background preloader

Ces aliments qui regonflent le moral

Ces aliments qui regonflent le moral
Déprime saisonnière, fatigue chronique, stress… Et s’il suffisait de bousculer un peu nos habitudes alimentaires pour regonfler notre moral ? Exit les plats préparés, le café sans modération et le pain à tous les repas. Place au chocolat, au parmesan et aux noix du Brésil ! Anne-Laure Vaineau Sommaire Du poisson gras et des huiles végétales contre le blues saisonnier Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng) et les huiles végétales (olive, tournesol, lin, noix…) regorgent d’Omega 3. Le conseil de William Grosselin : « Optez pour la vinaigrette du bonheur, composée d’¼ d’huile d’olive, ¼ d’huile de lin, ¼ d’huile de tournesol et d’¼ d’huile de pépins de raisin. » Des noix du Brésil pour prévenir la déprime Quel est le point commun entre une tomate, un grain d’orge et des rognons ? Le conseil de William Grosselin : « Une seule noix du Brésil procure 100 % de l’apport quotidien nécessaire en sélénium. Du chocolat et des graines contre le stress Related:  Alimentation pour aller mieuxAlternative / compléments aux antidépresseur

Immuno-nutrition - Alimentation et système immunitaire © Jupiter Infections ORL, digestives, pulmonaires… Malgré nos défenses naturelles, il arrive que nous résistions mal aux agressions et que nous tombions malades. Cette vulnérabilité, le nutrithérapeute Jean-Paul Curtay l’explique en trois points : nous sommes trop fatigués, nous manquons de certains nutriments clés et enfin, nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux. Grâce à l’immuno-nutrition, il nous explique comment renforcer notre immunité en commençant par optimiser notre alimentation. Anne-Laure Vaineau Du magnésium pour prévenir notre vulnérabilité La magnésium joue un rôle fondamental de « grand équilibreur » face au stress de tous ordres (thermique, chimique ou psychologique). Où le trouver ? D’abord dans les eaux minéralisées (autour de 100 mg par litre). Du zinc pour booster nos anticorps Le zinc est le minéral le plus important pour les défenses anti-infectieuses. De la vitamine D pour ses atouts préventifs Où la trouver ?

Le syndrome entéropsychologique (Gut and Psychology Syndrome) Ce syndrome se trouve à la croisée des fonctions digestives et cérébrales. Cette appellation a été créée en 2004 par le Dr Natasha Campbell-McBride, Neurologue et Nutritionniste, après avoir travaillé avec des centaines d'enfants et d'adultes atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques telles que troubles du spectre autistique, déficit d'attention avec ou sans hyperactivité, schizophrénie, dyslexie, dyspraxie, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, trouble bipolaire et autres problèmes d'ordre neuropsychologique et psychiatrique. La lecture de l'ouvrage Le syndrome entéropsychologique permettra de mieux comprendre ce syndrome, son étiologie ainsi que ses modalités de traitement par un protocole nutritionnel adapté. Une vue d'ensemble du syndrome. D'un point de vue clinique, ces pathologies se superposent bien souvent, et tel enfant atteint d'un trouble envahissant du développement pourra être également hyperactif et dyspraxique. Mais ce n'est pas tout.

Des acides aminés pour lutter contre la dépression Le tryptophane est un acide aminé qui est dit « essentiel ». L'organisme ne pouvant le synthétiser tout seul, nous devons absolument l’apporter par le biais de l’alimentation. Une fois absorbé, cet acide aminé est transformé en une substance au nom un peu barbare : le 5-hydroxytryptophane, que nous nommerons ici 5-HTP pour plus de simplicité. Ensuite, dans l’organisme, ce 5-HTP est transformé en sérotonine, une sorte de messager chimique de la bonne humeur qui permet la transmission des informations d’un neurone à un autre. Pour augmenter un taux de sérotonine un peu bas, il faut donc soit apporter du tryptophane, soit le précurseur direct de cette substance : le 5-HTP. Naturellement, vous pouvez trouver du tryptophane dans les aliments qui apportent des protéines comme la viande, la volaille, le poisson, les produits laitiers, les légumineuses et les noix. Pour être sûre d’avoir un maximum de résultats, il suffit parfois de court-circuiter une étape. (1) Shaw K, Turner J, Del Mar C.

Trier, jeter, donner, troquer, revendre : 25 sites pour réussir ses rangements de printemps Image : mackapar.blogspot.fr Côté météo, le nord de la France a encore tout d’un glaçon géant. Mais si j’en crois mon calendrier, le printemps est bientôt là et il est temps de penser à ranger sa maison et à effectuer un grand ménage de circonstance, n’est-ce pas ? Voilà quelques astuces et quelques sites pour procéder au mieux. L’art du désencombrement Image: John Golden C’est souvent insidieux et on ne s’en rend pas toujours compte: la façon dont nous accumulons des affaires et des choses embarrasse non seulement notre espace de vie, mais aussi notre tête. Oui mais voilà, c’est un art de bien ranger et de savoir faire le tri, jeter, recycler, donner, revendre, stocker… De manière générale, il est conseillé de s’y mettre au fur et à mesure, surtout lorsqu’on a du mal à se séparer des affaires. Sur le blog Maman s’organise, on vous conseille de vous organiser selon les effets attendus à court terme : Ensuite, posez-vous les questions suivantes à chaque objet que vous saisissez.

"Ces aliments qui rendent heureux": oui, le bonheur passe par l’assiette - LCI Viande rouge probablement cancérogène, excès de sucre, danger du gluten…Les effets néfastes d’une certaine alimentation sont régulièrement passés au crible par les scientifiques. A contre-pied de cette tendance, Marie-Laure Grézaud, journaliste santé, et Bernard Fontanille, médecin urgentiste, révèlent dans leur ouvrage - à paraître ce jeudi 2 juin - les aliments qui rendent heureux. Car oui, certains font du bien au moral. Les auteurs ont répondu aux questions de metronews. D’où est venue l’idée de cet ouvrage ? Marie-Laure Grézaud : On parle beaucoup des dangers de l’alimentation mais pas assez de ses bienfaits. Consommer certains aliments peut-il VRAIMENT nous rendre heureux ? Comment ces aliments peuvent apporter du bonheur ? Y a-t-il des aliments qui rendent malheureux ? *Les neurotransmetteurs permettent aux neurones de communiquer entre eux et de transmettre des messages aux autres cellules de l’organisme, les émotions comprises.

guérir les troubles digestifs - Ces aliments qui nous soignent Brûlures d’estomac, constipation, diarrhée… si nos troubles digestifs ne sont pas toujours d’origine alimentaire, bien choisir ce que nous mangeons reste un moyen efficace de renverser la tendance. À mettre au menu Contre la constipation : des fibres, qui favorisent le transit intestinal et ont des propriétés légèrement laxatives. On les trouve dans les fruits (abricot, ananas, banane bien mûre…), les légumes (asperge, aubergine, artichaut, endive, courge, potiron…) ou encore les légumineuses (haricot blanc, pois chiche, lentilles…). Contre la diarrhée : des fruits riches en pectine (figue, pomme, coing, banane pas trop mûre…) qui, à l’inverse des fibres, ralentissent le transit. Pour prendre soin de ses os Contrairement aux idées reçues, il n’est pas judicieux de tout miser sur les produits laitiers pour s’assurer des os costauds. À mettre au menu Pour apaiser les douleurs articulaires Pour les oméga 3 : avocat, colza, soja, crabe, crevette, noix Mars 2011

Vitamines hydrosolubles et vitamines liposolubles Advitae: Un guide compréhensif sur les vitamines. Les vitamines et leur importance Les vitamines sont des molécules organiques essentielles à la vie et aux fonctions vitales de l'organisme. Les doses de vitamines nécessaires au bon fonctionnement du corps sont souvent très faibles, voire infinitésimales. Des rôles complémentaires Chacune des vitamines a ses propres fonctions et joue un ou plusieurs rôles spécifiques dans l'organisme. Par exemple, certaines vitamines auraient des fonctions protectrices et de détoxification. De plus, on retrouve parmi elles de puissants antioxydants si utiles pour nous protéger contre le stress oxydatif et les radicaux libres. Il faut comprendre aussi que comme les vitamines, les minéraux et les nutriments majeurs agissent souvent en synergie, en se complétant, une carence dans une seule vitamine peut parfois dégénérer à une multitude de symptômes associés habituellement à d'autres nutriments. Des besoins accrus pour les temps modernes Conclusion Voir aussi:

Les champignons hallucinogènes, remèdes contre la dépression ? Des scientifiques l'affirment : la psilocybine, la substance active des "champignons magiques" ou "champis", peut aider les personnes dépressives. Des champignons hallucinogènes. Crédits : AFP/Evert-Jan Daniels. La première enquête, publiée le 23 janvier, dans Proceedings of the National Sciences – la revue de l'Académie nationale des sciences états-unienne – a été menée par David Nutt et Robin Carhart-Harris, de la prestigieuse université londonienne, the Imperial College of Science, Technology and Medicine. Une deuxième étude, qui sera publiée le 26 janvier dans le British Journal of Psychiatry, a été conduite par les mêmes chercheurs sur une dizaine de sujets. Un traitement complémentaire Présentée comme un traitement secondaire, la psilocybine peut présenter des "bénéfices durables" après une seule prise, en comparaison avec les antidépresseurs, qui doivent être pris quotidiennement et qui comportent de nombreux effets secondaires, a précisé M. Une nouvelle étude au Royaume-Uni

L'énergie à eau | Les Nouvelles de l'Innovation Utiliser une calculatrice écologique à eau ou une horloge à énergie hydrique ? Y avez-vous seulement déjà pensé? Employer l’eau comme énergie, cela ne parait-il pas un peu fou ? Non, car l’eau est une source d’énergie que l’on peut tout autant comparer à l’air ou au soleil. L’énergie à eau, également appelée énergie hydroélectrique est une énergie renouvelable, tout comme l’énergie éolienne ou l’énergie solaire. Les petits objets d’énergie à eau séduisent de plus en plus, surtout dans un contexte éthique où l’environnement est au cœur de toutes les priorités. Ce nouveau système d’énergie à eau a l’avantage d’éviter la pollution pour l’environnement ou encore de jeter des déchets toxiques. Dans la même thématique :

Related: