background preloader

Matrice BCG

Matrice BCG
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La matrice BCG (Boston Consulting Group, fin des années 1960) est un outil d'analyse utilisé en stratégie d'entreprise qui permet de justifier des choix d'allocation de ressources entre les différentes activités d'une entreprise diversifiée, présente sur plusieurs domaines d'activité stratégique (DAS en français, SBU - Strategic Business Unit - en anglais). Cet outil est utilisé par extension en marketing pour évaluer l'équilibre du portefeuille de produits d'une entreprise, mais ce n'est pas sa fonction initiale. Matrice BCG Construction de la matrice BCG[modifier | modifier le code] La matrice BCG permet de positionner chacun des DAS de l'entreprise selon deux axes : ce que rapporte chaque DAS, mesuré par sa part de marché relative, c'est-à-dire la part de marché du DAS divisée par celle du leader sur le même marché (ou par rapport au numéro 2 sur le marché si l'entreprise est elle-même leader). La matrice BCG repose sur trois hypothèses : Related:  Other templates to help ideas generation

Diagramme bête à cornes > Sciences de l'ingénieur - TCT > Cours: l'analyse fonctionnelle > Diagramme bête à cornes Introduction: le besoin au quel répond un produit est décrit par l'analyse fonctionnelle à l'aide du diagramme bête à cornes. Pour réaliser un produit de qualité (qui respecte les critères de qualité d'un produit), l'entreprise industrielle doit d'après l'étape1 du cycle de vie saisir le besoin et le valider. Pour valider un besoin on cherche les éléments qui poussent le besoin à exister et les éléments qui poussent le besoin à disparaître ou à évoluer. Sommaire du chapitre Diagramme bête à cornes: Qualité d'un produit: Validation du besoin:

Matrice McKinsey Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Matrice de McKinsey Matrice de McKinsey Améliorée Il s'agit d'une matrice de décision stratégique, développée par le cabinet de conseil McKinsey & Company, où chaque DAS (Domaine d'activité stratégique) est analysé à partir de deux dimensions : l’attrait du marché et la position concurrentielle. L’attrait du marché dépend de sa taille, de sa croissance, de sa rentabilité, des barrières à l’entrée, de l’intensité de la concurrence, du développement des technologies… La position concurrentielle (les atouts de l'entreprise) dépend de la part de marché de l’entreprise, de l’évolution de cette part de marché, la qualité des produits vendus, la fidélité des clients, la structure des couts… Explication du graphe[modifier | modifier le code] La zone bleue correspond au cas où l’attrait du secteur et les compétences de l’entreprise sont importants. Les flèches représentent la position attendue de chaque DAS à moyen terme (3-5ans).

Cinq forces de Porter Les cinq forces de Porter. Le modèle des « cinq forces de Porter » a été élaboré en 1979 par le professeur de stratégie Michael Porter. Il considère que la notion de concurrence doit être élargie. Au sein d'une industrie, un « concurrent » désigne tout intervenant économique susceptible de réduire la capacité des firmes en présence à générer du profit[1]. Selon Porter, cinq forces déterminent la structure concurrentielle d'une industrie de biens ou de services : le pouvoir de négociation des clients,le pouvoir de négociation des fournisseurs,la menace des produits ou services de substitution,la menace d'entrants potentiels sur le marché,l'intensité de la rivalité entre les concurrents. Description[modifier | modifier le code] Pouvoir de négociation des clients[modifier | modifier le code] Leur influence sur le prix et les conditions de vente (délais de paiement, services ) détermine la rentabilité du marché. Les clients disposent d'un pouvoir de négociation élevé quand :

Diagramme pieuvre > Sciences de l'ingénieur - TCT > Cours: l'analyse fonctionnelle >Diagramme des interactions Introduction: L’analyse fonctionnelle permet d’utiliser ou d’améliorer ou de créer un produit. L’analyse fonctionnelle est une démarche qui consiste à chercher, ordonner, caractériser les fonctions d’un produit ; L'analyse fonctionnelle, à l'aide du diagramme des interactions (appelé aussi diagramme pieuvre) permet de chercher et ordonner les fonctions de service d'un produit. Une fonction d'un produit est une action réalisée par un produit pour répondre au besoin de l'utilisateur. Sommaire du chapitre Les fonctions de service: Diagrammes des interactions: Exemple: diagramme des interactions d’une Porte automatique Liste des fonctions de service: Le cahier des charges fonctionnel: Caractérisation des fonctions de service: Ce sont les critères pour évaluer la manière dont une fonction de service est réalisée. Critères d’appréciation Flexibilité La classe de flexibilité est répartie en 4 catégories: Rôle du CdCF

Matrice ADL Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La matrice ADL, matrice de Arthur D. Little est une matrice de gestion de portefeuille. Cette matrice se base sur deux variables: • L’attrait du DAS: Dimension fondée sur les phases du cycle de vie avec l’intégration du taux de croissance du secteur (pour mesurer les besoins financiers des activités) • La position concurrentielle: Dimension qui permet d’apprécier qualitativement les positions des concurrents. Enjeux de la matrice ADL[modifier | modifier le code] Démarche d'utilisation de la matrice ADL[modifier | modifier le code] 4 groupes se dégagent de cette matrice : - le développement naturel : l'entreprise occupe une position de leader sur un marché en croissance. - le développement sélectif : l'entreprise occupe une position de challenger sur un marché qui ne croît plus. - la réorientation : l'entreprise occupe une position défavorable sur un marché en croissance. - l'abandon : l'entreprise est en difficulté sur un marché qui ne croît plus.

Etude de cas marketing Oboulo.com vous propose de nombreuses études de cas marketing, rédigées par des étudiants, des professeurs ou des professionnels, et toutes relues par notre comité d'expert, garantie qualité ! N'hésitez pas à utiliser notre moteur de recherche pour trouver l'étude qu'il vous faut. Une étude de cas marketing consiste à vous mettre en situation en analysant un marché, un produit ou une entreprise, afin de présenter votre étude comme un rapport convaincant destiné à votre hiérarchie, proposant des recommandations d'actions. D'une manière générale, la qualité de votre étude de cas dépendra de sa clarté et de sa cohérence, de la qualité de l'analyse, de votre capacité à prendre des décisions, à les justifier et à convaincre. Une étude de cas marketing comporte cinq étapes principales : l'analyse externe et interne, suivie d'un diagnostic l'annonce de la problématique la définition des objectifs le choix d'une stratégie le marketing mix (produit, prix, place, promotion) La problématique :

Pyramide de Maslow Pyramide des besoins Théorie de Maslow[modifier | modifier le code] Présentation générale[modifier | modifier le code] C'est en 1970, dans la deuxième édition de son ouvrage Motivation and Personality, qu'apparaît l'exposé le plus complet de sa théorie de la motivation : la hiérarchie des besoins. Recherchant ce qui se cache derrière ces motivations, il met au jour cinq (groupes de) besoins fondamentaux : les besoins physiologiques, les besoins de sécurité, les besoins d'appartenance et d'amour, les besoins d'estime et le besoin d'accomplissement de soi. Cette taxinomie des besoins est, selon Maslow, universelle. Maslow découvrit par la suite que les besoins s'inscrivaient dans le cadre d'une hiérarchie. Remarque : lorsqu'un besoin précédent n'est plus satisfait, il redevient prioritaire. Relativité et progressivité[modifier | modifier le code] l'émergence soudaine des besoins ;la satisfaction absolue des besoins. Maslow nuançait cette apparente fixité à deux égards.

Benchmarking Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le benchmarking, la référenciation, l'étalonnage ou le parangonnage[1],[2] est une technique de marketing (mercatique) ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d'organisation des autres entreprises afin de s'en inspirer et d'en tirer le meilleur. C'est un processus continu de recherche, d'analyse comparative, d'adaptation et d'implantation des meilleures pratiques pour améliorer la performance des processus dans une organisation. Un benchmark est un indicateur chiffré de performance dans un domaine donné (qualité, productivité, rapidité et délais, etc.) tiré de l'observation des résultats de l'entreprise qui a réussi le mieux dans ce domaine. Technique stratégique des entreprises[modifier | modifier le code] La mise en place du benchmarking dans l’entreprise prend en moyenne de quatre à six mois. Ce tableau illustre les quatre différents types de benchmarking : A) Planification D) Action

Mix-marketing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le marketing mix (parfois traduit par plan de marchéage ou politique de marchéage) désigne dans le cadre d'une entreprise ou d'une marque l'ensemble cohérent de décisions relatives aux 4 volets que sont : politique de produit, politique de prix, politique de distribution et de communication[1]. Les quatre politiques : une répartition arbitraire de l'analyse du marché Enjeux du mix marketing[modifier | modifier le code] Le marketing mix est un mode de répartition d'analyse du marketing. La simplicité de la répartition est un point important à respecter à des fins d'intégration du marketing au sein de sciences de l'organisation (management) et plus particulièrement des sciences économiques. La distinction de la stratégie marketing et celle plus globale de l'entreprise peut aussi enfin être considérée comme une cause de la répartition en 4 parties du marketing mix. Etapes du mix marketing[modifier | modifier le code] Certains[Qui ?]

Taxonomie de Bloom Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d'acquisition des connaissances[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3]. Description[modifier | modifier le code] La taxonomie organise l'information de façon hiérarchique, de la simple restitution de faits jusqu'à la manipulation complexe des concepts, qui est souvent mise en œuvre par les facultés cognitives dites supérieures[4]. Composition[modifier | modifier le code] La taxonomie des objectifs éducationnels selon Bloom. Elle peut être résumée en six niveaux, chaque niveau supérieur englobant les niveaux précédents. Révision[modifier | modifier le code] Ainsi en 2001 une taxonomie révisée de Bloom a été proposée par plusieurs auteurs dont Lorin W. Taxonomie de van Hiele

Related: