background preloader

Hackers, les nouveaux maîtres du monde [documentaire entier]

Hackers, les nouveaux maîtres du monde [documentaire entier]
Related:  benjamincabaretM22 Internet : nouvelles cultures, nouvelles économies

Archée : cyberart et cyberculture artistique Hackers : un nouveau mode de régulation de la société en réseau Denis Labrosse L'ensemble des sociétés occidentales forme maintenant un immense réseau basé sur les technologies informatiques. La société de l'information et l'économie du savoir sont des notions qui énoncent cette dépendance des sociétés contemporaines envers les réseaux informatiques et la libre circulation de l'information. La majorité des acteurs de cette nouvelle économie ne reconnaissent pas la fragilité des outils et des bases sociotechniques qui supportent cette économie. Parmi les acteurs de la société en réseau, un ensemble important de personnes et de communautés est particulièrement conscient de ces problématiques: les hackers. Mais qu'est-ce qu'un hacker? Bien qu'il existe plusieurs types de hackers dans différentes sphères d'intérêts techniques ou scientifiques, nous tenterons ici de définir le hacker qui s'intéresse aux ordinateurs et aux réseaux informatiques. Le discours de médias ? Les hacktivistes [Fin]

Qui dirige Internet ? Les explications de l'ICANN Surnommé le "réseau des réseaux", Internet est né de la rencontre entre le réseau ARPANET (voulu par la DARPA) et plusieurs autres concepts identiques (réseau CYCLADES, projet RAND, NPL...). Aujourd'hui, la connexion à ce vaste système se fait pour le grand public via les fournisseurs d'accès. Il existe toutefois une multitude d'intervenants qui participent à la gestion du réseau des réseaux. "Internet est en soi un réseau d'ordinateurs répartis à l'échelle mondiale comprenant de nombreux réseaux autonomes volontairement interconnectés", explique la société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN, en anglais), elle-même partie prenante de l'évolution du réseau. "Ils travaillent en coopération selon leurs fonctions respectives pour créer des politiques et des normes partagées entretenant l'interopérabilité mondiale d'Internet pour le bien public".

Anonyme - L'ethique du hack moderne L’éthique du hack moderne PAR un anonyme Les hackers sont une espéce d’humains (ou d’aliens) qui utilisent la technologie de maniére créative pour continuer à « apprendre en faisant » dans le domaine de la technologie. Le hack est bien plus que le simple plaisir de prendre le contrôle d’un ordinateur tenu par des gens qui ont dépensé beaucoup d’argent et d’années d’étude pour être capables de diriger ces machines. Il faut voir le « plaisir de déconner avec les ordinateurs de l’armée américaine » éprouvé par des 14-17 ans dans le contexte de la situation sociale de teenagers que le football ou la discothéque n’amusent pas, mais qui se sentent réussir quelque chose en explorant des systémes informatiques. Les ordinateurs leur semblent simplement plus sexy que les filles maquillées qui regardent de haut leur insécurité - et plus faciles, en tout cas, à maîtriser. • L’information devrait être libre et gratuite. • Méfiez-vous de l’autorité. • On peut créer l’art et la beauté sur un ordinateur.

Serge Tisseron Posté par Serge TISSERON le 7 juin 2012. La première révolution engagée par la culture numérique est culturelle La culture du livre est une culture de l’un, dominée par une conception verticale du savoir : celui qui sait écrit un livre pour ceux qui ignorent. La seconde révolution engagée par la culture numérique est cognitive. Si la culture du livre était capable de relayer toutes nos possibilités psychiques, la culture numérique n’aurait jamais été inventée ! La troisième révolution engagée par la culture numérique est psychique. Les technologies numériques modifient enfin le fonctionnement psychique de plusieurs façons. 1. Ces trois révolutions ne font pas de la culture des écrans une « sous culture » inférieure celle du livre, mais une culture différente, chacune avec ses points forts et ses faiblesses, ses excès et ses impasses.

Le mouvement hacker et sa politisation : Club du millénaire La figure populaire du pirate, homme libre écumant les mers à la recherche de bateaux à piller émerge dans un contexte particulier, lors du XVIIe siècle. Apparaissant à une époque de multiplication des flux marchands, il prône une idéologie libertaire et entend s’émanciper des contraintes sociales qui pèsent sur lui. Le pirate informatique actuel apparaît lui aussi dans un contexte de mondialisation des flux, à travers la généralisation d’Internet. Naissance du hacker La figure du hacker date des années 1960, aux débuts de l’ère informatique. Bien qu’encore balbutiante, l’informatique ne sert alors pas seulement à la recherche universitaire. Réunie autour de l’idéal d’un informatique comme nouvel espace de liberté, la jeune communauté s’agrandit progressivement pour s’organiser en un mouvement plus cohérent. En 1986, Loyd Blankenship publie le Manifeste du Hacker sous le pseudonyme de « The Mentor ». La fusion du militantisme politique avec celle du hacker reste néanmoins discutée.

Fracture numérique ? Quelles fractures ? entretien avec Dominique Cardon et ses invités Sylvie KAUFFMANN, directrice éditoriale au MondeJean-Louis BOURLANGES, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de ParisMarc-Olivier PADIS, directeur de la rédaction de la revue Esprit Dans cette excellente émission, les intervenants abordent LES fractures numérique sous différents angles instructifs, dont voici un aperçu(avec quelques notes et commentaires personnels) Les exclusions sont désormais plus dans les usages du numérique que dans les techniques informatiques. L’agilité des usages des outils du numérique est une forte valeur ajoutée. Mais ce n’est pas une condition suffisante pour avoir un avantage concurrentiel déterminant (NDLR efficaciTIC). Les jeunes générations sont très agiles avec le numérique. Il est utopique de croire que nous sommes tous à égalité avec le numérique. Il faut avoir un rapport critique vis à vis d’Internet, car on peut facilement donner du crédit à des fausses informations.

Hacktivisme : Le Web 4.0 sera celui du génome, et y’a de quoi flipper Une scientifique recueille de l’ADN, dans un laboratoire marseillais, le 3 février 2015 (Anne-Christine Poujoulat/AFP) 1998-2006. Documents. Web 1.0 Il aura fallu huit ans à Google pour parvenir à indexer tous les documents disponibles. Alors disons qu’il lui aura fallu huit ans pour parvenir à indexer suffisamment de documents pour s’assurer d’éliminer la concurrence, de stabiliser des parts de marché le plaçant en situation de quasi-monopole, et, dans les usages autant que dans notre inconscient collectif, pour fonctionner comme une métonymie du web : la partie prise pour le tout. 2004-2014. Il aura fallu dix ans à Facebook pour indexer tous les profils disponibles. Oui, je sais. 2014-2030. Making of Encore une fois, le blog d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, est une mine de réflexion. Le Web 3.0 ne fut finalement pas celui annoncé du Web sémantique (quoique). Que sera alors vraiment le Web 3.0 ? 2030-20 ? DoProThings.

Ajoutée le 27 oct. 2012
Documentaires Informatique

D'un côté, il y a les "black hats" (chapeaux noirs), les délinquants virtuels mus par l'appât du gain ; de l'autre, les "white hats" (chapeaux blancs) ou pirates bienveillants. Les hackers forment une vaste communauté aux profils diversifiés. Capables de modifier la une d'un journal sur le Net ou de piéger le ministre de l'Intérieur, ils sont aussi les seuls à savoir protéger les entreprises des menaces informatiques. Inventeurs des logiciels libres - permettant d'échapper à la toute-puissance de Bill Gates ou de Steve Jobs -, ils sont aussi, grâce à l'exploration des failles informatiques, à l'origine de la sécurisation des achats en ligne. Beaucoup n'ont qu'un bac en poche mais les services secrets et les responsables politiques se disputent leurs faveurs...

À contre-courant des idées reçues, ce film raconte la génération hackers, entrée dans l'arène politique et médiatique à l'occasion du débat sur Hadopi. by lavieapreslavie Nov 24

Related: