous vous offrez des bouquets de chaines par satellites. Un peu plus d'argent encore via le FAI vous avez des chaines de télévisions par bouquet gratuit ou payant. Les plus riches peuvent donc s'offrir Canal + et les bouquets de Canalsat plus des bouquets de chaines propre au FAI ; bref si l'on appliquait à l'internet le même principe, alors vous seriez obligés de payer pour avoir accès à tout l'internet, contrairement à aujourd'hui. Tout l'internet serait morcelé en parcelle où il faut payer pour traverser les frontières. dégouté de voir qu'au plus haut on est si con. by crystalea_lowen_soissanth Jan 26

Related:  Spiritualitas interneti, la spiritualité d'internet