background preloader

Cours-Hygiene-Paquet-Iaa-Rhf-doc.pdf

Cours-Hygiene-Paquet-Iaa-Rhf-doc.pdf
Related:  sciences alimentairesInformations générales francophones concernant l'HACCP

conseil_869_030-etiquetage_aliments.pdf EUFIC - FEV 2013 - Normes agroalimentaires : le système HACCP En Europe, les entreprises du secteur agroalimentaire sont juridiquement responsables de la sécurité sanitaire des denrées qu'elles produisent, transportent, stockent ou vendent. Elles ont l'obligation de prendre des mesures de prévention en identifiant et en maîtrisant les risques avant qu'ils ne compromettent la sécurité des aliments. Pour répondre à cette obligation, de nombreuses entreprises agroalimentaires appliquent des normes industrielles spécifiques. Sécurité sanitaire des aliments Les consommateurs sont en droit d'attendre que les aliments qu'ils consomment soient sans danger pour leur santé. HACCP et BPH Le système d'analyse des risques – points critiques pour leur maîtrise (HACCP), est un outil que les entreprises du secteur agroalimentaire utilisent pour garantir la sécurité sanitaire des aliments. La mise en œuvre d'un système HACCP passe avant toute chose par l'application de bonnes pratiques d'hygiène (BPH). Références Food Today 11/2011.

Sécurité sanitaire La protection de la santé publique occupe une position centrale dans l’action administrative. La sécurité sanitaire des aliments en est une de ses composantes essentielles. Trois ministères exercent conjointement cette mission : il s’agit des ministères chargés respectivement de l’alimentation et de l’agriculture, de la santé et de la consommation. Au ministère chargé de l’alimentation, cette mission revient à la direction générale de l’alimentation (DGAL), et ce, de la production à la remise au consommateur en passant par toutes les étapes de l’élaboration des denrées alimentaires. Par rapport aux autres pays occidentaux et, au plan national, par rapport aux autres risques pour la santé humaine (accidents de la route, tabac, alcool, etc.), la maîtrise sanitaire des aliments par les professionnels et les pouvoirs publics est globalement satisfaisante en France. Tous responsables de notre alimentation ! Alimentation tous responsables (PDF - 340.9 ko) Actualités Les fondamentaux Voir aussi

BLOG HYGIENE ET SECURITE DES ALIMENTS 06/02/13 Existe-t-il une différence entre une BPH et un CCP ? Je souhaite faire un petit aparté aujourd’hui sur, justement, les analyses des risques que nous faisons maintenant depuis 4 semaines. Une différence vous dites !?! Le tableau de la semaine dernière sur la soupe de poisson a sans doute paru, à certains d’entre vous, quelque peu confus. pour élaborer une documentation simple et efficace à comprendre pour toute personne se lançant dans la restauration ! Bref. Il est vrai que je n’avais pas fait de réelle différence entre les Bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et un point critique pour la maîtrise (CCP). Je ne souhaite pas vous expliquer en long et en large ce qu’est un CCP, je le fais déjà dans ma formation en ligne. Je souhaite simplement vous faire une remarque sur les BPH et les CCP. Les BPH Il faut savoir que les BPH sont des bonnes pratiques. Par conséquent, la cuisson à cœur est une BPH, donc un pré-requis indispensable à mettre en place. Les CCP Alors qu’un CCP c’est une mesure d’hygiène qui doit être surveillée. .

EDES%20fascicule%207-4_FR_web.pdf AGROBIOSCIENCES - JUILLET 2013 - Pourquoi les normes handicapent-elles les producteurs ? Il y a deux grandes catégories de normes, soit sur les produits, soit sur les méthodes de production. En général, une norme sur la qualité d’un produit a pour objectif de protéger son utilisateur ou le consommateur. Par exemple, une norme sur la quantité maximale de mycotoxines dans des farines permet de protéger les humains ou les animaux qui les consomment. Les normes mycotoxines, pour approfondir cet exemple, ont généré de la part des collecteurs des cahiers des charges sur les modes de production. Quasiment tous les autres cas de normes en agriculture ou élevage aboutissent aux mêmes résultats. Le résultat de l’empilement des cahiers des charges sur les fermes françaises est une perte de profitabilité qui n’a jamais été chiffrée, mais qui peut s’évaluer par la comparaison. A ce stade, on s’interroge : pourquoi ces référentiels ou cahiers des charges provoquent-ils systématiquement des handicaps économiques pour les producteurs ?

etat_lieux_dematerialisation310113.pdf EXARIS JUILLET 2008 Validation, surveillance et vérification; tryptique indissociable Rappelons les définitions fournies par le Codex Alimentarius et la norme ISO 22000 pour ces trois activités. Validation : Codex Alimentarius : Obtention de preuves que les éléments du plan HACCP sont efficaces. ISO 22000 : (sécurité des denrées alimentaires) obtenir des preuves démontrant que les mesures de maîtrise (3.7) gérées par le plan HACCP et par les PRP opérationnels (3.9) sont en mesure d'être efficaces Surveillance : Codex Alimentarius : Procéder à une série programmée d'observations ou de mesures afin de déterminer si un CCP est sous maîtrise. ISO 22000 : action de procéder à une séquence programmée d'observations ou de mesurages afin d'évaluer si les mesures de maîtrise (3.7) fonctionnent comme prévu Vérification : Codex Alimentarius : application de méthodes, procédures, analyses et autres évaluations, en plus de la surveillance, afin de déterminer s'il y a conformité avec le plan HACCP. Il paraît important à ce stade de souligner l’importance des temps utilisés :

Arrêté du 8 octobre 2013 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d'entreposage et de transport de produits et denrées alimentaires autres que les produits d'origine animale et les denrées alimentaires en contenant Les températures des produits et denrées alimentaires non préemballés doivent être conformes en tous points du produit aux températures définies dans le tableau ci-après : Article Annexe II 1. Le refroidissement rapide des préparations culinaires est opéré de telle manière que leur température à cœur ne demeure pas à des valeurs comprises entre + 63 °C et + 10 °C pendant plus de deux heures, sauf si une analyse des dangers validée a prouvé qu'un refroidissement moins rapide est suffisant pour garantir la sécurité des produits et denrées alimentaires. Après refroidissement, ces produits et denrées alimentaires sont conservés dans une enceinte dont la température est comprise entre 0 °C et + 3 °C. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Article Annexe III 1. 2.

Professeur CORPET - ENVT TOULOUSE - Cours HIDAOA - Hygiène, Qualité des Aliments, méthode HACCP, TIAC Exam A3 du 17 Juin 2014 Hunger Games & Corrigé 23/06/14 ENVT Cours A3 fév.2014 = 4 polys: 1-Intro + 2-TIAC + 3-Poisons + 4-Acidif.&Ionisation -1-Intro: Dangers & Microbes Aliments + définitions d'HIDAOA (8 pages .doc/pdf, 511ko)+ Prés. Diapos: Intro.: HIDAOA, dangers (.ppt/pdf 240k) + Microbes aliments (.ppt/pdf 800k)-2-TIAC: poly cours Toxi-Infections, Bactéries Virus dessins couleur .doc/pdf 32p 2Mo - Léger: Le même poly, texte sans images .doc/pdf, 22 pages, 222 ko - Inutile et lourd: Présentation 124 diapos TIAC .ppt/pdf, 5 Mo + E.coli EHEC, 33 diapos .ppt/pdf, 640 ko - Annexes. Article obligatoire: BEH 2010 TIAC / Récit facultatif: Il était une fois (histoires de TIAC) / Film facultatif: Aliments à risque /Listeria -3-Poisons: poly Dangers Chimiques des Aliments (poly 2014, pdf 540k, 12 pages): la vérité sur tous ces produits chimiques qu'on mange et qui nous font peur ! - Cours sur la Qualité des Aliments, Normes et Assurance Qualité (2014, 18 pages, 2.2M en pdf).

Déclaration des allergènes : Nouvelles exigences pour une information plus fiable du client allergique Le nombre d’allergies est en constante augmentation depuis 20 ans, à tel point qu’elles ont été classées au 4ème rang des pathologies mondiales par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les allergies alimentaires ne sont pas épargnées. Aujourd’hui, on estime à plus de 3% le nombre de personnes adultes souffrant de cette pathologie. Ce chiffre atteint les 6 à 8% pour les enfants et nourrissons. La fréquence et les risques associés sont différents d’un individu à l’autre, allant de la simple réaction dermique jusqu’à des conséquences pouvant être mortelles. Les allergènes identifiés dans 59% des cas sont l’arachide, les fruits secs, le lait et la farine de blé. 70% des chocs anaphylactiques (parfois mortel) surviennent lorsque les gens mangent à l’extérieur. La règlementation définit une liste d’allergènes qui doivent être déclarés de manière obligatoire. Cas des denrées préemballées Cas des denrées non préemballées Comment gérer la problématique des allergènes dans mon entreprise?

Du nouveau pour les températures de stockage Un arrêté du 8 octobre 2013 vient préciser les règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d’entreposage et de transport de produits et denrées alimentaires autres que les produits d’origine animale et les denrées alimentaires en contenant. Il vise notamment à faciliter l’application des règles relatives à la maîtrise des températures de ce type de produits qui, jusqu’à présent, se trouvaient dispersées dans plusieurs arrêtés. Ce nouveau texte concerne à la fois les entreprises du secteur agroalimentaires, les établissements de remise directe et les établissements de la restauration collective. Il établit en annexe I : - les températures maximales des denrées congelées (sorbets, glaces et autres denrées alimentaires congelée) - les températures maximales des denrées réfrigérées (denrées alimentaires très périssables, périssables et préparations culinaires élaborées à l’avance)

Informer les consommateurs sur les denrées alimentaires (reglement INCO) La réglementation relative à l’étiquetage des denrées alimentaires a été harmonisée au niveau Européen via l’entrée en vigueur du règlement n° 1169/2011 en décembre 2011, appelé également règlement INCO (Information du Consommateur). L’objectif principal de ce nouveau texte est de tendre à un niveau élevé de protection de la santé et des intérêts des consommateurs. Ce texte implique trois changements importants : • La déclaration nutritionnelle devient obligatoire pour tous les produits préemballés (mise en application : 13 décembre 2016). • Un critère de lisibilité est imposé au niveau de la taille des caractères pour les étiquettes des produits préemballés (mise en application : 13 décembre 2014). • La déclaration des allergènes est renforcée pour tous les types de denrées, devenant notamment obligatoire pour les denrées vendues non préemballées (mise en application : 13 décembre 2014). Définitions Mentions obligatoires La déclaration nutritionnelle

Plan de Maîtrise sanitaire (PMS) : que devez-vous faire réellement? Le PMS est un document obligatoire pour tous les établissements détenant, préparant et distribuant des denrées alimentaires. Il décrit les mesures prises par l’établissement pour assurer l’hygiène et la sécurité sanitaire de ses productions vis à vis des dangers biologiques, physiques et chimiques. Que devez-vous faire concrètement pour le mettre en place? Rappel de la réglementation Le « Paquet hygiène » est un ensemble de textes législatifs adoptés par l’Union Européenne entre 2002 et 2006. Pour réaliser un PMS complet il faut :• Suivre les bonnes pratiques d’hygiène ou « prérequis », • Mettre en place un plan HACCP*, le valider et le mettre à jour régulièrement,• Mettre en place un système de traçabilité. *HACCP : Sigle Anglais « Hazard Analysis Critical Control Point » ce qui signifie en Français « Analyse des Dangers, et des Points Critiques pour leur Maîtrise ». Concrètement qu’est-ce que cela implique ? Les documents relatifs aux bonnes pratiques d’hygiène ou « prérequis » :

Related: