background preloader

La création à l'heure du "crowdfunding"

La création à l'heure du "crowdfunding"

Le crowdfunding sur le marché de l'art - Artransfer Le crowdfunding (littéralement, « financement par la foule ») enregistre une croissance exponentielle depuis que les premiers sites dédiés ont vu le jour, en 2007. Selon une étude publiée en mai 2012 par Crowdsourcing.org, près de 1,5 milliard de dollars (1,12 milliard d’euros) ont été levés en 2011 sur les quelque 450 plates-formes en service à travers le monde, dont plus de 837 millions en Amérique du Nord. Le total des fonds amassés a crû de 72 % en 2011, et, selon les prévisions de Crowdsourcing.org, la hausse avoisinerait les 91 % en 2012. Quant aux Français, près de 37 % d’entre eux, d’après le cahier 2013 de l’institut d’études CSA, se disent « prêts » à investir sur un site de ce genre. Les schémas classiques d’investissement et de financement du monde économique sont ébranlés par les bouleversements financiers de la crise financière de 2007. Le mécénat citoyen est devenu la solution des institutions pour pallier le manque d’argent du à la crise.

Crowdfunding: quels avantages pour un entrepreneur? [Express yourself] De nombreux entrepreneurs s'interrogent sur la bonne formule pour créer son entreprise tout en testant le marché sans trop prendre de risque. Pour tester son marché sans créer une structure juridique indépendante, il existe les couveuses d'entreprises, qui vous permettent de facturer vos premiers clients. Elles proposent également un accompagnement à la création à travers des journées de formation et les conseils avisés d'experts. A noter que les demandes sont nombreuses et les places limitées. Aujourd'hui grâce à Internet, il existe une solution plus innovante pour expérimenter un marché: c'est le crowdfunding, en français le "financement participatif". Qu'il s'agisse de vendre des produits ou des services, réaliser une campagne de collecte de fonds sur internet, c'est avant tout un test grandeur nature. Le financement participatif sur Internet permet à l'entrepreneur d'obtenir des retours par des clients potentiels et donc d'adapter son offre.

With Big-Name Backing And Some eBay Flavor, These Startups Are Looking To Shake Up The Art Market Ebay is generally credited with being the first company to bring auctions — a system that, for nearly 2,500 years, had exclusively taken place live in noisy, public (and offline) forums — into the Digital Era. But, today, in spite of the fact that eCommerce has become a thriving global industry, with online marketplaces collectively topping $1 trillion in sales last year, one market in particular has managed to resist the disruptive influence of technology and online commerce: The grand old world of fine art. Not to be deterred, a handful of startups have emerged in recent years behind a shared goal of leveraging eBay’s online auction model to bring some automation and democratization to the staunchly brick-and-mortar industry. The efforts of three young companies in particular, the New York-based Paddle8, Berlin’s Auctionata and India’s Saffronart have begun to find some support, both from insiders and investors.

Et si le modèle coopératif était la solution pour sortir de la crise ? Ce fut l'un des grands enseignements de la crise qui a secoué l'économie française en 2008-2009. Le modèle coopératif, et en particulier les Sociétés coopératives ouvrières de production (SCOP) ont particulièrement bien résisté pendant cette période très agitée. Moins touchées par les vagues successives de défaillances, elles ont en effet affiché des résultats financiers au dessus de la moyenne et ont, bien souvent, stabilisé leurs effectifs, quand elles n'ont pas créé des emplois. Les faits sont là. Les coopératives agricoles se taillent la part du lion Qui sont les acteurs majeurs du monde coopératif ? En revanche, seules deux sociétés coopératives ouvrières de production (SCOP) sur les 2.004 actuellement en activité appartiennent à ce classement : Acome, spécialisée dans le câblage, qui se situe au 66ème rang et le groupe Chèque déjeuner, à la 74ème place. Une présence marginale des SCOP dans le TOP 100 Bpifrance consacrera 500 millions d'euros à l'ESS

Top 5 Art Market Internet Startups – artmarketblog.com | Art Market Blog - artmarketblog.com Top 5 Art Market Internet Startups – artmarketblog.com An increasing number of art market related internet startups have surfaced over the last six months as buyers appear to be becoming more confident with purchasing fine art online. Here are my top 5 art market internet startups: PurePhoto.com: PurePhoto.com is a new US based startup that uses a facebook-like ecosystem to bring art buyers, curators, gallery owners, collectors and photographers together in a social commerce network. Paddle8.com: Paddle8 is an online platform that enables collectors to acquire artworks free of time and geographical constraints. Artsicle.com: With Artsicle, New York collectors can try their favorite pieces at home for only $50 – so they can be sure the work is right for them. Art.sy: Art.sy is a new way to discover fine art. VIP Online Art Fair: Related Posts:

Social Business is Dead! Long Live What’s Next! - Chris Heuer inShare238 Guest post by Chris Heuer, CEO, Alynd (@chrisheuer) When I heard Marc Benioff was giving up on pursuit of “Social Enterprise” as the focus of Salesforce’s marketing, I remarked to my Deloitte colleagues that “Social Business has won the day.” I felt vindicated after being an early proponent advocating for organizations to become Social Businesses, believing that IBM’s marketing might would be the catalyst to consolidate the movement around this language and meaning. Six months after leaving Deloitte to start a Social Business consulting network and now a Social Business SaaS company, I find myself eating my words, though we are only changing the positioning not the actual services or software concept. Despite having a legion of analysts and advocates connected by and promoting the #socbiz hashtag, I believe it is time to proclaim that Social Business is dead, or at least dying before our very eyes. What happened? My bet on IBM was, in part, based on its success with eBusiness.

Artify.It: Can This Start-up Disrupt the Art World? Everyone wants nice things. The problem is, most people can't afford everything they want. That's a basic, simple example of customer pain—and as an entrepreneur that should get you really excited. Especially so, because there's an obvious cure: the rental business model. (Sometimes it's referred to as collaborative consumption.) Instead of selling new goods, some smart entrepreneurs have built businesses around the idea of renting them in bite-size morsels. Think about it: Rent the Runway, as the name implies, rents high-fashion by the day. Now we're about to find out if the same model will work in the world of fine art. The Big Idea Lorenzo Thione, a native of Milan and a serial entrepreneur with a successful and eclectic background, found his first success with the technology company Powerset (which he sold to Microsoft) before producing Broadway shows including Catch Me if You Can, Addams Family, West Side Story, and Allegiance, among others. But Will It Work? It's an intriguing model.

La consommation collaborative débarque au Québec! | Maxloc Connaissez-vous le principe de la consommation collaborative ? Et bien si ce n’est pas le cas, sachez que cela permet d’économiser de l’argent en consommant plus intelligemment, et même souvent d’en gagner ! Le principe de la consommation collaborative ne date pas d’hier. En 1999 déjà, des services comme Napster permettaient d’échanger des fichiers musicaux. Mais depuis, ce phénomène a beaucoup évolué, avec la naissance de sites comme Airbnb, Covoituragemontreal et bien sûr Maxloc. Une chose est sûre, l’économie collaborative est en marche et un nouveau modèle économique se dessine. Crédit image : What’s mine is yours, Rachel Bostman and Roo Rogers. Alors de quoi s’agit-il exactement ? Nouvel acteur sur le marché québécois, le site Maxloc permet à n’importe qui de mettre ses produits en location ou d’en louer à d’autres propriétaires (particuliers ou professionnels). Mais alors que peut-on louer sur un site comme Maxloc.ca ?

investir en crise économique vous aimez cette page ?sympa de cliquez ici : l’art en crise (2008-2012) attention : de quoi parle-t-on ? Arrêtons cette ineptie, colportée par une presse qui répète sans nuance ce que dit Artprice : "l’art est insensible à la conjoncture économique", "c’est une valeur refuge", etc. Ce n’est valable QUE pour les collections VIP, composées d’oeuvres rares et très chères (disons plus de 50’000 €) ; en valeur ce domaine est fort mais marginal en nombre de transactions (environ 5%). Car en art il y a des bulles comme en bourse, et depuis longtemps ; exemple : la boursouflure de l’art en 85-90 a été suivie d’une claque cinq ans plus tard avec décotes de 50 à 100% ; exemple parmi d’autres : un pot de Raynaud à 4’000 F en 85, passé à 13’000 F en 1996, est revenu depuis vers les 1500 € seulement actualité : > la conjoncture est suivie par Almanart au jour le jour, ici ! explication économique : 1° le modèle de la crise de 1990 s’est renouvellé 2° effet : le creux du marché de l’art en 2010-2011

Art - Design : créativité et motivation exigées L’art (peinture, sculpture, photo, BD…) et le design (graphique, sonore, espace, produit, interaction) sont des domaines qui demandent beaucoup de motivation. Les études y sont généralement longues (de 3 à 5 ans) et les débouchés parfois peu nombreux. ©ecole Camondo - Architecture intérieure, l’art de concevoir des espaces à la fois esthétiques et fonctionnels Créer, concevoir : un rêve difficile d’accès En France, plus de 48 000 artistes plasticiens sont inscrits à la Maison des artistes (organisme qui gère leur sécurité sociale). 20 % d’entre eux sont au chômage. Le secteur se décompose en agences, en bureaux de design intégrés aux entreprises (salariat) et en prestataires indépendants (free-lance). Designer, architecte d’intérieur, graphiste… L’artiste et le designer sont des créatifs. Affiliés à la Maison des artistes, les peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes… vivent de la vente de leurs œuvres, de leurs prestations artistiques et de la perception des droits d’auteurs.

Want Fetching Art? Australian Entrepreneur Launches Artfido.com Art Market Startup The brainchild of Juan Garcia, a Melbourne based entrepreneur and passionate art collector, artFido is an extremely well presented and highly advanced online sales and auction platform for everyday collectors to browse, search for, and buy and sell art. Launched on the 22nd of May, the site will also provide a place for commercial art galleries and artists to list both current and back room stock. According to Garcia, “one of my main drivers in developing the platform is to open up the market to Gen X/Gen Y who are not interested in the mysteries of the art market and auction scene and want a transparent, straight-forward and non-elitist venue to buy and sell art.” Immediately evident when visiting artFido is the attention to detail and immaculate presentation which rivals that of even the most well known and established online galleries. For more information visit [content:advertisement-center]

ART ONLINE from the WORLDS Best | RARE pieces at AFFORDABLE prices Venture Capital Funding to Art Market Startups Concentrates on High End Retailers Startups focused on the art world have raised over $228M in venture capital financing since 2003. Almost 3/4 of funding has gone to art startups focused on the high-end art market. Since 2003, startups that facilitate the buying, selling or discovery of art online have raised over $228M. And while venture capital investments are often talked about as democratizing access to markets, VC investments into the art world have been primarily focused on high-end art purchasers. Over 73% of the funding going to the art market space has gone to startups targeting the affluent – aka as the 1%. There have been some startups like Art.com and others that have targeted the masses. The chart below does a nice job of highlighting the increasing gap in venture capital funding between high-end and mass market art startups. A full list of venture-backed art market startups can be found on the ‘Research’ tab after logging into CB Insights.

En pratique / Photographie / Disciplines et secteurs Aides Les aides qui peuvent être accordées par l'État en faveur de la photographie (ministères de la culture et des affaires étrangères "La prise en considération de la photographie au sein du ministère de la culture est ancienne ; il en va de même dans le cadre des politiques d'action culturelle à l'étranger. Toutefois dans la plupart des cas les divers dispositifs existants ont été conçu pour des problématiques plus larges, notamment en faveur des arts plastiques, ou au contraire avec des finalités spécifiques, notamment dans le cadre des politiques d'appui aux écritures rendues possibles par le développement des "nouvelles technologies". Soutien apporté directement aux photographes 1- Aides individuelles à la création, Directions régionales des affaires culturelles Les directions régionales des affaires culturelles attribuent des aides individuelles dans tous les domaines de la création contemporaine, y compris la photographie. Les demandes concernent uniquement des projets en France. et

Related: