background preloader

Page inégalités au Brésil

Page inégalités au Brésil
Related:  Documents sur les inégalités au BrésilAnthonybresil

Données des inégalités au Brésil Inégalites sociales au Brésil Le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) publie régulièrement pour tous les pays du monde un IDH (indice de développement humain) calculé de façon à prendre en compte des éléments que le seul PNB ne permettait pas de saisir, comme l’éducation ou la santé. En septembre 1998, il a publié sur cédérom un travail similaire réalisé par la Fondation João Pinheiro, de Belo Horizonte, pour tous les municípios (communes) du Brésil, pour les années 1970, 1980 et 1991 (date des trois derniers recensements). En 2002, le même travail a été refait par l’IPEA pour l’année 2000. La carte 1 construite à partir de l’IDH, à l’échelle municipale et pour l’année 2000, montre bien sûr la prédominance du Centre-Sud, mais aussi que de puissantes dynamiques territoriales sont à l’œuvre dans le pays, car certaines régions ont connu de nets progrès, par rapport à 1998, alors que d’autres stagnaient. Pour la période 1991-2000 en revanche, c’est cette fois nettement le Nordeste qui a progressé.

Le marché brésilien des cosmétiques a progressé de 11% en 2014 Avec un chiffre d’affaires de 101,7 milliards de reais brésiliens (32,5 milliards de dollars ou 29,6 milliards d’euros), le secteur a enregistré une croissance nominale de 11% en 2014 par rapport aux 91,9 milliards de reais de 2013. « Cette performance trouve son origine dans les importants investissements de l’industrie nationale en matière d’innovation et de publicité, » explique João Carlos Basilio, Président de l’ABIHPEC. Troisième marché mondial Le Brésil reste le troisième marché mondial pour les produits de toilette, les parfums et les cosmétiques, après les États-Unis et la Chine, et de plus en plus loin du Japon qui occupe le quatrième rang. L’industrie brésilienne des cosmétiques représente plus de 1,8% du PIB du pays et 9,4% de la consommation mondiale. Catégories de produits Le segment de la parfumerie constitue un marché de plus de 17,1 milliards de reais (5,4 milliards de dollars ou 4,9 milliards d’euros). La performance du marché des produits capillaires a été similaire.

Pauvreté et inégalités au Brésil 5 avril 2006 - Selon Jérôme Sgard, économiste au Centre d’études prospectives et d’informations internationales, la pauvreté au Brésil n’est pas tant l’effet de la faiblesse du revenu moyen que celui de l’existence de très fortes inégalités. Depuis plusieurs années, les politiques de libéralisation dans les économies en développement font l’objet d’une contestation croissante qui s’explique notamment par le passage difficile des réformes de structure à la croissance, l’instabilité, voire les crises financières, le partage inéquitable des coûts puis des éventuels bénéfices des réformes. Ceci empêche désormais de présenter le progrès social comme le résultat de réformes économiques abouties, ou de ne voir dans toute politique de redistribution qu’une source d’inefficience économique et donc de moindre croissance. Dans ce débat, l’expérience du Brésil est l’une des plus intéressantes à étudier. Un des pays les plus inégalitaires du monde Le constat de départ est effectivement accablant.

Brésil, les inégalités sociales et économiques restent fortes Une inégalité qui résiste toujours Et le livre, "L'invention du Brésil" cherche un éditeur ! Par Jean-Jacques Fontaine En 2012, 4 millions de brésiliens sont sortis de la pauvreté et 1,8 millions d’autres ont pu échapper à l’extrême dénuement. Mais la fortune des 1% les plus nantis a plus augmenté (+10,8% par rapport à 2011) que celle des 10% les plus démunis (+6,6%). L’ONG Ethos, dont l’objectif premier est de qualifier la pratique sociale des entreprises, s’est intéressé aux politiques publiques en publiant en 2013 son premier « Indice global du Progrès Social ». Le Brésil figure au 18° rang des 50 pays examinés. Le plein emploi moteur paradoxal de l’inégalité Ce déplacement n’a cependant pas modifié l’écart entre riches et pauvres, ce qui était son objectif. La hausse des salaires a été de 10% pour ceux qui reçoivent plus de 17’000 R$ par mois (6’800 CHF / 5’500 €). La faute à l’école Que conclure de cette avalanche de chiffres ? En cause, d’abord les carences de l’école primaire. (...)

Agriculture et développement en Amérique latine Auteurs : Marie-Françoise Fleury, professeur au collège Marc Chagall, 27620 Gasny Hervé Théry, directeur de recherche au CNRS SOMMAIRE Introduction I. LE PAYS DU DYNAMISME 1 - Les cycles économiques a - Le « cycle » du bois de braise. b - Le cycle du sucre. c - Le cycle de l’or. d - Les cycles du café, du coton, du caoutchouc. e - Le cycle de consolidation et la maîtrise de l’espace. 2 - La conquête du territoire 3 - Les progrès économiques a- L'industrie b- Le tertiaire c- l'agriculture 4 - L’amélioration des indicateurs sociaux 1 - Les inégalités économiques et sociales 2 - Les disparités régionales 3 - Les disparités internes aux régions et aux États 4 - L’accès à la terre 5 - Structures agraires QUELLES PERSPECTIVES POUR LE XXIè SIECLE ? Introduction Le Brésil a connu depuis un siècle, et connaît encore, des progrès économiques extraordinaires, grâce à un jaillissement incessant d’activités, d’énergie, et d’esprit d’initiative. a - Le « cycle » du bois de braise.

Etude de marche - Rapports de Stage - Omda1772 Depuis 10 ans, dans une société où la femme prend de plus en plus d’importance, l’homme rentre en compétition avec celle-ci, pour améliorer son apparence et s’affirmer. Les modèles traditionnels dela masculinité ont éclaté et les valeurs féminines ont imprégné les hommes, ainsi l’esthétique et la virilité ne sont plus incompatibles. Les hommes sont, aujourd’hui, de plus en plus attentifs à leurapparence physique et à leur bien-être. Ainsi, ils sont décomplexés et n’hésitent plus à afficher leur envie de prendre soin de leur peau, de leur corps, de leur apparence. Ce n’est plus tabou pourun homme d’acheter un produit cosmétique, c’est même rentré dans les mœurs et c’est une tendance de fond. Toutes ces évolutions comportementales et sociologiques ont largement favorisé l’utilisationdes produits de soin.

Brésil: pourquoi le géant de l'Amérique latine est en crise Un projet d'augmentation des tarifs des transports publics à Sao Paulo et Rio de Janeiro a mis le feu aux poudres. Le Brésil, 5e pays le plus peuplé du monde avec 194 millions d'habitants, 6e puissance économique mondiale avec un PIB de 2 477 000 milliards de dollars, fait face à une contestation sociale inédite dans son histoire. Un million de personnes dans les rues, des émeutes, déjà un mort. >> Lire: "Le gouvernement s'est moqué de nous avec l'organisation du Mondial" Les caciques du Parti des travailleurs, qui dirigent le pays depuis l'élection de Luiz Lula da Silva en 2003, s'affolent. Une croissance irrégulière, tombée en panne Grâce à une forte croissance économique, commencée dans les années 60, et aux programmes sociaux lancés par Lula, 40 millions de Brésiliens sont sortis de l'extrême pauvreté pour rejoindre les rangs de la classe moyenne, et goûter aux joies de la société de consommation. L'économie victime de l'austérité? >> Lire: Qui sont les porte-voix de l'anti-austérité?

UniAlter » Blog Archive » LES INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES AU BRÉSIL Par Jean-Baptiste Cubilier Dans le cadre des inégalités présentes au Brésil, il semble important de nous attarder sur les disparités économiques et sociales que l’on peut sans difficulté retrouver dans la population. Nous allons dans un premier temps nous intéresser aux efforts faits quant à l’ouverture économique du pays et de comment la situation a évolué avec l’interventionnisme de Cardoso, pour dans un second temps cibler les nouveaux enjeux auxquels doit faire face ce pays d’Amérique latine ainsi que l’optique de développement qui lui serait la plus adaptée. Les pauvres sont moins pauvres : Cardoso regardait-il du bon côté? On vient de voir que c’est la volonté du gouvernement Cardoso de maintenir la stabilité économique qui est responsable de l’endettement du Brésil. C’est l’interventionnisme du gouvernement Cardoso combiné au Consensus de Washington qui a conduit le pays à cette situation. Références [3] France.

brc3a9sil coupe du monde Plaquette-Rencontre-BoB-Cosmetiques-Amerique-Latine.pdf Brésil, les inégalités sociales et économiques restent... Économie du Brésil Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La politique de rigueur menée par le ministre Antonio Palocci, mais désapprouvée par la base électorale du président et par une partie du patronat, permet à l'économie brésilienne d'afficher une inflation maîtrisée et des excédents commerciaux historiques. Cependant, en août 2005, le prix Nobel de l'économie Joseph Stiglitz, de passage à São Paulo, s'est désolé que le président Lula da Silva n'ait pas opté pour « une politique plus agressive, avec un changement de la structure économique pour rendre le pays moins dépendant des capitaux extérieurs », car selon lui un pilotage économique, faisant tout pour obtenir une inflation faible et un excédent budgétaire élevé, ne garantit ni la croissance ni la réduction des inégalités sociales. Les taux d'intérêts, bien qu'ayant amorcé une baisse importante ces dernières années restent élevés et se situent à 9,5 % en mai 2010. Histoire de l’économie[modifier | modifier le code]

Related: