background preloader

Simulation numérique de convection globale en présence de plaques tectonique à la surface.

Simulation numérique de convection globale en présence de plaques tectonique à la surface.
© Dynamique terrestre et planétaire INSU-CNRS. Pour comprendre les mécanismes qui régissent le fonctionnement de l'intérieur de la planète. Les scientifiques ont recourt à la modélisation numérique. Ici le résultat d'une simulation de convection thermique avec plaques en surface. Lorsqu'on introduit dans un modèle de convection globale la présence de plaques tectoniques à la surface, l'organisation de la convection change. Contact(s): Related:  SVT Terminales SSVTGeologie

Carte des âges des fonds océaniques de l'océan Atlantique. Chaque année, les Amériques s'éloignent un peu plus de l'Europe par le fonctionnement de la dorsale atlantique, cette chaîne volcanique sous-marine au coeur de laquelle croûte et lithosphère océaniques se fabriquent inlassablement. Mais depuis combien de temps? Cette carte nous en donnent une idée. L'ouverture de l'Atlantique ne s'est pas faite simultanément sur toute sa longueur. L'Atlantique central a une histoire plus ancienne que l'Atlantique sud, les fonds les plus anciens, en bleu, datent de plus de 150 millions d'années. Une image à retrouver dans le livre "Terre, planète mystérieuse", édité par les éditions du Cherche midi en partenariat avec l'INSU (en librairie début octobre 2008). Contact(s): Jean-Yves Royer, Laboratoire Domaines océaniques (LDO, CNRS/Université de Bretagne occidentale)jean-yves.royer@univ-brest.fr, 02 98 49 87 67 © Domaine Océanique (UBO-INSU/CNRS).

exercice géothermie À partir des informations extraites de ce document, cochez vrai ou faux. a. Faux, dans le Bassin parisien par exemple, la pente de la courbe augmente à partir de 1 500 mètres, ce qui indique que l’augmentation de la température avec la profondeur est plus faible que dans les premiers 1 500 mètres. b. c. exercices SVT Thème 1 : La Terre dans l'Univers, la vie et l'évolution du vivant Patrimoine génétique QCM sur le cycle cellulaire Les états des chromosomes au cours d'un cycle cellulaire Reconnaissance des phases d'un cycle cellulaire Expériences de Meselson et Stahl Phénotype et drépanocytose La synthèse des protéines Utilisation animée du code génétique Tectonique des plaques La tectonique des plaques : naissance d'une idée Identification de roches Lithosphère et tectonique des plaques Le cycle cellulaire (interphase+mitose) La synthèse des protéines La réparation de l'ADN Microscope polarisant virtuel Expansion océanique et magnétisme Les failles La structure interne du globe

Comment naissent les montagnes Comment naissent les montagnes ? Les montagnes naissent, vivent et meurent. Ce sont des ensembles dynamiques et non des structures immobiles… Il n’y a pas si longtemps, les scientifiques croyaient que les montagnes pouvaient s’éroder mais pas s’ériger, qu’elles pouvaient descendre mais pas monter, disparaître mais apparaître. L’étude du volcanisme a été une des premières à donner l’idée que des montagnes nouvelles pouvaient se former qui n’avaient pas existé au début de l’histoire de la Terre. L’observation seule n’a pas permis de penser à l’idée d’une montée des roches pour former une chaîne de montagne. Des montagnes peuvent aussi développer des massifs en pleine mer comme actuellement dans la fosse des Mariannes. Tous les modes de formation et de déformation des montagnes sont liés à cette tectonique des plaques. Il faut noter que pendant la collision, le matériel sédimentaire est transporté en hauteur pour former des chaînes de montagnes où les roches sont plissées et faillées.

Cartes de flux (océanique calculées sur la base d'un modèle de la lithosphère océanique à partir de la carte des âges des fonds océaniques. Ces cartes de flux océanique sont calculées sur la base d'un modèle de la lithosphère océanique à partir de la carte des âges des fonds océaniques. Le modèle correspond très bien aux données là où elles existent et sont de bonne qualité. Ces cartes ne représentent pas les observations partout dans les océans. Et en particulier, il est normal que ces cartes soient cohérentes avec la tectonique des plaques puisqu'elles sont calculées à partir de la carte des âges qui est la tectonique des plaques. Contact(s):

la trisomie 21 Gilles Furelaud Article publié en novembre 2003 La trisomie 21 est l'anomalie chromosomique la plus répandue en France. Si ses grandes caractéristiques sont en général connues, ses origines précises peuvent être plus diversifiées que l'on est souvent tenté de le penser. I. Qu'est ce que la la trisomie 21 ? Une cellule humaine diploïde possède 23 paires de chromosomes, chaque paire étant identifiée par un numéro (sauf la dernière paire, correspondant aux chromosomes sexuels). Cette trisomie se caractérise, comme son nom l'indique, par la présence de trois chromosomes 21. II. Dans sa forme la plus courante, la trisomie 21, se caractérise donc par la présence de trois chromosomes 21. Normalement, un gamète possède un seul chromosome 21. Toutefois, la trisomie 21 peut avoir deux autres causes, semblables : Il est possible que la mère soit déjà trisomique 21 : elle transmet alors un ou deux chromosomes 21 à ses enfants. III. Il est possible de préciser ces origines. IV. Contact :

BRASSAGES : exercices pour comprendre et s'entraîner 10) On cherche à mettre en évidence le brassage de l’information génétique. Pour cela on effectue chez un animal, la drosophile, les croisements proposés ci-dessous. Question : Sachant que pour chaque caractère étudié la différence phénotypique est liée à un seul gène, dites, à partir des informations extraites du document, si les deux gènes considérés sont situés sur la même paire de chromosomes ou sur des chromosomes différents. Les explications seront accompagnées de schémas mettant en évidence les mécanismes chromosomiques impliqués dans la transmission des allèles au cours du deuxième croisement. Document : 1 er croisement Le croisement de deux lignées pures de drosophiles, l’une à ailes longues et aux yeux rougess (type sauvage), l’autre aux ailes vestigiales et aux yeux bruns, fournit une descendance (F1) constituée uniquement d’individus aux ailes longues et aux yeux rouges. 2 ème croisement corrigé détaillé (on en attendrait moins pour 3 points !)

- Planet-Terre Yanick Ricard Laboratoire de Sciences de la Terre, ENS-Lyon/Université Claude Bernard/CNRS, Lyon. Pascal Lecroart Département Géologie et Océanographie, Université Bordeaux 1. Vincent Toumazou Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales, Toulouse Annie Cazenave Benoît Urgelli ENS Lyon / DGESCO Résumé Obtention des géoïdes marin et continental, problème des mesures en domaine continental « Comment techniquement est déterminé, mesuré le géoïde en milieu continental ? Question posée par Daniel Vosgien le 20 janvier 2000 par courrier électronique. En résumé : La mesure du géoïde en domaine continental reste une opération très indirecte : elle dérive de la connaissance du champ de gravité sur les continents, des déviations d'un pendule donnant la verticale et de l'étude de la trajectoire de satellites. (Voir aussi Mesurer le géoïde en milieu continental) Réponse plus détaillée : Sous les continents, le géoïde n'est défini que d'une façon indirecte, par l'intermédiaire de calculs.

Hauteurs de géoide en mètres (modèle EGM2008) par rapport à un éllipsoïde de référence. Hauteurs de géoide en mètres (modèle EGM2008) par rapport à un éllipsoïde de référence. © CNES. GRGS. CNRS. Dynamique terrestre et planétaire. Cette carte représente les anomalies de hauteur du géoïde par rapport à un ellipsoïde de référence. Il s'agit de la surface équipotentielle du champ de gravité qui représenterait la surface d'une Terre couverte d'eau : elle passe par le niveau de la mer au repos (sans vague, ni courant) et sous la topographie des continents. Contact(s):

La méiose (Term S) Au cours du cycle biologique de tous les êtres vivants à reproduction sexuée, il y a une alternance d'une haplophase et d'une diplophase. Le passage de la diplophase à l'haplophase est la méiose. Nous allons étudier son déroulement. Variations du taux d'ADN Dans un premier temps, analysons les variations de de la quantité d'ADN dans les cellules subissant la méiose, c'est à dire les cellules germinales. A partir de ce tableau, on peut construire la courbe du taux d'ADN en fonction du temps : L'étude de la courbe nous montre plusieurs phases caractéristiques : — les phases G1 et G2 qui correspondent à la croissance du cytoplasme — la phase S qui correspond à la répication ou duplication de l'ADN Durant cette phase S, les chromosomes passent donc de 1 à 2 chromatides. Les modalités de la méiose Sur la courbe de l'ADN, on peut constater qu'il existe un plateau durant le déroulement de la méiose. Deux hypothèses peuvent être retenues en ce qui concerne le déroulement de la méiose. Hypothèse 1 :

Cycle du carbone - Augmentation plus rapide du CO2 dans l'atmosphère Résumé d'un article paru dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) : Contributions to accelerating atmospheric CO2 growth from economic activity, carbon intensity, and efficiency of natural sinks, Josep G. Canadell et al, PNAS, 10. 1073 (25 octobre 2007) Depuis 1750, la concentration en dioxyde de carbone (CO2) augmente régulièrement dans l'atmosphère, passant de 280 ppmv avant l'ère industrielle à 381 ppmv en 2006. Cette augmentation s'est accélérée depuis le milieu des années 1960 et continue d'accélérer. Entre 1970 et 1979, elle était de 1,3 ppmv par année, entre 1980 et 1999 autour de 1,55 ppmv par année, et entre 2000 et 2006, elle atteignait la valeur de 1,9 ppmv par année. Évolution de la concentration atmosphérique en dioxyde de carbone entre 1850 et 2006 L'augmentation des émissions de carbone Les émissions de CO2 dues à l'utilisation des énergies fossiles augmentent au-delà des prévisions les plus pessimistes des différents scénarios du GIEC établis en 2000. or

- Planet-Terre La pesanteur dépend de la position du point de mesure (distance au centre de la Terre ou altitude, et latitude) et des masses "ressenties" à ce point (Terre "moyenne" et perturbations diverses). Afin de ne garder d'une mesure que la partie renseignant sur les masses "invisibles" en profondeur on la corrige des effets superficiels, et connus : altitude et relief. Pour corriger l'effet de l'altitude, on se replace par le calcul sur un ellipsoïde de référence d'altitude égale à 0 (γ0, r0). On parle de correction à l'air libre. Elle tient compte de l'altitude h à laquelle a été effectuée la mesure et vaut 2.h.γ0/r0. Pour corriger l'effet de masse d'un relief, on enlève par le calcul la masse de roche comprise entre l'altitude h et l'altitude 0. De manière plus complète, on peut effectuer une correction de topographie qui prend en compte les reliefs entourant le point de mesure. Des anomalies pour sonder l'intérieur de la Terre

Related: