background preloader

Les Einsaztgruppen

Cette fiche sera complétée par les élèves grâce à trois types de documents : une vidéo (France 3) permet de contextualiser et la "Shoah par balles". L’abbé Desbois (le découvreur de cette Shoah) explique le sens de ses recherches. Soir3 par minchetrev (Attention à bien prévenir les élèves car certains ont été choqués par l’extermination des enfants et par les cadavres photographiés ou filmés par les bourreaux nazis). Le reportage est de bonne qualité. une carte des mouvements des Einsatzgruppen disponible dans la plupart des manuels un court extrait de livre de Stéphane Audoin-Rouzeau, « Les violences de guerre. 1914-1945 » Ed. Einsatzgruppen Enfin, l’activité s’achève par l’étude d’une carte des camps d’extermination nazis. Afin que les élèves appréhendent l’idée d’une "Guerre d’anéantissement", un tableau à double entrée (Einsatzgruppen et Guerre du Pacifique) est proposé en restitution finale. Ressources complémentaires : Shoah par balles (version française) - Juif.org par ben26ben

http://missiontice.ac-besancon.fr/hg/spip/spip.php?article1165

Related:  Shoah / genocide juif, tsiganes,...planchaisprofA Classer 4Bazar temporaire 28

Les expériences medicales dans les camps nazis Compte-rendu du Commandant RAPHAËL, du Service Cinématographique des Armées. « Le vendredi 1er décembre 1944, au cours d'une visite à l'Hôpital Civil de Strasbourg pour rechercher du matériel photographique provenant de l'Institut allemand, le Commandant Raphaël, du Service Cinématographique de l'Armée, a constaté la présence dans le sous-sols du bâtiment de l'Institut d'Anatomie de cadavres entassés, dans des cuves peines d'alcool. Ces cadavres étaient destinés aux expériences du Professeur Hirth, Directeur de l'Institut. D'après les déclarations des employés alsaciens : Peter, Wagner et Gabel, ces corps auraient été livrés à l'Institut, sur la demande du Professeur Hirth, par un camp d'internés politiques (Schirmeck ou Struthof).

Jalons-INA L'agrandissement du canal de Panama Le projet MOSE : protéger Venise des inondations Le charbon, une source d'énergie massivement utilisée La remise du prix Nobel de la Paix à l'Union européenne en 2012 La décentralisation culturelle vue de Lens Enfants dans la Shoah « La véritable partie plaignante à votre barre est la Civilisation », déclara le procureur américain Robert Jackson, devant le tribunal militaire international, à l’ouverture du procès de Nuremberg (20 novembre 1945). Mais de quelle Civilisation pouvait-il encore s’agir ? « C’est en Allemagne que se produisit l’explosion de tout ce qui était en train de se développer dans tout le monde occidental sous forme d’une crise de l’esprit, de la foi » concluait au sortir de la Seconde Guerre mondiale le philosophe Karl Jaspers. Le surgissement inédit dans le conflit démocratique d’un parti constitutivement criminel fut une éventualité qui n’avait jamais été envisagée par aucun des laudateurs ou détracteurs de la démocratie.

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945) Chronologie des mesures antisémites nazies et des débuts de la Shoah 30 avril 1933 - loi instaurant un numerus clausus dans les écoles et universités allemandes 29 septembre - loi interdisant aux Juifs d'être propriétaires de terres allemandes 4 octobre - interdiction aux Juifs en Allemagne de publier des journaux La BD et le cinéma honorent Young Perez, le champion oublié d'Auschwitz Le tandem Eddy Vaccaro et Aurélien Ducoudray rend hommage au champion du monde de boxe assassiné par les nazis dans un album fascinant. Parallèlement, le film Victor Young Perez, avec Brahim Asloum, sort ce mercredi dans les salles. Coqueluche du Tout-Paris des années 1930, Victor Young Perez (de son vrai nom Victor Younki), champion du monde de boxe des poids mouche avec 91 victoires dont 27 par KO sur 136 combats, est tombé dans l'oubli. Tunisien de confession juive, le boxeur au parcours chaotique fait simultanément l'objet d'un film, Victor Young Perez, en salle ce mercredi, avec Brahim Asloum dans le rôle-titre, et d'une bande dessinée, d'Eddy Vaccaro et Aurélien Ducoudray, intitulée simplement Young (Tunis 1911-Auschwitz 1945). Né à Tunis en 1911, le jeune Victor se passionne très tôt pour la boxe. Une affection qui le mènera dans le Paris des années 1920, où il sera sacré champion du monde des poids mouche en 1931.

Génocide tsigane Les Tsiganes ont de tout temps été persécutés par les Etats et ce tant en Europe Orientale qu'en Europe Occidentale. Ils ont été réduits en esclavage en Roumanie, mis aux galères en France et déportés dans les colonies en Angleterre. Ils étaient persécutés parce qu'ils étaient différents, différents par leur apparence, différents par leur mode de vie et différents par leur culture. Ces persécutions atteignirent leur paroxysme pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Nazis entreprirent de les exterminer jugeant qu'ils étaient indignes de vivre dans la nouvelle société qu'ils s'apprêtaient à construire au motif qu'ils étaient des asociaux irréductibles de par leur appartenance à une race "hybride" et inférieure. Ces persécutions ont pris des formes différentes selon les pays : internement, stérilisation, massacres, déportation et extermination dans les chambres à gaz.

Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945 Les Tsiganes furent l’un des groupes persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe. Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs" et s’appuyaient sur les préjugés sociaux de nombreux Allemands non nazis à leur encontre. En de nombreux points, le sort des Tsiganes s’apparentait à celui des Juifs. Sous le régime nazi, les Tsiganes subirent des internements arbitraires, furent soumis au travail forcé et assassinés en masse. Les autorités allemandes exterminèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires occupés par les Allemands en Union soviétique et en Serbie. Des milliers d’autres furent tués dans les camps de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau, Chelmno, Belzec, Sobibor et Treblinka.

Convertisseur d'une date du calendrier Hégire Arabe en date du calendrier Grégorien Ce calendrier a été proposé par le Pape Grégorien XIII (en 1582 Ap.J.-C.). Dans ce calendrier a été traité le problème de l'avance de l'année Julienne (365,25 jours) sur la vraie année solaire (365,242199 jours) ; la modification essentielle par rapport au calendrier julien fut la suppression de certaines années bissextiles, alors au lieu d'avoir 25 années bissextiles par siècle, il faut avoir seulement 24 années bissextiles. La formule proposée dans cette réforme est basée sur la suppression de trois années bissextiles tous les 400 ans du calendrier julien. Le résultat de cette réforme c'est que les années divisibles par (4) sont toujours bissextiles, mais les années des débuts des siècles (les années séculaires) doivent être divisibles aussi sur 400 pour qu'elles soient bissextiles (exemple : pour les années 1700, 1800, 1900 et 2000, il n'y a que l'année 2000 qui est bissextile).

Les deux albums d'Auschwitz Chefs de projet Cyril Roy et Dominique Trimbur Chef de projet web Olivier Martzloff Un webdocumentaire écrit par Olivier Martzloff, Cyril Roy, David Tessier Lecture en lycée professionnel - Matin brun - Séquence pédagogique CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées. Titre : Matin brun Auteur : Franck Pavloff Réflexion pédagogique préalable à la mise en œuvre de la séquence

Si c'est un homme de Primo Levi Intro Biographie Œuvres Liens Si c’est un homme est un récit autobiographique. Primo Levi le précise dans la préface, tous les faits qu’il relate sont véridiques : alors qu’il a 24 ans, il est fait prisonnier par la milice fasciste et déporté dans le camp de Monowitz ( Auschwitz III).

Related: