background preloader

La didactique de l’histoire

La didactique de l’histoire
1 Institut pour la recherche en histoire et géographie (1990-1994). 2 Huit Rencontres (1986-1996) organisées par L. Marbeau puis F. Audigier. 1La didactique de l’histoire n’a jamais été un domaine scientifique très structuré en France. 2Fondée sur une attention conjointe aux savoirs, aux pratiques des enseignants et aux modalités d’apprentissage, la didactique de l’histoire s’est nourrie au départ, en France, de la réflexion menée par les autres didactiques (en particulier celles des sciences). 5 Des liens étroits sont liées au sein de la Société internationale pour la didactique de l’histoire (...) 3D’autres choix auraient été possibles. 6 Revue dirigée par C. 4Notons que la didactique de l’histoire – telle que nous l’avons circonscrite plus haut – connaît des avancées notables depuis une quinzaine d’années. 5Notre propos sera organisé autour de quatre thèmes. 7 C’est le domaine que s’est fixé l’équipe ECEHG (Enjeux contemporains de l’enseignement de l’histoi (...) 36B. 37D. 25 G.

Faire de l’Histoire en cours d’Histoire Un article de Sylvain Doussot, paru dans la Revue Française de Pédagogie, a récemment retenue mon attention. Intitulé « Pratiques de savoir en classe et chez les historiens : une étude de cas au collège »1, il questionne directement notre pratique et notre façon de « transmettre l’histoire » et aborde la question centrale du rapport de la vérité et de l’histoire. L’étude repose sur l’analyse d’un travail de groupe fait en classe de quatrième. A l’aide du manuel, les élèves doivent expliquer comment l’on passe si rapidement d’une monarchie où le roi est respecté à son exécution. Sur l’ensemble des groupes, un seul parvient à fournir une explication complexe dépassant la simple linéarité causale. Ce sont les processus mis en œuvre par ces 3 élèves qui ont retenu l’attention de l’auteur. Une première difficulté est rapidement apparue : l’auteur du manuel présente les faits de façon chronologique simplement conduit par une analyse de type « cause-conséquence ».

Outils et revues TwitterOutil discuté également sur Ménestrel, Twitter joue un rôle de plus en plus important dans la diffusion de l’information, y compris en ce qui concerne l’histoire médiévale et la diplomatique. Le nombre considérable d’acteurs de la recherche qui y ont un compte, personnel ou institutionnel (certains tiennent du reste les blogs évoqués infra), conduit à ne proposer ici que quelques comptes que l’on pourra consulter, quitte à creuser soi-même plus profond, sans plus de détails : la grande volatilité de cette plate-forme rend en effet difficile une caractérisation précise des profils concernés. Revues en ligne, blogs, portails Cartularios medievales Blog espagnol maintenu par Alfonso Sánchez Mairena et consacré aux cartulaires, proposant des articles sur des sujets connexes ou plus généraux (questions d’archivistique...) et donnant des nouvelles sur les publications et les orientations de recherche en la matière (publications, colloques, numérisation...). Outils pour la chronologie

Une discipline interrogée : Géographie : vers une transformation profonde ? | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it Par Jeanne-Claire Fumet La question était posée à l'Institut de Géographie de Paris, le 11 janvier, à l'occasion d'un séminaire de didactique proposé par Didagéo : l’histoire-géographie face aux changements passés, présents et à venir, avec François Audigier, Professeur à l'Université de Genève (UNIGE), responsable de l’équipe ERDESS (recherche en didactique et en épistémologie des sciences sociales) , et Pascal Clerc, Maitre de conférences, à l'Université de Lyon – IUFM, UMR Géographie-cités, équipe E.H.GO, en présence du géographe François Durand-Dastès. Pascal Clerc revenait sur les propositions de réforme de l'enseignement géographique dans les années 1860 : « Réformer pour transformer le monde ». Comment la géographie s'est-elle constituée en objet d'enseignement, à la faveur de quel contexte et avec quelles difficultés ? Quant à François Audiger, il interrogeait : « Étudier et comprendre des situations et événements sociaux, un impensé de la géographie scolaire ?

Got Medieval — A[n intermittently updated] tonic for the slipshod use of medieval European history in the media and pop culture. Château de Bouillon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sis sur un éperon rocheux surplombant la Semois et dominant la ville moderne, il a appartenu à Godefroy de Bouillon qui en a hérité de son oncle. Il l'a revendu afin de financer son départ pour la première croisade vers la Terre sainte. Avec les châteaux de Beersel, de Corroy, de Horst, de Gand, de Lavaux et de Vêves, il constitue un des plus beaux châteaux médiévaux de Belgique. Château imprenable[modifier | modifier le code] Le château fort et le vieux pont sur la Semois Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code]

Au début du 21ème siècle, où en est la didactique de l'histoire ? - Le Cercle de Recherche et d'Action Pédagogiques et les Cahiers pédagogiques L’histoire, un enseignement de questions sensibles Dédaignée sinon méprisée des historiens, nourrie des didactiques des sciences, la didactique de l’histoire s’est constituée autour d’un objet singulier qui dépasse la simple transmission de savoirs savants : celui d’« usages publics » ouvrant à des « pratiques sociales de référence » originales, écartelées entre histoires historienne et scolaire, entre posture critique et savoirs sensibles. Modes de pensée historiens et processus cognitifs Forte du postulat que les ressorts de la pensée historienne sont accessibles à tous, la didactique de l’histoire s’en remet à sa science de référence pour proposer des opérations cognitives à portée des élèves. Paradoxes des pratiques effectives Élèves et enseignants face à la culture disciplinaire Le prix de l’évolution des pratiques Un contrat didactique ouvert est possible Pierre-Philippe Bugnard, Université de Fribourg Suisse.

Château des fées Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce château semble avoir inspiré le château d'Oridon cité dans divers manuscrits et chansons de geste, ainsi que le château de Montessor, de la Chanson des quatre fils Aymon. Situation[modifier | modifier le code] Les fouilles[modifier | modifier le code] Les fouilles ont permis de découvrir un mur de pierres sèches, témoin d'un édifice à plan rectangulaire de 18 X 10 mètres. Les pièces archéologiques sont conservées au musée de l'Ardenne : plombs de vitres, verrerie, métaux (plomb et alliages), pièces de monnaies, pointes de flèches, carreaux d'arbalètes, graines, céramiques, ossements d'animaux (restes de gibier). Les fouilles ont permis de tracer la chronologie du bâti : Histoire[modifier | modifier le code] La construction originale remonterait à l’an 870[2]. Au début du XVIe siècle le château a été reconstruit par François d’Aspremont qui la transforme en demeure seigneuriale. Notes et références[modifier | modifier le code]

Related: