background preloader

Ecriture au stylo, écriture au clavier

Ecriture au stylo, écriture au clavier
Souvent l' enfant souffrant de dysgraphie sévère se voit proposer de ne plus écrire et d'utiliser un clavier à la place d'un stylo. Les enfants qui utilisent très tôt un clavier pour écrire rencontreraient t-ils plus de problèmes d'écriture et de lecture que les enfants qui manipulent un stylo? Finalement, quels avantages y a-t-il à apprendre l’écriture manuscrite ? Que perdrait-on si elle n’était plus enseignée ? Les exercices d'écriture sont bons pour la lecture Premier constat : lorsqu'on reconnait une lettre par la lecture, on active les mêmes zones du cerveau que celles qui sont mises en jeu lorsqu'on trace la lettre cursive. Or, ce réseau cérébral se met en place lorsque on apprend en même temps à lire et à écrire avec un stylo. Le cerveau est mieux mobilisé par l'écriture manuscrite La situation est forcément différente lorsqu’on écrit avec un clavier. Clavier et dysgraphie Pour aller plus loin : La bibliographie des articles d'origine de cette étude : M. Related:  Rééducation de l'écritureEcriture et neurosciencesTb dys

Dysgraphie : faut-il faire des lignes d'écriture? Il est certain que l'on progresse en écriture avant tout en écrivant. Plus on a l'habitude d'écrire, plus l'écriture cursive devient fluide, plus l'écriture cursive devient rapide. Il est donc très tentant de faire faire des lignes d'écriture aux enfants qui ont des difficultés d'apprentissage de l'écriture. Ainsi, pense t'on, il doit être possible de corriger les défauts présents en écrivant plus. Malheureusement, rien n'est plus faux. Lorsqu'un enfant a des difficultés à écrire (ou encore à réaliser le travail écrit demandé si l'enfant est en maternelle) on ne peut pas rester les bras croisés et ne pas réagir. Doit-on laisser l'enfant écrire moins que les autres enfants de sa classe? Doit-on accepter l'écriture brouillonne de l'enfant? Doit-on systématiquement demander à ce que le travail, s'il n'est pas assez soigné- soit systématiquement refait? Alors, que faut-il faire? Je pars du principe qu'un enfant ne fait pas exprès d'écrire mal. Première cause à explorer, la tenue de crayon.

INSERM-CEA Cognitive Neuroimaging Unit Main/Dyspraxia Nous allons démarrer une étude sur la perception du temps chez les enfants dyspraxiques âgés de 8, 9, 10 et 11 ans. Nous recherchons des enfants dyspraxiques et des enfants contrôle pour participer à l'étude qui se déroulera durant une demi-journée au CEA de Saclay. Vous êtes intéressés et votre enfant: a un diagnostic de dyspraxie ou TAC confirmé par un spécialiste ou ne présente pas de troubles des apprentissages pour les enfants contrôle et a 8, 9, 10 ou 11 ans; ne présente aucune autre pathologie du développement (Dyslexie, trouble envahissant du développement..) ou autre ... Contactez-nous par mail: antoinette.jobert@cea.fr ou par téléphone: 01.69.08.79.37. Etude des compétences numériques des enfants dyspraxiques En 2012, nous avons réalisé une étude qui portait sur la cognition numérique dans la dyspraxie. Le diaporama Etude de neuroimagerie du fonctionnement cérébral des enfants dyspraxiques Thierry Lhermitte parle de nos recherches sur France 5 La sphère des loisirs n’est pas épargnée.

multiplication Edit du 26/02/2014 : léger lifting du fichier ! Décidément, je vous gâte en ce week-end avec la mise en ligne de neuf nouvelles fiches d’exercices pour entraîner nos élèves à poser et à effectuer des multiplications avec un multiplicateur à deux chiffres. Chaque fiche est construite selon la même matrice : 5 multiplications à effectuer [...] Edit du 22/07/2013 : ajout d’une leçon sur les doubles et les moitiés (2 versions) ! Allez, je mets le nez hors de mon atelier où s’empêtrent tous azimuts manuels de l’élève, cahiers et fichiers pour mettre aujourd’hui en ligne les premières leçons de calcul que je donnerai à mes CE2 l’année prochaine (ne vous en [...] Edit du 11/12/2013 : mise à jour de quatre évaluations (La multiplication des nombres entiers/CM1 et CM2) ! Edit du 24/10/2013 : légère remise en page du fichier ! Edit du 03/08/2013 : ajout d’une nouvelle trace écrite (La calculatrice) + remise en page complète du fichier ! Me revoilà !

Lignages d'écriture agrandis Lorsque l'on apprend à écrire, il est particulièrement important d'avoir de bons outils, crayon, feuilles blanches ou lignées. En France, pour l'écriture cursive, nous utilisons un modèle de ligne appelé réglure Seyès, que nous sommes les seuls à utiliser. Ce lignage peut sembler difficile, surtout dans sa taille classique trop petite pour les petits. De plus, la multiplication des lignes rend ce lignage compliqué pour beaucoup d'enfants. Aujourd'hui, ce lignage est pourtant la règle en France pour l'apprentissage de l'écriture cursive au primaire, et présente un avantage essentiel : Notre culture de l'écriture cursive fait que nous exigeons que l'écriture des lettres t et d soit plus petite que l'écriture des lettres h,k,l,f. J'attire votre attention sur le fait que tous les cahiers d'écriture utilisant la réglure Seyès ne se valent pas. En rééducation, j'utilise parfois des lignes d'écriture basées sur du Seyès, mais modifiées afin d'aider les enfants en difficulté.

Troubles de l’écriture Introduction : On écrit avec la main, ou encore avec le pied, ce que l’on entend, ce que l’on dit, ce que l’on voit, ce que l’on sent, ce que l’on pense. Cette formule suffirait à résumer les relations entre le système nerveux et l’écriture. Elle a au moins pour avantage d’en illustrer les deux versants : d’une part programmation et exécution matérielle du geste graphique, d’autre part composition et conception de la transcription. Ceci montre à la fois la subtilité et la complexité de l’écriture, qui touche aux mécanismes les plus profonds de la sensorimotricité et de la cognition. Afin d’essayer d’approcher le mécanisme de la fonction d’écrire on peut, entre autres, se baser sur l’expérience de la désorganisation de l’écriture telle qu’elle s’observe dans diverses lésions cérébrales, et aussi sur les apports de la neuropsychologie cognitive ramenant l’écriture au déroulement d’une organisation modulaire. Anatomie et physiologie de l’écriture : Agraphies motrices : 1- Maladie de Parkinson :

Orthophonie et Logiciels Libres Comment ça marche ? Les séances ont pour but d'observer votre écriture ou celle de votre enfant, la tenue du crayon, la formation des lettres, et de déterminer les problèmes qui font obstacle à la fluidité et à la lisibilité de l'écriture. Pensez à venir au premier cours avec un échantillon d'écriture habituelle — cahier de classe, contrôle, devoir, par exemple. Une fois les problèmes identifiés, je vous propose des exercices à réaliser quotidiennement chez vous durant une quinzaine de minutes. Ainsi, c'est vous-même qui vous rééduquez, ou qui rééduquez votre enfant, à partir des indications que je vous donne. Sauf handicap, une rééducation ne doit pas durer plus de 8 à 10 séances au maximum. Chaque cours dure environ 50 mn. Il est conseillé d'apporter à chaque cours le travail effectué depuis la séance précédente, ainsi que des cahiers de classe ou tout autre support d'écriture habituel.

Dysgraphie du syndrome de Gerstmann En 1924, Gerstmann a observé chez quelques patients un problème neurologique étonnant où les victimes d'accidents cérébraux devenaient incapables de nommer et même de différencier leurs doigts les uns des autres. Cette perte de la possibilité de discriminer ses propres doigts (appelée agnosie digitale) s'accompagnait de dysgraphie, de dyscalculie et d'une impossibilité de distinguer la gauche de la droite. Il a défini à partir de ces quatre symptômes un syndrome qui porte son nom en faisant l'hypothèse que ces handicaps seraient liés à une lésion du lobe pariétal dominant. Depuis lors, le syndrome de Gerstmann a été une énigme pour les neuropsychologues. Parmi les adultes victimes d'Accident Vasculaires Cérébraux aigus souffrant de dyscalculie, à peine 3% sont concernés à la fois par la dysgraphie, par l'agnosie digitale et la désorientation gauche-droite. L'agnosie digitale se traduit par l'incapacité d'associer le nom correct à chaque doigt. pour aller plus loin :Bibliographie : J.

Le blog des "Dys" Certaines polices de caractères facilitent la lecture aux dyslexiques. Généralement, elles leur permettent de mieux faire la différence entre les lettres comme b, d, p, q et u/n qui sont les plus confondues. Mise à part les recommandations classiques comme : – Préférer les documents tapés aux manuscrits. – Utiliser une taille de police plus grosse : 14 voir 16. – Utiliser un interlignage de 1,2 voir de 2. – Éviter l’italique, préférer le gras, le changement de couleur ou le grossissement pour mettre en évidence. – Éviter les présentations en colonne. – Aérer le document. qui sont bien évidemment à adapter suivant les besoins de l’enfant. Un petit rappel tout de même concernant l’empan visuel. Les polices de caractère pour les dyslexiques Les polices de caractères qui conviennent le mieux aux dyslexiques sont généralement sans empattement appelés généralement en informatique « sans sérif » Exemple : le Times New Roman (en rouge, les empattements) Arial Verdana Comic sans MS Tahoma Lexia andika

Related: