background preloader

Un service d'impression 3D qui transforme les dessins d'enfants en objets matériels

Un service d'impression 3D qui transforme les dessins d'enfants en objets matériels
Un éditeur catalan vient de lancer un nouveau service qui devrait plaire aux familles : le rendu et l’impression 3D de dessins d’enfants. Avec l’internet des objets et l’économie du partage, le marché potentiel autour de l’impression 3D est certainement la Next Big Thing des années à venir dans l’économie numérique. Une économie plus seulement numérique puisqu’il s’agit ici de « rematérialiser » des objets à partir de données immatérielles, autrement dit de transformer des pixels en atomes[1]. De nombreux services se sont déjà créés autour de ce marché naissant et prometteur, parmi lesquels on peut citer le français Sculpteo, qui vient de recevoir le Prix Best Innovation au CES 2013 pour son application mobile de création 3D. Un autre éditeur, catalan celui-ci, basé à Barcelone, vient de lancer un nouveau service qui devrait plaire aux familles : le rendu et l’impression 3D de dessins d’enfants. Voir le site CrayonCreatures (source)

L'impression 3D à base de métal liquide [Vidéo] Un nouveau procédé d’impression 3D fait son apparition. Celui-ci utilise du métal liquide à température ambiante. L’actualité et l’activité autour de l’impression 3D est tellement dense qu’on a de nouveaux éléments presque tous les jours. Cet alliage particulier permet à ce métal d’être à l’état liquide lorsqu’il est à température ambiante. Une des premières applications de ce nouveau genre d’impression 3D pourrait être en rapport avec les composants électroniques. « La fine couche d’oxyde à la surface du métal permet la formation de structures stables mécaniquement et assez solides pour résister à la gravité et à la force exercée par le liquide contre la surface.« . Attention tout de même, une couche solide est effectivement créée mais l’intérieur des ‘gouttes’ reste bel et bien liquide. Beaucoup de médias s’emballent autour de ce projet en déclarant que c’est un ‘premier pas vers le Terminator T-1000″. (source)

Un nouveau joueur dans le monde du mindmapping Dans le langage courant, la magie désigne ce qui arrive sans que nous comprenions pourquoi. "Comme par magie", les choses arrivent. La magie réfère aussi, et d'abord, au surnaturel. De Merlin et du Génie de la lampe à Gandalf et bien sûr à Harry Potter, les magiciens peuplent les contes et la littérature. Mais la magie, c'est aussi la tromperie, l'illusion : les magiciens de spectacles sont plus couramment appelés des "illusionnistes". Dans cette acceptation, faire référence à la magie revient à nous piéger - gentiment lorsqu'il s'agit d'un spectacle, et parce qu'il s'agit d'un spectacle - ou, plus grave, nous considérer comme des benêts placés devant des phénomènes trop complexes pour nos esprits limités. En matière d'illusion, nul n'a attendu le numérique pour nous faire rêver. Illusion, convocation du surnaturel, roublardise ou innovation qui dépasse l'entendement : toutes les acceptations de la "magie" liée au numérique figurent dans ce dossier.

Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques Sommaire Qu’est que le transhumanisme ? Passage de l’homme au posthumain. État de l’art : aujourd’hui ou en est on ? Qui sont les acteurs du transhumanisme? Innovation très controversée : extrait des arguments des partis Qu’est ce que le transhumanisme ? Dans cette partie je m’attacherais à définir la notion de transhumanisme pour pouvoir ensuite m’intéresser aux problématiques liées à l’intégration du numérique dans le corps humain. « Le transhumanisme est une classe de philosophies ayant pour but de nous guider vers une condition posthumaine. Les transhumanistes s’engagent dans des approches interdisciplinaires pour comprendre et évaluer les possibilités de dépasser les limitations biologiques. Il existe plusieurs sous catégories de courant de pensées dans le transhumanisme. (Schéma de Marc Roux, président de l’association française de transhumanisme, Passage de l’homme au post humain. Sources:

Le storytelling transmedia réinvente le marketing digital C’est une évidence, nous entrons dans une nouvelle ère où le marketing et le contenu deviennent indivisibles. Le modèle traditionnel qui a animé durant de longues décennies nos entreprises est aujourd’hui vecteur de saturation. Il est par ailleurs de moins en moins pertinent à l’heure de la fragmentation des médias et des audiences. Cette désynchronisation C’est une évidence, nous entrons dans une nouvelle ère où le marketing et le contenu deviennent indivisibles. Le modèle traditionnel qui a animé durant de longues décennies nos entreprises est aujourd’hui vecteur de saturation. Cette désynchronisation de nos modes de consommation des contenus doit-être perçue comme un atout, à condition de passer du stade de la déclinaison (crossmedia) à celui de la narration (transmedia). Cette nouvelle forme d’écriture interactive ne date pas d’aujourd’hui puisque Henri Jenkins a été le premier universitaire a s’y intéresser il y a plus de dix ans.

Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté Bienvenue dans votre futur. Un futur proche, très proche. Que vous avez le pouvoir de façonner... ou de laisser entre d’autres mains. Voici le premier billet d’une série consacrée à un courant de pensée technophile qui a déjà beaucoup fait parler de lui, j’ai nommé le transhumanisme. Vous connaissez sûrement les mythes de la pierre philosophale, de la fontaine de Jouvence, du Saint Graal, de Prométhée, d’Icare. Intelligence artificielle, robotique, nanotechnologies : la science progresse, inexorablement. A quand des implants, directement dans le cerveau, qui nous permettront de mieux voir, de surfer sur internet par l’esprit, sans smartphone ou sans Google Glass ? “Humain +” Kezako, le transhumanisme ? En s’appuyant sur les progrès de la science, nous modifierons notre corps et notre esprit, décuplerons nos sens et notre intelligence, et deviendrons des “Humains +”. Certes, ça peut vous sembler fantaisiste, ou utopique. Fusionner avec la machine L’ère de la Singularité Parler des risques

Un plan de développement des usages du numérique pour le CUCS de Chambéry Métropole. | le fil des idées Chambéry Métropole a décidé de réaliser un état des lieux participatif des usages du numérique dans les quartiers de la politique de la ville de son agglomération. Cet état des lieux doit aboutir à la conception et la mise en œuvre d’un plan de développement des usages du numérique permettant une cohérence d’intervention sur l’ensemble du territoire. La métropole a fait appel à la m@ison de Grigny qui a décidé de me confier une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Trois phases sont prévues: Un état des lieux participatif permettant également le recueil de propositions pour répondre aux attentes et aux problématiques soulevées.La mise en place de projets pilotes sur les thématique éducation, insertion et participation.L’élaboration et la validation d’un plan de développement des usages du numérique . Cela se fera dans le cadre d’une démarche participative permettant de s’appuyer sur les réalités vécues par les populations et les acteurs du CUCS d’agglomération.

Dossier : Où trouver de la musique ? I. Pourquoi chercher de la musique sur internet ? Pour répondre à cette question on peut se poser une autre question : Où trouver de la musique en dehors d’internet ? A part quelques exceptions à Paris, la plupart des disquaires indépendants ont disparus. Les supermarchés ont très peu de choix. Cependant il reste des solutions intéressantes : le marché de l’occasion, acheter les albums lors des concerts à des prix plus abordables ou encore moins onéreux les emprunter à des médiathèques. Si malgré cela tant de personnes cherchent de la musique sur internet, c’est : a. A l’heure actuelle, par exemple, le développement de la musique libre est tel qu’il est impossible de suivre l’intégralité des œuvres qui sont publiées. b. - Soit en raison de la disparition du support, il n’y a plus de coût de diffusion, plus de coût de fabrication, juste éventuellement un coup de création. c. d. Une bonne façon de se prémunir des singles qui pourraient permettent d’écouler des albums bâclés. II. III. a. b.

Comment améliorer la diffusion de sa veille ? Compte-rendu de la matinée ADBS Le secteur "Veille et Recherche sur Internet" de l'ADBS a organisé le 6 décembre dernier, en collaboration avec le secteur Santé, une matinée sur le thème "Comment améliorer la diffusion de sa veille ?". Cette matinée était le prolongement logique de celle qui s'était intéressée en mai dernier à la phase amont de la veille, à savoir le choix de la plateforme – voir "Veille : outils gratuits vs plateformes payantes. Confrontation des usages à l'ADBS". Centrée sur les retours d'expérience d'adhérents de l'ADBS, cette manifestation a permis à cinq professionnels de l'information, appartenant à des domaines et des organismes très différents (Veolia Environnement, TF1, Total, FLA Consultants et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Haute-Savoie...), d'expliquer leur démarche et les outils qu'ils avaient choisis pour diffuser et capitaliser les résultats de leur veille. Le compte-rendu détaillé des différentes interventions vient d'être publié dans la lettre Netsources n°101.

Biographie de Vera Moukhina Scrumblr. Un tableau blanc collaboratif Scrumblr est un site qui vous offre la possibilité de créer un tableau blanc collaboratif. Scrumblr permet d’afficher sur un tableau blanc virtuel des notes sous la forme de Post-it de toutes les couleurs. Les créateurs de ce service ont joué la simplicité au moment de choisir un environnement graphique pour leur Webapplication. L’interface de Scrumblr ressemble à un tableau blanc. Scrumblr vous demande de donner un nom à votre tableau. Une liste des participants s’affiche en bas à droite du tableau. Vous pouvez tester Scrumblr ici sur le web.

Related: