background preloader

La didactique de l’histoire

La didactique de l’histoire
1 Institut pour la recherche en histoire et géographie (1990-1994). 2 Huit Rencontres (1986-1996) organisées par L. Marbeau puis F. Audigier. Principalement consacrées (...) 3 Revue de l’association des professeurs d’histoire et de géographie. Les numéros n° 394 et 395, coo (...) 4 « La didactique, qu’est-ce que c’est ? », n° 394, p. 193. 1La didactique de l’histoire n’a jamais été un domaine scientifique très structuré en France. 2Fondée sur une attention conjointe aux savoirs, aux pratiques des enseignants et aux modalités d’apprentissage, la didactique de l’histoire s’est nourrie au départ, en France, de la réflexion menée par les autres didactiques (en particulier celles des sciences). 5 Des liens étroits sont liées au sein de la Société internationale pour la didactique de l’histoire (...) 3D’autres choix auraient été possibles. 6 Revue dirigée par C. 5Notre propos sera organisé autour de quatre thèmes. 8 Rapport de recherche de M. 23De quels résultats disposons-nous aujourd’hui ?

http://rfp.revues.org/926

Related:  Didactique & PédagogieRéflexions didactiques, pédagogiques, épistémologiquesSéminaires de rechercheDidactique de l'HGHistoire : Écriture ou Réécriture

Les ceintures de compétences - IClasse 130 Le principe : Les élèves travaillent les mêmes compétences de la sixième à la troisième. Cependant, le niveau attendu de leur part évolue. Par ailleurs, chaque élève apprend à son rythme et le niveau atteint est variable. C'est dans cet esprit qu'est mis en place le système de ceintures de compétences.

Profs d’histoire et historiens Vincent Duclert s’exprime ici comme chercheur du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron (EHESS) et non comme membre de l’Inspection générale de l’Education nationale qu’il a rejointe en avril 2013. Ces quelques réflexions sur l’enseignement de l’histoire rejoignent mon expérience d’ancien professeur du secondaire, qui ne m’a jamais quitté, même quand j’ai rejoint l’enseignement supérieur et la recherche à l’École des hautes études en sciences sociales. D’une certaine manière, cette première expérience – que je qualifierai de pédagogique – s’est poursuivie et s’est même redéployée dans la proximité des savoirs scientifiques. Il s’agit du même questionnement de l’histoire sur elle-même, sur ses usages et sur ses pouvoirs, sans lequel il n’y a pas de recherche possible en sciences sociales et humaines. Oui, il y a un lien étroit entre l’enseignement à l’école ou au lycée et la recherche.

Pour un apprentissage conceptualisé L'apprentissage par construction des concepts par les élèves devient une véritable nécessité. A cela deux raisons principales : - permettre à l'élève d'asseoir un certain nombre de connaissances, pour qu'il puisse valoriser ses compétences - organiser ses connaissances. En quelque sorte, le concept permet de mettre de l'ordre dans le réel. Je vous renvoie à deux documents qui s'inspirent des travaux de Britt Mari Barth, qui a notamment travailler sur l'apprentissage de l'abstraction. Le premier a été réalisé à la suite d'un cours dispensé par M. Paquier, formateur IUFM.

Didactique et enseignement de l’histoire-géographie au collège et au lycée Les auteurs prennent soin dès l’introduction de préciser quelques points auxquels ils croient fondamentalement et qui expliquent la conception et les développements du livre. Ils souhaitent suggérer des possibles et un de leurs postulats est l’éducabilité, autrement dit qu’ils s’interdisent « d’attribuer une difficulté ou un échec d’un sujet à son absence de dons ». Ils défendent aussi une conception créatrice du métier d’enseignant et ce livre doit être vu comme une ressource professionnelle. On trouvera l’avertissement habituel, à savoir que ce qui est dit n’est pas un modèle. Ouvrage de didactique ou ouvrage pratique ?

Faire de l’Histoire en cours d’Histoire Un article de Sylvain Doussot, paru dans la Revue Française de Pédagogie, a récemment retenue mon attention. Intitulé « Pratiques de savoir en classe et chez les historiens : une étude de cas au collège »1, il questionne directement notre pratique et notre façon de « transmettre l’histoire » et aborde la question centrale du rapport de la vérité et de l’histoire. L’étude repose sur l’analyse d’un travail de groupe fait en classe de quatrième. A l’aide du manuel, les élèves doivent expliquer comment l’on passe si rapidement d’une monarchie où le roi est respecté à son exécution. Sur l’ensemble des groupes, un seul parvient à fournir une explication complexe dépassant la simple linéarité causale. Ce sont les processus mis en œuvre par ces 3 élèves qui ont retenu l’attention de l’auteur.

Jouer au citoyen avec Google Earth Les élèves de 4ème du collège Germinal de Raismes (banlieue de Valenciennes) se sont initiés à l’utilisation du logiciel Google Earth dans le cadre d’une étude de cas. Ce cas est un projet « réel » d’aménagement du territoire : la construction d’une boucle d’essai ferroviaire à grande vitesse dans le Valenciennois. Un sujet bouleversant la vie locale, un argumentaire simple, une documentation abondante,... que rêver de mieux ? Adapter l'enseignement de l'histoire-géographie aux défis du XXIe siècle (1re partie) Dans un entretien au journal des Échos, D. Barton, DG de McKinsey, analyse les besoins de l’économie post-industrielle en termes d’emplois. ). Il explique que les évolutions actuelles appellent la création de centaines de millions de nouveaux types d’emplois – liés pour l’essentiel à la sphère numérique. Pour atteindre cet objectif, il faut élaborer de nouveaux modèles éducatifs, permettant de préparer la jeunesse aux défis du XXIe siècle. L’histoire-géographie, par l’ouverture sur les enjeux du passé et du présent et le développement de l’esprit critique qu’elle propose, a un rôle à jouer dans cette d’adaptation. Le serpent de mer des programmes scolaires

Concepts de révolution et d'Etat Info Marc Deleplace, IUFM de Reims, équipe ERECA. Quels processus de conceptualisation des élèves en classe d'histoire ? Quelles relations entre sens commun et sens scolaire ? Communication faite aux JED 2004 organisées à l'IUFM de Basse-Normandie, en collaboration avec l'INRP, Paris VII, le laboratoire EHGO. L'analyse comparée de productions écrites d'élèves de classe de cinquième, troisième, seconde et terminale sur les concepts de révolution et d'Etat tend à mettre en évidence des processus de conceptualisation dans le cadre scolaire.

Related: