background preloader

Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger

Nike encore critiquée pour ses conditions de travail à l'étranger
Des dizaines de travailleurs interrogés par l'Associated Press (AP) et un document publié par Nike laissent croire que le géant des espadrilles et des vêtements de sport a encore un long chemin à parcourir avant de respecter les normes qu'il a lui-même établis il y a une décennie afin de faire cesser sa dépendance à la main-d'oeuvre de misère. Cela ne semble pas avoir empêché les agressions supposément subies par des travailleurs de l'usine du Pou Chen Group à Sukabumi, à plus de 100 kilomètres de Jakarta. L'entreprise n'a pas commencé à fabriquer des produits Converse avant que quatre ans ne se soient écoulés depuis l'achat de Converse par Nike. Une employée a soutenu avoir reçu un coup de pied d'un superviseur l'an dernier, après avoir fait une erreur en coupant du caoutchouc pour les semelles. «Nous sommes impuissants», a déclaré la femme. Elle a d'ailleurs tenu à garder l'anonymat, comme de nombreux autres interrogés par AP, par crainte de représailles.

http://affaires.lapresse.ca/economie/fabrication/201107/13/01-4417606-nike-encore-critiquee-pour-ses-conditions-de-travail-a-letranger.php

Related:  NIKE étude de gestionlevichriNikeCONDITIONS DE TRAVAILL'étude

Nike-Adidas : qui est le plus fort ? - 2 De tous les grands duels du sport, il y a un match qui n’en finit pas de se rejouer sur le terrain du business : la virgule contre les trois bandes. L’été dernier, on ne voyait qu’elles aux JO de Londres. D’un jaune fluo qui tranchait avec le ruban rouge de la piste, les Nike Volt crevaient l’écran. Leur couleur avait été choisie avec un soin particulier par les designers. Les athlètes ainsi équipés avaient aussi instruction en cas de victoire – comme ce fut le cas pour le perchiste français Renaud Lavillenie – de retirer leurs chaussures et de les laisser pendre autour du cou. ­

55 logos et leurs histoires surprenantes Pour une fois, l'article du jour va se focaliser sur une autre facette de la publicité, essence même de la marque : le logo. Toute marque à un logo, sans exception, des marques comme American Apparel ont voulu joué la carte du "Je n'ai pas de logo, je suis libre comme l'air" mais le nom est devenu logo même si il n'est pas présent sur les vêtements. Soit dit en passant, la marque va sûrement disparaitre même si cette dernière tente de survivre dans un contexte économique difficile Le logo est donc ce qu'on pourrait appeler la véritable représentation graphique de la marque. Plus son taux de mémorisation est élevé, plus on le juge efficace.

Ethique: Nike bouge sous la pression Mis en difficulté par les dénonciations des conditions de travail chez ses sous-traitants, Nike tente depuis deux ans de changer son image d'exploiteur du tiers monde. Mais beaucoup reste à faire. Cela ne va pas fort pour Nike. Les ventes de la célèbre marque de chaussures et de vêtements de sport ont culminé à 9,6milliards de dollars en 1998. En 2000, elles n'étaient plus que de 9milliards de dollars (environ 50milliards de francs).

Adidas propose à ses sous-traitants asiatiques de dénoncer les mauvaises conditions de travail par SMS Le fabricant d'articles de sport allemand Adidas compte lutter contre les mauvaises conditions de travail en proposant aux employés de ses sous-traitants en Asie de l'informer par SMS, écrit le quotidien allemand Handelsblatt dans son numéro de lundi. "Ainsi nous pouvons atteindre directement et simplement les salariés dans les ateliers des sous-traitants", a dit Frank Henke, responsable des questions sociales et environnementales chez Adidas au Handelsblatt. Un projet-pilote en Indonésie s'est avéré concluant et par conséquent le groupe allemand compte le reproduire dans quatre autres fabriques de ce même pays, ainsi que dans une usine au Vietnam, écrit le quotidien économique allemand.

L'exploitation des employés chez Nike En juin 1996, le magazine Life publie un article sur le travail des enfants au Pakistan. Une photo de l'article montre un enfant de douze ans qui assemblait un ballon de soccer Nike. L'article rapportait que l'enfant fait cela durant toute une journée pour n'en retirer que 0,60 $US. En Chine, toute forme de protestation de la part des employés amenait inévitablement des congédiements.

Innovations de marketing - NIKE:les recettes d'un succés Depuis décembre 2004, Nike a multiplié les initiatives de marketing mobile avec son agence Newtgames. Interview de Thomas Fabre, Directeur de la marque NIKE en France. Quel est l'intérêt pour Nike aujourd'hui d'être présent sur le mobile ? T.F - Il s'agit d'être là où nos consommateurs se trouvent. Le mobile est l'un des canaux les plus appropriés pour toucher les jeunes : il les accompagne partout.

nike le scandale - NIKE:les recettes d'un succés Depuis 1992, la fameuse virgule, le swoosh, subit les foudres des organisations luttant pour l'amélioration des conditions de travail dans les usines textiles. Travaillant en réseau, ces groupes ( dont la Déclaration de Berne ) mènent des enquêtes en Asie, Amérique centrale et Europe de l'Est et démontrent que partout, les ouvrières sont contraintes de travailler bien au-delà de toute résistance humaine pour des salaires de misère. Leurs droits syndicaux, bafoués et ignorés, ne leur sont d'aucun secours. Pour remédier à cette situation scandaleuse, les campagnes demandent à Nike de se conformer aux conventions fondamentales de l'Organisation internationale du Travail l'engageant à respecter les libertés syndicales et à offrir des salaires et des horaires décents.

Chez Go Sport, les salariés s’essoufflent Accumulant les mauvais résultats économiques, le groupe de distribution d’articles de sport, Go Sport va mal. Ses salariés aussi. Tous dénoncent des conditions de travail dégradées, la pression du chiffre, l’exigence de polyvalence et la course aux primes. Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques Cette information dont le Guardian(1) anglais s’est fait écho l’année dernière devrait convaincre même les plus sceptiques : oui, le travail et l’activisme des associations peut donner des résultats concrets ! Cela se produit même lorsqu’on s’attaque à des “Goliath” : Nike, qu’on ne présente pas, a plié sous la pression des activistes qui l’exhortent depuis des années à employer des méthodes plus éthiques. Le géant américain n’a eu d’autre choix que de changer sa politique et ses pratiques. Cela fait 20 ans que Nike est régulièrement attaqué pour des pratiques plus que douteuses dans le meilleur des cas, inadmissibles voire inhumaines dans d’autres.

Related: