background preloader

Ressources histoiredesarts

Ressources histoiredesarts
La silhouette des femmes est particulièrement sinueuse en raison du corset. Seules les plus avant-gardistes le retirent avant la Première Guerre Mondiale. Paul Poiret ouvre sa maison. Il libère la femme du corset à partir de 1907. Surnommé "sultan de la mode" car extravagant, mondain et très dépensier. Mariano Fortuny effectue ses premières expérimentations sur le textile, particulièrement la soie et le velours. "Les Ballets Russes" à Paris : 1ère saison, révélant des spectacles mêlant des sources d’inspiration folklorique, aristocratique, orientale et romantique. Gabrielle Chanel s’établit rue Cambon pour vendre ses chapeaux, puis ses vêtements à partir de 1913, dans un style qui recherche la souplesse. Beaucoup de femmes sont contraintes de travailler pendant la Première Guerre Mondiale, ce qui favorise la simplification de la mode féminine. Pendant les Années Folles, allègement du vêtement : le corset disparaît, les ourlets remontent aux genoux. Ouverture de la maison Grès. Ressources

http://www.histoiredesarts.culture.fr/reperes/mode

lesartsdecoratifs À sa création, le musée des Arts décoratifs possédait une importante collection textile (soieries, broderies, dentelles, toiles imprimées) qui ne cessera de s’enrichir. Parallèlement, l’Union française des arts du costume (UFAC), créée par les professionnels du secteur sous l’impulsion de François Boucher en 1948, allait constituer sous la houlette d’Yvonne Deslandres un des ensembles les plus prestigieux au monde. Estimée aujourd’hui à plus de 60 200 œuvres, cette collection, aujourd’hui présidée par Pierre Bergé, est composée de costumes, accessoires, textiles mais également d’un important fonds de photographies et d’art graphique. En 1981, un accord scelle l’alliance de ces deux collections, permettant l’ouverture du musée des arts de la Mode en 1986. Avec plus de 1 500 m2 consacrés à la mode et au textile, Les Arts Décoratifs disposent du plus grand espace d’exposition consacré à ce domaine dans le monde : deux expositions par an en moyenne y sont présentées.

L'évolution de la mode féminine 1880-1920 Contexte historique Au seuil du XXe siècle, la silhouette de la femme change radicalement. L’effet de cette transformation apparaît non seulement dans les modèles, mais aussi dans les pratiques : celle de l’amincissement en particulier, les corps étant moins dissimulés. Le couturier Poiret ose abolir le corset vers 1905 : il dessine des robes qui révèlent les formes. C’est sur cette évolution que s’inaugure la beauté du XXe siècle, « métamorphose » amorcée entre les années 1910 et 1920 : lignes étirées, plus grande liberté de mouvements. Plus de poitrine projetée en avant, ni de croupe rejetée en arrière. Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016) - du 7 avril au 14 août 2016 1715Apparition de la robe volante, portée sur un panier circulaire, à demi-fermée devant, avec des plis dans le dos partant de l’encolure, des manches en raquette, et pour seul ornement le dessin du tissu. Le justaucorps, élargi par des plis multiples, prend une forme juponnée. Les manches ont de grands paravents ouverts, arrondis ou droits. La veste, de forme droite encore devant, peut avoir un dessin tissé à disposition. La perruque perd de son ampleur et change de forme.

Related: