background preloader

Ces aliments qui regonflent le moral

Ces aliments qui regonflent le moral
Déprime saisonnière, fatigue chronique, stress… Et s’il suffisait de bousculer un peu nos habitudes alimentaires pour regonfler notre moral ? Exit les plats préparés, le café sans modération et le pain à tous les repas. Place au chocolat, au parmesan et aux noix du Brésil ! Les secrets de l’alimentation du bonheur avec William Grosselin, naturopathe, nutritionniste et militant de la bonne humeur. Anne-Laure Vaineau Sommaire Du poisson gras et des huiles végétales contre le blues saisonnier Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng) et les huiles végétales (olive, tournesol, lin, noix…) regorgent d’Omega 3. Le conseil de William Grosselin : « Optez pour la vinaigrette du bonheur, composée d’¼ d’huile d’olive, ¼ d’huile de lin, ¼ d’huile de tournesol et d’¼ d’huile de pépins de raisin. » Des noix du Brésil pour prévenir la déprime Quel est le point commun entre une tomate, un grain d’orge et des rognons ? Du chocolat et des graines contre le stress

http://www.psychologies.com/Nutrition/Equilibre/Alimentation-equilibree/Articles-et-Dossiers/Ces-aliments-qui-regonflent-le-moral

Related:  Alternative / compléments aux antidépresseurAlimentation pour aller mieuxNutrition - Articles - A trier

Des acides aminés pour lutter contre la dépression Le tryptophane est un acide aminé qui est dit « essentiel ». L'organisme ne pouvant le synthétiser tout seul, nous devons absolument l’apporter par le biais de l’alimentation. Une fois absorbé, cet acide aminé est transformé en une substance au nom un peu barbare : le 5-hydroxytryptophane, que nous nommerons ici 5-HTP pour plus de simplicité. Ensuite, dans l’organisme, ce 5-HTP est transformé en sérotonine, une sorte de messager chimique de la bonne humeur qui permet la transmission des informations d’un neurone à un autre.

Acupuncture et diététique Selon les principes de la diététique énergétique chinoise, chaque aliment possède une nature, une saveur et un méridien destinataire. La nature de l'aliment représente l'effet que l'aliment aura sur la température du corps, après son ingestion. Les natures des aliments sont: le froid, le frais, le chaud, le tiède, le neutre. La saveur de l'aliment représente l'impact particulier qu'aura l'aliment dans l'organisme. Les saveurs des aliments sont: l'acide, l'amer, le doux, le piquant, le salé, l'insipide, l'astringent. Le régime anti-déprime Une alimentation riche en fruits, légumes, pauvre en charcuteries, produits sucrés et transformés réduit le risque de dépression sévère. Un régime sain peut prévenir la dépression. C’est le principal résultat d’une étude finlandaise présentée dans le cadre d’une thèse en épidémiologie nutritionnelle. La question du lien entre dépression et régime alimentaire a souvent été soulevée.

Alimentation et système immunitaire © Jupiter Infections ORL, digestives, pulmonaires… Malgré nos défenses naturelles, il arrive que nous résistions mal aux agressions et que nous tombions malades. Cette vulnérabilité, le nutrithérapeute Jean-Paul Curtay l’explique en trois points : nous sommes trop fatigués, nous manquons de certains nutriments clés et enfin, nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux. Le syndrome entéropsychologique (Gut and Psychology Syndrome) Ce syndrome se trouve à la croisée des fonctions digestives et cérébrales. Cette appellation a été créée en 2004 par le Dr Natasha Campbell-McBride, Neurologue et Nutritionniste, après avoir travaillé avec des centaines d'enfants et d'adultes atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques telles que troubles du spectre autistique, déficit d'attention avec ou sans hyperactivité, schizophrénie, dyslexie, dyspraxie, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, trouble bipolaire et autres problèmes d'ordre neuropsychologique et psychiatrique. La lecture de l'ouvrage Le syndrome entéropsychologique permettra de mieux comprendre ce syndrome, son étiologie ainsi que ses modalités de traitement par un protocole nutritionnel adapté.

Les champignons hallucinogènes, remèdes contre la dépression ? Des scientifiques l'affirment : la psilocybine, la substance active des "champignons magiques" ou "champis", peut aider les personnes dépressives. Des champignons hallucinogènes. Crédits : AFP/Evert-Jan Daniels. La première enquête, publiée le 23 janvier, dans Proceedings of the National Sciences – la revue de l'Académie nationale des sciences états-unienne – a été menée par David Nutt et Robin Carhart-Harris, de la prestigieuse université londonienne, the Imperial College of Science, Technology and Medicine.

Acupuncture pour dépression La médecine chinoise identifie plusieurs types de dépression et l'acupuncture peut amener des résultats concrets, notamment une amélioration de la concentration, un meilleur sommeil, plus d'énergie, moins d'anxiété, un meilleur appétit et un humeur plus stable. La pharmacopée chinoise dispose de grands atouts pour soigner la dépression. Par exemple, la formule Xiao Yao San est particulièrement indiquée pour traiter la surpression du Foie, qui est le type de dépression le plus répandu. Les changements alimentaires peuvent parfois être nécessaires dans le traitement de la dépression. Il s'agira alors privilégier des aliments dont les propriétés énergétiques sont: De nature neutre et de saveur légèrement amèreDe saveur douce et sucréeDe nature fraîche et de saveur salée

Le Top 15 des aliments santé et longévité ! Envie de vous faire du bien ? Pour votre santé et votre forme, voici la liste des 15 aliments à consommer régulièrement, voire quotidiennement pour certains, pour vivre centenaire… Ces 15 aliments peuvent être qualifiés « d’alicaments ». Aliment santé 1 : l’ail L’ail a des propriétés antibactériennes liées à un composé nommé allicine qui lui donne son odeur caractéristique.

Les comportements violents sont liés à des carences nutritionnelles Traduit par NOTDes carences en vitamines A, D, K, B1, B3, B6, B12, en acide folique, et en minéraux comme l'iode, le potassium, le fer, le magnésium, le zinc, le chrome et le manganèse peuvent toutes contribuer à l'instabilité mentale et aux comportements violents, selon un rapport publié dans un article du numéro de printemps 2013 de Wise Traditions, le journal de la Fondation Weston A. Price. L'article de Sylvia Onusic, PhD, CNS, LDN, « Comportements violents : une solution évidente« , tente de comprendre l'augmentation des comportements violents en Amérique, en particulier chez les adolescents. Pour Onusic : « Nous pouvons reprocher aux médias et aux familles recomposées d'être à l'origine de la violence, mais le fait est qu'un grand nombre d'américains, se nourrissant principalement d'aliments transformés dévitalisés, souffrent de malnutrition.

Related:  anniedurrive