background preloader

9 – Le logiciel qui prédit les délits

9 – Le logiciel qui prédit les délits
Santa Cruz, en Californie, août 2012. Il est 12 h 30. Un policier arpente une rue tranquille qu'il n'a pas l'habitude de surveiller. Quelques minutes plus tard, il arrêtera deux hommes en flagrant délit : ils tentaient de voler un véhicule. Quelques mois auparavant, deux de ses collègues qui "planquaient" aux abords d'un parking du centre-ville avaient interpellé deux femmes qui cherchaient à forcer la portière d'un véhicule. Dans les deux cas, les policiers n'étaient pas là par hasard. L'informateur qui leur a transmis le tuyau n'était pas un indic à l'ancienne rencontré discrètement dans une impasse... mais un logiciel d'ordinateur. Pour un peu, on se croirait propulsé dans le film de science-fiction de Steven Spielberg, Minority Report (2002), dans lequel des humains mutants prévoient les crimes à venir grâce à leur don de prescience. "Nous avons eu plus de 200 demandes, émanant de nombreux pays", assure le professeur Brantingham.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/01/04/le-logiciel-qui-predit-les-delits_1812195_3222.html

Related:  4 – Le data mining outil de prévisionles techniquesPolice, crimes, délitsLa protection de la vie privée vue par les médias

12 – Le datamining pour détecter la fraude à l’assurance Les compagnies d’assurance perdent beaucoup d’argent chaque année à cause de demandes d’indemnisation frauduleuses. Pour assurer leur mission vis à vis de leurs clients et générer des résultats qui garantissent leur pérennité, les compagnies doivent réduire ces pertes. Datamining et analyse prédictive constituent des outils puissants au service de ces objectifs. Le datamining apporte de puissantes techniques analytiques pour transformer les données déjà collectées en informations utiles pour identifier les cas probables de fraude et d’abus. De nombreuses compagnies d’assurance ont déjà intégré le datamining dans leurs processus d’investigation et de vérification. Mastercard va lancer une carte bancaire à écran et clavier intégrés Mastercard a dévoilé ce mercredi une nouvelle carte bancaire dotée d'une caractéristique inédite : elle est munie d'un écran LCD de taille réduite et d'un clavier à 10 chiffres. Un bouton de validation, de correction et on-off complètent la face avant. Le tout est tactile, risque de coûter beaucoup plus cher à produire, mais doit apporter une innovation de taille : se débarrasser des SMS de validation et autres appareils de réception de codes uniques déployés par les banques pour les achats en ligne. Code de sécurité à usage unique Conçue par NagraID Security, cette carte permet de générer un "OTP" (one time password, ou mot de passe à usage unique), utilisé ensuite pour valider une transaction - paiement en ligne, virement depuis son compte bancaire, etc.

Minority Report, c’est pour demain La peur du terrorisme a poussé l'Union Européenne à miser à fond sur les nouvelles technologies. Depuis quelques années, les chercheurs financés par Bruxelles essaient de détecter les "comportements suspects" des individus via les réseaux de caméras de surveillance. Depuis quatre ans, les projets européens de recherche en matière de reconnaissance des comportements “suspects“ se multiplient. Parmi la centaine de projets du volet sécurité du FP7, le programme de recherche et développement de la Commission européenne, une demi-douzaine sortis tout droit d’un bouquin de science-fiction sont destinés à développer des technologies permettant de repérer un “comportement anormal“. Tout ceci se chiffre en dizaines de millions d’euros.

« Ribcage Bragging » : le nouveau phénomène inquiétant d’ Instagram Une nouvelle course effrénée à la minceur, voire à la maigreur, est lancée sur les réseaux sociaux. Après « l'ab crack », le « thigh gap », le « bikini bridge », ou encore le « A4 challenge », voici un autre défi dangereux, le « Ribcage Bragging ». Relevée pour la première fois par le journal britannique « Daily Mail », cette expression est issue de « ribs », les côtes en anglais, et de « brag », qui signifie « se vanter ». 10 – Un logiciel pour prévoir les crimes Prévoir l’avenir, c’est le quotidien des météorologistes et de certains économistes. Désormais, c’est au tour de la police d’anticiper l’avenir, pour savoir où et quand seront commis des actes de délinquances. Un logiciel, nommé PredPol, fournit ces informations aux policiers du Kent, au Royaume Uni, qui testent cette nouvelle arme. En analysant l’heure, la date, et le lieu des derniers larcins, il est désormais possible d’anticiper les prochains braquages, cambriolages ou vols de voiture.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question.

Les techniques de reconnaissance vocale permettront-elles un jour de donner une empreinte vocale ? Reconnaissance vocale On cherche depuis longtemps à confondre ou disculper des accusés via l’enregistrement de leur voix. Malgré les progrès considérables en modélisation de la parole, on est néanmoins très loin de pouvoir identifier avec certitude des voix. Yves Laprie, responsable de l’équipe-projet Parole (Inria Nancy - Grand Est) fait le point sur les techniques de reconnaissance vocale, leurs utilisations et les recherches de son équipe.

Être surveillé partout et en tout temps : « et alors? » Récemment, un débat a eu lieu autour de l’attitude des jeunes du secondaire face au fait que l’on est surveillé partout et en tout temps à cause de la technologie. Selon la journaliste du Devoir Marie-Michèle Sioui, les jeunes n'entretiennent pas du tout le même rapport avec la surveillance que leurs parents et leurs enseignants. Ils s'en foutent même pas mal, apparemment. Son article, intitulé «1984» ne fait plus peur aux jeunes, a beaucoup fait réagir depuis sa publication dans Le Devoir du 17 décembre 2016. Il a notamment fait sortir de ses gonds le chroniqueur Christian Rioux, qui s'est offusqué de l'inculture qui prévaudrait dans la classe de l’enseignant Jocelyn Lapointe.

1 – Prévoir en croisant des données En novembre 2012, il avait presque réussi à détrôner médiatiquement le vainqueur, Barack Obama. Nate Silver, à partir des différents sondages et d'un modèle statistique enrichi au fil de la campagne, a prédit correctement les résultats électoraux dans 50 états sur 50. Tout est une question de modèle. Au fur et à mesure que différents types de données sont mis en ligne et exploités, de nouveaux modèles statistiques peuvent être envisagés, avec toutes sortes d'applications concrètes. On a pu ainsi apprendre qu'une équipe du laboratoire de recherche de Microsoft et du Technion-Israel Institute of technology essaie de prévoir les catastrophes naturelles et sanitaires à partir des archives du New York Times et des articles de Wikipédia.

Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique Attention, c'est du lourd ! Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d'ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n'aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d'un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d'activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l'organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d'infiltrer de manière classique des groupes d'activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d'activistes. Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date.

Un logiciel pour prévoir les crimes Prévoir l’avenir, c’est le quotidien des météorologistes et de certains économistes. Désormais, c’est au tour de la police d’anticiper l’avenir, pour savoir où et quand seront commis des actes de délinquances. Un logiciel, nommé PredPol, fournit ces informations aux policiers du Kent, au Royaume Uni, qui testent cette nouvelle arme. En analysant l’heure, la date, et le lieu des derniers larcins, il est désormais possible d’anticiper les prochains braquages, cambriolages ou vols de voiture.

Cyber-vigilance pour seniors? Les Québécois y ont pensé L’initiative est québécoise mais peut parfaitement être transplantée et utilisée chez nous sans le moindre problème. Elle émane de la Ministre de la Famille, également chargée des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation – et oui, ce portefeuille existe là-bas! Deux sites d’informations dédiés à l’information et à la vulgarisation des cyber-risques ont vu le jour, spécifiquement destinés aux aînés afin de les aider à mieux comprendre les risques et pièges de l’Internet dans leur vie quotidienne et à adopter des comportements en-ligne qui soient sûrs. Que ce soit lors de transactions financières, d’échanges par courriels, de fréquentation des réseaux sociaux ou d’attitude à adopter face à des propositions aguichantes ou, au contraire, intimidantes.

5 – Forêts aléatoires et data mining 0inShare Le module STATISTICA Random Forest est intégré à l’outil de data mining STATISTICA Data Miner. Il reprend les travaux effectués par Breiman et répond aussi bien à des problématiques de classification que de régression. Une Forêt Aléatoire (Random Forest) est constituée d’un ensemble d’arbres simples de prévision, chacun étant capable de produire une réponse lorsqu’on lui présente un sous-ensemble de prédicteurs. Pour les problématiques de classification, la réponse prend la forme d’une classe qui associe un ensemble (classe) de valeurs indépendantes (prédicteur) à une des catégories présente dans la variable indépendante. Concernant la régression, l’arbre est une estimation de la variable dépendante en fonction des prédicteurs.

"Influence à distance : un redoutable pouvoir Psi?" Mise à jour, janv. 2014 Ces pages contiennent 3 articles : "La parapsychologie, arme absolue du 21ème siècle : info ou intox ?" "Influence à distance : un redoutable pouvoir Psi?" "Quand la pensée commande l'ordinateur"

Related: