background preloader

Qui défend l’enfant queer ?

Qui défend l’enfant queer ?
Les catholiques, juifs et musulmans intégristes, les copéistes décomplexés, les psychanalystes œdipiens, les socialistes naturalistes à la Jospin, les gauchos hétéronormatifs, et le troupeau grandissant des branchés réactionnaires sont tombés d’accord ce dimanche pour faire du droit de l’enfant à avoir un père et une mère l’argument central justifiant la limitation des droits des homosexuels. C’est leur jour de sortie, le gigantesque outing national des hétérocrates. Ils défendent une idéologie naturaliste et religieuse dont on connaît les principes. Leur hégémonie hétérosexuelle a toujours reposé sur le droit à opprimer les minorités sexuelles et de genre. On a l’habitude de les voir brandir une hache. Ce qui est problématique, c’est qu’ils forcent les enfants à porter cette hache patriarcale. L’enfant que Frigide Barjot prétend protéger n’existe pas. J’ai été un jour l’enfant que Frigide Barjot se targue de protéger. Paul B.

http://www.liberation.fr/societe/2013/01/14/qui-defend-l-enfant-queer_873947

Related:  LGBTféminismeLGBTQ+Queer

Au nom de tous les miens « Espèce de sale bisexuel ! » C’est ainsi qu’à l’âge de 7 ans, j’ai découvert l’homophobie. Chroniques du bord de l’amer… 1 – Déconstruction mon amour ! On est tous et toutes tellement déconstruit-es. On a tous et toutes tellement réfléchi, analysé, décortiqué, traqué les failles de nos pensées et sentiments construits que toute trace de spontanéité n’est plus possible aujourd’hui. C’est très net, on s’élève contre l’universalisme, tare dont tout soc’dem’ basique se réclame, en revanche on est tous et toutes polyamoureux-ses, non jaloux-ses, non possessif-ves, pro-sexe, anarchistes ou assimilé-es, végétarien-es a minima, végétalien-nes pour les meilleur-es d’entre nous et pratiquant-es BDSM ou au moins ouvert-es à l’idée. L’universalité des militant-es de base de nos milieux ne dérange absolument personne.

Je suis bi-furieuse Je fais partie des gens qui pensent que les étiquettes ont une capacité libératrice bien plus forte que leur capacité excluante. Que le problème n’est pas d’être toute-s différente-s, mais qu’il y ait des privilèges, et donc des opressions, associées à ces différences. S’appliquer une étiquette dont on ignorait l’existence en tant que mot mais qu’on connaissait dans notre vécu, ce n’est pas se limiter : c’est se libérer de cette angoisse d’être inconcevable, à soi et aux autres. Ce n’est pas se couper des autres, c’est se connecter à d’autres vécus qui nous ressemblent. James et les Hologrammes. Arte diffusait hier, Ponyo sur la Falaise, film d’animation de MIYAZAKI Hayao que j’avais vu à sa sortie au cinéma en avril 2009. Je n’avais jamais eu le courage de revoir ce film même si j’avais très vite acheté le dvd. Non pas que le film ait quelque chose de traumatisant mais je l’ai malheureusement associé à de mauvais souvenirs.

ZONES Lyber Zones Irene Zeilinger Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire. Pour Anne, car c’est elle que je voudrais avoir à mes côtés si je dois affronter un danger. Permettez-moi de me présenter : je suis formatrice d’autodéfense pour femmes depuis maintenant près de quinze ans. Le combat sans fin de Chloé, transsexuelle incarcérée Chloé est incarcérée au centre de détention (CD) de Caen ; depuis 2004, elle se bat pour se faire reconnaître en tant que transsexuelle. Ce combat pour exister en tant que femme se situe à tous les niveaux, vis-à-vis de l’administration pénitentiaire (AP), du corps médical, des prisonniers et de la société en général. De 2004 à 2008, elle est en demande pour intégrer le protocole de soin officiel, passage obligé pour obtenir une modification chirurgicale du sexe avec l’obligation d’être suivi-e par une batterie de médecins (psychiatre, endocrinologue, urologue, etc.). Face aux refus à répétition, elle commence à prendre des hormones de manière non officielle. Puis elle obtient des prescriptions de manière aléatoire en fonction du bon vouloir des psychiatres. En 2007, elle se rend compte qu’un psychiatre lui prescrit des neuroleptiques en lui faisant croire que ce sont des hormones.

Qui défend l'enfant queer? Par BEATRIZ PRECIADO Paru dans Libération le 14 janvier 2013, PARIS. Versión española e italiana AQUI Manifestation Paris 13.01.2013 dures-a-queer.tumblr Les dures à queers rejoignent le cortège Nantais contre le racisme, le samedi 30 novembre, à 14h30, à l'appel de nombreuses organisations. Voici l'appel unitaire. Venez nombreusEs! Appel unitaire Un climat nauséabond s'installe dans notre pays. Le garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Christiane Taubira, a subi ces dernières semaines des attaques racistes venues de temps obscurs que l’on croyait révolus. Phase ou identité ? La mécanique âgiste de toute oppression - Les os sur la peau Les dominant-e-s reprochent régulièrement aux opprimé-e-s de « se coller des étiquettes », pourtant ce sont les premiers à réclamer des identités figées, à mépriser l'instabilité. Cela se perçoit très clairement dans la mécanique de l'âgisme, en ce qu'une personne jeune, surtout adolescente, verra ses opinions méprisées car on estime qu'elles changeront forcément. Or, si une personne a deux opinions différentes, une quand elle est jeune et une quand elle est vieille, celle qu'elle a quand elle est vieille sera forcément considérée comme plus juste, et comme correspondant davantage à l'identité de cette personne.

J’ai parlé avec les anti-mariage gay dimanche à Paris Photos : Elsa Toporkoff Selon un sondage IFOP, une majorité de Français seraient en faveur du mariage homosexuel. Pourtant, pas moins de 350 000 manifestants – 800 000, selon les organisateurs – se sont réunis dans les rues de Paris hier dimanche 13 janvier pour exprimer leur opposition au projet de loi du gouvernement. Quatre à cinq rames de trains SNCF et plus de 1 000 cars avaient été affrétés pour l’événement, en plus des quelques 4 ou 5 millions de tracts distribués. Comme je ne savais pas quoi faire de mon dimanche après-midi, j’ai décidé d’aller me balader avec les manifestants entre la place d’Italie et le Champ-de-Mars pour me prendre dans la gueule des coups de pancarte et des chants improvisés de droite – « Nos ventres ne sont pas des caddies !

Sanctions et genre au collège  1 Chiffres calculés à partir des registres des sanctions sur une période de 5 ans (2002-2007). 2 Recherche dans le cadre d’une thèse en Sciences de l’Education (établissements de l’Académie de Bo (...) 1Je suis professeure dans un collège rural de la région de Bordeaux. Ce collège à échelle humaine ne présente pas de problème de discipline particulier : le climat y est familial, l’équipe pédagogique stable est mobilisée autour de nombreux projets éducatifs, sportifs et humanitaires. Mais…quelque chose ne tourne pas rond : 78% des élèves qui y sont sanctionnés sont des garçons. Lorsqu’on ne retient que les sanctions pour actes de violence physique cette proportion atteint 98%1. Comment expliquer une telle asymétrie sexuée?

Le «gaydar», cette capacité à deviner si une personne est gay, existe-t-il? Une nouvelle étude met au jour les stéréotypes sur lesquels les gens s'appuient pour identifier si une personne est gay ou pas. Voilà une nouvelle étude qui replonge dans un débat polémique: peut-on oui ou non déterminer l’orientation sexuelle d’une personne à partir d’une simple observation de son attitude, de sa gestuelle, ou de son apparence? C’est ce que des chercheurs de l’université de Wisconsin-Madison ont tenté de vérifier, en montrant aux participants des portraits de 55 hommes homosexuels et 50 hommes hétérosexuels piochés dans un site de rencontres, selon le Huffington Post américain qui rapporte cette étude. Les photos ont ensuite été associées à des profils que les chercheurs avaient inventés, et qui contenaient des stéréotypes homosexuels (il aime faire du shopping), des stéréotypes hétérosexuels (il aime le football) ou des qualificatifs neutres (il aime la lecture). Influencés par la qualité des photos

Mariage gay ou mariage mixte, les anti ont recours aux mêmes arguments Le mariage mixte a été légalisé en 1967 aux États-Unis (JAUBERT/SIPA) Certains des arguments des opposants au projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe ressemblent fortement aux arguments mis en avant par les opposants au mariage mixte aux États-Unis, avant que celui-ci ne soit légalisé dans tous le pays en 1967. Des extraits de décisions de justice aux États-Unis permettent d’établir un parallèle frappant. Bien que les débats aient lieu à deux époques et dans deux pays différents, et bien que les sujets puissent paraître a priori comme différents, les craintes face aux évolutions de société sont similaires. 1- Le déclin de la civilisation

Related: