background preloader

Comment fonctionnent les systèmes de santé dans le monde, par Martine Bulard

Comment fonctionnent les systèmes de santé dans le monde, par Martine Bulard
De l’Amérique à l’Asie, de l’Afrique à l’Europe, pas un pays n’échappe au grand vent de la réforme des systèmes de santé. A priori, il y aurait toutes les raisons de s’en réjouir. Au vu des besoins encore en friche et des pandémies toujours à l’œuvre, le statu quo est en effet impossible. Alors que les Etats-Unis, champions du privé, ou la Chine, qui l’a expérimenté avec la vigueur des nouveaux convertis, essaient de limiter la logique marchande pour établir une couverture universelle, les pays riches se fixent comme objectif principal de réduire le rôle de l’Etat et les dépenses mutualisées. Au deuxième rang mondial pour leurs dépenses de santé (15,3 % du produit intérieur brut en 2007), les Etats-Unis passent au... trentième pour l’espérance de vie « en bonne santé » (69 ans). L’idée de protection sociale a fait son apparition au XIXe siècle, avec la généralisation de la révolution industrielle et la naissance des grandes concentrations ouvrières. Vous êtes abonné(e) ? Related:  ST2Sdisparités nord sud

Le statut de recruté local Des profils très variés Les recrutés locaux peuvent être de nationalité française ou étrangère, titulaires ou non titulaires, et occupent des postes divers : enseignants, emplois administratifs, postes de personnels ouvriers et de services. Pour exercer dans ce cadre, un titulaire de la fonction publique doit préalablement avoir demandé à son administration d’origine une mise en disponibilité. Dans le cas où il est recruté dans un établissement partenaire (ni EGD, ni conventionné avec l'AEFE) ou dans un établissement conventionné implanté aux États-Unis, il pourra bénéficier d'un détachement direct du ministère de l'Éducation nationale, ce qui lui garantira la poursuite de sa carrière de fonctionnaire. Des personnels au cœur du dispositif éducatif L’AEFE propose aux recrutés locaux un ensemble d’actions de formation afin de faciliter l’exercice de leur profession. Le recruté local qui remplit les conditions peut s’inscrire aux concours de l’Éducation nationale.

Combler le fossé en une génération – Comment faire? imprimer ::Version PDF [pdf 48kb] Quelles sont les conclusions de la Commission? On constate d’importants écarts sanitaires, étroitement liés à la position sociale à l’intérieur même des pays. Ainsi, à Glasgow, l’espérance de vie à la naissance pour les hommes est-elle de 54 ans dans le quartier de Calton et de 82 ans dans celui de Lenzie, distants de quelques kilomètres à peine. Les inégalités sanitaires sont le fruit des circonstances dans lesquelles les gens grandissent, vivent, travaillent et vieillissent et des systèmes mis en place pour faire face à la maladie. En outre, les conditions dans lesquelles les gens vivent et meurent sont déterminées par des forces politiques, sociales et économiques. Quelles sont les recommandations de la Commission? La Commission a formulé principalement les trois recommandations suivantes: 1. Comment atteindre ces objectifs? 1. L’équité dès le départ Un environnement salubre pour une population en bonne santé Protection sociale tout au long de l’existence

article La maîtrise des maladies infectieuses Avec Gérard Orth et Philippe Sansonetti, de l’Académie des sciences "La maîtrise des maladies infectieuses, un défi de santé publique, une ambition médico-scientifique " tel était le titre du rapport dont Philippe Sansonetti et Gérard Orth ont assumé la direction. Faut-il craindre une mutation du virus de la grippe aviaire ? Les maladies infectieuses et parasitaires représentent chaque année, 15 millions de morts, soit 26,3 % des décès causés par des maladies. Par émergence, il faut également inclure les maladies infectieuses "classiques" qui mutent pour apparaître sous des formes nouvelles et plus sévères. Enfin, 15 à 25 % des cancers sont causés par des agents infectieux. En savoir plus sur : - Gérard Orth -(...) © Canal Académie - Tous droits réservés (moyenne de 3,0 pour un total de 1 vote) Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission, devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. Déjà abonné ?

Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé) Programmes et Docs d'accompagnement En l’occurence "à Paris" dans l’exemple cité est bien un COI. La distinction essentielle est : complémént de verbe ou complément de phrase, le second étant facultatif et déplaçable. Or, "à Paris" est un complément de phrase dans "tous les dimanches je cours dix kilomètres à Paris" (si je le supprime, j’ai une phrase correcte), mais pas dans "j’habite à Paris" ou "je vais à Paris" où la suppression n’a pa les mêmes conséquences . Les verbes "courir", "aller", et "habiter" n’ont pas les mêmes constructions et par aillleurs la notion de lieu est une notion sémantique qui n’a pas la rigueur requise pour rendre compte des phénomènes de syntaxe. Pourquoi pas alors introduire un CC de mesure, de longueur... pour "dix kilomètres" dans la phrase précédente ? Alors oui, je sais, ça bouscule un peu les représentations mais ce n’est pas bien grave puisqu’elles étaient "fausses".

Dépenses de santé et mortalité infantile dans le monde, par Cécile Marin (Le Monde diplomatique, janvier 2014) Cinq milliards de personnes dans le monde ne disposent pas d’une protection sociale efficace. Dans les pays en développement, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour réclamer une couverture sanitaire universelle (CSU). Alors que l’ONU s’apprête à redéfinir les Objectifs du millénaire pour le développement pour 2015, de nombreuses (...) Dans un XXIe siècle marqué par un creusement vertigineux des inégalités, l’accès aux soins constitue un enjeu majeur de la lutte contre la pauvreté et pour la cohésion sociale. Chaque année, cent cinquante (...)

Inégalités sociales de santé Cette rubrique ne constitue pas une revue systématisée de la littérature. Les documents qui y sont rassemblés n’ont pas fait l’objet d’une sélection selon les critères de qualité habituels de ce type de revue de littérature. Les données présentées ici sont issues de travaux utilisés par des groupes d’experts dans le cadre de rapports nationaux ou internationaux. Elles restent de la responsabilité des instances ou rédacteurs dont elles émanent. Pour toute information complémentaire, il conviendra de contacter directement leur source. Cet espace d’information a pour objectif de mettre à disposition des professionnels de terrain travaillant dans le champ des missions de l’Inpes les principales connaissances et repères sur les inégalités sociales de santé. La question des inégalités sociales de santé est un enjeu central de santé publique. Bonne lecture

Nous ne sommes pas tous égaux face à l'obésité Publié le 23-05-2013 - Mis à jour le 02-09-2013 Lien entre obésité et précarité Les enfants d’ouvriers ont 3,6 fois plus de risque d’être obèses que les enfants de médecins ou d’avocats. C’est ce que révèle la dernière enquête réalisée auprès d’enfants de cinq et six ans, dans les écoles maternelles françaises. Bonnes nouvelles et bons plans Aujourd’hui, l’obésité concerne 4 % des enfants français et ce pourcentage est en baisse « grâce aux campagnes d’information dans les écoles » précise Nina Schmidt. Elise Bernind Les ressources utilisables en SMS - Sciences et Technologie de la Santé et du Social • À la une Le Concours de Unes "Faites la Une !" propose aux élèves de la maternelle au lycée, de réaliser la Une d’un journal virtuel, en une journée, à partir d’une sélection des dépêches du jour choisies par le Clemi de l’académie de Poitiers sur le site de l’AFP - Les Unes primées par le jury académique. Les Unes primées par le jury académique. La Fête de la science est une opération nationale du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Mathématiques Les Olympiades de mathématiques permettent d’aborder autrement des problèmes mathématiques et de souligner le lien entre les mathématiques et les autres sciences. • Parmi les dernières publications Documentation Un clin d’œil à la semaine de la presse en image ! Présentation de lyclic.fr, plateforme libre, de création et de partage pour l’éducation. Lettres HG LP Dix - sept oeuvres résumées afin de vous aider à trouver des lectures accessibles pour les élèves de CAP. Recherche de partenariat - "Éducation au patrimoine"

Inégalités de revenus, par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique, janvier 1996) En 1998, les pays en voie de développement représentaient 4,5 milliards d’habitants et enregistraient un produit national brut (PNB) total de 5 700 milliards de dollars ; les pays de l’OCDE représentaient une population 4 fois moindre (1,1 milliard d’habitants) et un PNB total quatre fois plus important (23 000 milliards de dollars). En l’absence d’une croissance soutenue et durable des pays en voie de développement, et au regard de leur croissance démographique, les écarts populations/richesses devraient s’agrandir entre les pays. Les projections estiment que la population des pays en voie de développement atteindra 5,7 milliards d’habitants en 2015, contre 1,190 milliard pour les pays de l’OCDE. Sources : Historiens et géographes, n° 329 ; Images économiques du monde 1995-96, Sedes, Paris, 1995 ; Rapport mondial sur le développement humain 2000, PNUD.

Mortalité maternelle La grande majorité des femmes qui meurent des complications d’une grossesse ou d’un accouchement sont pauvres et issues des pays en développement. Dans certains pays d'Europe occidentale, une femme sur 25 000 meurt au cours de la grossesse ou de l'accouchement. Par comparaison, en Afrique sub-saharienne, le risque de mortalité maternelle est de 1 sur 26, et peut atteindre 1 sur 7 dans certains pays. Dans les pays riches, un nombre disproportionné de femmes touchées viennent de milieux marginalisés ou défavorisés. Violations des droits fondamentaux des femmes et des mères • Accès aux soinsLa présence de personnel qualifié lors de l’accouchement et les soins obstétricaux d'urgence sont essentiels pour réduire la mortalité maternelle. • Accès à la contraception et aux informations relatives au contrôle des naissancesQuelque 200 millions de femmes dans le monde ne peuvent pas encore bénéficier de méthodes de planning familial et de contraception sûres, efficaces et choisies par elles.

Related: