background preloader

Philippe Meirieu : Va-t-on vraiment refonder l’École française en 2013 ?

Philippe Meirieu : Va-t-on vraiment refonder l’École française en 2013 ?
"Il ne faut pas bouder notre plaisir. Il (le projet de loi d'orientation) constitue une vraie bouffée d’oxygène pour un système au bord de l’asphyxie", affirme Philippe Meirieu. Mais "en réalité, la « refondation / concertation / loi d’orientation » n’est pas encore au rendez-vous. Avec le triptyque « refondation / concertation / loi d’orientation », le gouvernement et le ministre de l’Éducation nationale disposaient d’une démarche particulièrement prometteuse pour l’éducation française dans son ensemble et l’école en particulier. « Ne boudons pas notre plaisir ! Car il était temps, en effet ! C’est dire si un nouvel élan s’avérait nécessaire ! Pour autant, à regarder les choses de plus près et tout en reconnaissant l’importance de ces avancées, la démarche de « refondation / concertation / loi d’orientation » ne répond pas encore à l’immense espérance qu’elle a suscitée. « Refondation » ou « réparations » Mais la « refondation » décidément, n’est pas au rendez-vous. Related:  innovation pédagogique

La Chronique de Lyonel Kaufmann : Enseigner la littératie historique Sur le site canadien THEN/HIER [1], Stéphane Lévesque s’interroge et nous interroge concernant l’impératif pour les élèves de savoir lire et comprendre l’information transmise par les médias sociaux sous la forme de contenus numériques textuels et multimédias. On peut associer ce travail à d’autres éléments de l’histoire et de son enseignement à l’ère digitale. [2] Communément appelée «littéracie», celle-ci implique en histoire de développer les habiletés à lire, à écrire et à penser l’histoire de manière critique. «En dépit des performances remarquables des jeunes dans les évaluations standardisées en lecture et en écriture (voir notamment les résultats de l’OQRE), il n’y a pas de véritables indicateurs de progrès en ce qui a trait aux compétences des élèves à lire, à écrire et à penser de façon critique en histoire. Une partie du problème réside dans la part importante accordée à l’acquisition de connaissances historiques factuelles. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 1. 2. 3. Notes

Actualités : Une évaluation qui fait débat ! Par Antoine Maurice On n’arrête plus de parler de l’évaluation… pour les uns elle témoigne de la pertinence du cadre disciplinaire commun, du curriculum de formation, quand pour les autres, elle est avant tout contrainte et empêche de répondre à la spécificité et à la singularité des établissements. Une phrase revient régulièrement ! Quelle est la part laissée à l’innovation dans un cycle en classe de terminale !? Pour l’AE-EPS mais également pour le SNEP, l’heure est aux rencontres, afin de faire des propositions sur ce sujet ! Rencontre avec Christian Couturier, au sujet de la publication d’un projet de « manifeste pour l’EPS » Le SNEP veut donner la parole aux enseignants ! Vous venez d’afficher sur votre site un projet de « manifeste pour l’EPS » ? Il y a deux raisons essentielles. Quel est donc le rapport de l’EPS à la « refondation » de l’école ? Souvenons-nous de la situation précédente. Dans votre projet de manifeste, vous parlez du sentiment d’un métier « empêché ». Le site du SNEP

Chap1- commencer un cours Chapitre 1- Où il s’avère possible de commencer un cours Où l’enseignant quotidiennement enchaîne rituellement, machinalement, routinièrement, quatre, cinq, six cours. Monotonie ? Nous avons à commencer un cours, comme avec vous ce chapitre : il nous faut prévoir une préparation spatiale et temporelle que connaît tout enseignant. Il importe en effet que notre activité professionnelle, établie dans un temps et un espace institutionnel, ou penchée sur ces pages, puisse être guidée par une réflexion et se disposer à concevoir déjà : l’utilisation potentielle de ressources, de points d’appui, d’instruments destinés à pallier la surprise bloquante, le vide ou l’imprévu de certaines situations dans les classes, si habituelles dans notre civilisation en pleine mutation comme dans nos mœurs ou celles des chers adolescents. Smoking or no smoking ? Intéressons-nous à la réalisation de ces deux films proposés il y a quelques années par Alain Resnais Commençons ! Avant même d’entrer

Comment lutter contre le décrochage scolaire C’est une réalité invisible, qu’on ne sait même pas chiffrer correctement. Mais au fil du temps elle acquiert des contours plus nets, des couleurs plus franches. Des couleurs sombres, celles de la désespérance et de la fragmentation sociale. Ce n’est pourtant pas d’aujourd’hui que des gamins s’ennuient tant à l’école qu’ils finissent par en sortir avant l’heure, sans diplôme, après avoir fait enrager leurs profs. Le monde d’aujourd’hui est bien différent et il est sans pitié pour ceux qui n’ont aucun diplôme à présenter. Répondre à cette question n’a rien d’évident. Toute la question alors est de trouver les voies, souvent incertaines et tortueuses, d’un retour, on n’ose dire « à la normale », mais tout simplement à ce qui définit la jeunesse : un élan, une trajectoire – un avenir. C’est le sens du dossier que nous vous présentons. Nous vivons dans une société dont les idéaux proclamés sont la mobilité et l’autonomie. C’est une difficulté que nous avons en commun. Richard Robert

Diversifier en classe entière au collège Résumé : Où le lecteur sera invité à parcourir, en cheminant, des chemins variés, courts ou longs, parfois erratiques, parfois directifs, le vaste monde de la diversification en pédagogie ; où pourtant, il se trouvera confronté à des choix, d’adaptation, de transposition, de pertinence, d’efficience ou encore de congruence, ne pouvant pas tout emporter ; où enfin, il construira pour lui et pour ses collègues, au-delà de la profusion des techniques et des méthodes, des réponses qui font sens, à propos de l’efficacité scolaire et de son propre pouvoir à faire bouger le « monde », c'est-à-dire, d’abord ses élèves. Le conférencier François Muller est consultant, responsable de la mission innovation et expérimentation, dans l’académie de Paris. En hommage et en héritage direct d’André de Peretti qui avait donné une exceptionnelle conférence au Mans-Rouillon le 2 juin 1993 sur le thème Différencier la pédagogie : pourquoi ? Comment ? Sommaire Préambule : diversifier, et vous ? 15- Variété requise

Repères et références statistiques Publication annuelle de la DEPP et de la SD-SIES, Repères et références statistiques réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français. Organisé en douze chapitres et 182 thématiques pour l'édition 2018, RERS apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études. En guise d’introduction, ce chapitre rassemble des données synthétiques de base pour une première approche du système d’enseignement français : organisation, ordres de grandeurs, thématiques liées à l’actualité éducative.Télécharger le chapitre 1 (format pdf) Les écoles, collèges, lycées d’enseignement général et technologique, lycées professionnels et établissements d’enseignement supérieur sont décrits par leur taille, le nombre moyen d’élèves par classe, le secteur public ou privé, l’académie, les modes d’hébergement proposés. 3. Les élèves du premier degré 4. 8. 10. 11. 12. Données publiques à télécharger [ XLS ] 1. 2.

Apprendre avec les Tice en histoire-géographie Les débats autour des usages et des enjeux des TICE à l’école ont tendance aujourd’hui à se recentrer davantage sur les questions d’ordre pédagogique et didactique que sur les approches techniques. A la recherche d’une plus grande efficacité pédagogique, les enseignants, les formateurs, les chercheurs s’interrogent sur la question de la « plus-value » des TICE dans l’acte pédagogique d’enseigner ou d’apprendre. Aussi essentielle et incontournable soit-elle, cette question aboutit tantôt à instrumentaliser les TICE en leur attribuant le pouvoir de changer la pédagogie, tantôt à les réduire à un support quelconque dans le choix des situations et des démarches d’apprentissage. Comme en témoigne l’histoire des techniques, l’outil n’est jamais complètement neutre. Nous proposons de reprendre cette posture en laissant de côté la question rituelle « que faire pour mieux apprendre avec les TIC ? L’histoire-géographie : l’exemple d’une discipline moyennement instrumentée Bibliographie

Les parents face à l’école : implication et stratégies diverses Une certaine tradition républicaine française a longtemps marginalisé le rôle des parents dans l’école. En déposant leurs enfants devant le portail de l’école, les parents s’en remettaient aussi à une institution qui entendait laisser à la porte les affiliations «civiles » des élèves, pour les éduquer dans la culture républicaine commune. Dans cette vision de l’école, l’intervention des parents s’arrêtait peu ou prou là où commençait le travail du professeur. Depuis les années 70, les conceptions ont largement évolué. Deux ouvrages parus ces derniers mois illustrent certains regards possibles à ce titre. Des parents d’élèves qui sont d’abord… des parents ! Sous la direction de Martine Kherroubi, des chercheurs ont analysé plusieurs projets d’implication des parents dans des écoles primaires, projets retenus par la Fondation de France après appel d’offre et sélection (Kherroubi Martine, Garnier Pascale & Monceau Gilles (2008). (1) Ballion, R. (1982). Imprimer ce billet

Images pour accompagner le récit Losange des références et des recours institutionnels Avant d’aborder l’introduction, il peut être opportun de glisser un œil sur le losange qui permet de voir l’étendue des références et des recours, ainsi que la complexité des interactions par lesquelles l’enseignement s’effectue et nous sollicite. Comme on peut le voir sur le schéma proposé ci-dessus, il y a dans la complexité des fonctions de l’enseignement une mise en œuvre coordonnée de didactique disciplinaire et de modes pédagogiques diversifiés qui viennent équilibrer et assurer la régulation des relations entre les savoirs et savoir-faire issus des universités, les attentes et ressources issues de l’environnement et de la société, dans la complexité des responsabilités qui lient l’enseignant et ses élèves. Tableau de repérage des possibilités d'organisation spatiale d'une classe Le carré magique entre innovation et expérimentation Les "mondes" de l'enseignant Processus d'innovation Processus de la compétence selon Le Boterf

Tirer les leçons de l’enquête nationale de victimation et climat scolaire en collège - Victimation-Tirer-les-lecons-de-l-enquete-nationale_197529.pdf La pédagogie Freinet au collège et au lycée Télécharger le texte au format RTF Sommaire Avant-propos Travailler autrement dans les collèges et les lycées aujourd’hui et demain, pourquoi ?- Pour répondre avec efficacité aux exigences institutionnelles- Pour placer l’enfant, l’adolescent au centre de l’apprentissage- Pour se donner le moyen de gérer efficacement l’hétérogénéité des élèves dans une classe- Pour ne pas enfermer l’enfant ou l’adolescent dans une situation d’échec- Pour intégrer des outils, médiateurs d’apprentissages méthodologiques fondamentaux- Pour contribuer à la professionnalisation de la fonction enseignante Et comment répondre à ces questions ? TémoignagesNotesBibliographie « L'enfant n'est, à l'origine, ni un être passif, ni une marionnette, ni une cire molle extraordinairement docile... » Célestin Freinet Avant-propos La Pédagogie Freinet est née et s'est développée à l'école primaire autour des années 1920. Transposer la Pédagogie Freinet du primaire au secondaire n'est pas possible. Pourquoi ? Quelles sont-elles ?

Related: