background preloader

Écologie

Écologie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Écologue » redirige ici. Ne pas confondre avec Écologiste. L'écologie est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu et les interactions entre eux. Le terme écologie vient du grec oikos (maison, habitat) et logos (science) : c'est la science de la maison, de l'habitat. Une définition généralement admise, particulièrement utilisée en écologie humaine, consiste à définir l'écologie comme étant le rapport triangulaire entre les individus d'une espèce, l'activité organisée de cette espèce et l'environnement de cette activité. Un écologue est un spécialiste de l'écologie. Définition[modifier | modifier le code] Toutefois, l'orientation néolamarckienne prise en France à cette époque, fit que le concept se développa beaucoup plus chez les anglo-saxons. Différentes disciplines scientifiques de l'écologie[modifier | modifier le code] Le domaine de l'écologie scientifique regrouperait les dernières catégories. Related:  districtsolidaireBio et nature

Coopération Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : s'entraider, sur le Wiktionnaire Le terme de « coopération », dérivé du latin « co-operare » (signifiant œuvrer, travailler ensemble) recouvre différentes significations. Sens courant[modifier | modifier le code] Selon la signification la plus large et la plus courante, la coopération décrit un état d'esprit et un mode de comportement où les individus conduisent leurs relations et leurs échanges d'une manière non conflictuelle ou non concurrentielle, en cherchant les modalités appropriées pour analyser ensemble et de façon partagée les situations et collaborer dans le même esprit pour parvenir à des fins communes ou acceptables par tous. Dans la théorie des jeux[modifier | modifier le code] Termes spécifiques[modifier | modifier le code] Le terme coopération désigne : De ce fait, on peut ainsi rencontrer :

Environnement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue de la Lune, une des premières visions de la Terre comme un ensemble fini et fragile. La sauvegarde de la nature, enjeu de la protection de l'environnement. L'environnement est défini comme « l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins »[1], ou encore comme « l'ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines »[2]. La notion d'environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement des dernières décennies. Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'imposait l'idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes.

Chimie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La chimie est une science de la nature qui étudie la matière et ses transformations, et plus précisément[1] : les éléments chimiques à l'état libre, atomes ou ions atomiques, et leurs associations par liaisons chimiques qui engendrent notamment des composés moléculaires stables ou des intermédiaires plus ou moins instables. Ces entités de matière peuvent être caractérisées par une identité reliée à des caractéristiques quantiques et des propriétés précises ;les processus qui changent ou modifient l'identité de ces particules ou molécules de matière, dénommés réaction chimique, transformation, interaction, etc. L'étude du monde à l'échelle moléculaire soumise paradoxalement à des lois singulières, comme le prouvent les récents développements nanotechnologiques, permet de mieux comprendre les détails de notre monde macroscopique. Étymologie et Histoire[modifier | modifier le code] Étymologie[modifier | modifier le code] Notes

Média Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Media. Le terme média désigne tout moyen de diffusion : ou direct (comme le langage, l'écriture, l'affiche) ;ou par un dispositif technique (comme la radio, la télévision, le cinéma, Internet, la presse, permettant la communication, soit de façon unilatérale (transmission d'un message), soit de façon multi-latérale par un échange d'informations. Au sein de cet ensemble, l'expression médias de masse (de l'anglais « mass-media ») caractérise un sous-ensemble important : les médias qui ont acquis une diffusion à grande échelle pour répondre rapidement à une demande d'information d'un public vaste, complétée dans de nombreux cas par une demande de distraction. Dans les pays où les médias se sont largement développés, ces médias sont majoritairement détenus par de grands groupes industriels dont les dirigeants sont proches du pouvoir politique. Étymologie[modifier | modifier le code] par l'émetteur lui-même.

Sciences de la Terre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences de la Terre regroupent les sciences dont l'objet est l'étude de la Terre (lithosphère, hydrosphère et atmosphère) et de son environnement spatial ; en tant que planète, la Terre sert de modèle à l'étude d'autres planètes dites telluriques. Depuis que des sondes spatiales permettent d'explorer d'autres objets du système solaire, la planétologie est aussi classée parmi les sciences de la Terre. Celle-ci étudie notamment la Lune, les planètes et leurs satellites naturels, les astéroïdes, les météorites et les comètes. On parle plus généralement des sciences de la Terre et de l'Univers. Principaux domaines[modifier | modifier le code] Sciences géologiques[modifier | modifier le code] La géologie est la science qui, historiquement, s'occupait de la description et de l'histoire des couches externes de la Terre. Sciences géodésiques et géophysiques[modifier | modifier le code] Science météorologique[modifier | modifier le code]

Physique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La physique classique (monde des milieux solides, liquides et gazeux), toujours d'actualité, c'est elle qui s’applique, par exemple, à la construction des routes, des ponts et des avions. Elle utilise les anciennes notions de temps, d'espace, de matière et d'énergie telles que définies par Isaac Newton ;La physique quantique (monde microscopique des particules et des champs) qui s’applique, par exemple, à la technologie utilisée pour la production des composants électroniques, la construction des lecteurs de DVD et aux LASER. Elle se fonde sur de nouvelles définitions de l'énergie et de la matière mais conserve les anciennes notions de temps et d'espace de la physique classique, ces deux dernières étant contredites par la relativité générale. Il se trouve qu'il n'y a pas de situation physique courante ou ces deux dernières théories s'appliquent en même temps. Étymologie et évolution du sens[modifier | modifier le code]

ESS RHONE ALPES Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'économie sociale ou économie sociale et solidaire (ESS) regroupe les organisations privées ou publiques (entreprises, coopératives, associations, mutuelles ou fondations) qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale[1]. Ce secteur représentait en 2012 près de 10% des emplois en France[2]. Les organisations de l'économie sociale adhèrent à des principes fondateurs, parmi lesquels[3]: recherche d'une utilité collective, non-lucrativité ou lucrativité limitée (bénéfices réinvestis au service du projet collectif), gouvernance démocratique (primauté des personnes sur le capital : « 1 personne = 1 voix », implication des parties prenantes)[4][5]. C'est par analogie avec le Tiers état ou le tiers monde, que ce secteur est parfois désigné comme le tiers secteur. Économie sociale : un tiers secteur des économies[modifier | modifier le code] Les économies peuvent être considérées comme ayant trois secteurs[7],[10] :

Organisme multicellulaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un groupe de cellules semblables qui assurent une fonction au sein d'un organisme multicellulaire est appelé tissu. Histoire évolutive[modifier | modifier le code] Le plus vieil organisme multicellulaire connu est une algue rouge appelée Bangiomorpha pubescens ; elle a été trouvée fossilisée dans des roches de la période géologique de l'Ectasien datant de 1,2 milliard d'années, dans l'ère Mésoprotérozoïque[1]. Toutefois, depuis 2010, un fossile d'un organisme présumé multicellulaire a été découvert dans des sédiments gabonais et repousserait l'apparition des premiers organismes multicellulaires à plus de 2,1 milliards d'années[2]. On met en évidence en biologie du développement que pour pouvoir se reproduire, les organismes multicellulaires ont eu à résoudre les problèmes de la production de cellules germinales (comme les spermatozoïdes ou les ovocytes) et de la régénération d'un organisme complet à partir de celles-ci.

Science de la nature Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les branches des sciences de la nature sont entre autres l'astronomie, la physique, la chimie, la biologie ainsi que certaine sciences de l'environnement comme la géologie. Dichotomie entre sciences de la nature et sciences naturelles[modifier | modifier le code] En France, les sciences naturelles désignent l'ensemble des disciplines scientifiques portant sur l'étude de la nature au sens écologique ou environnemental du terme, c'est-à-dire de « l'ensemble formé par les « sciences de la vie » et celles de l'écosystème ayant permis l'éclosion de la vie »[1]. La séparation d'avec les sciences de la nature fut institutionnellement établie en France en 1958, avec l'apparition des options « sciences de la terre » et « sciences biologiques » au sein de l'agrégation de sciences naturelles[2]. Sous-ensembles des sciences naturelles[modifier | modifier le code] Par ordre alphabétique (liste non exhaustive) : Voir aussi[modifier | modifier le code]

AMIS Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ami. L'amitié est une inclination réciproque entre deux personnes (ou plus) n'appartenant pas à la même famille. Ignace Lepp pense cependant qu'« Il arrive (…) qu'une vraie amitié existe entre frères et sœurs, mais il ne nous semble pas exagéré de dire qu'elle est née non pas à cause de leurs liens de sang, mais plutôt malgré ceux-ci[1].» Parfois c'est une amitié de groupe. Le meilleur ami est, comme son nom l'indique, l'ami d'une personne avec qui elle a tissé des liens privilégiés qui surpassent les liens qui l'unissent aux autres personnes. Histoire de la notion en Occident[modifier | modifier le code] Aristote[modifier | modifier le code] Aristote distinguait trois sortes d'amitié (philia) : l'amitié en vue du plaisir ;l'amitié en vue de l'intérêt ;l'amitié des hommes de bien, semblables par la vertu. Pour Aristote, la seule véritable amitié est l'amitié vertueuse. Cicéron[modifier | modifier le code] 1. 2.

Monde des gènes Les parents transmettent les gènes à leurs descendants Pourquoi les êtres humains donnent-ils toujours des êtres humains, les rainettes toujours des rainettes et les tournesols toujours des tournesols? Pourquoi n'arrive-t-il jamais qu'un éléphant donne naissance à des girafeaux? Pourquoi les enfants ressemblent-ils à leurs parents? La raison se trouve dans les gènes que les parents transmettent à leurs descendants. Beaucoup de tes signes particuliers, comme la couleur de tes yeux, ton groupe sanguin etc., sont déterminés par les gènes que tu as hérités de tes parents. Mais tu possèdes également beaucoup de particularités que tu as acquises au cours de ta vie et qui n'ont rien à voir avec tes gènes.

Related: