background preloader

HA-3eme-guerre-COREE-Picasso

HA-3eme-guerre-COREE-Picasso
Related:  Arts, Etats et pouvoir

Anglais - Histoire des arts au collège de Mormant L'artiste illustre ici une scène du quotidien comme il a l'habitude de le faire... En effet, quoi de plus banal qu'une fillette se rendant à l'école ? En revanche, les quatre US Marshalls qui l'accompagnent, l'espace dans lequel elle évolue, montrent que la scène n'est pas si banale que ça. Contexte : l'année 1964 voit aux Etats-Unis la désegregation des écoles (Cf. the Civil Right Act) ; cette fillette va dans une école "blanche" pour la première fois. Le thème de la fillette allant à l'école prend des allures d'un cortège sous haute sécurité ! Sur le mur et à son pied, une tomate rouge a été lancée, visant probablement la fillette. Toujours sur ce mur, les tags racistes "nigger" ou "KKK" finissent d'illustrer l'animosité d'une parie de la population. Notons : Movin'In Encore une scène de la vie quotidienne comme Norman Rockwell aimait les illustrer. Une famille noire s'installe dans le quartier... et visiblement, dans ce quartier-ci, c'est une grande première !

Massacre en corée - Compte Rendu - Elys56 Date : 1951 TITRE : Massacre en Corée Période : Guerre Froide (1947/1991) Artiste : Pablo PICASSO Mouvement artistique : Expressionisme Dimensions : 110x120 cm Technique : Huile sur contreplaqué Contexte de réalisation de l’œuvre (biographique, historique, politique, artistique…) Suite à la seconde guerre mondiale, beaucoup de tension idéologique et politique règne sur le monde. La guerre froide voit s’opposer les deux superpuissances (Etats unis et Urss).De nombreux conflits éclatent alors (dont la guerre de Corée)qui illustrent de manière indirecte l’opposition entre soviétiques et américains . C’est dans ce contexte que Picassopeint Massacre en Corée tableau à travers lequel il dénonce les crimes de l’armée américaine qui luttent contre les troupes communistes soutenues par la Chine de Mao, parvenu au pouvoir deux ans auparavant. Lire la dissertation complète Citer cette dissertation (2012, 04).

Massacre en Corée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation de l'œuvre[modifier | modifier le code] C'est une reprise d'un tableau de Francisco de Goya, Tres de Mayo qui présentait les troupes françaises fusillant des civils en Espagne, sous les ordres de Joachim Murat, et aussi d'un tableau de Manet, L'Exécution de Maximilien. Dans ces années-là, Pablo Picasso s'affranchit des idées communistes. Cependant, cette œuvre est une œuvre engagée, rejoignant la propagande maoïste de l'époque selon laquelle la Guerre de Corée n'était rien d'autre que le massacre de ses habitants par les troupes américaines. Analyse du tableau[modifier | modifier le code] Il se dégage du tableau une impression générale de désolation, les couleurs tirent vers le gris. Le groupe d'hommes représente la force militaire, soulignée par la disproportion des armes et leur technicité aberrante (trois trous au bout des fusils non alignés avec le futur trajet de la balle), la joie de la technique. Le tableau sur google Images

"The problem we all live with". - Bellevue-CDI Tableau de Norman Rockwell qui se trouve au Norman Rockwell museum .Il s'agit d'une illustration faite pour le magazine Américain Look , publié en 1964.Il mesure 91.4 cm sur 147.3 cm. Le contexte historique : Entre les années 1880 et 1960 , les lois de ségrégation nommées JIM CROW LAWS (lois Jim Crow) ont été appliquées dans tout le Sud. Ces lois sont les héritières des Codes Noirs qui avaient été appliqués auparavant.Les Lois Jim Crows sont discriminatoires et partent de préjugés raciaux : les personnes de couleur ne sont pas les égaux des blancs , et chaque "race" doit être séparée, dans la vie quotidienne depuis la naissance jusqu'à la mort. Peinture à l'huile. Les couleurs : le blanc = innocence/pureté .Accentue le contraste avec la peau de l'enfant. Le rouge sur le mur = violence, agressivité , sang pour marquer l'hostilité de la population blanche manifestant contre l'entrée de l'enfant à l'école Primaire WILLIAM FRANTZ . Attitude des personnages La tomate = hostilité des blancs

Massacre en Corée | Histoire géographie au collège I° Identifier le document : Genre : peinture à l’huile Auteur : Pablo Picasso Date : 1951 Format : 210×110 Contexte : guerre de Corée 1950 à 1953 mais inspiration du Tres de Mayo de Goya. Conservation : Musée Picasso à paris II° Description : Dans une dominante de couleurs ternes où domine le gris, il montre un groupe de femmes et d’enfants mis en joue par des soldats. A l’arrière plan, on distingue un fleuve qui sépare la scène du massacre d’une montagne où reste une ruine d’une habitation. III° Explication de la scène Lieu : la rivière peut signifier la séparation de la Corée en deux parties mais rien ne le prouve Personnages : la nudité peut évoquer la fragilité, la femme enceinte montre la vie à laquelle les soldats s’en prennent, les civils montrent les victimes innocentes de la guerre Les soldats sont impersonnels, ils représentent la force et les armées en général ; ils sont déshumanisés, ne portent que des armes parfois étranges ( fusils à 3 canons pour tuer encore plus ?)

propagande La jeune fille à la fleur Marc Riboud né en 1923, dès l’âge de 14 ans, il reçoit des mains de son père un petit Vest-Pocket qui fera rapidement de lui un photographe passionné. photographe français connu, entre autres pour ses reportages en Asie. Pendant la seconde guerre mondiale, il combattit dans la Résistance. En 1951, il quitta son poste d'ingénieur pour devenir photographe professionnel. Le premier plan est très net mais l’arrière plan demeure plus flou. Deux idées incarnent deux positions opposées : pour et contre la guerre. Le point de vue du photographe semble neutre puisqu’il se trouve sur la ligne centrale et non dans l’un ou l’autre camp. 21 octobre 1967, les Etats-Unis sont embourbés dans les marécages vietnamiens. Une fleur contre des armes.

Photographes » “La jeune fille à la fleur” de Marc Riboud Chaque semaine, je vous propose de vous faire (re)découvrir une photographie qui a marqué le XXème siècle. Véritables icônes ou témoignages poignants, ces photos ont été vues et revues. Elles ne sont généralement pas innocentes dans la célébrité de leur auteur. Divisé en quatre parties, mon article suivra toujours la même ligne de conduite : une présentation du photographe, un retour sur le contexte de la photo, la photo en elle-même et une libre expression sur ce que m’a fait ressentir la photo. Le photographe Marc Riboud est né à Lyon le 24 juin 1923. Que se passait-il ? 21 octobre 1967, les Etats-Unis sont embourbés dans les marécages vietnamiens. La Photo © Marc Riboud – Magnum Les mots qui en ressortent Une fleur contre des armes. N’hésitez pas à dire également ce que cette photo provoque chez vous, les anecdotes sont toujours les bienvenues !

Histoire des arts VietNam by Ethan Thompson on Prezi Le Collège des Chalets - arts, états et pouvoir - Pouvoir et propagande Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Disciplines > Arts plastiques > HISTOIRE DES ARTS > Histoire des arts 3ème arts, états et pouvoir - Pouvoir et propagande Questions à se poser : Comment se rendre compte de l’importance du pouvoir dans et par une nation ? La montée du Nazisme et d’Hitler en Allemagne en est un bon exemple ; Comment le nazisme a été perçu chez les artistes, dénonciation ou adhésion ? Comment le nazisme a-t-il été filmé ? Quels sont les artistes qui ont osé s’opposer à Hitler au risque de leur vie (faire parallèle avec le chapitre : Artiste engagé). Vous trouverez en pièce jointe : Fiche sur le film, le dictateur de Chaplin 1940 Fiche sur le travail de photomontage de John Heartfield En complément : Je vous invite à visionner sur youtube : Un discours d’Hitler Discours extrait du triomphe de la volonté un extrait du film de propagande de Léni Riefenstahl, intitulé : Le triomphe de la volonté Rassemblement nazi – Nuremberg 1934 Autres documents joints à l'article

Related: