background preloader

Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte
Permaculture = Culture permanenteDéterminer l'emplacement de la butte, soit :- la longueur orientée Est/Ouest , - perpendiculairement à la pente à flanc de colline. Délimiter ses dimensions, soit largeur 1,20 m x Longueur au choix + un couloir de 20 cm de chaque côté (cf. schéma). Préparer la surface enarrachant l'herbe et en la mettant à sécher enl'étalant à proximité (ne pas mettre en tas pour éviter une fermentation). Bêcher l'herbe rase restante, en prenant soin de récupérer au maximum la terre en motte autour des racines. Greliner la parcelle sur la largeur de la butte + les deux couloirs Nord et Sud ; répéter l'opération jusqu'à atteindre la longueur désirée. Avec la bêche et/ou le râteau commencer à rabattre la terre des couloirs vers l'intérieur pour former une pyramide, sur toute la longueur, en s'efforçant d'émietter toujours la terre ; enlever cailloux, racines, etc... Si vous ne semez ou ne plantez pas tout de suite : Semer et planter : Entretien de la butte : Quelques liens :

http://www.le-projet-olduvai.com/t1840-notes-de-cours-d-initiation-a-la-permaculture-sur-butte

Related:  culture sur buttesPermaculturePermacultureJardinage

Les légumes perpétuels Les légumes perpétuels Les légumes perpétuels sont des variétés de légumes généralement vivaces et rustiques : ils résistent aussi bien aux canicules de l'été qu'aux rigueurs de l'hiver. Elles survivent très bien dans leur milieu naturel, et donc ne nécessitent souvent aucun arrosage, désherbage, semis, labourage, butage ...

Semis en pleine terre et permaculture ? Le mo­dèle du jar­din en per­ma­cul­ture cherche à tous prix à s’éloigner de ce­lui de la bonne vieille planche de terre nue, ga­douilleuse et sté­rile du po­ta­ger tra­di­tion­nel. Mais com­ment fait-on des se­mis sous dix ou vingt cen­ti­mètres de paillage ? Pour les grosses graines, pas de pro­blème : un trou dans le paillage, un pe­tit pois, un ha­ri­cot, un grain de maïs, une graine de courge, et ça fi­nira par pas­ser. Permaculture: tous savoir sur les plantations Par le Passeur. Second volet de l’article consacré à la permaculture, et plus particulièrement la culture en buttes, voici quelques indications pratiques concernant les cultures les plus répandues. Par rapport au premier article, on précisera qu’une fois la butte réalisée, un apport local adapté à la culture plantée peut être réalisé dans les couches de surface, de même qu’un paillis abondant. Les notions d’arrosage indiquées ici concernent des cultures traditionnelles en terre.

buttes Je n’ai pas énormément posté ces derniers temps, je m’en excuse mais cette année fut riche et beaucoup moins tranquille que je ne l’avais espéré cru! Pris dans pas mal de projets de formations, de designs et d’accompagnements divers, j’ai dû choisir les priorités. Aujourd’hui il pleut et je suis coincé par un lumbago détestable, il me paraît donc judicieux d’en profiter pour faire le point sur l’avancée des divers fronts de ce qui sera d’ici 3 ans je l’espère un bel exemple de système permacole adaptée à la châtaigneraie cantalienne. En préambule, je me permets de présenter le nom du lieu : les Escuroux. Joli nom, dont j’ai trouvé 4 origines distinctes : Le Jardin Croq’Plantes, Croq’Santé – Curgy (71) Jardin de 5500 m2, créée en 2012 au lieu-dit Vergoncey à Curgy. Il met en œuvre les techniques de la permaculture avec des buttes paillées. L’objectif est de se passer de labour, de désherbage, d’engrais et de fongicide même bio. Il s’agit d’un jardin pédagogique et conservatoire mais aussi d’un jardin productif de fruits, fleurs, plantes aromatiques et légumes.

Permaculture et transition : une seule limite, notre imagination Dans un squat conventionné du 19e arrondissement de Paris, une centaine de personnes se sont réunies quelques jours avant la rentrée pour rencontrer Robyn Francis, pionnière de la permaculture. Souvent considérée comme à l’origine du mouvement des villes en transition, la permaculture aborde l’agriculture, le recyclage des eaux et des déchets et l’organisation des sociétés de façon globale et alternative. Les liens entre chaque élément d’un système sont examinés et réfléchis afin d’être intégrés au mieux dans un système global. Les initiatives communautaires locales qui émergent proposent des solutions durables et locales pour faire face aux défis de la modernité.

Créer des buttes de permaculture La permaculture est une culture sur butte. Pour créer vos buttes, il vous faut juste un bout de terrain, un double-mètre, un cordeau, une bêche et... de l'huile de bras ! Dans le cas ci-dessus, on a créé la butte au fur et à mesure, en la chargeant de compost, much, déchets verts,... La permaculture chez Patricia Gramme Patricia et Daniel ont démarré un potager l’année passée. Les légumes poussent en ligne dans un sol non biné. Les herbes indésirables restent en place ; elles permettent de couvrir le sol en permanence et de le protéger ainsi de la sécheresse et de l’excès d’humidité. Cette méthode de culture porte un nom : la permaculture. Patricia a suivi de nombreux stages chez Josiane et Gilbert Cardon de la Fraternité ouvrière à Mouscron. C’est chez eux qu’elle a pu parfaire ses connaissances.

créer un jardin bio -jardinage biologique Certaines plantes ont un pouvoir répulsif contre certains insectes, d'autres les attirent sans que cela leur soit néfaste pensez à en planter dans vos différents massifs ou votre potager. Une liste de ces végétaux sera bientôt insérée dans cette page. On sait que des végétaux en bonne santé supporteront mieux les maladies et les attaques d'insectes. Jardin Potager sur buttes Le jardin potager sur butte : comment faire ? Afin d’optimiser la culture potagère nombreux sont ceux ayant opter pour la culture sur buttes. Dès le Moyen-âge, la culture sur buttes existait et prenait la forme de carrés cultivés. 05juin12 : la salade qui narguait la limace Cette petite lettre traite de la limace.Quand on parle de limace, le sang du jardinier se glace ! Je ne vous parlerai pas des pièges à bière, du ferramol, ni de la cendre de bois, pas plus du piochage ou du travail du sol. Je tairai la chasse nocturne ou diurne, que la lune luise ou se cache. Je passerai sous silence les purins divers, y compris de limaces.Toutes ces méthodes ont leur charme et leur petit mérite. Mais toutes ces façons de faire ont en commun un inconvénient : elle demande du temps, de la surveillance, de la vigilance, parfois de l'argent. Et elles obéissent à la logique de la LUTTE.

Voir le sujet - amendement pou terre acide En effet si tu n'en ai pas propriétaire, cela ne vaut pas d'invertir dans le travail de la terre pour lui donner une bonne structure. Par contre s'il n'y a pas trop d'herbes a fort pivot ou rhyzome genre gentianes, pissenlit, chientdent etc ... passe plusieurs fois au rotavator à plusieurs semaines d'intervalle le sol n'étant pas tétrempé. La matière organique sera bonne et bien décomposée pour la saiso de culture. Si tu es sur 1000m d'altitude ! je te souhaite bonne chance.

Related:  PermacultureJardinage