background preloader

Citer ses sources

Citer ses sources

Interview : un prof se fait passer pour un élève sur Facebook L’histoire a été relayée par quelques médias généralistes, mais elle mérite qu’on s’y attarde. Un enseignant a décidé de s’immerger dans le quotidien de ses élèves en se faisant passer pour l’un d’entre-eux sur Facebook. Une expérience étonnante qui montre que chez les plus jeunes, le concept d’identité numérique a encore quelques progrès à faire (chez les moins jeunes aussi d’ailleurs). Si certaines réponses peuvent surprendre, n’oublions pas qu’il n’est pas un professionnel du web, mais un enseignant ! Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ? J’ai 51 ans, je suis professeur d’économie gestion dans un lycée professionnel. Pour résumer, vous vous êtes fait passer pour un lycéen sur Facebook. Au départ, je voulais m’inscrire sur Facebook simplement pour voir ce qui s’y passait par curiosité. Quelle était votre identité fictive auprès de vos élèves ? Bob Issand en référence à Bobby Sands. N’avez-vous pas l’impression de les avoir trompé en agissant de la sorte.

Traces laissées sur le Web et Evaluer l’info en ligne : 2 séquences pédagogiques pour réfléchir et agir Gaëlle Sogliuzzo, professeur-documentaliste en lycée à la Cité Scolaire Beaumont (Redon, 35) poursuit son partage de séquences et expérimentations pédagogiques sur la culture de l’information et des médias élaborées pour des élèves au sein de son blog Culture de l’info et des médias en lycée. Cette enseignante propose une approche collaborative de l’éducation au numérique avec plusieurs axes de travail. Pour chaque séquence, un ensemble de documents pédagogiques en libre accès est fourni : document de préparation de séance, fiches et documents élèves, exercices et corrigés et documents de synthèse. Des dossiers complets (avec infographies, explicitations, quizz et contenus informatif) pour développer des activités dans le cadre scolaire, en formation ou en espace public numérique (EPN). Identité / présence numérique : quelles traces laissons-nous sur le web ? Séquence complète sur la notion de trace numérique, permettant de réfléchir à celles d’identité / présence numérique.

Chercher pour trouver 1996-2011 Responsable du site : Audrey Laplante, professeure adjointe École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de MontréalConception et réalisation originale : Hélène Guertin et al.MBSI, professeure, Collège de Maisonneuve (1974-2002)avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal. Tous droits réservés © 1996-2011 Hélène Guertin et al. | Documents consultésAvertissement : Les textes sur ce site présentent les idées des auteurs et en aucun cas une position officielle de l'école ou de l'université. L'utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n'a aucune intention discriminatoire. Form@net : Scénarios pour développer les compétences informationnelles (Québec / France)

Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information (1996-2011) - Pédagogie du projet Démarche adaptée et mise à jour par Hélène Guertin avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, Québec, à partir de l'ouvrage La recherche d'information à l'école secondaire : l'enseignant et le bibliothécaire, partenaires de l'élève (1997) - Crédits Note : Le travail d'élaboration de la démarche a bénéficié de l'accès privilégié au document de travail daté de 1996, obtenu avec la permission de Yves Léveillé, dont le titre provisoire était La recherche d'information à l'école secondaire : un projet de recherche d'information en six étapes. La présente version remaniée (2005) respecte l'esprit du document : Les compétences transversales dans Programme de formation de l'école québécoise, enseignement secondaire (2004), ministère de l'Éducation du Québec. Autres modèles du processus de recherche d'information (site Form@net)

Unité régionale de formation et de promotion pour l'information scientifique et technique (URFIST) Vous êtes personnel ou usager de l’une des universités de Bretagne et des Pays de la Loire… Vous souhaitez être mieux formé à la recherche et aux usages de l’information numérique ? Avoir une meilleure connaissance des ressources électroniques ? Vous voulez en savoir plus sur les outils, applications, pratiques d’Internet, sur les modalités actuelles de la diffusion de l’information scientifique ? Vous pouvez bénéficier des formations de l’URFIST L’URFIST de Rennes est un service commun de l’Université Rennes 2, elle dessert les universités des régions Bretagne et Pays de la Loire et a pour mission de développer dans l'enseignement supérieur l'usage et la maîtrise de l'information scientifique ainsi que des ressources numériques. Pour en savoir plus, consultez le site de l’URFIST :

L'art de faire une "petite" recherche : le document de collecte Une petite anecdote du jour qui en dit long sur l’intérêt de présenter la démarche aux collègues de discipline. Plusieurs élèves de 5e viennent en autonomie faire une recherche en éducation musicale (cette collègue n'était pas encore nommée au collège lors de la pré-rentrée quand j'ai présenté la démarche). Je retranscris les grandes lignes du dialogue qui s'est alors engagé avec un élève : - Bonjour, je viens faire une recherche sur le chant grégorien - Que vous a-t-on demandé exactement ? (L'élève sort son carnet de bord sur lequel le travail est noté) Je lis : Faire une « petite » recherche sur le chant grégorien (avec les guillemets) - L'élève s'empresse de me dire : elle a dit qu'il fallait faire du copier-coller parce que on va en reparler en cours - Ah OK !.... Cette précision de vocabulaire (passer d'une « petite » recherche à « faire un document de collecte ») a permis aux élèves de mieux cerner le travail attendu.

La boîte à lire Anne Rabeau est professeur documentaliste au Lycée professionnel Emile Combes à Bègles en Gironde, académie de Bordeaux. Une boîte à lire pour toute la communauté scolaire La boîte à lire donne à chacun la possibilité d'y déposer un livre avec l'intention de faire partager à d'autres le plaisir de sa lecture ou de prendre l'un de ceux déjà en place. Chacun peut s'y servir pour découvrir une œuvre ou un auteur. Des boîtes à lire sont installées dans différents quartiers de nombreuses villes de France. Cette action s'inscrit dans le phénomène mondial de bookcrossing : le concept consiste à faire circuler des livres en les "libérant" dans la nature pour qu'ils puissent être retrouvés et lus par d'autres personnes, qui les relâcheront à leur tour, via une base sur internet. La boîte à lire que j'ai proposé d'installer dans mon établissement est une table de nuit customisée. L'expérience proposée s'inscrit dans la démarche Agenda 21 du lycée. Retour sur expérience

43 outils didactiques à votre portée 17 avril 2011 Henri Boudreault Didactique professionnelle, Environnement didactique, Instruments didactiques, Le contexte J’ai produit, avec mon centre de recherche, depuis 25 ans des centaines d’environnements de formation. Au fur et à mesure de ces conceptions, j’en suis arrivé à identifier un certain nombre d’instruments ayant des fonctions très spécifiques dans le cadre d’une formation-action axée sur le développement de compétences professionnelles. Je vous présente ici 43 instruments didactiques simples à produire où chacun de ces outils est lié à une intention didactique précise. J’ai pu constater que la valeur d’un instrument didactique ne se mesure pas à son originalité, à sa technologie ou à son prix, mais plutôt à son efficacité à produire des actions mentales associées à la compréhension, au raisonnement, à l’inférence, à l’analyse à la prise de décision. Outils 43 outils FPT.pdf Like this: J'aime chargement…

De l’identité à la présence numérique Quelles notions enseigner quand on enseigne l’identité numérique ? Comment faire pour, une fois le discours légitime des dangers d’Internet énoncé, aller au-delà et apprendre aux élèves à évoluer dans cet espace médiatique en exerçant une présence numérique assumée ? Comment conduire les élèves à l’acquisition d’une véritable culture informationnelle dont les objectifs sont de réussir à Réaliser, Réfléchir et Résister dans le contexte du numérique ? La lecture des travaux de Louise Merzeau[1] a été pour moi éclairante. Toutes nos activités sur le web laissent des traces, on parle aussi de traçabilité de l’individu qui est devenu une collection de traces. Par ailleurs, ces traces sont combinables par les grandes firmes : les données stockées, dupliquées, croisées par elles, forment alors des métadonnées qui permettent de profiler l’individu, on parle de redocumentarisation de l’individu. Pour exemple, avec la géolocalisation : Autre exemple, celui d’une recherche sur Google :

Related: