background preloader

HA-3eme-guerre-COREE-Picasso

HA-3eme-guerre-COREE-Picasso
Related:  Arts, Etats et pouvoir

Anglais - Histoire des arts au collège de Mormant L'artiste illustre ici une scène du quotidien comme il a l'habitude de le faire... En effet, quoi de plus banal qu'une fillette se rendant à l'école ? En revanche, les quatre US Marshalls qui l'accompagnent, l'espace dans lequel elle évolue, montrent que la scène n'est pas si banale que ça. Contexte : l'année 1964 voit aux Etats-Unis la désegregation des écoles (Cf. the Civil Right Act) ; cette fillette va dans une école "blanche" pour la première fois. Le thème de la fillette allant à l'école prend des allures d'un cortège sous haute sécurité ! Sur le mur et à son pied, une tomate rouge a été lancée, visant probablement la fillette. Toujours sur ce mur, les tags racistes "nigger" ou "KKK" finissent d'illustrer l'animosité d'une parie de la population. Notons : Movin'In Encore une scène de la vie quotidienne comme Norman Rockwell aimait les illustrer. Une famille noire s'installe dans le quartier... et visiblement, dans ce quartier-ci, c'est une grande première !

Vera Moukhina Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Timbre édité en URSS pour le centenaire de la naissance de l'artiste Vera Ignatievna Moukhina (en russe : Вера Игнатьевна Мухина), née le 19 juin 1889 à Riga (Lettonie) et décédée le 6 octobre 1953 à Moscou (Union soviétique) à l’âge de 64 ans, est une sculptrice soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Vera Moukhina est issue d'une famille de négociants russes de Moscou. Elle a été baptisée à l'église de l'Annonciation de cette ville, alors capitale du gouvernement de Livonie, mais elle passe son enfance de 1892 à 1904 à Théodosie, où elle reçoit sa première éducation artistique. En 1912, elle se rend à Paris, où elle assiste à l'Académie de la Grande Chaumière aux cours d'Antoine Bourdelle, avant de continuer son exploration de l'art et de la sculpture en Italie. Sa vie a plutôt mal commencé car, en effet, elle se prostitua pour payer ses études d'art. Sur les autres projets Wikimedia : Vera Moukhina, sur Wikimedia Commons

"The problem we all live with". - Bellevue-CDI Tableau de Norman Rockwell qui se trouve au Norman Rockwell museum .Il s'agit d'une illustration faite pour le magazine Américain Look , publié en 1964.Il mesure 91.4 cm sur 147.3 cm. Le contexte historique : Entre les années 1880 et 1960 , les lois de ségrégation nommées JIM CROW LAWS (lois Jim Crow) ont été appliquées dans tout le Sud. Ces lois sont les héritières des Codes Noirs qui avaient été appliqués auparavant.Les Lois Jim Crows sont discriminatoires et partent de préjugés raciaux : les personnes de couleur ne sont pas les égaux des blancs , et chaque "race" doit être séparée, dans la vie quotidienne depuis la naissance jusqu'à la mort. Peinture à l'huile. Les couleurs : le blanc = innocence/pureté .Accentue le contraste avec la peau de l'enfant. Le rouge sur le mur = violence, agressivité , sang pour marquer l'hostilité de la population blanche manifestant contre l'entrée de l'enfant à l'école Primaire WILLIAM FRANTZ . Attitude des personnages La tomate = hostilité des blancs

L'Ouvrier et la Kolkhozienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire de la sculpture[modifier | modifier le code] Panorama du site de l'exposition de 1937 depuis le Palais de Chaillot : le pavillon de l'Allemagne nazie surmonté d'un aigle, à gauche, fait face à celui de l'Union soviétique surmonté de L'Ouvrier et la Kolkhozienne. Les Allemands ont attendu que le pavillon de l'Union soviétique soit achevé pour terminer le leur en lui ajoutant une dizaine de mètres de haut pour que l'aigle allemand domine les Russes.[réf. nécessaire] L'idée du projet de cette sculpture vient de l'architecte Boris Iofane, qui remporta le concours proposé pour la construction du pavillon. L'influence d'un groupe statuaire de la Grèce antique représentant les tyrannoctones est parfois cité[1]. La réalisation de cet immense monument a été conduite à partir d'un modèle en plâtre d'un mètre et demi de haut créé par l'artiste par un groupe de plus de vingt ingénieurs dirigé par V.P. Références[modifier | modifier le code]

propagande vue exposition universelle 1937 La jeune fille à la fleur Marc Riboud né en 1923, dès l’âge de 14 ans, il reçoit des mains de son père un petit Vest-Pocket qui fera rapidement de lui un photographe passionné. photographe français connu, entre autres pour ses reportages en Asie. Pendant la seconde guerre mondiale, il combattit dans la Résistance. En 1951, il quitta son poste d'ingénieur pour devenir photographe professionnel. Le premier plan est très net mais l’arrière plan demeure plus flou. Deux idées incarnent deux positions opposées : pour et contre la guerre. Le point de vue du photographe semble neutre puisqu’il se trouve sur la ligne centrale et non dans l’un ou l’autre camp. 21 octobre 1967, les Etats-Unis sont embourbés dans les marécages vietnamiens. Une fleur contre des armes.

Him de Maurizio Cattelan par Marine Chollet 237611 après Ashot Ashot ait dit aimer cet artiste. - Le blog de Etudiants Paris 8 Lundi 5 janvier 1 05 /01 /Jan 18:07 Article consacré à Maurizio Cattelan : Him. Maurizio Cattelan, Him, 2001, Sculpture en résine de polyester, cire, vêtements et cheveux humains. " Le titre…il nous fait voir l’œuvre d’une certaine façon ; si le tableau avait été nommé autrement, dans bien des cas nous aurions été sensibles à d’autres détails, d’autres organisations. Michel Butor, Les mots dans la peinture. Maurizio Cattelan est né en 1960 à Padoue. L’œuvre dont nous traiterons ici, est une installation de 101*41*53 cm que l’artiste a choisi de montrer dans un coin, à l’angle d’une pièce et orientée d’une manière telle à être dos au public. Avec Him, Maurizio Cattelan s’affranchit également du " politiquement correct ". " Hitler incarne l’image de la peur. On a la troublante sensation de se compromettre à rester le regarder. Quant au titre de l’œuvre, il est emprunt à la fois d’un caractère péjoratif et à la fois d’une note de démonstration de la monstruosité de l’icône figurée.

Photographes » “La jeune fille à la fleur” de Marc Riboud Chaque semaine, je vous propose de vous faire (re)découvrir une photographie qui a marqué le XXème siècle. Véritables icônes ou témoignages poignants, ces photos ont été vues et revues. Elles ne sont généralement pas innocentes dans la célébrité de leur auteur. Divisé en quatre parties, mon article suivra toujours la même ligne de conduite : une présentation du photographe, un retour sur le contexte de la photo, la photo en elle-même et une libre expression sur ce que m’a fait ressentir la photo. Le photographe Marc Riboud est né à Lyon le 24 juin 1923. Que se passait-il ? 21 octobre 1967, les Etats-Unis sont embourbés dans les marécages vietnamiens. La Photo © Marc Riboud – Magnum Les mots qui en ressortent Une fleur contre des armes. N’hésitez pas à dire également ce que cette photo provoque chez vous, les anecdotes sont toujours les bienvenues !

Histoire des arts VietNam by Ethan Thompson on Prezi

Related: