background preloader

Quelques « Prezi » autour de la Sociocratie et introduction à l’Holacracy - Interface-Conscience

Quelques « Prezi » autour de la Sociocratie et introduction à l’Holacracy - Interface-Conscience
Pour bien commencer l’année, je vous propose une série de Prezi et une carte heuristque autour de la « Sociocratie » et du management des organisations. Prezi est un outil de présentations en ligne que j’utilise occasionnellement dans sa version en ligne gratuite, les cartes heuristiques ou mind-maps sont une manière d’organiser l’information, de la structurer afin de la rendre interactive et accessible rapidement. En préambule, je vous offre La définition de wikipédia: La sociocratie est un mode de prise de décision et de gouvernance qui permet à une organisation, quelle que soit sa taille — d’une famille à un pays —, de se comporter comme un organisme vivant, de s’auto-organiser. Son fondement moderne est issu des théories systémiques. L’objectif premier est de développer la co-responsabilisation des acteurs et de mettre le pouvoir de l’intelligence collective au service du succès de l’organisation. Pour démarrer en douceur, un premier Prezi en images, rapide et facile à comprendre: Related:  Transformation Sociale - Réflexion

Comment repolitiser le travail des éducateurs spécialisés ? À partir de son expérience concrète d’ancien éducateur spécialisé et de formateur au sein d’un Institut régional du travail social, l’auteur propose des pistes pour repolitiser le travail social. Maxime Chaffotte offre au lecteur un regard sur l’histoire du travail des éducateurs spécialisés et sur une expérience innovante de formation des travailleurs sociaux. Pour ce faire, je proposerai une réflexion en trois étapes. Dans un premier temps, je tenterai de qualifier le travail de l’éducateur spécialisé à travers une approche historique de la construction de ce métier. Nous verrons ainsi que le métier d’éducateur spécialisé et ses évolutions sont dès leurs origines intimement liés aux contextes politiques que traverse la société. L’engagement des éducateurs spécialisés selon les différentes périodes de l’histoire du travail social Le travail social est en soi un acte politique. 1/ Les éducateurs au temps des œuvres de bienfaisance 3/ Les éducateurs au temps de la contestation

Sociocratie L’économie sociale et solidaire : de l’utopie aux pratiques Dans ce livre, les sociologues Matthieu Hély et Pascale Moulévrier confrontent l’utopie, le discours et les croyances entourant l’économie sociale et solidaire (ESS) avec les pratiques quotidiennes de ce secteur. Les associations, mutuelles et coopératives qui constituent l’ESS, revendiquent être un espace de « liberté » dans le cadre du capitalisme, et même plus, une « alternative » pragmatique à celui-ci. Qu’ils soient bénévoles, salariés ou encore chercheurs-promoteurs de ce secteur, ils sont nombreux à ériger cette utopie comme postulat. Pourtant, pour les auteurs de ce livre, l’ESS est consubstantielle au capitalisme et est partie prenante du mode d’organisation sociale qu’il constitue. Par l’étude du monde du travail de ce secteur de 2 millions de salariés, mais aussi de ses travailleurs-bénévoles, les auteurs opposent un contrepoint désenchanté issue de l’étude sociologique des pratiques. Les mythes de l’Économie Sociale et Solidaire Le monde du travail associatif

La prise de décision par consentement - Guillaume Dorvaux écoressources Description et analyse d’un processus qui change les paradigmes Prendre des décisions Il existe plusieurs méthodes pour prendre des décisions au sein d’un groupe, qui comportent chacune des avantages et inconvénients. Au fil du temps et dans différentes circonstances elles ont été et sont encore utilisées pour le meilleur et aussi pour le pire. Aujourd’hui est encore largement utilisée la prise de décision autocratique, où une personne décide pour un groupe d’individus concernés par le sujet en question. Maximiser les chances de la voir appliquer Il apparait nécessaire, pour qu’une décision ait une chance d’être appliquée par les personnes concernées, qu’elle soit prise par les personnes concernées elles-mêmes, si cela est possible. Prendre des décisions par consentement : un véritable nouveau paradigme La prise de décision par consentement se différencie de la prise de décision par consensus : en consensus tout le monde dit « oui », en consentement, personne ne dit « non ». - clarté. 10.

En finir avec la fabrique des garçons Pour ce premier Top10 de l'été, on se demande si les difficultés scolaires des garçons au collège ne trouvent pas leur origine dans les messages paradoxaux qu'ils reçoivent pour la construction de leur identité masculine. Une fois par mois, retrouvez sur notre site les Inédits du CNRS, des analyses scientifiques originales publiées en partenariat avec Libération. (link is external) Quelque chose ne tourne pas rond chez les garçons. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au collège, ils représentent 80 % des élèves sanctionnés tous motifs confondus, 92 % des élèves sanctionnés pour des actes relevant d’atteinte aux biens et aux personnes, ou encore 86 % des élèves des dispositifs Relais qui ­accueillent les jeunes entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire. L’injonction sociale à la virilité Très jeunes et surtout pendant les années de collège, période où la puberté vient sexuer toutes les relations, les garçons se retrouvent en effet pris entre deux systèmes normatifs.

HOLACRATIE L’Entreprise Evolutive: Introduction à l’Holacracy™ Organization Evolved : Introducing Holacracy > par Brian J. Robertson, traduction en français par Marion Peterson : petersonmarion@gmail.com Historique & Cadre Depuis une vingtaine d’années, un certain nombre de précurseurs nous parlent de nouveaux potentiels que nos entreprises doivent développer pour prospérer et faire face aux défis du 21e siècle. Margaret J. Faire ce saut se révèle être un immense défi. La question primordiale dans la plupart des mouvements d’avant-garde est comment réussir ce changement. Nous avons besoin d’un nouveau système organisationnel pour atteindre l’objectif de ce nouveau paradigme émergeant – une remise à niveau fondamentale de la structure de base et des processus que nous utilisons pour gouverner, organiser et réaliser notre travail. Introduction à l’Holacracy Au-delà du modèle Prévision-Contrôle La double liaison

BALLAST Repenser le socialisme avec Gramsci « Ce qui advient, n'advient pas tant parce que quelques-uns veulent que cela advienne, que parce que la masse des hommes abdique sa volonté, laisse faire », écrivait en février 1917 le penseur Antonio Gramsci. On aurait tort, nous explique l'auteur du présent article, de négliger cette figure essentielle du marxisme de la première moitié du XXe siècle — aucun grand courant contemporain, pourtant, ne se revendique du co-fondateur du Parti communiste italien. Benito Mussolini aurait lancé : « Nous devons empêcher ce cerveau de fonctionner pendant vingt ans ». Alors que le Parti socialiste a enfin réussi, depuis la victoire de François Hollande en mai 2012, à reconquérir le pouvoir, il n’a paradoxalement jamais semblé recueillir aussi peu d’adhésion auprès du peuple français — à tel point que sa défaite aux élections présidentielles de 2017 semble presque acquise. Des Conseils au cachot « Il consigna l’essentiel de sa théorie dans ses Cahiers de Prison. » Benito Mussolini, à Rome 1.

Holacratie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'holacratie est un système organisationnel de gouvernance qui permet à une organisation de disséminer les mécanismes de prise de décision au travers d'une organisation fractale d'équipes auto-organisées. Elle se distingue donc nettement des modèles pyramidaux top-down[1]. L'holacratie a été adoptée par plusieurs organisations (aux États-Unis, en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande). Elle est fréquemment comparée à la sociocratie[2], bien que des différences significatives existent entre les deux approches. Origine[modifier | modifier le code] Le terme holacratie est dérivé de celui d'holarchie inventé en 1967 par Arthur Koestler dans son livre The Ghost in the Machine. Le système holacratique fut développé en 2001 par Brian Robertson au sein de son entreprise de production de logiciels (Ternary Software) en vue de mettre au point des mécanismes de gouvernance plus agiles. Influences[modifier | modifier le code]

Classe maternelle, Gennevilliers | Recherche pour la formation de l'Homme et le développement de ses pleins potentiels

Related: