background preloader

Vidéo : Mettre en place et entretenir une base de données clients - Les jeudi d'Emilie

Related:  Système d'Information Mercatique (SIM)Les outils de recueil et de traitement de l'information

Définition Data mining Dans un contexte marketing, le data mining regroupe l’ensemble des technologies susceptibles d’analyser les informations d’une base de données marketing pour y trouver des informations utiles à l’action marketing et d’éventuelles corrélations signifiantes et utilisables entre les données. Sur un plan plus général, le data mining est un processus qui permet d’extraire des informations commercialement pertinentes à partir d’une grande masse d’informations. "Le data mining client est un processus de management des données client qui opère à partir des données élémentaires pour produire de l’information, de la connaissance en vue d’une action bien déterminée vis à vis des clients"(Michel Jambu). Le data mining fait appel à des techniques très complexes. Des exemples d’usage du data mining dans le domaine de la bancassurance : Source image SPAD Une petite bibliographie sur le dataming :

La veille, une approche globale et stratégique Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille est « une gestion de l’information qui se développe sur deux axes : spéculatif (recherche et recueil de l’information) et projectif (évaluation et projection des résultats éventuels) et qui concerne l’ensemble de l’entreprise aussi bien les fonctions technologiques que financières et commerciales. » L’AFNOR (norme XP X50-053, avril 1988) présente la veille comme une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance de l’environnement technologique, commercial…pour anticiper les évolutions. Historiquement ce sont les grands groupes industriels qui ont été les premiers à mettre en œuvre une démarche de veille. 1. Les typologies de veilles Le cycle de la veille

La Matrice d'Ansoff En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ? | Réussir son CRM En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ? Une question qui intéresse beaucoup les 1ère STMG, puisqu’elle fait partie des énoncés bien compliqués sur lesquels ils doivent plancher. Ca tombe bien, le CRM (Customer Relationship Management) est un excellent cas d’école d’information transformée en valeur ajoutée pour l’entreprise. Et les logiciels CRM, plus technologiques tu meurs, jouent un rôle prépondérant dans cette transformation. Avant qu’un projet CRM soit démarré, les données clients sont souvent éparpillées dans l’entreprise : une partie de l’information se trouve dans les agendas et documents des commerciaux. Une fois le produit vendu, un autre pan de l’information se trouve côté service clients, qui doit répondre aux réclamations, demandes de produits complémentaires, changement de coordonnées bancaires…. Et enfin, les équipes Marketing, qui envoient des publicités, récoltent des informations sur les comportements des clients (qui a cliqué ?

Définitions, sources des SIMks Exploiter une information foisonnante et provenant de multiples sources est une difficulté quotidienne à laquelle se trouve confronté chaque manager marketing. En effet, les problèmes le plus souvent rencontrés sont (Lambin, 1998) : · L'information disponible manque souvent de pertinence. · L'information est trop abondante pour être traitée efficacement. · L'information est trop dispersée dans l'entreprise. · Des informations importantes sont éliminées trop rapidement. · Le mode de présentation des informations est peu opérationnel. · L'information circule mal dans l'organisation ou arrive trop tard. · La validité des informations communiquées est difficile à évaluer. Ainsi utiliser la bonne information au bon moment est sans doute le défi le plus important de chaque manager marketing. Le concept du système d'information marketing (SIMk) n'est pas récent. Structure d'un système d'information marketing 1. 2. 3. Adapté de Wierenga B., et van Bruggen G.H. Retour en haut

MarketingpourPME, La boite à outils Marketing Fiche co-réalisée par Anne-Marie Nestier et Martine Crocquet Il existe deux sources d’information principales : 1. Les sources d’information internes Fichiers clients Fichier fournisseurs Réclamations et suggestions Rapports de visite des commerciauxDossiers sur les concurrentsStatistiques de vente pour analyse Documents comptables et financiers Centre de documentation de l’entreprise (études déjà réalisées ou achetées) Avantages: Elles vont permettre une analyse structurelle des ventes, de situer l’entreprise et ses performances au sein de sa branche professionnelle, de réaliser une analyse financière. Disponibilité, délais courts, coûts faibles, études spécialisées directement adaptables à l’entreprise, donc directement utilisables. Inconvénients : Données essentiellement quantitatives, et souvent insuffisantes pour répondre à toutes les interrogations d’une étude de marché. 2. Avantages : Disponibilité, coûts moindres selon les informations disponibles. 1. 2. 3. 4. 5. 6. QUELS COÛTS ?

La Matrice PESTEL Trouver des clients grâce à internet - Interview Philippe Allard - Commerce Local, entreprise gfkisl : l'enquête en client mystère sur vos points de ventes Pour savoir si votre point de vente répond en tous points aux attentes de vos clients, vous pouvez l’évaluer facilement grâce aux services de gfkisl. Programmant des enquêtes complètes réalisées par des clients mystères, ce prestataire permet d’en apprendre énormément sur chaque magasin. Passant pour un client classique, ce représentant va pouvoir relever les points positifs mais aussi les erreurs commises. Juger le niveau d’attractivité d’un magasin La première tâche de l’enquêteur mystère est d’observer la vitrine et d’indiquer si le travail réalisé la met en valeur. La qualité de l’accueil Les premières minutes dans votre point de vente sont cruciales car elles vont donner envie au client de rester ou au contraire de partir. Une expérience d’achat notée par gfkisl Depuis le moment où le client mystère va expliquer l’objet de sa venue et le passage en caisse, chaque étape du processus de vente va faire correspondre à une série de questions dans le questionnaire gfkisl.

Synthèse rapide du plan de marchéage - Cours.GL 24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 17:10 Le plan de marchéage a pour synonymme mix marketing ou 4 P. Il faut noter que selon les pays & les auteurs on peut rajouter une cinquième P à savoir la force de vente. Les 4 P désignent les composantes suivantes : Le plan produit Le plan prix Le plan distribution Le plan communication Voici un exemple personnel de représentation des 4 P : Avant d'arriver à la mise en oeuvre du plan de marchéage, on aura étudié le marché & on aura confronté le concept de l'entreprise au(x) résultat(s) de l'étude du marché... La démarche : une entreprise a une idée qu'elle transforme en invention. idée => invention => concept <=> innovation Le concept doit satisfaire un besoin primaire ou secondaire. Donc le concept doit viser une clientèle. Pour toucher ce segment, on met en oeuvre une politique commerciale - mercatique en positionnant le produit pour le différencier "des autres produits qui pourraient concurrencer notre idée de génie". Partager cet article

COMMENT ENRICHIR SA BASE DE DONNÉES - EN PRATIQUE - UN PROCESSUS PAR ÉTAPES « Enrichir, c'est donner de la valeur », explique Lionel Arnaud, responsable marketing de Cartegie. Comment valoriser une base de données? D'abord, en la nettoyant de ses imperfections, puis en agrégeant de nouvelles données grâce à des informations comportementales, déclaratives ou résultant d'analyses Les entreprises doivent aussi structurer et entretenir les données. © Michel-Yves schmitt L'enrichissement d'une base de données n'est pas une opération ponctuelle Au contraire, elle résulte d'un processus continu que vous devez organiser pour le confier à vos services en interne et/ou à des prestataires. C'est la phase la plus rébarbative, mais elle est incontournable avant d'engager toute procédure d'enrichissement. La clé de rapprochement, c'est la donnée commune entre plusieurs sources. « La clé de rapprochement la plus couramment utilisée est l'adresse postale. - En général, la prestation externalisée se facture au mille et varie selon les volumes, comme la location de fichier.

Related: