background preloader

Mindmapping pour formateurs : concevoir un projet de A à Z avec XMind

Mindmapping pour formateurs : concevoir un projet de A à Z avec XMind
Comment concevoir un projet ? Quels outils mettre en place pour le suivi et l’évaluation d’un projet ? Comment rassembler d’un seul coup d’oeil toute l’information sur l’évolution d’un projet en cours ? Le mindmapping et XMind vous offrent les moyens de construire vous-même ces outils. Dans le monde de la formation, comme ailleurs, les acteurs travaillent de plus en plus par projets. Et souvent, des projets qui incluent une bonne dose de partenariat, avec des moyens limités et des publics-cibles très diversifiés. Les projets de formation, comme tout projet, sont donc des systèmes complexes. Les outils visuels – et le mindmapping en particulier – sont très efficaces pour organiser ce type d’information. C’est à partir de ces constats que nous avons mis au point la Formation Mindmapping pour Formateurs en collaboration avec le Loft Coworking Brussels. De la conception au suivi avec un tableau de bord… Tableau de bord du projet de formation Et des outils correspondant à chaque étape ! J'aime : Related:  Mind mapsuivre

Comment choisir mon logiciel de mindmapping ? Il y a en ce moment (mars 2013) plus de 200 logiciels de mindmapping sur le marché. Comment m’y retrouver dans ce foisonnement ? Et comment faire le bon choix parmi ce qu’on me propose ? Voici quelques critères et conseils qui devraient vous aider. (Article mis à jour le 23-03-2013 : nombre de logiciels disponibles sur tout support et plateforme collaborative de MindMaple. Pour les traitements de texte ou les tableurs, le choix n’est pas trop compliqué : quelques standards se sont imposés et ils proposent des fonctionnalités presque semblables. Mais pour les logiciels de mindmapping, la situation se complique : plus de 200 noms s’affichent dans le domaine et vous êtes parfois perplexe devant cette offre pléthorique. Je remercie Pascal Le Rudulier qui m’a donné l’idée de cet article au cours d’un échange sur Linked’In. Des critères objectifs Lorsque vous prévoyez l’achat d’un véhicule, vous tenez compte d’une série de critères objectifs. Critères pour choisir votre logiciel de mindmapping

Développer sa pensée critique avec les cartes argumentaires Les cartes mentales ou mindmaps et les cartes conceptuelles commencent à être connues : elles ont à présent droit de cité dans les écoles, depuis la maternelle jusqu’à l’université. De plus en plus d’entreprises en ont compris l’intérêt et les utilisent tant pour la gestion de projet qu’en tant qu’outils de présentation. Il y a pourtant un type de cartes, appartenant à la pensée visuelle, qui reste largement méconnu dans les pays francophones : la carte argumentaire. Avertissement : une version incomplète de cet article a été publiée ce jeudi 30 janvier par erreur. Je demande aux lecteurs qui ont lu ce brouillon incomplet de bien vouloir m’en excuser… Voici à présent la version achevée de cet article… Une carte qui répond au besoin de structuration du discours Or, cette carte répond pourtant à une série de problèmes auxquels sont confrontés de nombreux jeunes lors de leur parcours scolaire : Comment structurer un écrit ? Où se situe la carte argumentaire dans la pensée visuelle ? J'aime :

Usages du mindmapping papier ou électronique Il y a les partisans du mindmapping manuel, sur papier. Et il y a les tenants du mindmapping électronique. Les uns et les autres aiguisent leurs arguments et campent sur leurs positions. Lequel est le meilleur ? Lequel est le plus utile ? Les deux ont des avantages et des inconvénients. Passons-les un peu en revue… C’est une carte publiée sur Biggerplate par Toni Krasnic, l’auteur de Concise Learning, qui m’a inspiré cet article. C’est vrai que les logiciels de mindmapping offrent des avantages indéniables : j’en suis un utilisateur fervent et quotidien. Mais faut-il jeter le mindmapping papier pour autant ? Non. Comparons les avantages et les inconvénients des deux méthodes (Cliquez sur la carte pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate, la plus grande communauté de mindmappeurs au monde). Votre mindmapping : papier ou logiciel ? Comme je le disais récemment dans l’échange organisé par Signos, les logiciels de mindmapping ont déjà transformé les usages du mindmapping.

Comment gérer la quantité d’informations d’une mindmap ? Comment gérer la quantité colossale d’informations de certaines mindmap ? Difficile, parfois, de conserver un tant soit peu de lisibilité. Et je ne parle même pas des problèmes d’impression. Je vous propose, dans une série d’articles dont voici le premier, d’explorer plusieurs façons de gérer ce problème. L’infobésité nous guette. Les utilisateurs de mindmapping – et moi le premier – vous diront qu’une mindmap permet de transformer l’information en connaissances. Seulement voilà : certaines mindmaps contiennent tant d’informations, qu’elles prennent des proportions phénoménales et deviennent proprement illisibles. Je vous propose donc dans une nouvelle série d’articles, d’explorer avec vous "comment gérer une grande quantité d’informations dans une mindmap". Premier principe : le mot-clé Le premier principe est simple en théorie, mais beaucoup de gens ont semble-t-il du mal à l’appliquer : utilisez des mots-clés ! Mindmap – comment gérer une grande quantité informations Bon travail ;-)

Mindmapping pour l’entreprise : créer une description de fonction Comment créer une description de fonction visuelle ? Un document qui ne soit pas une suite linéaire de tâches décousues les unes des autres ? Le mindmapping, une fois de plus offre une solution élégante qui permet de visualiser l’ensemble des tâches et responsabilités d’un coup d’oeil. Ou de se focaliser sur certaines d’entre elles. La description de fonction, quoi qu’indispensable à la bonne réalisation de la relation contractuelle, est souvent un document fastidieux. Une liste de tâches et responsabilités qui se suivent parfois d’une façon très décousue. Le mind mapping offre à l’entreprise une solution visuelle élégante. J’ai pris un exemple de fonction sur laquelle je travaille actuellement : celle d’une coordinatrice pour une association qui organise des activités parascolaires. Description de fonction : coordinatrices d’activités parascolaires La possibilité de voir toute l’information d’un coup d’œil est précieuse dans ce genre de documents. Marqueurs mis en valeur par XMind

Higher-order logic In mathematics and logic, a higher-order logic is a form of predicate logic that is distinguished from first-order logic by additional quantifiers and a stronger semantics. Higher-order logics with their standard semantics are more expressive, but their model-theoretic properties are less well-behaved than those of first-order logic. Higher-order simple predicate logic[edit] The term "higher-order logic", abbreviated as HOL, is commonly used to mean higher order simple predicate logic. Here "simple" indicates that the underlying type theory is simple, not polymorphic or dependent.[1] There are two possible semantics for HOL. HOL with standard semantics is more expressive than first-order logic. The model-theoretic properties of HOL with standard semantics are also more complex than those of first-order logic. In Henkin semantics, a separate domain is included in each interpretation for each higher-order type. Examples[edit] See also[edit] References[edit] External links[edit]

Gérer l’information : les cartes secondaires et les hyperliens Comment gérer l’information dans les grandes cartes heuristiques ou mindmaps ? Lorsque les cartes contiennent des milliers d’informations, de dizaines de branches distinctes, elles deviennent rapidement illisibles. Aujourd’hui, j’explore avec vous deux moyens de gérer ce flux d’informations : les cartes secondaires et les hyperliens. Quand on dessine une mindmap sur papier, la limite physique du support s’impose à nous. Avec les cartes numériques produites avec des logiciels, la limite est celle de la mémoire de l’ordinateur. Dans l’article d’hier sur Comment gérer la quantité d’information dans une mindmap, je vous ai présenté différentes façons de modifier l’affichage d’une carte pour trier ou filtrer l’information. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir deux moyens permanents de gérer l’information sur une carte : les cartes secondaires et les hyperliens Les cartes secondaires ou filles Description de fonction : coordinatrices d’activités parascolaires Créer une carte secondaire

Uncertainty We are frequently presented with situations wherein a decision must be made when we are uncertain of exactly how to proceed. Uncertainty is a term used in subtly different ways in a number of fields, including philosophy, physics, statistics, economics, finance, insurance, psychology, sociology, engineering, and information science. It applies to predictions of future events, to physical measurements that are already made, or to the unknown. Concepts[edit] Although the terms are used in various ways among the general public, many specialists in decision theory, statistics and other quantitative fields have defined uncertainty, risk, and their measurement as: Uncertainty: The lack of certainty. Knightian uncertainty. There are other taxonomies of uncertainties and decisions that include a broader sense of uncertainty and how it should be approached from an ethics perspective:[4] A taxonomy of uncertainty Uncertainty may be purely a consequence of a lack of knowledge of obtainable facts. .

Une mindmap pour l’évaluation de vos formations Quel outil utiliser pour l’évaluation en fin de formation ? Après 6 heures de formation, vos participants n’en peuvent plus. Leur donner une grille interminable à remplir ne les fait pas bondir de joie. Leur envoyer une évaluation par mail ou par courrier quelques jours plus tard est illusoire : si 10 % d’entre eux répondent, vous avez de la chance ! Que faire ? Tout le monde s’accorde sur le fait qu’il faut évaluer les formations. Les participants ont ainsi l’occasion de s’exprimer. Mais les outils sous forme de grille sont tout sauf amusants à compléter. Vous pouvez opter pour des solutions alternatives. Le côté ludique de la mindmap L’autre solution que je préconise est d’utiliser une mindmap pour ce faire. Benoît, l’un des participants à une formation que je suis en train de donner à des formateurs et acteurs de l’économie sociale m’a envoyé une carte d’évaluation de formation. Mindmap d’évaluation de formation Toutes les dimensions de la formation Et vous ? Vous avez aimé cet article ?

decimation edge mask Question : quelle est la bonne structure d’une mindmap ? Comment être certain que la structure de ma mindmap est la bonne ? C’est une question que les débutants me posent souvent en formation de mindmapping. Et une question qui les préoccupe. Y a-t-il une bonne structure pour ma mindmap ? Quelques éléments de réponse illustrés par une mindmap avec une structure que j’espère pas trop mauvaise… C’est encore arrivé lors des deux derniers ateliers que j’ai animé en Belgique cette semaine et la semaine dernière : immanquablement, un ou une participant(e) me pose LA question. Cette question infernale, la voici : "comment trouver LA bonne structure de ma carte ? Et immanquablement, je sens que ma réponse ne les satisfait qu’à moitié… Et encore. Pourtant, si insatisfaisante qu’elle paraisse, cette réponse me paraît la seule vraie : la bonne structure, c’est celle qui vous parle ! Réponse de Normand ? Pas du tout ! Information, idée et connaissance Une fois de plus, je reviens sur ces notions d’idées, d’informations et de connaissances. Un exemple.

bake diffuse Formation : initiation au Mindmapping manuel et à XMind Comment mieux m’organiser ? Donner une meilleure structure à mes documents ? Comment préparer un bon business plan ? Comment prendre des notes plus efficaces ? Comment visualiser les informations d’un projet d’un seul coup d’oeil ? En participant à la formation Initiation au Mindmapping du 7 février prochain à Waterloo ! Vous avez besoin de mieux vous organiser ? Alors, le mindmapping est fait pour vous ! Cette méthode unique d’organisation des idées vous permettra de donner une meilleure structure à votre pensée. organisé par l’association Be Next Alumni Le jeudi 7 février 2013 de 9 à 17 heures à Waterloo Formation d’un jour en présentiel, suivi de 3 mois d’e-coaching A. Une courte présentation pour se remettre en mémoire les principes du mindmapping et se créer un vocabulaire commun pour la suite du module de formation. B. Ma première carte heuristique manuelle : Prise de notes en mindmapping C. Réalisation de différentes cartes à partir du logiciel : projet personnel, rapport, etc. D.

Related: