background preloader

Aaron Swartz - wikipedia

Aaron Swartz - wikipedia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Swartz. Aaron Swartz Aaron Swartz (22 ans), à la rencontre Wikipédia du 19 août 2009, à Boston. Aaron H. Biographie[modifier | modifier le code] En 2002, il lance le Google Weblog, le premier blog non officiel sur Google (www.google.blogspace.com)[3] et, en 2005, il rejoint Alexis Ohanian (en) et Steve Huffman (en), les fondateurs de Reddit, site d'actualités qu'ils lancent ensemble cette même année. En 2007, il crée le site Jottit[4], un site permettant de créer une page Web le plus simplement possible (entrer un titre, un texte, et cliquer sur publier)[5]. Wikipedia[modifier | modifier le code] Aaron Swartz était un wikipédien actif[6]. « Si Wikipédia est écrit principalement par des collaborateurs occasionnels, sa croissance implique de faciliter ces contributions occasionnelles et de les rendre plus gratifiantes. Affaire JSTOR[modifier | modifier le code] A. Décès[modifier | modifier le code] Related:  Aaron SwartzPEOPLE

Creative Commons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Creative Commons (CC) est une association à but non lucratif dont la finalité est de proposer une solution alternative légale aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle standard de leur pays, jugés trop restrictifs[1]. L’organisation a créé plusieurs licences, connues sous le nom de licences Creative Commons. Ces licences, selon leur choix, ne protègent aucun ou seulement quelques droits relatifs aux oeuvres. Le droit d'auteur (ou « copyright » dans les pays du Commonwealth et aux États-Unis) est plus restrictif. Licences[modifier | modifier le code] Six possibilités existent, combinaisons de quatre pôles définissant les différents usages[2] : Exemple de combinaison : Creative Commons BY-NC-SA, qui est la licence Attribution-Non Commercial-Partage à l'identique. Adaptation aux législations[modifier | modifier le code] La Fondation[modifier | modifier le code] Objectif[modifier | modifier le code]

Mitch Altman Mitch Altman (born December 22, 1956) is a San Francisco-based hacker and inventor, best known for inventing TV-B-Gone, as a featured speaker at hacker conferences, as an international expert on the hackerspace movement, and for teaching introductory electronics workshops. He is also Chief Scientist and CEO of Cornfield Electronics. Early life and education[edit] VPL Research, 3ware, Confield Electronics, Maker Faire[edit] Altman was an early developer of Virtual Reality technologies, working at VPL Research with Jaron Lanier.[3] Altman left VPL Research in protest when it accepted contracts with the United States Department of Defense.[4] Altman co-founded Silicon Valley start-up 3ware in February 1997 with J. Altman started Cornfield Electronics as a consulting company. TV-B-Gone[edit] Other activities[edit] Altman at a workshop at HackerspaceSG in Singapore References[edit] External links[edit]

ymeretmalta | Studio YMER&MALTA - Galerie de Design Taren Stinebrickner-Kauffman dernière compagne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Taren Stinebrickner-Kauffman Taren Stinebrickner-Kauffman à New York, 2012 Taren Stinebrickner-Kauffman (née le 14 novembre 1981) est une militante autralo-américaine. Biographie[modifier | modifier le code] Taren Stinebrickner-Kauffman est diplômée en mathématiques de l'Université Duke, mention summa cum laude, où elle fut également membre du club Phi Beta Kappa[6]. Elle fut la compagne du cybermilitant Aaron Swartz jusqu'au décès de celui-ci[7]. Affaire JSTOR et décès d'Aaron Swartz[modifier | modifier le code] En 2011 Swartz fut mis en examen par la justice fédérale américaine[8] pour violation du Computer Fraud and Abuse Act (CFAA). Après le suicide d'Aaron Swartz, Taren Stinebrickner-Kauffman et le consultant en sécurité informatique Alex Stamos, qui aurait dû être le témoin expert en chef au procès de Swartz, ont déclaré que Swartz avait été injustement pris pour cible par l'accusation[10]. Références[modifier | modifier le code]

Chris Anderson (auteur) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chris Anderson Sa formation de physicien obtenue à l'université George Washington le mène à travailler au laboratoire national de Los Alamos. Il se dirige par la suite vers le monde du journalisme en devenant « l’un des premiers à "couvrir" le monde de l’internet[Informations douteuses][1] pour le magazine britannique The Economist, et, dans le même temps, lance le site internet de ce dernier. Il a également collaboré aux journaux Nature et Science. De 2001 jusqu'à fin 2012[2], Chris Anderson fut le rédacteur en chef du magazine américain Wired, magazine doublé d’un site internet créé en 1993, et consacré aux nouvelles technologies. En 2007, Anderson fonde GeekDad, un blog qui sera intégré à Wired.com[3]. Il a fondé 3DRobotics, une société, qu'il préside, de fabrication de robots[6]. (fr) Chris Anderson (trad. (en) Blog de Chris Anderson

Konstantin Grcic Industrial Design Was Aaron Swartz Killed By An MIT Satanic Child Porn Ring? Let us start by dismissing the prosecution’s ludicrous charge that any programmer as talented as Aaron Swartz would dedicate his life to stealing an archive that dispenses its academic papers for a few dollars apiece to the public or for free to students under department accounts. MIT professors, who are so full of themselves, are the only ones who might take seriously such a fool’s errand as a worthy objective for the brilliant and rebellious Swartz or the law suit as the cause of his so-called “suicidal depression.” The mass media have been fed, and eagerly swallowed, the unpalatable lies hurled against a courageous young man whose guilt lies solely in his disgust at the online filth from “respectable” Internet paragons who have deviously corrupted the morals of his generation. America’s leading center for computer science has unleashed a campaign of slander against Swartz, who cannot defend himself through the media or in the docket now that he is dead. The Culprit is MIT not Swartz

Hannah Arendt Hannah Arendt en 1975 Hannah Arendt, née Johanna Arendt[1] à Hanovre le 14 octobre 1906 et morte le 4 décembre 1975 à New York, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l'histoire. Elle soulignait toutefois que sa vocation n'était pas la philosophie mais la théorie politique (« Mein Beruf ist politische Theorie »)[2]. C'est pourquoi elle se disait « politologue » (« political scientist »)[3] plutôt que philosophe. Son refus de la philosophie est notamment évoqué dans Condition de l'homme moderne où elle considère que « la majeure partie de la philosophie politique depuis Platon s'interpréterait aisément comme une série d'essais en vue de découvrir les fondements théoriques et les moyens pratiques d'une évasion définitive de la politique »[4]. Biographie[modifier | modifier le code] Vie et études en Allemagne[modifier | modifier le code]

Memorial law proposed by Silicon Valley congresswoman A congresswoman from Silicon Valley is planning to introduce legislation to amend the law used to prosecute Aaron Swartz, the free information activist who killed himself on Friday. Representative Zoe Lofgren, a Democrat who represents California's 19th district, launched "Aaron's law", her draft bill to change the Computer Fraud and Abuse Act, on Reddit on Tuesday night. Swartz, a co-founder of Reddit, was charged with wire fraud, computer fraud and other crimes for allegedly accessing and downloading academic documents from the JSTOR online database through the network of the Massachusetts Institute of Technology. The prosecution against him has been criticised as over-zealous and disproportionate and his family have accused MIT and prosecutors of being complicit in his death. In a post on Reddit, Lofgren wrote that she was "deeply troubled" that the government were able to bring such charges against Aaron. "The CFAA was the hook for the government's bullying of [Aaron].

Frédéric Pagès Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pagès. Frédéric Pagès est un journaliste, écrivain, ancien professeur agrégé de philosophie[1] français né en 1950 à Suresnes. Il a quitté l'enseignement pour rejoindre en 1985 Le Canard enchaîné. Trajet[modifier | modifier le code] Il a longtemps participé aux Papous dans la tête, émission de radio de France Culture. Il est intervenu pendant plusieurs années à la consultation d'ethnopsychiatrie du centre Georges-Devereux, sous la direction de Tobie Nathan. Il est le fondateur et président de l'« Association des Amis de Jean-Baptiste Botul », créée en 1996, par l'intermédiaire de laquelle il fait la promotion d'un philosophe fictif « de tradition orale » et de sa pensée, le « botulisme ». Journaliste[modifier | modifier le code] Humoriste[modifier | modifier le code] Botul existe-t-il ? — Chantal Robillard[3], en mai 2000 Œuvres[modifier | modifier le code] En collaboration : Portail de la presse écrite

F2C: Freedom to Connect Jean-Michel Truong Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Michel Truong Jean-Michel Truong, né Jean-Michel Charles Xuân Truong Ngoc[1],[2], est né le [1],[3] à Wasselonne[1] en Alsace. Psychologue et philosophe de formation, il est consultant et écrivain. Biographie[modifier | modifier le code] Né à Wasselonne en Alsace, d’un père d'origine vietnamienne et d’une mère alsacienne [2], Jean-Michel Truong fait des études de psychologie et de philosophie à l’Université Louis Pasteur et l’Université Marc Bloch de Strasbourg. Ancien enseignant et chercheur au Groupe d'Etudes et de Recherches sur la Science de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg (GERSULP) [4], il est cogniticien, expert en intelligence artificielle [5]. Fondateur, avec Alain Bonnet et Jean-Paul Haton, de Cognitech, première société européenne spécialisée en intelligence artificielle[6], il a été consultant en innovation et transfert de technologie, et a enseigné jusqu’en juin 2007 à l’École centrale Paris[5].

Quinn Norton Norton currently writes a regular column, Notes on a Strange World,[1] at Medium publishing. Norton has described a conceptual prank involving writing and executing a computer program that would output all possible melodies, theoretically providing the opportunity to claim copyright for all music.[7] Personal life[edit] Norton was married to Danny O'Brien.[8] Norton dated Aaron Swartz for three years.[9] Articles in The Atlantic and in The New Yorker indicate that she was pressured by prosecutors to offer information or testimony that could be used against Swartz, but that she denied having information that supported prosecutors' claims of criminal intentions on Swartz's part. References[edit] External links[edit]

Gilles Clément Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Clément. Biographie[modifier | modifier le code] Après une formation comme ingénieur horticole (1967) et comme paysagiste (1969), il enseigne depuis 1979 à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles, en parallèle de son activité de concepteur. Son intervention au parc André-Citroën à Paris, inauguré en 1992, l'exposition spectaculaire sur Le Jardin planétaire dont il a été commissaire en 1999 à la Grande halle de la Villette et ses nombreux écrits, qui constituent une œuvre à la fois théorique et littéraire, l’ont rendu célèbre auprès du grand public. En 2011-2012, il est titulaire de la Chaire annuelle de Création artistique au Collège de France, avec une Leçon inaugurale prononcée le 1er décembre 2011 sous le titre Jardins, paysage et génie naturel[3]. Les grands traits de sa pensée[modifier | modifier le code] Le jardinier engagé[modifier | modifier le code] Prix[modifier | modifier le code]

Related: