background preloader

Foxes Jumping on my Trampoline

Foxes Jumping on my Trampoline
Related:  Animaux rigolosjean254

Zebra jump par Laurent Baheux | Une image, une histoire - Les photographes racontent leurs images Voici la petite histoire de l’image la plus inattendue qu’il m’a été donné de prendre en Afrique. Ambiance : Cratère du Ngorongoro – Nord Tanzanie – Mai 2007. En cette fin de matinée, nous commençons notre descente au paradis. Une fois n'est pas coutume : pour pouvoir jouir de ce véritable éden terrestre, il faut commencer par descendre dans la caldeira. Il est 11h du matin. La brume s’est levée, le ciel est clément et la lumière douce au cœur de la caldeira. Il ne fait pas encore trop chaud. Rien à signaler excepté un jeune zébron gentiment excité qui cabriole autour des adultes. L'œil amusé, je le suis à travers l’objectif lorsqu’il grimpe soudainement sur un talus et se retrouve juste derrière sa mère. En une vingtaine d’années à parcourir les pistes au milieu de la vie sauvage, il n’a jamais vu ça. Un comportement inédit que l’on ne peut expliquer que par le jeu. Je n’aurais bien sûr jamais osé imaginer faire cette photo, capturer cet instant si incroyable.

Despinoy - bêtises de cambrai, confiserie despinoy, fabrication artisanale bonbon spécialité du nord La Confiserie Despinoy née au début des années 1800 a retrouvé un nouvel essort sous la houlette de René CAMPION lors de sa reprise en 1972. La bêtise de Cambrai, est le fruit d'une belle erreur d'un confiseur. Cette spécialité fait partie de ces bonbons à la menthe aux vertus digestives incontestables. Selon la légende officielle, ce bonbon serait né au XIXème siècle d'une erreur de l'apprenti confiseur qui aurait mal dosé sucre et menthe et aurait insufflé de l'air dans la pâte par inadvertance. La réprimande et la faute commise traitées de "bêtise" furent au final un véritable succès. Son histoire est longue, et il a fallu une quarantaine d'années pour qu'un concurrent vienne débaucher le mitron de Jules Despinoy, qui confia le secret de fabrication à son nouvel employeur. La maison DESPINOY est une des plus anciennes confiseries de la ville. Elle s'étend aujourd'hui sur les locaux de Fontaine Notre Dame ( près de Cambrai ) qu'il est possible de visiter.

Cute Overload :D L’histoire de la source | Eau de Quézac L’époque celtique : Ce sont les Celtes qui semblent avoir véritablement développé le culte des eaux à Quézac. Vers 500 ans avant Jésus-Christ des villages s’implantent au bord du Tarn et des druides auraient consacré les vertus de cette eau minérale sortant bouillonnante entre les rochers et la vallée. L’époque gallo-romaine : Vers 50 avant Jésus-Christ, un légionnaire de Jules César dénommé Hispanus, fonde le village d’Ispagnac auquel il donne son nom. L’époque médiévale : Au Moyen Age, Jacques Deleuze découvre en labourant son champ, une statue de la Vierge en bois noir. L’époque moderne : La première référence écrite concernant la source (des ordonnances de médecins de Mende prescrivant des cures d’eau de Quézac) date du début du XVIIIème siècle. L’époque de la révolution industrielle : Au milieu du XIXème siècle, le docteur Commandré, atteint d’une maladie apparentée au Choléra, est soigné à l’eau de Quézac. L’époque contemporaine :

Il faut sauver les animaux moches! C'est un matin clair et ensoleillé au National Zoo de Washington. Un jeune léopard, perché sur un tronc, surveille ses frères et sœurs qui flemmardent au soleil. Un éléphant d'Asie se promène de son train de sénateur. De gros animaux, séduisants et charismatiques, sont ce qui poussent les visiteurs à payer leur entrée. publicité Les animaux moches méritent, eux aussi, d'être sauvés. Les léopards, éléphants et pandas font tous partie du programme de reproduction en captivité du National Zoo et ils sont assez représentatifs de ce genre d'initiatives de conservation. Un lycaon / Michael Gäbler via Wikimedia Commons Selon un rapport de 2011, les zoos n'hébergent environ qu'un quart des espèces d'oiseaux du monde, 12% des reptiles et un ridicule 4% des amphibiens. Les représentants de la mignoncité: un bébé singe, un lionceau et des bébés tigres jouent au Guaipo Manchurian Tiger Park à Shenyang, le 1er mai 2013. Une tendance équivalente se retrouve chez les oiseaux. Sarah Zielinski

QUEZAC® Reconnue par l’Académie de Médecine depuis 1901, l’eau minérale QUEZAC® prend sa source entre les Cévennes et les Grands Causses. Saine et naturelle, elle accompagne parfaitement les repas familiaux du quotidien, de génération en génération. Au cours d’un parcours souterrain long d’une quarantaine d’années, l’eau de QUEZAC®, filtrée par les strates karstiques et schisteuses, s’enrichit de sels minéraux. Au contact du gaz carbonique d’origine magmatique, l’eau se charge de milliers de petites bulles. L’eau de QUEZAC® serpente au creux des veines d’une rivière souterraine et profonde. Finement pétillante et légèrement salée, elle accompagne idéalement vos repas et vous désaltère agréablement tout au long de la journée. Saine et naturelle, elle accompagne parfaitement les repas familiaux du quotidien, de génération en génération.

EAU MINERALE GAZEUSE DE QUEZAC LOZERE Quézac est une Eau Minérale Naturellement Gazeuse, déferrisée et regazéifiée avec son propre gaz. « Il se murmure de bouche à oreille que les myriades de bulles miraculeuses de l'Eau de Quézac apportent gaité et Longue Vie à quiconque la boit. » C’est un environnement exceptionnel, naturellement protégé depuis des siècles, qui confère à l'Eau de Quézac toute son authenticité. Cette eau au goût agréable, naturellement gazeuse et riche en sels minéraux et oligo-éléments est également réputée pour son action bienfaisante sur l'estomac. Les recherches archéologiques faites au XIXe siècle ont montré que la source était utilisée depuis l'époque celte. Une stèle gallo-romaine a confirmé l'occupation du site depuis deux mille ans. La première utilisation commerciale de l'eau de Quézac sous la marque "Diva" commence en 1901 et dure jusqu'en 1931. Construite en 1994, l'usine d'Ispagnac exploite la source de Quézac avec plus d'une cinquantaine de salariésà l'année.

Quézac (Lozère) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Quézac. La commune de Quézac appartient à la communauté de communes des Gorges du Tarn et des Grands Causses dont le siège est situé à Sainte-Enimie. Cette communauté a été fondée en 2002 et regroupe cinq communes des Gorges du Tarn, centrées autour de Sainte-Enimie. Le village appartient au canton de Sainte-Enimie. En 2012, la commune comptait 347 habitants. Histogramme de l'évolution démographique Une des résurgences de la source de l'eau minérale de Quézac. Ancien bâtiment de captage de l'eau de Quézac dans le parc de la source. Les recherches archéologiques faites au XIXe siècle ont montré que la source était utilisée depuis l'époque celte. Au XVIIe siècle, l'eau de Quézac commence à faire l'objet d'une attention médicale. La première utilisation commerciale de l'eau de Quézac sous la marque « Diva » commence en 1901 et dure jusqu'en 1931. Sur les autres projets Wikimedia : Liste des communes de la Lozère

SOURCE DE QUÉZAC - Gorges du Tarn - OFFICE DE TOURISME CÉVENNES - GORGES DU TARN - GRANDS CAUSSES - LOZERE Version imprimable Coordonnées Village, 48320 QUÉZACTéléphone : 33 (0)4 66 45 47 15 Courriel : smemqi@wanadoo.frSite : www.eaudequezac.com Ouvert du 16/06/2014 au 12/09/2014 Réservation obligatoire Du lundi au vendredi : 9h - 12h et 14h - 17h. Fermé les jours fériés et les ponts. Description La visite vous emmène du village de Quézac à l’usine d’embouteillage à la découverte de l’histoire de la source en traversant les temps géologique et historique, la petite et la grande histoire de ce petit coin de Lozère. Tarifs 2014 Adulte : 4,00 € Enfant (10 à 18 ans) et étudiant : 2,00€ Gratuit pour les moins de 10 ans Groupe : 2,00 € (minimum 10) Localisation

Related: