background preloader

STMG- SdG - De l'individu à l'acteur - Cas Bonfruit

STMG- SdG - De l'individu à l'acteur - Cas Bonfruit
Related:  Thème 1 De l'individu à l'acteurQ2 Activité humaine, charge ou ressource

Thème : DE L'INDIVIDU A L'ACTEUR - stmg De l’individu à l’acteur.. Présentation Michel VIGNOLLES et Fabienne KEROULAS Deux questions de gestion assez simples et pourtant ambitieuses. 1ère question comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Les caractéristiques des individus, leurs relations et leurs modes d’action. 2ème question : l’activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l’organisation ? - Lien entre emploi et productivité, individu charge et production. Présentation d’axes de travail sur la 2ème question : (Dans une première partie on a démontré comment on est passé de l’individu à l’acteur de l’organisation) L’objectif de ce thème est de montrer aux élèves que l’activité humaine constitue à la fois pour l’organisation : - une ressource qu’il faut préserver, évaluer et rétribuer - une charge qu’il faut évaluer et maîtriser Forte transversalité en droit et management -> question de la progression parallèle ? I. 1. L’activité humaine : de quel travail parle-t-on ? Pourquoi évaluer ? 2. 3.

Microsoft prend en compte l'humain dans l'organisation du travail Extrait du livre « L'humain dans l'entreprise, un capital à préserver » de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles) Extrait du compte-rendu d'un entretien avec Yves Grandmontagne, le DRH de Microsoft France. Crédits photo : Zigazou 76 / Flickr Le siège de Microsoft à Issy-Les-Moulineaux. Des locaux différenciants et compétitifs : la création du Campus d'Issy-Les-Moulineaux (...) La visite du "Campus" Microsoft d'Issy-les-Moulineaux Le nomadisme et le travail à domicile (...) Interview vidéo de Yves Grandmontagne, DRH de Microsoft France (janvier 2012) Le stress et la santé Sur la prévention du stress, ils ont mis en place un système d’observatoire de la santé au travail qui permet justement d’être toujours en vigilance sur la santé pour alerter les managers en très forte proximité avec la médecine au travail. (...) L’intrusion de la technologie dans la vie privée Qui est Yves Grandmontagne ? Crédits photo : Editions Eyrolles Titre : L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver

Textile : les Français soucieux de l'étiquette ? L’effondrement en avril du Rana Plaza, immeuble d’usines textile au Bangladesh, a ouvert les yeux d’une partie d’entre nous sur les conditions de travail de ceux qui fabriquent nos vêtements. 1.132 morts pour de nouveaux réflexes chez les consommateurs ? Enquête de Marie Viennot, en lien avec un Magazine de la rédaction tourné à Dhaka et complétée par vos réactions. "Made in Bangladesh", c’est l’étiquette qui monte en flèche. Loin derrière la Chine, mais aujourd’hui deuxième fournisseur de la France, le Bangladesh était l’un des pays les plus pauvres du monde. Aujourd’hui, il l’est moins, grâce au textile. Mais le choc du Rana Plaza va peut-être changer la donne. Les ONG mobilisées sur les conditions de travail dans l’industrie textile ont immédiatement fait circuler une pétition pour exiger des marques et des acheteurs qu’ils signent un accord sur la sécurité des bâtiments et les normes incendies. Nous n’appelons pas à boycotter, mais à interpeller les marques

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG L'individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l'organisation par les relations formelles et informelles qu'il établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant non seulement à affirmer son individualité mais également à s'inscrire dans l'action collective. C'est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations. 1. La personnalité Il s'agit de l'ensemble des caractéristiques spécifiques d'un individu. Les émotions On distingue six émotions de base : la peur, la joie, le dégoût, la colère, la surprise et la tristesse. La perception La perception est le processus par lequel l'individu interprète et donne une signification aux sensations ressenties par l'intermédiaire de ses cinq sens (la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher). Le lien entre attitude et comportement L'attitude est la prédisposition à réagir à une situation donnée. 2. 3. 4. 5. À retenir

Comment évaluer les compétences du personnel ? Créez des fiches individuelles d'aptitudes (FIA) De préférence conçue à l'aide des "Fiches de fonction", les "Fiches individuelles d'aptitudes" doivent présenter les valeurs, compétences, aptitudes et connaissances générales de chaque métier. Les valeurs indispensables pour progresser dans l'entreprise (esprit d'équipe, respect des consignes ordinaires : 5S, charte des clients...). Les compétences métiers, c'est-à-dire les aptitudes techniques et savoir-faire indispensable (savoir accueillir et diriger les clients vers le bon interlocuteur et/ou mettre à jour des informations sur la base de données des stocks et encours...). Les aptitudes personnelles nécessaires pour accomplir les missions et tâches liées au poste de travail (discrétion, savoir dire non...). Les connaissances générales, non indispensables à l'exécution des tâches et missions liées au poste, que possède le salarié (maîtrise de logiciels, pratique de langue étrangère, etc.). Faites estimer les aptitudes réelles

How to Read Someone’s Mind | Reading someone's mind Reading someone’s mind through telepathy has a long and legendary history. But if you want to have this ability too, you may have to rethink what mind reading is. If you envision closing your eyes and having someone from across a stage project their thoughts into yours, so that you can “hear what they’re thinking,” you are out of luck. People claim to be able to do this but they don’t teach their methods to anyone. Cold Reading is actually a set of techniques developed to give the appearance of reading someone’s mind. Sounds pretty cool, huh? The next step is to profile your subject. You may know next to nothing about the person in front of you, and you don’t need to—they will give you the secrets about themselves without realizing they are, if you ask questions about them in such a way that they appear to be statements. telepathy Most of the time, your subjects will supply more information than necessary from these question-statements.

économie-gestion - LGT - lindividu, acteur au sein des « Grandes Galeries » La réussite d'une entreprise dépend de la motivation de ses salariés qui est elle-même fonction du comportement des dirigeants et des relations de travail qui s'établissent. Une organisation doit, en effet, être dirigée pour être performante. Comment l'individu, par sa personnalité, contribue à développer des phénomènes relationnels qui s'inscrivent dans le fonctionnement de l'organisation ? ETAPE 1 : L'introduction de M LEPETIT aux Nouvelles Galeries 1/ Situation :Le contexte et les acteurs Projection du 1er extrait de film : « prise de fonctions de M. Travail individuel sur le questionnement Mise en commun et tableau à compléter 2/ l'arrivée de Monsieur Lepetit « aux grandes galeries » Projection du 2èmer extrait de film : « l'arrivée de Monsieur Lepetit » ETAPE 2 : l'affirmation de son identité au sein du groupe Les interactions de l'individu avec son environnement professionnel 3/ Le recrutement Projection du 3èmer extrait de film : « L'entretien de recrutement » 5/ Le défilé de mode

L’ergonomie, la prévention et l’amélioration des conditions de travail - Ergonoa - Cabinet conseil en ergonomie Une des obligations légales du chef d’entreprise est de préserver la santé et la sécurité de ses salariés. Une des solutions envisageables est la prévention. Qu’il s’agisse de prévention des risques professionnels, d’un projet de bien-être au travail ou encore de sensibilisation aux bonnes pratiques, une entreprise qui s’engage dans des actions de prévention est toujours un bon investissement. La prévention et l’amélioration des conditions de travail sont intimement liées. Que peut apporter une politique de prévention et d’amélioration des conditions de travail ? S’engager dans une telle démarche est bénéfique à tout point de vue. Pour les salariés et leurs représentants : Pour l’entreprise : Les enjeux de la prévention et de l’amélioration des conditions de travail sont donc nombreux ! Ergonoa propose de vous accompagner dans cette démarche.

Avons-nous encore besoin de managers ? Avant, les managers étaient fort utiles. Ils déclinaient la stratégie en termes de prévisions. Ils s’assuraient que ce qui était prévu était bien effectué. Ils s’arrangeaient avec leurs collaborateurs pour trouver des aménagements acceptables par tous. Aujourd’hui, ces pratiques s’estompent. L’évolution des pratiques pourraient faire croire que nous n’avons plus besoin de managers alors que des enjeux tels que compétitivité, performance et innovation devraient renforcer leurs rôles.

Observatoire des Discriminations L’Observatoire des discriminations a développé des tests de mesure des stéréotypes qui s’inspirent méthodologiquement des tests d’association implicite (IAT tests) . Il est possible de passer des tests de démonstration destinés au grand public sur le site internet nord américain. Il nous a semblé important de mesurer les stéréotypes dans des domaines essentiels pour la vie professionnelle. En effet, lors d’un recrutement, d’une évaluation de la performance ou encore lors d’une décision de promotion il faut se demander quels sont les stéréotypes susceptibles d’influencer les jugements portés sur certains groupes d’individus. Nous avons retenus pour la quasi totalité de nos tests deux grands types de stéréotypes : ceux qui concernent les caractéristiques supposés d’un individu dans le domaine social (sincérité, sociabilité, tolérance, honnêteté, etc.) et ceux qui relèvent des qualités ou défauts intellectuels (intelligence, sérieux, ténacité, etc.) . Greenwald, A.

6. Salaire, coût du travail Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût. La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse.

Tribune | La Qualité de Vie au Travail, une solution aux risques psychosociaux ? Après la sur-médiatisation de suicides dans de grands groupes français au début des années 2010, la notion de risques psychosociaux a pris une réelle dimension dans le monde du travail. S’il est délicat d’établir un lien formel entre les conditions de travail et ces actes, réalisés parfois dans l’enceinte même de l’établissement, des interrogations sur la qualité de vie au travail se posent véritablement. Stress, harcèlement moral, violences, agressions, burn-out, sont autant de notions définissant les risques psychosociaux et dont les salariés s’estiment de plus en plus victimes. Aujourd’hui quel est le cadre juridique de ces risques psychosociaux au travail ? L’obligation de protéger la santé physique et morale des salariés Une stratégie de défense face à la judiciarisation des risques psychosociaux De leurs côtés, les salariés et organisations syndicales s’appuient ainsi de plus en plus sur cette législation pour faire reconnaître tous ces nouveaux maux du monde du travail.

Related: