background preloader

Www.college-de-france.fr/media/stanislas-dehaene/UPL5422186898395991860_JoelleProust_ImportanceMC_CollFrance2012.pdf

Www.college-de-france.fr/media/stanislas-dehaene/UPL5422186898395991860_JoelleProust_ImportanceMC_CollFrance2012.pdf

Mon fonctionnement en maths pour 2012/2013 Je remonte cet article pour participer au rallye lin de Mu78 du blog lala aime sa classe, sur la gestion des ateliers de tous niveaux. J’ai décidé de travailler sans fichier cette année à venir. Il faut dire que j’aurai un niveau simple CP, et que le fonctionnement sans fichier en CE1 l’an passé m’a convaincue. J’adopterai donc un système d’ateliers, avec 3 rotations de 20 minutes, donc 3 groupes de niveaux. Centre 1 : centre du travail avec la maîtresse (mini-leçon-manipulation).Centre 2 : centre du travail individuel d’exercices d’application, sur fiche ou brouillon selon l’avancée de la séquence.Centre 3 : centre des ateliers mathématiques : Jeux à 2 ou 3 ou ateliers de manipulation. La deuxième inspiration me vient de Ptitef@b de l’Age de classe 2 qui pratique également en ateliers d’une façon un peu différente, et de Maitresse Elise (ici). Les cartes d'apprentissage de maths CP Les cartes d'apprentissage maths période 1Il reste de la place pour un petit laïus d'explication...

Théories de l'apprentissage - © DESTE La conception et la mise en œuvre d'un dispositif de formation doit reposer sur des modèles En sciences humaines, la connaissance que l'on a des phénomènes n'a pas la valeur universelle qui caractérise les sciences exactes. Tout fait même démontré à travers des méthodes d'investigation rigoureuse n'a de sens qu'à travers l'interprétation qu'il recevra à l'intérieur d'un système structuré de connaissances que l'on désigne habituellement par le terme modèle. C'est ainsi que le développement des sciences humaines a été jalonné par l'émergence de différents modèles qui ont abordé les phénomènes selon des points de vue particuliers en mettant en œuvre des méthodes d'investigations spécifiques. En particulier dans le domaine qui nous intéresse ici qui est celui de l'apprentissage, différents modèles ont été proposés pour expliquer la manière dont un individu acquiert des connaissances. Le concept de modèle que nous utiliserons ici rejoint celui souvent utilisé de théorie.

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours. Comment utiliser sa stratégie mentale ? Commencez par utiliser la méthode qui vous est la plus naturelle. Des tests et des exercices à télécharger

Théories de l'apprentissage - © DESTE Objectifs Identifier les principes qui régissent l'apprentissage par essai et erreur Décrire les conditions d'installation d'un comportement par conditionnement répondant Identifier les situations auxquelles les principes du conditionnement opérant s'appliquent Concepts clés Association Apprentissage par essai et erreur Conditionnement répondant 1. Ebbinghaus et l'étude de la mémorisation Lorsque la psychologie s'est définitivement détachée de la philosophie sous l'impulsion de chercheurs comme Ebbinghaus (1850-1909), c'est au nom de la revendication d'asseoir la psychologie sur une approche scientifique des phénomènes que le schisme a eu lieu. Par la suite différents auteurs tels que Watson puis Skinner ont approfondi l'exigence énoncée par Ebbinghaus en insistant sur le fait que l'étude des processus psychologiques ne pouvait se faire qu'à travers l'observation objective des comportements manifestés par l'individu. 2. 3.

zoom sur le « visible learning  : l’enseignant au centre de la réussite scolaire | «esukudu Qu’est-ce qu’un bon enseignant ? Nous détenons peut-être la réponse à cette question. John Hattie. Je me demande si ce nom a autant de résonance dans le milieu éducatif français qu’il ne l’a en Allemagne ou dans son pays, la Nouvelle-Zélande. Eminent professeur et chercheur en éducation, chevalier de l’ordre du mérite néo-zélandais, il est notamment connu comme étant l’homme derrière le « visible learning« . Depuis plus de quarante ans, John Hattie étudie, interroge et conceptualise les indices de performance et d’évaluation en éducation, les outils de mesure de la créativité, mais aussi et surtout les modèles d’apprentissage et les techniques d’enseignement. Qu’est-ce qui nuit à l’apprentissage ? Après avoir identifié les facteurs qui influencent la réussite de l’apprentissage, Hattie en déduit les conditions pour faire un bon cours à l’école : D’une part, les enseignants et leurs cours sont au coeur de la réussite de l’apprentissage scolaire (voir vidéo « Know Thy Impact« ). J'aime :

Théories de l'apprentissage - © DESTE Objectifs Identifier les variables qui agissent sur l'efficacité d'un apprentissage par conditionnement opérant. Définir les principes de l'enseignement programmé linéaire et ramifié. Analyser des situations de classe par référence au modèle du conditionnement opérant. Concepts clés Conditionnement opérant Agent de renforcement Machine à enseigner Cours programmé linéaire Cours programmé ramifié 1. La naissance du béhaviorisme moderne ou néo-béhaviorisme remonte à la publication de l'article de B.F. Pour réaliser ces expériences, l'auteur utilise un dispositif appelé cage de Skinner (figure 2.1) dans lequel un rat reçoit de la nourriture lorsqu'il appuie sur un levier. L'objet de cette procédure consiste à construire de nouvelles conduites (figure 2.2) à travers l'établissement d'un lien entre un stimulus (le levier) et une réponse (la pression sur le levier) grâce à l'intervention d'un agent de renforcement (la nourriture). 2. 3. 4. 5.

php_evaluation.html Allal, L. (1983) Évaluation formative : entre l’intuition et l’instrumentation, Mesure et évaluation en éducation, vol. 6, n° 5, pp. 37-57. Allal, L. (1984) Vers une implication de l’élève dans le processus d’évaluation formative, Éducateur, n° 3, pp. 22-26. Allal, L. (1988 a) Pour une formation transdisciplinaire à l’évaluation formative, in Gather Thurler, M. et Perrenoud, Ph. (dir.) Savoir évaluer pour mieux enseigner.

Théories de l'apprentissage - © DESTE Objectifs Identifier certaines variables qui influencent la perception d'une situation Définir en quoi l'apprentissage par restructuration se distingue de l'apprentissage par association Concepts clés Insight Gestalt ou bonne forme Apprentissage productif Apprentissage reproductif Introduction A partir d'expériences faisant intervenir la perception, l'école de la psychologie de la forme a mis en évidence un certain nombre de caractéristiques de l'apprentissage qui remettaient en cause certains principes béhavioristes à un moment où le béhaviorisme constituait l'école de pensée dominante (surtout aux États-Unis). En s'opposant à quelques-uns des principes de base du béhaviorisme, le gestaltisme va également poser les premiers jalons du modèle cognitiviste qui se développera à partir de la fin des années '60. 1. Sélectionnez l'expérience que vous voulez voir maintenant en cliquant sur le bouton correspondant à votre choix. 2.

Méthode Maths : cours et exercices de Maths en vidéo Introduction Bon c'est bien beau tout ça mais au final je ne t'ai toujours pas dit comment travailler C'est normal, il faut d'abord préparer le cadre de travail, ce que nous avons fait juste avant En effet, si tu demandes à un artiste de peindre un tableau dans le noir, dans une pièce minuscule et la tête à l'envers, le résultat ne va pas être terrible. Quoi, quand, comment travailler : les FICHES RESUMES !! Bon passons maintenant aux choses sérieuses : comment allons-nous organiser tout le travail que l'on a à faire ? Comment faire une fiche résumé Nous allons ici te proposer une méthode efficace pour les réaliser. Ainsi il te faudra personnaliser plus ou moins la méthode que l'on va te proposer. Il faut déjà choisir le support de tes fiches. Ensuite avec quoi écrire ? Même s'il n'est pas obligatoire de mettre des couleurs sur les fiches, c'est toujours plus lisible et plus agréable à relire Numérotation des fiches Haut de page Bon et maintenant que j'ai ma feuille, j'en fais quoi ? Résumé

Théories de l'apprentissage - © DESTE Objectifs Comparer les principes de base sur lesquels reposent les trois modèles issus du cognitivisme Identifier les approches pédagogiques qui découlent de chacun de ces trois modèles Introduction Sous le terme cognitivisme, on a pris l'habitude de regrouper différents modèles de l'apprentissage qui se sont construits en opposition plus ou moins radicale au béhaviorisme. La révolution cognitive telle qu'on l'a nommée s'est opposée de front au béhaviorisme radical de Skinner en revendiquant l'accès aux processus cognitifs internes. Beaucoup voient en la personne de Jérôme Bruner un autre précurseur du cognitivisme. A côté de ces deux précurseurs, la véritable révolution viendra du développement de l'informatique et de la fascination qu'a exercée sur les chercheurs la possibilité qui s'entrouvrait à l'époque de simuler les processus cognitifs à l'aide de l'ordinateur. Sélectionnez un des trois courants du modèle cognitiviste ou la partie relative aux concepts-clés.

L’erreur, une étape nécessaire de l’apprentissage - Éducation prioritaire L’erreur est considérée comme une étape de l’apprentissage, nécessaire et source d’enseignements pour tous. L’apprentissage n’est pas un processus linéaire. Il passe par essais, tâtonnements, erreurs, échecs… Il y a donc pour les élèves un droit à l’erreur qui doit être reconnu et pris en compte. Le travail sur l’erreur permet d’instaurer un climat de confiance dans lequel l’erreur n’est plus stigmatisée mais devient un matériau collectif pour la construction du savoir. Pour l’élève, le retour réflexif sur l’erreur est une voie propice pour accéder à une meilleure compréhension de la notion étudiée. Par ce travail, il découvre aussi son propre fonctionnement intellectuel et gagne en autonomie. Pour l’enseignant, l’exploitation de l’erreur est un instrument de régulation pédagogique. Bibliographie ASTOLFI Jean-Pierre, L’Erreur, un outil pour enseigner, Issy-les-Moulineaux, ESF éditeur, 2014.

Related: